• Quizz 123

    Quizz 123

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • La météorite a traversé le toit de tôle de la maison de Josua Hutagalung avant de terminer sa course dans la terre de son jardin. [Capture d'écran Twitter]

     

    C'est un cadeau littéralement tombé du ciel. Un Indonésien de 33 ans, Josua Hutagalung, est devenu millionnaire grâce à la météorite qui s'est écrasé sur le toit de sa maison à Kolang, dans le nord de Sumatra. Rare et de bonne taille, le morceau de roche spatiale a été vendu à un collectionneur américain.

     

    Fabriquant de cercueils, Josua Hutagalung raconte au Sun qu'il était justement en train de travailler, devant sa maison, lorsque la météorite, de plus de 2kg, a traversé le toit de tôle de sa maison avant de terminer son parcours dans la terre, à quelques centimètres de profondeur.

    Le jeune homme se souvient d'un bruit «si fort qu'il a fait trembler certaines parties de la maison». Après inspection, il a remarqué le trou dans son toit et, avec l'aide de sa femme, a déterré le projectile. «Quand je l'ai soulevée, la pierre était encore chaude», précise Josua Hutagalung.


    Selon les informations du Sun, le fabriquant de cercueils a vendu la météorite à un expert américain du nom de Jared Collins. Ce dernier indique avoir été alerté de l'histoire de Josua par de nombreuses connaissances. «J'ai emporté autant d'argent que je pouvais en rassembler et je suis allé le trouver», ajoute-t-il. Depuis, la roche a été cédée à un collectionneur américain qui l'a confiée au Centre d'étude des météorites de l'Arizona state University. 

    Le jeune Indonésien n'a pas donné la somme précise obtenue grâce à la vente de la météorite. Toutefois, la roche a été identifiée comme une chrondite carbonée, soit une variété extrêmement rare, potentiellement vieille de 4,5 milliards d'années. Si bien que les experts s'accordent pour dire que le prix de vente dépasse le million de livres. Certaines estimations montent même jusqu'à 2 millions de dollars. 

    En tout cas, le gain est suffisant pour que Josua Hutagalung décide de prendre sa retraite. Selon lui, une partie de l'argent servira à construire une église à Kolang mais, d'un point de vue plus personnel, le père de famille voit cette étonnante aventure comme un présage  : «J'ai trois garçons mais j'ai toujours voulu avoir une fille. J'espère que cette météorite est un signe du ciel que j'aurai la chance d'en avoir une maintenant».

    Millionnaire en vendant une météorite !

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Il pourrait s'agir d'un scénario de film d'horreur, mais la scène est bien réelle.

    Bart, un chat américain enterré après s'être fait renversé par une voiture,

    est parvenu au bout de cinq jours à s'extraire de sa tombe et à regagner son domicile !

    Le propriétaire de l'animal raconte qu'il avait retrouvé dans la rue sans vie.

    Quelle n'a pas été sa surprise en entendant son chat miauler devant la porte cinq jours

    après son enterrement ! Après plusieurs interventions chirurgicales, Bart est à présent en

    convalescence et il devrait retourner auprès des siens d'ici peu explique la responsable de la SPA locale (Tampa, Floride) qui l'a soigné.

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Des "E.T" ont-ils visité l'époque de la Renaissance?

    Jérôme Cardan est un mathématicien, un philosophe, un astrologue, un inventeur, et un médecin italien né en 1501 et mort en 1576

    Hieronymus Cardanus (francisé en Jérôme Cardan) était un grand mathématicien, philosophe, astrologue, inventeur et médecin italien du XVIème siècle. Il est, encore aujourd'hui, autant reconnu pour son érudition déconcertante que pour son côté extravagant. 

     

    Son père, Fazio Cardano, était un docte juriste milanais et un grand ami de Léonard de Vinci. Celui-ci raconta à son fils qu’un jour il rencontra plusieurs êtres mystérieux. Pour lui, il s’agissait d’esprits. Mais en lisant la description qu’il en fait, on serait plus enclin à penser que ces humanoïdes étaient, en réalité, des extraterrestres. Jérôme Cardan a évoqué ces rencontres du troisième type dans l’un de ces plus célèbres ouvrages intitulé De subtilitate paru en 1550. 

     

    Voici ce qu’il en dit :

     

    « Le 13 août 1491, que j’eus dit mes oraisons à vingt heures du jour, sept hommes me sont apparus comme de coutume, vêtus d'habits de soie, d'un manteau presque de la manière des Grecs, ayant chausses rouges. [...]Ils portaient des chemises resplendissanteset rouges, d'une façon plus étroite qu’habituellement. Elles étaient fort belles. Toutefois ils n'étaient que deux ainsi vêtus lesquels semblaient être les plus nobles : deux autres compagnons suivaient le premier de ces deux qui était le plus grand et rouge : les autres suivaient le second qui était le plus pâle, et le plus petit. Ainsi et par tel ordre étaient ces sept esprits. » 

    « Il n'avait pas écrit s'ils avaient la tête couverte ou non. Ils étaient âgés, presque de quarante ans. Quand il les interrogeait qu'ils y étaient, ils répondaient être hommes presque composés d'air, qui naissaient et périssaient, mais que leur vie était plus longue que la nôtre, laquelle s'étendait jusqu’à trois cens ans. Ils disaient être bien plus unis avec les dieux que le genre humain, toutefois qu'ils étaient infiniment différents de ceux-ci et qu’ils étaient plus heureux ou plus malheureux que nous [...]. Ils disaient que rien ne leur était inconnu, ni livres, ni trésors et que l'infime partie d’entre eux, et les plus viles étaient les Anges des hommes nobles […]. Comme ils n’étaient fait que de corps subtil, qu'ils ne pouvaient nous faire du bien ou du mal, hors mis pour les visions, terreurs, et les sciences. Celui qui était le plus petit, avait trois cens disciples : le premier qui était le plus grand en avait deux cents dans l’académie publique [...].

    Quand mon père leur demandait, pourquoi ils ne révélaient pas aux hommes les trésors, puis qu'ils savaient où ils étaient, ils répondaient être soumis par la loi du prince, et qu’ils risquaient de grande punition s’ils communiquaient tel secret aux hommes. Ils demeurèrent chez mon père plus de trois heures, pendant tout ce temps ils discutèrent avec lui, qui les interrogeait de la cause dit monde : celui qui était le plus grand , disait que Dieu n'avait pas fait le monde d'éternité, au contraire l’autre assurait que Dieu avait créé le monde et que s'il le décidait, le monde périrait. Outre il alléguait quelques propos des disputations d'Averroès. néanmoins que ce livre n'eut été encor vu, il citait les noms de certains livres dont une partie fut trouvée d'autres non : toutefois tous ces liures étaient d'Averroès. Ils confessaient publiquement qu'il était Averroïste. » 

     

    « Qu’il s’agisse d’une histoire ou d’une fable, c’est tel qu’elle fut écrite. Que ce soit une fable l’argument et la conjecture en est grande parce que ces opinions n’approuvent pas suffisamment la religion, et que mon père avec ces esprits n'en était pas plus heureux, ou plus riche, ou plus célèbre que moi, qui n’ait jamais vu d'esprits. Toutefois mon père eut peu à répondre qu'il avait prédit plusieurs choses qui ne purent être connues sans laide des esprits, comme quand il prédit que l’Empereur serait finalement le supérieur en Italie [Charles Quint fut élu empereur des Romains en 1519, NDLR], ce qui à peine advint trente ans après : les esprits malins font menteurs, dit-il, se jouxte à la parole de Vérité, l'esprit malin est le père de mensonge : il disait n'avoir eu en soin les richesses et honneurs, desquelles il fut plus cupides & qu'il était né de petite fortune, et que les premiers commencements avaient empêché la fortune ;

    puis il disait qu'il pouvait avoir un Ange plus grand et excellent que les autres : et quoique les esprits ne se montrent, ils n'aident chacun selon l'opportunité : il disait que son Ange s’était manifesté, non que les autres Anges s’étaient manifesté aux autres hommes, soit parce qu'il était utile, soit parce qu'il avait la conscience nette, étant un homme de bien et de religion , ou soit parce qu'il avait reçu d’un espagnol mourant une conjuration. »

    Dans cet extrait Jérôme Cardan parle d’Anges venus du ciel. Or, d’après ce qu’il nous dit, ces Anges débâtaient de l’existence même de Dieu et de sa création. Sachant que les Anges, dans la Bible, sont très proches de leur Créateur, comment pourraient-ils remettre en cause son existence ? Il serait inconcevable pour n’importe quels théologiens qui se respectent de penser que des anges pourraient être athés.

    En prenant en compte nos connaissances d’aujourd'hui, l’hypothèse extraterrestre semble, de ce fait, parfaitement coller …

    Des "E.T" ont-ils visité l'époque de la Renaissance?

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • hege oksnes

    Chez les Oksnes, une famille norvégienne, chaque accouchement de la maman est accompagné d'un autre heureux évènement: le jackpot à la loterie nationale !

    A chacune des naissances de ces trois enfants un membre de la famille remporte le gros lot.

    Les Oksnes ont ainsi accumulé la coquette somme de 12,2 millions de couronnes (1,6 millions d'euros), en six ans.

    A la naissance du premier enfant en 2006, le père avait remporté 4,2 millions de couronnes (568.000 euros); 3 ans plus tard, c'est la maman qui gagne le pactole, d'une valeur de 8,2 millions de couronnes (1,1 millions d'euros), la veille de la naissance de son deuxième enfant.

    Pour finir, c'est au tour du fils aîné (18 ans) de gagner quelques mois après l'arrivée de troisième enfant !

    Etranges coïncidences ?

    Jackpot à chaque nouvelle naissance

    résumé de cette info

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire