• Les surprises de l'ufologie mariale !

     

    9, 13, 46, OU LES SURPRISES DE L'’UFOLOGIE MARIALE.

    partie 1

     

    par Raymond TERRASSE

     

    AVERTISSEMENT :

     

    Explicatif des trois chiffres du titre, auxquels on pourra se référer pour la bonne compréhension de cette étude.

     

    NOTRE-DAME comporte neuf lettres. Vocable inventé par Bernard de Clairvaux, fondateur de l’'Ordre du Temple. Peut-être lui fut-il insufflé par la Sainte Vierge elle-même. Il est possible aussi que ces neuf lettres fassent référence aux neuf premiers chevaliers qui partirent en mission, effectuer des fouilles à l'’emplacement supposé de l’'ancien Temple de Salomon.

    NOTRE-DAME était la Grande Patronne des templiers, avec Saint-Jean-Baptiste.

    Est-il utile de rappeler, sauf peut-être aux lecteurs n’'ayant pas encore atteint l’'âge de la maternelle, que la lettre M est la treizième de l'’alphabet français ? elle débute le mot MARIE. Nous verrons que M, accompagnée parfois du A, est très souvent présente dans l'’ufologie mariale ; de même, évidemment, que son chiffre personnel. Enfin, 46 est le total numérique des cinq lettres du mot : MARIE. Son importance est loin d’'être négligeable.

    L’'orthogéométrie a démontré ce que J. Vallée et J. Sider subodoraient ; à savoir que le phénomène OVNI avait partie liée avec les apparitions mariales. Plus précisément, regroupait les atterrissages et les apparitions de la Sainte Vierge ( ou supposée telle ), sous forme de lignes droites et de figures géométriques. Il est donc logique de penser que l’on pourrait retrouver des traces chiffrées de cette étroite association, en accord avec les trois nombres ci-dessus. Et s'’il y a, comme de juste, quelques exceptions, on va s'’apercevoir que derrière cette curieuse mathématique, il reste quelque chose à creuser pour les ufologues, et qui dépasse largement le cadre de la simple coïncidence.

    Autrement dit : C’est une nouvelle voie qui s’'offre à la recherche.

    Commençons par les apparitions mariales les plus connues, car les plus spectaculaires ; soit parce qu’elles ont donné lieu à des pèlerinages réputés ( Lourdes, La Salette ) ; soit à cause de leurs guérisons impensables ( Pellevoisin, Philippsdorf ) ; soit dans leur manifestation elle-même ( Paris, Saint-Bauzille de la Sylve ).

    La Salette avec ses neuf lettres, rafle la mise totale. Sa date tout d’'abord : 19 septembre 1846. La somme numérique ( 19 + 9 + 18 + 46 ) est égale à deux fois 46. Ensuite le prénom des deux voyants commence par la lettre M, avec en plus le A pour Maximin. Le patronyme complet des deux comporte 13 lettres ( Mélanie Calvat, et Maximin Giraud ). Que dire de plus ?

    Saint-Bauzille de la Sylve ( 8 juin 1873 ), se décompose en deux parties de 13 et 9 lettres ( de la Sylve ), voulues ou non. Mais le voyant : Auguste Arnaud peut aligner 13 lettres. On remarquera que comme pour les deux enfants, le prénom et le nom se partagent en sept et six lettres.

    Par contre, à Cerreto, en Toscane, le 19 mai 1853, on constate un décalage ; Veronica à huit lettres, alors que Nucci, le nom de famille de la petite voyante n'’en n’'affiche que cinq, pour atteindre quand même 13.

    De même, à Philippsdorf, en Bohême, le 13 janvier 1866, Madeleine Kade, mourante, se retrouva instantanément guérie lors de l’'apparition mariale. Si son prénom à neuf lettres commence par MA, son patronyme est réduit à 4, pour arriver à 13.

    Venons en à Cotignac dans le Var ( 10 août 1519 ). L’'Opération Louis XIV qui l’'accompagne ( Atlantis N° 437, et le site Taverne de l’'étrange ), ne comble pas ses huit lettres. Mais son voyant, Jean de la Baume, vient à son secours, ainsi que le mont Verdaille, où eut lieu la rencontre, avec leurs 13 lettres. Il en est de même du mont Bessillon, où apparut Saint Joseph en 1660.

    Lourdes ( février 1858) met un peu de désordre dans cette énumération. En effet, Bernadette Soubirous comporte 19 lettres, et il faut ajouter : Lourdes, pour parvenir à 26 lettres ( 13 X 2 ).

    Curieusement, on retrouve exactement le procédé identique pour la guérison d’'Estelle Faguette ( 15 lettres ) en février 1876. Il faut également faire suivre son nom de : Pellevoisin ( 11 lettres ), pour obtenir 26.

    Au Laus, en mai 1664, c’est encore plus complexe. La voyante se nomme : Benoîte Rencurel ( 15 lettres ). Avec Laus et Saint-Etienne d’'Avançon, au-dessus de laquelle eut lieu l’'apparition, on totalise 39 lettres, soit 13 X 3. Mais je n’'insisterai pas, car c’'est chercher un peu loin. Les autres exemples suffisent.

    Comme à Paris, le 18 juillet 1830, où Catherine Labouré voit son nom de 16 lettres ne pas intervenir. C’est : Paris rue du Bac, qui détermine avec ses 13 lettres, le lieu de la venue de la Sainte Vierge.

    A Heede en Allemagne, le 1er novembre 1937, ce sont les sœurs Grete et Maria Gansfort, chacune portant un nom complet à 13 lettres, qui voient la Sainte Vierge.

    Enfin, en 1041, une curieuse histoire s’est déroulée en Italie, près d’une agglomération de 13 lettres, Roccapiemonte. Afin de se faire entendre, la Sainte Vierge a détaché une pierre précieuse d'’une bague qu’elle portait ( ce qui est pour le moins curieux de la part de la divine Mère du Christ, détachée des biens de ce monde ), et dit que l’'on trouverait un portrait d’'elle, en fouillant à l’'endroit où la pierre était tombée. J’'exclue Fatima de cette liste, car faisant l’objet du volumineux ‘’ quatrième secret de Fatima ‘’ ( Taverne de l’'étrange ). Cas très particulier, où il est question là aussi, de l’'Ordre du Temple. Cependant, certaines apparitions ne donnent aucun chiffrage. C’est le cas de Celles (Ariège, 28 mai 1686, trois feuilles de chêne sur le manche d’'une bêche ), où Jean Courdilh ne compte que douze lettres. C’est aussi celui de l’'Ile Bouchard ( 12 lettres, 8 décembre 1947 ), où la principale voyante, Jacqueline Aubry, annonce 15 lettres. Mais heureusement, nous allons nous rattraper avec trois posés d’'OVNI, déjà mémorables à plus d'’un titre. Avec cette nouvelle branche de l'’ufologie, que je baptise en abrégé de Marifologie, ou ufologie mariale, ils vont atteindre une dimension inattendue.

    Je veux parler de : Mourièras et Quarouble ( tous les deux le 10 septembre 1954, avec deux heures de décalage ), et Valensole ( 1er juillet 1965 ). Si les nouveaux venus à l’'ufologie les découvrent, les vieux les connaissent par coeœur. Ils sont le loup blanc de la discipline. Et pourtant, les connaît-on si bien que cela ? On s'’est peut-être aperçu, sans y attacher d'’importance, que les noms ou prénoms des témoins commençaient par MA. On s’'est sans doute rendu machinalement compte que ces trois localités comportaient neuf lettres. Sans plus. La marifologie va redresser la barre, en apportant ses mathématiques particulières. La confirmation des neuf lettres de chaque localité n'’est plus à faire. Mais qui a comptabilisé le nombre de lettres de ces hommes qui ont vécu une expérience unique ?

    MArius Dewilde compte 13 lettres ; Antoine MAzaud également. MAurice MAsse est l'exception avec 12 lettres. Il est aussi le seul dont le patronyme et le prénom débutent par MA. A première vue, cette exception, si elle confirme la règle, ne donne pas lieu à s’'exalter. C’est une erreur, car je peux affirmer qu’elle est voulue par les Responsables des OVNI, d’'une manière très subtile.

    Comptabilisons numériquement les noms et prénoms de chacun ; Antoine Mazaud totalise : 144 ; Marius Dewilde : 143 ; et Maurice Masse : 127. La somme des trois est de : 414. En réduction, c’est tout simplement : 46 X 9 ! Si nous appliquons le même calcul aux trois localités, nous obtenons : 105 pour Valensole, 112 pour Quarouble, et 119 pour Mourièras. Soit 15 X 7 ; 16 X 7 : et 17 X 7. Ici c’'est une base 7 qui prédomine, avec un point d’'écart à chaque fois. Simple curiosité, qui sort du cadre de l'’étude, mais qui montre bien un choix délibéré ; car compte tenu du contexte, la coïncidence n’'est pas de mise. Le coup de grâce est d’'ailleurs asséné par le calcul des deux dates ; ( 10 + 9 + 19 + 54 = 92 ), ( 1 + 7 + 19 + 65 = 92 ). Dans les deux cas c’'est deux fois 46. Un rapprochement avec La Salette ?

    Résumons ; les Responsables des OVNI sont allés chercher trois témoins dont les noms ou prénoms commencent par MA, et totalisant pour deux d’'entre eux : 13 lettres, le troisième n’'en comportant que 12, afin que le calcul général aboutisse à 414, soit 46 X 9. Ils devaient habiter des localités de neuf lettres chacune, et s’'arranger pour que les dates des atterrissages correspondent également à un multiple de 46. C’'est fou, c’'est incroyable, et pourtant C’'EST ! Avec, en supplément, des exigences incontournables ; que toutes les lettres des noms de personnes et de lieux, conservent les totaux numériques assignés. Qu'’une seule lettre change, ne fut-ce que d'’un point, et la numérologie s’'écroule. Par exemple : 413 devient un nombre premier sans signification. J'’en suis arrivé à une conclusion, qui si elle me paraît s’'imposer comme une évidence, ne peut être présentée que sous la forme d'’une hypothèse conditionnelle, tant elle est fantastique, et sujette à provoquer des réactions épidermiques. Outre la cartographie complète, détaillée jusqu’'au plus petit hameau, de la géographie planétaire ( ce qui est aisément à notre portée, encore plus pour eux ), LES FICHIERS INFORMATIQUES DES RESPONSABLES DES OVNI CONTIENDRAIENT TOUS LES NOMS DE LA TOTALITE DES TERRIENS , AVEC LEUR LIEU D’'HABITATION ! fichiers démographiques constamment tenus à jour. Quand on sait que les ufonautes sont capables de pénétrer dans l’'esprit des humains, soit en songe, soit dans la réalité quotidienne, pour faire remonter à la surface des souvenirs enfouis depuis des années, ce recensement pas à pas ne paraît pas si utopique. C’'est ainsi que suivant leurs besoins, les Responsables des OVNI savaient que Marius Dewilde demeurait à Quarouble, près de la voie de chemin de fer, qu’'Antoine Mazaud avait sa ferme à Mourièras, et que Maurice Masse cultivait ses lavandes à Valensole. La suite se devine, chaque homme étant le gagnant du gros lot, à son corps défendant. Quand je parle de fichiers toponymiques et patronymiques planétaires, c’'est que j’'y inclus les pays autres que la France, où des scènes identiques, à la fois pour les OVNI et le simulacre de Sainte Vierge, se sont déroulées, sans que les victimes’’ en soupçonnent l’'origine.

    Guy Tarade avait soulevé la question de certaines homonymies. Il n’'est donc pas impossible que Maurice Masse soit le descendant d’'Honoré Masse, le petit pâtre de 1656, qui assista à l'apparition mariale aux vieilles masures de Notre-Dame de Dromon, à Saint-Geniès. Sans que Maurice Masse le sache lui-même, mais que les ufonautes auraient suivi à travers le temps. Quant à la différence des dates, je n’ai rien trouvé de probant, à part un écart de 3946 jours, qui ne m’'apporte rien. Même en le divisant par deux, on obtient 1973, ce qui évoque une date plutôt vague ; le mystère reste entre les mains des promoteurs… ou de celui qui aura plus d’'idées que moi. Une seule certitude : si les trois atterrissages s’'étaient déroulés dans la foulée, même avec deux ou trois jours de décalage, l’'apparentement et les calculs présentés ici, auraient été découverts depuis longtemps. Ce n'’était certainement pas le but de la manœoeuvre, d’'autant que l’égalité numérique de deux fois 46 eut été perdue. Il reste à continuer les recherches dans ce sens, tout en se demandant quelle est la finalité de ce jeu de pistes mathématiques. J’'invite donc tous les ufologues intéressés, à suivre cette nouvelle direction. Elle mènera peut-être quelque part. La dernière curiosité est les 1111 jours séparant les atterrissages de Socorro au Nouveau-Mexique ( 24 avril 1964 ) et Marliens ( le 10 mai 1967. Encore trois lettres de Marie , tout comme Marcilly et Marcilly sur Vienne ) ; ainsi que les photos de Rex Heflin à Santa Anna ( 03 août 1965) de celles d’'Emil Barnéa à Cluj en Roumanie ( 18 août 1968 ). Soit : 101 X 11. Constatons simplement que la date du posé de Marliens totalise 101.

    Je termine en supposant que la connaissance dans les moindres détails de la population terrestre et de la cartographie, remonterait sans doute à l’'époque de la Fondation de l’'Ordre du Temple, soit au début du XII è siècle. Peut-être un peu avant. Roccapiemonte en 1041, serait un bon point de départ. Mais ce n’'est qu’'une estimation prudente et sans justification ; je n’'ose pas remonter plus loin, tant la stupéfaction risquerait d’'être trop grande.

     

    Raymond TERRASSE, le 13 février 2008.

     



  • Commentaires

    1
    visiteur_Hawkmoon vo
    Vendredi 15 Février 2008 à 19:32
    Concernant l'appellation Notre-Dame et ses 9 lettres, je trouve ?un peu fort de caf?
    A l'?que, on ne disait pas Notre-Dame mais Nostre Dame (soit 10 lettres)...
    La num?logie n'est qu'une vaste foutaise...
    2
    visiteur_Top
    Vendredi 15 Février 2008 à 21:21
    Je suis curieux de savoir si cette m?ode fonctionne avec les apparitions de Beauraing, je vais me renseigner sur le sujet.
    3
    visiteur_pierre dupu
    Samedi 16 Février 2008 à 17:21
    CE QUE NOUS CACHE L'AMI TERRASSE...
    Il est vrai que, au Moyen-§e, on ne disait pas "Notre Dame", mais "Nostre Dame" - et encore... Bon, mais, aussi, la lettre j n'existant pas ?ette ?que, la lettre M n'est pas la treizi? lettre de l'alphabet, mais la douzi?... D?il, passons. L'ami Terrasse nous pr?ent aimablement: il s'adresse ?eux qui n'ont pas atteint l'? de la Maternelle (donc aux demeur?mentaux)... Mais ce que Terrasse n'ose nous dire, et que chacun va pouvoir CONtr? de visu, d?sse l'entendement : le Grand Chef des OVNIs, en accord avec la Sainte Vierge, et selon l'Orthog??ie sacr? a implant?ur l'int?alit?e l'Univers des bases o?ut initi?es Grands Ma?es Templiers de l'Arche d'Alliance peut se rendre pour voyager ?ravers la Galaxie, par la pratique de portes spatio-temporelles (cf. les explications sur ce sujet, de l'?nent sp?aliste C. Burkel). Je r?le le Secret, car il est temps : Il s'agit des MAC DONALD. He oui !!! M+A+C+D+O+N+A+L+D = 9 lettres !!! Incroyable !!! Et ?commence par MA... Comme la Tr?Saint Vierge, Sainte Patronne des Templiers...
    Un examen de l'implantation des M.D (M? de Dieu, pour les initi?- Mater Dei pour les latinistes) sur une carte de France sera r?lateur de la Haute Science de l'Ufologie Mariale... A toi, Raymond, pour la suite... Argh argh grhhh gnhgnh guigui arh arrrhh arrhhh...
    4
    visiteur_Voxifera
    Samedi 16 Février 2008 à 17:54
    Hum, oui je pense que la num?logie ici n'a rien ?oir apriori. Pour la compr?nsion du public ce que vous dites, Mr Dupuis ne tient pas la route ?!? Vous n'avez pas bien lu "entre les lignes". Ne jouont pas sur les mots mais pour votre gouverne sachez qu'un r? travai ici est livrer et ?se voit. L'importance est dans les dates et les noms pas dans le nombre ou les nombres cit? Louange ?r Terrasse qui vient d'ouvrir une br?e dans ces codes traversant les si?es et que, seul, l'?dit saura d?iffrer... Manifestement, Mr Dupuis, vous n'?s pas celui-l?t j'en suis heureux.
    Bravo Mr Terrasse, continuez comme ?et merci au Grand Initi?yron, qui lui ?ien compris l'importance et le choix de ces articles ! Est-ce un hasard ? Je ne crois pas, en tout cas c'est un site de grande valeur sachez lire entre les lignes ?'avenir !
    ...
    5
    visiteur_Raymond Ter
    Vendredi 22 Février 2008 à 12:22
    Commme de juste, je remercie Voxifera pour son commentaire ?gieux. Contrairement ?r Dupuis, et ?on Koln, il a compris que si dans toute recherche et proposition de th?ie, il peut y avoir des erreurs de calculs d'inpr?tion, ce qui compte, c'est le fond. Indubitablement, il y a quelques chose ?reuser dans ce nouveau domaine. Mais pour bien le comprendre, et ne pas le rejeter d'un haussement d'?ule, il faut avoir ?dier ?ond les apparitions mariales pendant dix ans, et aussi savoir que si 13 est le chiffre de Marie ( voir le 4?ecret de Fatima), 9 est aussi celui des templiers. Voxifera est certainement un de ceux qui ont cette Connaissance. Quand ?r Dupuis, j'ai d? ?it que nous ne sommmes pas des chiffoniers. S'il veut agresser C. Burkel ou moi, qu'il tourne ses armes contre lui-m?. TERRASSE
    6
    visiteur_OBERSONN888
    Mardi 11 Mars 2008 à 18:10
    OUI d'accord, mais pour le grand travail effectu?ar l'ami Raymond je lui envoie plein de "loups-Anges", il le m?te. C'est vrai aussi que nous devons continuer de chercher et ce garder d'affirmer ou d'infirmer une ou des recherches effectu?par quelqu'un sans avoir tent?a m? chose. Ce que nous esp?ns toutes et tous dans les recherches de Raymond TERRASSE, c'est que nous puissions utiliser un jour ses d?uvertes au cours de recherches, m?s si ces derni?s ne touchent pas forcements les OVNI. A bient? toutes et tous. Meilleures amiti? M.O.
    7
    Tyron29 Profil de Tyron29
    Vendredi 19 Octobre 2012 à 21:28
    Ayant remis l'article au goût du jour, car à l'époque, le transfert du blog a été assez périlleux vas-t-on dire les choses comme ça ! J'ai donné carte blanche a des personnes, entre autre, et là, ce soir, quand je revois ces commentaires, je suis effondré par tant de méchanceté venant de ce type (pierre dupuis) pour ne le citer ! Peut être que cela dépasse l'ententement de tous, mais ce ne sont pas des histoires, juste la réalité puisque des personnes lambda, oeuvre dans la totale anonymat et qui après nous livre des sujets comme celui-ci ! Le problème c'est que ces "vilains" ne sont pas au courant des travaux effectués par "tierce" personne mais qui nous ont livré leur résultat sans rien leur demander. je trouve cela facile de dénigrer des gens qui ont oeuvrer toute leur vie pour apporter leur pierre à l'édifice ! Ces propos sont vérifiables, bien évidemment, à condition d'avoir quelque chose à dire et qu'il apporte les, la, preuve... Vous vous doutez bien que ce travail élaboré mérite d'être mis à l'affiche et que nous cautionnons des gens comme Mr Terrasse !Si quelques personnes démontrent le contraire, bien évidemment que l'on va le faire et diffuser leurs dires ! Les commentaires de certains ici, et dieu sait, il y en a ! Alors gardez l'oeil l'ouvert et le bon si possible...Tyron (en colère) !Fraternellement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :