• LES OVNIS EVOLUENT AUSSI SOUS LES EAUX...

     

    LES OVNI EVOLUENT AUSSI SOUS LES EAUX

     

    Les OVNI nous sont peu à peu devenus familiers ; on en observe partout, quelles que soient l’heure et la saison. Nous les savons intelligemment dirigés et capables de performances fantastiques dans les airs. Ce que nous savons moins, c’est qu’ils poussent leurs prouesses jusqu’à évoluer dans l’eau des océans avec cette même aisance qui est la leur dans l’espace…

     

    Les rapports sur les OVNI sortant de la mer, y pénétrant ou circulant entre deux eaux sont relativement courants dans le passé. Ainsi, nous pouvons remonter à l’époque de la conquête des Amériques, lorsque Christophe Colomb, se trouvant dans la partie occidentale de la mer des Sargasses, aperçut, le 15 septembre 1492, en même temps que son équipage, une « immense traînée de feu » qui creva le ciel pour disparaître dans les eaux.

    Plus proche de nous, c’est surtout à partir du milieu du XIXe siècle que de nombreux marins de différents navires ont raconté avoir assisté, en mer, à l’entrée ou à la sortie d’engins mystérieux, souvent de forme discoïdale. Comme rien ne vaut des exemples précis, voici quelques cas d’observations caractéristiques :

    Le 18 juin 1845, les passagers du brigantin « Victoria », naviguant à mille trois cents kilomètres d’Adalie, en Asie Mineure, ont vu trois corps lumineux sortir de l’océan à une quarantaine de mètres du navire. Les trois « choses » restèrent visibles durant dix minutes. Le 12 novembre 1887, au cap Race dans l’océan Atlantique, une énorme sphère de feu fut observée par les marins du navire le « Sibérian », alors qu’elle s’élevait de l’eau. Les hommes purent voir la sphère d’assez près, puisqu’elle s’approcha du bateau avant de filer comme une flèche vers le sud-est. Durant l’été 1955, le cargo « Atlantic-City » était à moins d’un jour de mer de Newport-News en Virginie. W. J. Morris était de quart et se trouvait sur la passerelle avec un officier. Soudain les deux hommes aperçurent une grosse boule de feu qui se dirigeait vers le bateau. La boule passa juste au-dessus du navire, sans faire le moindre bruit, et finit par plonger dans la mer, occasionnant une étrange turbulence à la surface de l’eau. Le cargo s’était mis à faire des cercles, le compas gyroscope était en panne et la commande électrique de la barre ne fonctionna plus pendant le reste du voyage…

    Un soir de juillet 1957, à Sao Sébastiao, sur la côte méridionale du Brésil, le professeur Joao de Freitas Guimaraes, homme de loi et professeur à la faculté de Santos, était assis près du rivage quand il vit un appareil lumineux, en forme de chapeau, surgir brusquement de la mer. En août 1962, à Mar del Plata en Argentine, M. Vicente Bordoli, camionneur de son état, a rapporté que plusieurs fois, à l’occasion de ses nombreux déplacements dans le sud du pays, il avait vu, en longeant la côte sud-atlantique, d’étranges engins lumineux qui pénétraient dans la mer pour souvent en ressortir quelques instants plus tard. Cela montre bien que ce ne sont pas des engins en perdition qui  tombent à l’eau mais qu’au contraire ce sont des objets qui choisissent délibérément de plonger dans les océans et d’en ressortir quand bon leur semble. Le 20 septembre 1964, en Patagonie, dans le golfe San George, un magistrat de Caketa-Olivia, Juan Bacelloni, a vu, de nuit, quatre étranges objets surgir dans le ciel, décrire des paraboles et plonger tous ensemble dans la mer. Ils en ressortirent un peu plus tard pour s’élever et disparaître pour de bon. Le 4 août 1967, à Recife au Venezuela, un ingénieur nommé Hugo S. Yepes se promenait sur une plage quand il aperçut un objet en forme de disque sortir de l’eau. L’objet était gris et de toute évidence fabriqué de métal. Il plana quelques secondes à un mètre de la surface de l’eau puis s’éleva lentement avant de s’éloigner. Le 8 août de la même année, toujours au Venezuela, mais à Salina cette fois-ci, le pasteur évangélique Estanislao Lugo Contreras était au bord de la mer, lorsqu’il vit un objet de forme discoïdale de couleur orangée s’élever de la mer. L’engin émettait un bourdonnement ; il s’immobilisa quelques instants avant de monter obliquement.

    Le 11 janvier 1968, le navigateur de commerce Aurélio Negrin Armas était en train de pêcher au large de Santa Cruz de Ténérife (île de Lanzarote- Espagne) quand il vit apparaître un objet volant très rapide qui, sans transition, descendit et entra dans la mer. Le 14 août de la même année, une centaine de témoins ont pu suivre sur 700 km de trajectoire, cinq objets extrêmement brillants qui émergèrent du golfe de San Matias et plongèrent dans le golfe de San Jorge sans en ressortir. Cela, le long des côtes de l’Argentine. Le 12 février, toujours de cette même année, à quatre milles en mer, face à Quintero au Chili, l’équipage de la barque de pêche « Carol » a aperçu un étrange objet à la surface de la mer. Cette « chose » ne tarda pas à s’enfoncer dans les profondeurs marines. La liste pourrait ainsi se continuer sur des pages et des pages, mais il est à signaler que, depuis quelque temps, c’est le long des côtes de l’Amérique du Sud et plus particulièrement d’Argentine que de telles observations se produisent. Cela a d’ailleurs incité quelques auteurs, notamment Charles Garreau (Soucoupes Volantes, 20 ans d’enquêtes), à émettre l’hypothèse de bases sous-marines d’OVNI.

    Dans cette région du Sud de l’Amérique Latine, les apparitions d’objets inconnus entrant ou sortant de la mer sont si nombreuses que bientôt on n’y fera plus attention. Devant l’ampleur du phénomène, la Société d’Enquête sur les Phénomènes Insolites d’Argentine entreprit des recherches, quelle continue d’ailleurs. Dès juillet 1973 elle suppose l’existence de bases sous-marines de « soucoupes-volantes » dans le sud de l’Argentine. Il faut se rendre à l’évidence, après l’Objet Volant Non Identifié, l’OVNI, il va falloir maintenant parler aussi de l’ONNI, l’Objet Naviguant Non Identifié !

     

    La taverne de l'étrange- 12 février 2010


  • Commentaires

    1
    madinina
    Lundi 11 Juin 2012 à 21:10
    je suis persuader que nos chers ovnis ne sont extraterrestre mais intraterrestre .Ce qui expliquerais de nombreuses choses .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :