• Quizz 81

    Résultat de recherche d'images pour "gif stephen king"

    Pin It

    votre commentaire
  • Une médium prétend avoir photographié Lady Di !

    Une médium affirme avoir pris contact avec la princesse Diana à l'occasion du 20ème anniversaire de la mort tragique de la princesse de Galles.

     

    Il y a 20 ans, le 31 août 1997, le Royaume-Uni a été plongé dans le deuil à la suite du décès de la très populaire Diana Spencer après un accident de voiture survenu sous le pont de l'Alma à Paris.

    Deux décennies après ce drame, Christine Hamlett, une médium, aurait réussi à photographier le fantôme de Lady Di.

    Christine Hamlett utilise une caméra comme outil de « Transcommunication Instrumentale » afin d'entrer en contact avec ceux qui sont décédés.

    La spécialiste, âgée de 60, ans a déclaré :

     

    « J'étais ravie de voir la Princesse Diana. »

    « Je suis une grande fan et j'ai été très triste quand elle est morte. »

    « Je sens que les esprits - et dans ce cas Diana - se montrent pour nous dire que le passage appelé la mort n'est pas définitif, mais qu'elle constitue simplement une vie différente. »

    « Je crois que l'âme et la personnalité de ceux que nous aimons vivent après la mort. »

     

    La TransCommunication Instrumentale (ou TCI) est le nom donné par le professeur Ernst Senkowski, un physicien allemand, à la technique de contact avec les esprits, utilisant tout moyen électronique pour capter des images d'esprits et pour enregistrer leurs voix.

    Cette mère de famille de quatre enfants à la retraite vit à Northwich (dans le Cheshire). Elle poursuit son récit :

     

    « J'ai capturé cette image en utilisant une méthode de communication spirituelle appelée TCI. »

    « Pour cette photo particulière, j'ai utilisé de l'eau ainsi que la réflexion de la lumière. »

    « Je m'ouvre alors vers le monde spirituel et demande à l'esprit de se montrer dans l'eau. »

    « La plupart du temps, j'ai beaucoup de visages différents, mais parfois, je retrouve une célébrité ou même un personnage historique qui revient dans notre temps. »

    « Beaucoup de personnes qui pratiquent le paranormal utilisent cette méthode de contact. »

    *

    source de l'article

    Pin It

    1 commentaire
  • Record d'enchères pour un bol chinois de mille ans d'âge

    Un bol de mille ans d'âge de la dynastie Song est parti à l'encan mardi à Hong Kong pour l'équivalent de 32 millions d'euros, pulvérisant le précédent record atteint pour une céramique chinoise, a annoncé la maison Sotheby's.

     

    Ce bol de petite dimension, qui remonte à la période 960-1127, est parti pour 294,3 millions de dollars de Hong Kong.

    C'est mieux qu'une coupe à vin de la dynastie Ming achetée en 2014 pour 30 millions d'euros par un magnat de Shanghaï célèbre pour ses surenchères vertigineuses.

    L'acheteur du bol Song a souhaité préserver son anonymat, a expliqué Sotheby's, qui s'est refusé à préciser s'il s'agissait ou non un Chinois du continent.

    "C'est un seuil complètement nouveau pour la céramique chinoise et nous avons créé l'Histoire aujourd'hui avec cette pièce", a déclaré à la presse Nicolas Chow, vice-président de Sotheby's Asie.

     

    Les enchères avaient commencé autour de huit millions d'euros.

    Le bol, destiné initialement à laver les pinceaux, est l'une des rares pièces de porcelaine chinoise issues de la cour impériale de la dynastie Song du Nord. Seules quatre porcelaines, dont ce bol d'un bleu lumineux, appartiennent à des collectionneurs privés, ajoute la maison d'enchères.

     

    Il fait 13 centimètres de diamètre.

    La coupe Ming avait été achetée par Liu Yigian, ancien chauffeur de taxi devenu financier de haut vol, l'un des hommes les plus riches de Chine. Il parcourt la planète à la recherche d'oeuvres d'art rares.

    M. Liu, qui a construit son propre musée à Shanghai, a multiplié les records d'enchères, devenant le collectionneur d'art le plus célèbre de Chine.

    Il ne dédaigne pas cependant l'art occidental. En 2015, il s'était par exemple offert le "Nu couché" de Modigliani en 2015.

    *

    source de l'article

    Pin It

    1 commentaire
  • Sa défunte mère apparaît sur Google Earth

    La maman de Denise avait été immortalisée sur la mappemonde virtuelle en train de se livrer à son activité préférée. (Photo: Google Earth)

     

    Une Britannique qui s'ennuyait de sa regrettée maman s'est servie de la mappemonde virtuelle pour revoir la maison de son enfance. Une surprise réconfortante l'y attendait.

    Denise Underhill, une Britannique expatriée en Floride, était en train de faire le ménage chez elle lorsqu'elle a ressenti le terrible besoin de parler à sa maman. Mais Beryl Turton est décédée il y a près de deux ans. Prise d'une bouffée de nostalgie, Denise s'est mise en tête de chercher la maison où elle avait vécu en Angleterre, sur Google Earth. «Je voulais voir à quoi elle ressemblait, puisque (ma mère) est décédée en 2015 et que depuis, la propriété a été vendue», explique Denise au «Tamworth Herald».

    Quand elle a retrouvé la demeure de son enfance, la Britannique a cru défaillir: devant la maison se tenait sa regrettée maman, un arrosoir à la main, en train de se livrer à son activité préférée. «Près de l'allée, ma mère était là. Elle arrosait son jardin, comme elle le faisait toujours», raconte la Britannique. Cette magnifique surprise a mis du baume au coeur de Denise, qui n'est pas loin de penser à une intervention de l'au-delà: «C'était absolument stupéfiant. Les photos durent vraiment toute une vie. Je crois que quelqu'un voulait que je voie cela», conclut-elle.

    *

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • Elle retrouve son alliance sur une carotte

    Une octogénaire avait perdu sa bague de mariage en jardinant en 2004. Sa belle-fille l'a retrouvée en sortant des carottes de terre.

    Ayant perdu son alliance il y a plus d'une décennie, Mary Grams s'était résignée à ne plus jamais la revoir. Mais le diamant a ressurgi après treize ans passés sous terre, au doigt d'une carotte.

    Cette Canadienne de 84 ans avait cherché frénétiquement la bague à l'époque. «A genoux, les mains dans la terre, on avait refait le tour du jardin... en vain. J'en avais pleuré plusieurs fois», explique-t-elle à la télévision CBC.

    Il faut dire qu'elle portait la bague à son doigt depuis 1951, date à laquelle elle avait épousé Norman. Elle ne lui avait jamais avoué avoir perdu l'anneau et l'avait remplacé en douce par une version moins chère. Son mari est mort il y a cinq ans, juste après leur 60 ans de mariage, mais n'a jamais remarqué la différence, précise Mary.

    Seul son fils était au courant jusqu'au moment où la belle-fille a sorti la carotte ornée de la bague cette semaine. Comme la ferme appartient à la famille depuis plus d'un siècle, l'origine de l'objet était facile à deviner. «J'ai su tout de suite que c'était soit à la grand-mère soit à ma belle-mère» , raconte Colleen sur la CBC. Elle en parlé à son mari, qui lui a révélé l'histoire.

    Entourée de sa famille dans leur maison de Camrose, en Alberta, l'octogénaire s'est bien marrée en glissant la bague à son doigt sans problème: «Je pensais qu'on devrait aller chez le bijoutier mais en fait elle est toujours de la bonne taille!» (Le Matin)

    *

    source de l'article

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires