• Porte inter-dimensionnelle...

     

    Noia0a

     

    RAPPORT NOIA

     

    Récit d’un voyage effectué dans le but de constater l’existence d’une porte inter-dimensionnelle en Galice, Espagne, près de la localité de NOIA, près du mont ARO, entre le 3/9/02 dans la nuit et le 7/9/02 au soir.

     

    L’ENDROIT :

     

    La Galice :

     

     

    Noia0

     

    La Galice est une zone géographique des plus riche au monde au niveau mégalithique, on y trouve plus de 3.000 endroits avec ces caractéristiques. (Dolmen, menhirs, restes de villages, labyrinthes…etc… C’est aussi une des zones les plus riche en Espagne au niveau de l’art rupestre et préhistorique ( plus de 500 lieux avec pétroglyphes et grottes, pas encore tous catalogués et étudiés).

     

    Le mont ARO et la localité de NOIA :

     

     

    Sur le mont ARO et à proximité, à côté de NOIA (Noé) où la tradition est de dire que Noé c’est échoué ou posé (selon diverses versions) avec son arche sur le mont ARO (Ararat), après plusieurs mois de dérive. Il y a également dans la zone de NOIA beaucoup de récits sur des géants venus de la mer et aussi sur des réfugiés du déluge dans les cavernes. La ville de Noia contient  entre autres choses, une église gothique au porche impressionnant, représentant les 12 apôtres sous des traits celtiques portant chacun un instrument de musique gaélique.

     

    Les deux villes importantes  les plus proches : LA CORUNA et SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE :

     

    La Coruna  au bord de la mer:

     

    Le roi Brath de la tribu gaélique des Tuatha-De Dannan après un voyage en Afrique serait arrivé en Galice, y eût un fils : Breogan qui construisit la fameuse ville de : Brigantia, l’actuelle La Coruna.  Bréogan serait un descendant direct de NOE.

     

    Saint-Jacques de Compostelle dans l’intérieur des terres :

    Sa réputation n’est plus à commenter…

     

     

    LES PERSONNES :

     

     

    Nous étions 8 en tout. ( Il semble qu’il faille être au moins 7 personnes avec leurs énergie et leur travail pour pouvoir avoir l’expérience d’une porte).

     

     

    Une mexicaine : Liza, un chilien-guatemaltèque : Carlos et 5 espagnols ( 3hommes, 2 femmes) et moi-même : M, française. Donc : 4 hommes et 4 femmes. ( Il semble que l’égalité des deux polarités soit importante) . La moyenne d’âge est d’une quarantaine d’année. Et pour le niveau d’études : 5 sur 8 ont fait des études universitaires.

     

    Un mois auparavant, j’étais déjà venue sur les lieux et j’avais fait la connaissance d’un galicien du groupe : Santiago, qui m’avait parlé du lieu et de ce qu’on pouvait y trouver.

     

     

    A part deux couples espagnols, personne ne se connaissait , sauf par e-mail et téléphone.

     

    Personnellement je n’avais eût de contact qu’avec Santiago, l’espagnol et Carlos qui avait voulu me contacter par e-mail. Qu’elle ne fut pas ma surprise en arrivant sur place de reconnaître Liza, comme une de mes correspondantes mexicaine ! Je l’avais rencontrée en Egypte pendant 24 heure en décembre 2001, pendant une de mes démonstrations avec les sons, depuis nous correspondons par e-mail de temps en temps…

     

     

    Noia1

     

    Ce que nous avons en commun :

     

    Une recherche sincère et profonde depuis plusieurs années de tout ce qui concerne l’origine, le bien-être et le futur de l’humanité ainsi que le pourquoi de l’existence  et l’immensité de l’univers. Cette recherche, nos interrogations persistantes, dépassent le cadre de nos simples vies et est devenue au fur et à mesure le centre de notre quotidien. Tous ont à leur actif , plus ou moins, une longue pratique de la méditation.

    Une joie de vivre visible .

     

    Ce qui nous différencie :

     

     

    Nos caractères très différents et plutôt bien trempés.

    Nos provenances.

     

    Les recommandations reçues avant de partir :

    <o:p></o:p><o:p></o:p>

     

    Reçues de Carlos par e-mail, car celui-ci à déjà vu des portes à plusieurs reprises en Amérique Latine et en a déjà explorée une :

     

    Pour venir, il faut se sentir « appelé »par quelque chose d’intérieur, dans la bonne attitude de confiance et d’ouverture. Et mettre le meilleur de soi-même dans la préparation. Il faut s’entrainer 8 jours à l’avance par un jeûne « liquide »( soupes et jus de fruit quand on le désire). Bien sûr ne pas fumer. Surveiller ses pensées et être « positif ». Santiago, qui lui, en avait déjà vu, mais de loin, me spécifia qu’il fallait s’habiller en matières naturelles pour éviter toutes intéractions électriques et apporter de bons pulls car nous allions vivre 5 jours (Pour moi 4 car j’arrivais un jour en retard) à la belle étoile au sommet d’un mont sauvage bordée d’un côté par l’océan Atlantique, et au pied d’une forêt de pins compacte, sans tentes, sans anoraks et sans duvets (car synthétiques),sans réchaud à gaz … (Il paraît que beaucoup d’autres ont pu accéder à des portes avec un régime moins strict mais Carlos voulait mettre le maximum de chances de notre côté)

     

     

    Noia3

     

    L’ARRIVEE SUR PLACE :

     

    Depuis 4 jours en Espagne, j’arrivais tardivement à NOIA dans la nuit du mardi au mercredi vers 3h 30 du matin, en voiture. Là on m’attendait dans une petite maison du bourg, ou Santiago qui était redescendu du mont pour m’accueillir, contrôla toutes mes affaires. Je laissais sur place : montre , portable, vêtement en partie synthétiques et repartie à pied avec lui,  juste munie de : 2 jeans, des pulls de laine, des t-shirts de coton,  des chaussures de toile, de quoi écrire et mon appareil photo (juste toléré).

     

    On marcha environ 2 heures, pour se trouver au sommet d’un mont en partie recouvert d’une forêt de pins et d’affleurements granitiques. L’accès est difficile : pas de chemin et beaucoup de brousailles, de plus la nuit était brumeuse et très humide.<o:p></o:p>

    Une fois arrivée au camps, je saluais ceux qui était encore réveillés et allais de suite me rouler dans les couvertures que l’on m’avait préparées.<o:p></o:p>

     

    LE SEJOUR :

     

     

    Le lieu est magnifique, très sauvage, et il n’est pas rare que des écharpes de brume recouvrent par pans entiers les versants du mont. L’odeur de l’Atlantique ainsi que le vent sont omniprésents. Les consignes sont de ne pas parler, on échange juste des : "  Bonjour ! Comment ça va ? Passe-moi le sel…etc, mais pas de bavardages…" Le silence sera observé pendant tout le séjour. ( Ceci à pour but d’éviter les conflits d’ego qui ne manquent pas de se manifester dans tout groupe humain, tôt ou tard) Le but est d’être le plus unis possible. Les jours vont s’écouler entre longues méditations, chants de toutes sortes, musique(quelqu’un avait une guitare), observation de la nature, lecture, écriture pour certains et corvées diverses. Nous avions toutes sortes de légumes,  des pommes de terre avec des condiments, des graines et de l’huile d’olive et nous faisions tous les jours une soupe consistante qui constituait notre unique ordinaire. Le plus difficile était le froid la nuit et une journée de pluie intense que nous avons eût au début…

     

     

     

    Chaque jour notre unité se solidifiait : l’atmosphère était plus détendue et les journées passaient plus vite. On m’avait expliqué auparavant que l’ouverture d’une porte inter-nest la plupart du temps un travail collectif. Et aussi que le fait d’être là ne garantit rien à personne, l’idée c’est de ne pas être seulement présent mais d’Etre soi-même dans toute sa différence.

     

     

    Noia4

     

    L’EXPERIENCE :

     

     

     

    Le vendredi en début d’après-midi (15 heure, heure du soleil), nous étions en pleine méditation, assis chacun à quelques mètres les uns des autres et nous pensions très fort aux consignes nécessaires à l’ouverture d’une porte dans notre 3ème densité d’espace-temps pour pouvoir connecter à volonté la 4ème densité, ( Eliminer toute négativité, toute peur dans notre esprit, se mettre en état de réceptivité maximum, compassion, humilité et conscience ) quand survint un phénomène :

     

     

    On sentit comme si l’ambiance se chargeait en électricité, en beaucoup d’énergie. On se mit à ouvrir les yeux :

      

     

    Un halo de lumière indigo claire nous couvrait…

     

     

    Mue comme par une obligation je me levais et je vis que Liza et Carlos faisait de même, on monta ensemble doucement la dernière pente du sommet. Les autres qui restèrent assis nous dirent plus tard, qu’en fait, le léger halo indigo nous couvrait et les avait quitté.

    Maintenant nous nous trouvions à 150m devant le groupe.

    Je regardais Liza et Carlos, et d’un commun accord nous avons commencé les clés.

     

    LES CLES :

     

     

    Il existe une clé sonore à actionner : qui est la même partout dans le monde et qui consiste en un mot à moduler de façon particulière, un peu comme un mantra. (Pour les Péruviens, elle est inca, pour beaucoup elle est égyptienne, d’autres disent qu’elle est tibétaine… A mon humble avis , et bien que je l’ai apprise il y a longtemps en Egypte, par les consonances, elle est typiquement sumérienne.) Cela permet d’élever notre fréquence vibratoire et en même temps de procéder à un échange d’information avec la lumière. Il s’ensuit comme une libération d’information.

     

    Et une clé gestuelle : Un geste particulier à exécuter en même temps.

    Et une clé visuelle : Une visualisation à faire.

     

    On commence à entendre, (même ceux assis à l’arrière) un bruit sourd, comme un battement en deux temps résonnant dans les graves.

     

     

    Noia5

     

     

    Au bout d’un moment, à 1m devant nous mais à environ 2m du sol, en hauteur se manifesta d’abord : une demie-lune bleu ciel se transformant en un grand ovale lumineux, azur… De la lumière dorée avait l’air de sortir en spirale de nos plexus, je sentais une énergie débordante et vibrante en sortir. J’essayais d’être calme et de ne pas être bloquée par l’émotion. J’avançais. Alors la porte devint très blanche et très brillante et se manifesta dans toute sa taille et « épaisseur ». Un peu comme un immense nombril ou plutôt : une tornade blanche horizontale avec un tunnel central. Cette porte me parut immense : Une hauteur de 2m75 / 3m avec une largeur d’environ 2m à l’intérieur et les murs apparemment épais d’un peu moins de 50 cm…

     

    Je levais mes mains pour la toucher avec mes deux amis. Personnellement, je sentis un froid intense ( mais les autres me dirent qu’ en fait c’était si brûlant que j’avais ressentie cela.. Je sentis comme une barrière de lumière que je traversais avec ma paume puis une très forte énergie vibrante en un flux permanent ( un peu comme un torrent). J’étais troublée par le fait que la porte se présentait en hauteur (j’avais jamais entendu parler d’un tel cas) et je me demandait mentalement comment j’allais faire pour y entrer, quand, aussitôt pensé, aussitôt fait , je me suis retrouvée dans la porte au début du tunnel. Les murs latéraux sont comme des vagues en forme de tourbillons. Apparence de l’eau, mais quand je touche cela ne mouille pas et n’est pas liquide( une autre densité de l’eau ?) C’est très brillant et j’ai toujours cette sensation de très grand froid quand je touche mais tout mon corps est brûlant, surtout mon front et le dessus de mes pieds. Devant moi le tunnel est long d’à peu prés 7 m.

     

    Je sens une odeur légèrement métallique. (Cela me fait penser au parfum des débris de quartz chauffé au soleil sur les plages). Une fois bien calmé, j’avance doucement et là je sens une vague de chaleur qui vient vers moi, j’ai la nausée tellement l’énergie dans laquelle je baigne est forte. Quand j’avance, j’ai une légère sensation de résistance sur ma peau (comme si j’entrais dans une substance gélatineuse mais il n’y en a pas). La sensation sous mes pas est molle( un peu comme lorsqu’on marche sur les anciens tapis roulants caoutchoutés).

     

     

    Noia6

     

     

    Je suis fascinée par la beauté des vagues perpétuelles se déroulant dans les murs.<o:p></o:p>

    Au bout j’aperçois quelque chose de sombre. A 1m de la sortie, dans l’ovale je vois un paysage nocturne qui me décontenance beaucoup :

     

     

    Un cirque de très haute montagne , de nuit . Trois sommets noirs se détachant sous un ciel bleu marine, couvert, sans étoiles. Mais à mes pieds, un précipice impressionnant, insondable…( On m’avait dit : Pour aller visiter de l’autre côté, ne t’inquiètes pas il y a toujours un chemin ou des marches, mais là rien…) Le précipice est peu engageant. En me penchant un peu je vois tout en bas, les toits d’une ville plutôt high-tech . ( Toits tous de la même forme et d’aspect métallique) . Un léger halo lumineux recouvre cette citée très discrète. Un grand silence règne. Mon mental reprend le dessus : je me vois pas sauter dans le vide. La peur a pris possession de moi, je sais que c’est terminé, il faut que je rebrousse chemin vite. Quand j’arrive à l’entrée, je remercie dans ma tête pour cette merveilleuse expérience et je me retrouve à nouveau à côté de Liza et Carlos …Tous ont les larmes aux yeux… Le groupe à l’arrière n’a pas vu la porte. Par contre ils m’ont vu totalement disparaître et ils ont vu Liza et Carlos apparaître et disparaître par intermittence quand ils ont levé la main pour toucher la porte.

     

     

    Noia7

     

    On resta encore 24 heure, cette fois ci en discutant pour se réhabituer tout doucement à ce qui allait nous attendre en bas. Toutes les pellicules photos du groupe assis ont été comme irradiées par une trop grande lumière. Seul l’enregistrement du bruit fut conservé.

     

    Il paraît que dans toutes les expériences de ce genre, seuls une ou deux ou trois personnes se sentent le droit d’approcher la porte et d’y éventuellement pénétrer…on peux une fois en voire une et même aller de l’autre côté et une autre fois ne rien voir absolument . Tout dépend de l’état d’esprit du moment et la détermination. Mais il faut toujours un minimum de personnes qui restent à l’arrière pour continuer à méditer. C’est une réussite collective. Et seule je n’aurais réussi à rien.

     

     

     Noia8

     

     

     Copyright : MdF - Les dessins sont de : G.B.

     

    La taverne de l’étrange- 16 février 2007

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Meriten
    Vendredi 16 Février 2007 à 20:05
    Oui. Ca n'a rien de bien ?ange. Il y a beaucoup d'endroits comme cela dans le monde o?s portes s'ouvrent sur des univers parall?s. Le probl? c'est que quand on passe de l'autre c? on est pas s?e pouvoir revenir, de retrouver une porte pour repasser dans notre monde ?ous.
    Si la porte n'avait pas donn?ans le vide, ils y seraient sans doute all?et il y a de fortes probabilit?pour qu'il n'aient pas eu l'occasion de nous raconter leur histoire parce qu'on ne les aurait plus revus.
    D'ailleurs, beaucoup de disparitions inexpliqu? proviennent d'un passage dans un univers parall?.
    2
    visiteur_Sérieux_
    Lundi 26 Février 2007 à 21:03
    C'est tr?int?ssant car les d?ils qui sont donn?concordent avec des donn? de physique actuelle....en tout cas la personne ?u cran, bravo!
    3
    visiteur_Tournesol
    Mercredi 21 Mars 2007 à 00:17
    C'est passionant !
    je trouve que c'est une exp?ence comme on les aime...c'est bien rare....quel courage aussi d'affronter ainsi l'inconnu..?me r?ncilie avec mes fr?s et soeurs humains quand je pense qu'il y a des gens qui poursuivent des recherches comme celles-l?.Pour moi c'est ce genre de travail qui est vital pour l'humanit?.mieux comprendre o?us sommes exactement dans l'univers et d?uvrir lm'inconnu....
    4
    visiteur_Maya
    Dimanche 8 Juillet 2007 à 16:28
    Phantastique !

    et je suis d ' accord avec Meriten , des portes induites , sas , portes inter -dimensionnelle existent a certains endroits bien particulier de notre globe terrestre ,
    Robert Charroux , Eric von D?ken et d 'autres f 'ont mention de ces endroits ,

    nous sommes comme de fourmis rien dans notre l ' univers , les univers sont nombreux , les mondes parall? , il y a tellement encore des choses a d?uvrir !
    Maya
    5
    visiteur_OBERSONN
    Mardi 24 Juillet 2007 à 22:36
    Bonjour a vous qui avez v? ces ?nements fantastiques et merci de nous avoir fait partager ce genre de choses. Votre aventure porte des ?rgies similaires ?'aventure de CERGY-PONTOISE qui est arriv?en 1980 en France, il y a bien eu une disparition de ce genre et cela me l'a rappel?Cet ?nement fait aussi partie du myst? du tunnel de BOURG-DE-SIROD pr?de la ville de CHAMPAGNOLE. Si vous voulez voir et intercepter des ?rgies de ce genre pour travailler ?istance, des photos de ce tunnel se trouve sur mon site http://micheloberson15.spaces.live.com/ sous la mention de nuage. Les photos ne sont pas r?rtori? et il y a bien d'autres photos rayonnantes qui peut-?e vous apporterons quelque choses. Merci de me donner votre avis qui compte pour mon travail. A bient?t merci de votre recherche et visite. M.O.
    6
    visiteur_Y2J
    Jeudi 24 Avril 2008 à 18:55
    Je suis normalement ouvert d'esprit et prompt ?tudier de nombreuses th?ies quant aux myst?s qui baignent notre monde, mais je n'arrive pas ?roire qu'une histoire aussi abracadabrantesque puissent figurer en bonne place dans un site comme le v?, j'ai l'impression de lire un de ces livres o?on nous parle de cette pseudo super-plan? qui foncerait sur nous o?core du secret des ?iles sombres que sont les plan?s creuses(!!!), ce r?t n'?ucune teneur et auait sa place dans un recueil d'histoires de fantasy(o?on pourrait trouver d'ailleurs d'autres faits ?anges pr?nt?sur ce site...)
    Bien ?ous.
    7
    visiteur_anna lise
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 13:54
    Charroux et Von D?ken ne sont pas des r?rences !!!

    Par contre des lieux de passage vers autre chose :
    pourquoi-pas?

    D'autant que depuis quelques ann? la quantique
    vat dans ce sens.

    Et comme disait le grand Will ; il y ?lus de chose
    dans le ciel et sur la terre que ne peuvent en r?r
    les philosophes...

    Cordialement!
    8
    Roger ELEFANT
    Jeudi 18 Novembre 2010 à 15:56
    L'expérience que vous avez vécu en pénétrant dans cette porte interdimensionnelle m'intéresse. Je suis en train d'écrire un livre sur "les mondes parallèles" et je voudrais vous demander l'autorisation (écrite) de mentionner votre histoire en quelques lignes. je n'oublierais évidemment pas de mentionner votre blog dans mon livre. J'ai moi-même un blog intitulé atlantide-mu.over-blog.com. Email : roger.elefant@gmail.com

    Cordialement Roger ELEFANT
    9
    Roger ELEFANT
    Lundi 22 Novembre 2010 à 19:20
    Bonjour,

    Je voudrais vous demander l'autorisation de raconter l'histoire (sans copier littéralement et seulement en résumé) de cette porte induite, car elle correspond à ce que je suis en train d'écrire dans mon livre intitulé "Extraterrestres, ovnis et mondes parallèles". Cet exemple m'a l'air sincère et me semble un bon recoupement. Je n'oublierais pas de vous citer. Vous pouvez éventuellement voir cet article (en cours d'élaboration) sur mon site :
    atlantide-mu.over-blog.com

    Voici mon adresse pour la réponse: roger.elefant@gmail.com

    Cordialement, Roger ELEFANT
    10
    Tyron29 Profil de Tyron29
    Lundi 22 Novembre 2010 à 20:16
    Bonsoir Roger ! Oui vous avez toutes les autorisations possibles pour citer ce témoignage vécu ! En fait c'est une amie qui l'a expérimentée et qui a daigner m'en parler aussi cet article retranscrit l'expérience telle qu'est s'est déroulée... Je puis vous dire que cela a bouleversé cette personne d'où l'authenticité des faits rapportés dans l'article. Merci à vous !
    11
    jocelyne
    Vendredi 4 Mars 2011 à 05:40
    Est-ce que j'aurais votre permission pour pouvoir copier/coller ce texte sur un forum que je fréquente, en mentionnant bien sûr la source et en y mettant l'adresse de votre site. Vous pouvez me répondre à cette adresse :
    jocelyne_deneau@globetrotter.net

    Merci !
    12
    la fee du92
    Jeudi 7 Avril 2011 à 12:37
    mois et mes copine on veut aller dans une porte dimentionelle car nous somme des fee et oui dite nous oui il y en na une*
    dans la france enfaint esailler
    13
    boy
    Lundi 2 Mai 2011 à 18:10
    spirituel, mystérieux, recherche la connaissance sur lui même et sur le monde.
    14
    AngelSmile
    Lundi 5 Octobre 2015 à 20:03
    Bonjour à toi... J'ai fait, la nuit dernière un rêve étrange avec les portes décrites dans ton récit. Je n'avais pas conscience que ces choses avaient une existence. Et tu es le seul à décrire à la perfection ce que mon rêve m'a offert de voir. J'aimerais beaucoup te parler. J'ai un blog ( voir "site Envoie un message, je t'en serai reconnaissante. Bonne continuation.
    15
    Tyron29 Profil de Tyron29
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 11:17
    Bonjour à toi, Ce témoignage date et m'avait été envoyer par une personne à l'époque qui avait vécue cette expérience incroyable. Les photos aussi explique les différentes phases de ces moments et dessinées par un de ses proches. je n'ai plus de contact depuis la parution de cet article donc je ne peux pas vous aider mais cela est enrichissant comme expérience puisque manifestement ce n'est pas la seule à avoir vécue cela ! Merci de votre passage et vous pouvez tout à fait raconter votre expérience vécue dans "commentaires" ou par mail "taverne.etrange@gmail.com" qui viendra à la suite de ce sujet merci !
    16
    notule
    Jeudi 24 Mars 2016 à 00:03

    Bonsoir. Vous n'aviez pas pris de drogues pour entrer dans cet état ? Pourquoi les autres n'ont-ils pas perçu la même chose au final ? Avez-vous plus tendance à la "rêverie" ? Avez-vous retenté l'expérience pour aller plus loin ? Peut-on connaître les coordonnées GPS de ce lieu ? Nous sommes en 2016, où en êtes-vous ? Que cherchez-vous actuellement ? Pourquoi faudrait-il des portes vers "ailleurs", n'est-ce pas une fuite de notre réalité dite "ordinaire" et donc de notre plan d'incarnation ? En quoi cela s'intègre-t-il dans notre logique d'incarnation ? cdlt

    17
    Jeudi 24 Mars 2016 à 09:14

    Pas d'autres recherches et pour info c'est un témoignage d'une personne et non pas le mien ni m'a propre expérience... Merci de votre intervention !

    18
    paris
    Lundi 24 Octobre 2016 à 03:59
    est-ce vraiment vrai?
    19
    notule
    Vendredi 28 Octobre 2016 à 10:38

    Bonjour. Ok, pas de soucis. Merci de votre réponse ! Même si je fais le "très septique", je suis ouvert sur beaucoup de choses vous savez... J'ai même, au bout d'un an, à force d'acharnement (et je dois dire avec quelques risques car, même si je n'ai pas pris de drogues, j'ai pris des respirations profondes, longues et exagérées jusqu'à y arriver, ce qui n'est pas recommandé, même si cela ressemble paraît-il à la respiration holotropique, certaines personnes découvrant ce biais par hasard comme moi) réussi à sortir de mon corps ! Et cette expérience a changé complètement ma façon de voir le monde. Pour autant, je fais attention de rester "incarné", et de ne pas perdre pied, sachant raison garder, et restant dans une simple ouverture "neutre" sur les choses que je lis... Et je sais, trente ans plus tard, la cinquantaine approchant, que j'ai encore beaucoup, beaucoup à apprendre et découvrir sur un monde qui est plus étrange que l'on ne croit de prime abord ;o) Bonne suite. Cdlt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :