• LA MOMIE MALEFIQUE...

     

    LA MOMIE MALEFIQUE

     

    C’est une histoire extraordinaire que celle de la momie d’une princesse égyptienne, prêtresse  d’Ammon Râ, morte il y a trois mille cinq cent ans, qui a laissé dans le monde entier des traces sanglantes de son passage.

     

    Cette princesse était prêtresse, du temple d’Ammon Râ à Thèbes. Au commencement du 19e siècle, au cours de fouilles faites en Egypte, une expédition anglaise découvrit sa momie. Quelques jours à peine s’écoulèrent… Survint un accident stupide : un fusil qui explose… La déflagration emporta le bras d’un des membres de la mission. Puis, un second mourut bientôt dans des conditions mystérieuses. Un troisième fut tué d’une balle de revolver, on ne sut jamais par qui ni pourquoi… La mission revint en Angleterre. Ces tragiques évènements n’avaient pas abattu l’enthousiasme des chercheurs et celui qui maintenant possédait la momie en propre se réjouissait fort de montrer ce trésor à ses compatriotes. Mais, quand il rentra chez lui, ce fut pour constater que sa maison avait été cambriolée. Lorsque la momie arriva à Londres, on s’empressa de la faire photographier… Le photographe qui entreprit ce travail crut devenir fou. En effet, lorsqu’il développa ses plaques, il s’aperçut avec terreur qu’il n’avait pas du tout reproduit les traits de la momie mais ceux d’une personne inconnue de lui, dont les yeux, ce fut sa propre expression, étaient « diaboliques ». Quelques semaines plus tard, ce même photographe mourait sans que les médecins aient pu diagnostiquer avec précision son mal. Le propriétaire des restes de la princesse fut profondément ébranlé par cette série d’évènements inexplicables. Il décida de s’en débarrasser le plus rapidement possible et en fit tout simplement cadeau au British Museum.

    L’homme qui se chargea du transport mourut la semaine suivante. Tous ces phénomènes, auxquels personne n’était capable de donner une explication valable, commencèrent bientôt à être connus du grand public. La foule se pressait, mi-inquiète, mi-amusée, dans la salle du British Museum réservée aux antiquités égyptiennes. Certains vinrent se plaindre d’avoir souffert de douleurs abdominales après avoir simplement regardé la momie. Il fut impossible de faire la part de l’imagination qui entrait dans ces affirmations incontrôlables. La popularité de la princesse devint telle que le premier ministre de l’époque, M. Asquith, demanda à la voir… Ses collègues refusèrent. Le personnel du Musée vivait sous la terreur. Ils firent pression sur la direction qui, finalement, enleva la momie et la remplaça par une imitation presque parfaite. Mais un égyptologue américain découvrit la supercherie. Il s’offrit à emmener la momie de la princesse en Amérique. On accéda à son désir promptement, ravi d’être débarrassé à si bon compte d’une pièce aussi… encombrante. Quelque temps plus tard, on chargeait la princesse sur un navire américain… La momie est maintenant au fond de la mer, en compagnie de l’équipage et des passagers.

     

    CE NAVIRE PORTAIT LE NOM DE TITANIC.

     

    Source : Almanach Vermot de 1953  

     

    La taverne de l'étrange- 27 janvier 2010


  • Commentaires

    1
    christian
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 20:00
    Il y a tellement de mystères autour de ce bateau, je ne me souvenais pas celle-là, merci pour l'histoire.
    2
    Jud'
    Samedi 14 Août 2010 à 16:07
    Il portait le nom de Titanic seulement ou c'était LE Titanic ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :