• Quizz 102

    Pin It

    votre commentaire
  • Le mystère du “lac des squelettes”.

    Niché dans l’Himalaya indien à environ 5.000 mètres d’altitude, le lac Roopkund est gelé une grande partie de l’année. Mais quand les jours sont plus chauds, il offre un spectacle macabre puisque des centaines de squelettes humains émergent de ce qu’on appelle aujourd’hui “le lac des squelettes”.

     

    Qui étaient ces individus, et qu’est-ce qui leur est arrivé ? L’hypothèse principale était jusqu’ici qu’ils sont morts simultanément lors d’une catastrophe il y a plus de 1.000 ans. Une étude anthropologique, réalisée il y a plusieurs années, a étudié cinq squelettes et a estimé qu’ils avaient 1.200 ans.

    Mais une nouvelle analyse génétique effectuée par des scientifiques en Inde, aux États-Unis et en Allemagne, a bouleversé cette théorie. L’étude, qui a examiné l’ADN de 38 cas, indique qu’il n’y a pas eu qu’un seul déversement massif de cadavres, mais plusieurs répartis sur un millénaire.

    Le mystère du “lac des squelettes”.

    Des origines et des dates de décès différentes

    Le rapport, publié mardi dans Nature Communications, a permis d’obtenir “une vision beaucoup plus riche de l’histoire possible de ce site” que les efforts précédents, a déclaré Jennifer Raff, généticienne et anthropologue à l’Université du Kansas.

    Les anthropologues connaissent le lac Roopkund depuis plusieurs décennies, mais en savaient peu jusqu’ici sur la provenance des squelettes. Des glissements de terrain, des visiteurs humains et autres ont perturbé et déplacé les restes, ce qui rend difficile de savoir quand et comment les individus ont été enterrés, et encore moins qui ils étaient. “Dans un cas comme celui-ci, cela devient impossible”, a déclaré Cat Jarman, un bioarchéologue de l’Université de Bristol en Angleterre.

    Le mystère du “lac des squelettes”.

    Les chercheurs, dirigés en partie par Niraj Rai, expert en ADN ancien au Birbal Sahni Institute of Palaeosciences en Inde, et David Reich, généticien à l’Université Harvard, ont extrait l’ADN des restes de dizaines d’échantillons squelettiques et ont réussi à identifier 23 hommes et 15 femmes.

    Le mystère du “lac des squelettes”.

     

    “Difficile de croire que chaque individu est mort de la même façon”

    D’après les populations actuelles, ces individus appartiennent à trois groupes génétiques distincts. Vingt-trois d’entre eux, dont des hommes et des femmes, avaient des ancêtres typiques de l’Asie du Sud contemporaine ; leurs restes ont été déposés au lac entre le VIIe et le Xe siècle, et pas tous en même temps, certains squelettes étant plus anciens que d’autres.

    Peut-être 1.000 ans plus tard, entre le XVIIe et le XXe siècle, deux autres groupes génétiques seraient apparus soudainement dans le lac: un individu d’ascendance est-asiatique et, curieusement, quatorze personnes d’origine est-méditerranéenne. 

    Le mystère du “lac des squelettes”.

    Il n’y a aucune preuve d’infection bactérienne, donc une épidémie est à exclure. L’environnement difficile en haute altitude s’est peut-être avéré fatal. L’étude précédente, portant sur cinq échantillons de squelettes, en a trouvé trois présentant des fractures par compression non cicatrisées, peut-être causées par d’énormes grêlons, mais cette conclusion fait débat. Quoi qu’il en soit, “il est difficile de croire que chaque individu est mort exactement de la même façon”, a déclaré Éadaoin Harney, étudiant au doctorat à Harvard et auteur principal de l’étude. Le mystère reste entier…

    Le mystère du “lac des squelettes”.

    source de l'article

    Pin It

    1 commentaire
  • La plus grande réplique Lego du Titanic !

    UN PETIT GARÇON AUTISTE CONSTRUIT LA PLUS GRANDE RÉPLIQUE LEGO DU TITANIC AU MONDE

     

    Le navire est si grand et spectaculaire qu’il semble presque impossible qu’il soit armé par un enfant.

    La plus grande réplique du Titanic au monde a été construite avec des briques LEGO seulement 700 heures plus tard, à Reykjavik, en Islande, par un jeune garçon de 10 ans.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    Le fabuleux navire a fait ses débuts aux États-Unis, au Museum Attraction de Pigeon Forge, dans le Tennessee.

    Brynjar Karl Bigisson, maintenant âgé de 16 ans, a construit la réplique avec 56 000 briques lego. Le résultat final est de 8 mètres de long et 1,52 de haut. Brynjar se souvient avoir joué avec des legos pendant des heures alors qu’il n’avait que 5 ans. « Parfois, je construisais à partir d’instructions, et parfois, j’utilisais ma propre imagination », a-t-il déclaré.

    À l’époque, il était obsédé par les trains, mais cela a changé lorsque son grand-père, Ludvik Ogmundsson, l’a amené à pêcher dans un bateau, ce qui a suscité de l’intérêt et de l’appréciation pour les bateaux. Quand Brynjar avait 10 ans, il savait tout sur le Titanic.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    Quand j’ai voyagé pour la première fois avec ma mère à Legoland au Danemark, j’ai vu tous les modèles géants de maisons, d’avions célèbres et de navires, j’ai probablement pensé à la construction de mon propre modèle Lego. À 10 ans, j’ai commencé à penser à la construction du modèle Lego Titanic en faisant référence à la taille des poupées Lego », a déclaré Brynjar.

    Le projet était une affaire de famille, avec l’aide de son grand-père, d’un ingénieur et de sa mère, Bjarney a tout lancé. Ogmundsson a réduit l’avion de la taille du Titanic original à Lego et a aidé à déterminer le nombre de briques de jouet nécessaires à la création du modèle. « Sans cela, je n’aurais pas réalisé le projet de mes rêves, cela n’aurait jamais été une réalité », a déclaré Brynjar.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    Grâce aux dons de sa famille et de ses amis, Brynjar a réussi à acheter toutes les briques nécessaires au démarrage de son ambitieux projet.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    La mère de Brynjar a déclaré que, lorsqu’elle avait commencé à élever son fils, elle se sentait totalement aveugle face à l’avenir de l’autisme. Elle s’inquiétait des obstacles que de nombreux enfants atteints d’autisme devaient surmonter. Cependant, elle est maintenant fière de partager avec d’autres parents ayant des enfants du spectre, malgré tout, s’il est possible d’atteindre vos objectifs.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    La réplique de Lego a été envoyée d’Islande en trois gros morceaux puis soigneusement construite avant son lancement aux États-Unis. Et en décembre 2019, il sera ancré dans l’attraction du Titanic Museum.

    La plus grande réplique Lego du Titanic !

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    Tout commence avec la mort par pendaison de William Kidd, dit Capitaine Kidd, en 1701 à Londres. Celui que certains considèrent comme l’un des plus grands pirates que la Grande-Bretagne ait jamais connu avait écumé les mers du monde entier. Selon la légende et de sérieux indices, il aurait enterré son trésor sur l’île Oak au Canada. Un petit bout de terre de 1,600 m de long sur 800 m de large.

     

    A l’été 1795 trois adolescents, Daniel, John et Anthony, sont étonnés depuis le littoral par de la lumière se trouvant sur une petite île à quelques kilomètres du continent en Nouvelle-Écosse, au Canada. Précisément l’ile Oak. Ils s’y rendent, et trouvent une poulie de bateau accrochée à un arbre. Dessous ils remarquent que la terre est un peu affaissée sur la surface d’un disque, comme si un trou avait été fait puis comblé. Ils creusent et une fois à 3 mètres de profondeur, tombent sur une plate-forme en bois. Puis encore 3 mètres et à nouveau une plateforme. Ainsi de suite jusqu’à neuf mètres de profondeur. Mais ne découvrant rien de plus ils abandonnent les lieux.

     

    En 1804 un entrepreneur du nom de Siméon Lynds fait des travaux sur l’île. Ses ouvriers découvrent le trou avec ses plateformes. Ils creusent plus profondément, jusqu’à atteindre 27 mètres de profondeur. Là ils butent sur une pierre rectangulaire. Cette pierre présente des signes gravés indéchiffrables. Ils poursuivent et à 33 mètres l’eau inonde le puit. Pendant des semaines ils vont écoper avec des seaux et des pompes pour tenter en vain d’abaisser le niveau d’eau. Le trou est protégé par un système de défense. Des canaux d’inondation font qu’à chaque fois qu’un certain seuil est franchi le puits se remplit d’eau, empêchant de progresser. A son tour Siméon Lynds se décourage et décide d’arrêter de creuser.

    Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    Quarante années passent. Ayant eu vent de l’existence de ce trou les équipes de la Truro Company se rendent sur les lieux. Ils forent et trouvent des objets : des maillons en or d’une montre gousset et des fibres de coco datées « du VIe ou du VIIe siècle ». En 1850, la société creuse un autre trou mais il s’inonde comme le premier. Ils abandonnent.

    Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ? Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    C’est alors qu’en 1866, un professeur d’université d’Halifax, James Leitchi indique avoir décodé le message sur la pierre rectangulaire. Selon lui, il est le suivant : « 13 mètres plus bas sont enterrés 2 millions de livres ». 13 mètres c’est-à-dire à 40 mètres de profondeur.

    Dès lors différents explorateurs se rendent sur les lieux, certains de découvrir le fameux trésor.  Parmi eux, en 1909, le jeune Franklin Roosevelt, futur président des États-Unis.

    Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    Mais rien. Plus rien jusqu’en 1971.  Le propriétaire de l’île se lance alors à son tour dans des recherches. Il parvient à creuser jusqu’à 60 mètres de profondeur et affirme avoir découvert des restes humains. On dit aussi que des coffres auraient été trouvés mais impossibles à extraire du trou.

    Aujourd’hui après plus de 200 ans de fouilles, l’île est un véritable bourbier. Que cache ce fameux trou appelé « Money Pit » ? Pour certains il s’agit d’un butin de pirates, pour d’autres des documents secrets. Mais pour beaucoup c’est un simple puits, et la pierre gravée n’est qu’un mensonge.

    À ce jour, finalement très peu d’objets confirmant la thèse de la présence d’un trésor ont été remontés. En tout et pour tout quelques chaînons de fer datant du 18ème siècle, une paire de ciseaux d’origine espagnole vieille de 300 ans et des monnaies de cuivre.

    Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    Mais le mystère n’est pas épuisé. Le trou fait depuis trois ans l’objet d’une télé-réalité « La malédiction d’Oak Island » diffusée sur la chaîne History aux États-Unis. Si jusqu’à aujourd’hui rien de plus n’est sorti du trou la quête elle se poursuit.

    Quel est le mystère du trésor d’Oak Island ?

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • Un camion veut éviter un péage, il roule sur les célèbres lignes de Nazca

    Les célèbres lignes de Nazca, au Pérou, ont été endommagées par un camion semi-remorque qui a ignoré la signalisation protégeant ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

     

    Un camion semi-remorque a fait fausse route et endommagé les célèbres lignes de Nazca (01/2018), tracées au Pérou il y a plus de 2 000 ans et représentant animaux et plantes, visibles uniquement du ciel.

    Le véhicule est entré samedi 27 janvier sur ce site classé au patrimoine mondial de l’humanité en dépit des panneaux de signalisation en interdisant l’accès, "endommageant la superficie de la plaine, dont trois géoglyphes", a indiqué le ministère de la Culture péruvien, qui a déposé plainte. "Le camion a laissé de profondes traces sur 100 mètres environ".

    Un camion veut éviter un péage, il roule sur les célèbres lignes de Nazca

    Le chauffeur voulait "éviter un péage"

     

    Mardi soir, le site Peru21 a annoncé que le chauffeur incriminé, qui avait été arrêté par la police, a été remis en liberté, la justice ne disposant pas d’éléments suffisants pour affirmer qu’il avait agi volontairement. Le suspect, qui avait affirmé vouloir "éviter un péage", reste toutefois visé par une enquête.

    En mai dernier, un militant de Greenpeace, Wolfgang Sadik, avait été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis et 160 000 euros d’amende pour avoir apposé un slogan de lutte contre le changement climatique près de la célèbre figure du colibri.

    Nazca, une des plus grandes énigmes de la planète

     

    Les lignes de Nazca, découvertes il y a un peu plus d’un demi-siècle dans le sud du Pérou, sont des figures géométriques représentant 70 animaux et plantes, visibles uniquement du ciel, ce qui a alimenté au fil des années l’une des plus grandes énigmes de la planète. Selon les archéologues ces lignes qui s’étendent sur une zone de 750 km2 avaient une fonction cérémonielle pour les Nazcas dont la civilisation s’étendait du désert, aux Andes et à la forêt vierge.

    source de l'article

    Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires