• Les incubes et les succubes

     LES ESPRITS VIOLEURS

     

    Ils s'’insinuent, pénètrent dans votre chambre, vous observent tapis dans l’'ombre et puis soudain s'’emparent de vous… Ce sont les incubes et les succubes, des esprits violeurs. Méfiance !

     

     

    succube07

     

    Carlotta se brossait les cheveux. A peine fut-elle allongée dans son lit que… la chose, impressionnante, énorme, se fraya un chemin jusqu'à elle… Carlotta souffrait ; la chose, qui l’'avait pénétrée si vite, l'’éperonnait maintenant avec violence. Elle n’'avait plus l’'impression d'’être un être humain… encore moins d'avoir affaire à un être humain….

     

    Ces lignes sont extraites d’un roman de Frank De Felitta, dont on a tiré un film d’horreur à succès intitulé The Entity ( l’'Emprise ). Mais attention, il ne s’agit pas que de littérature… ce récit s’appuie sur une histoire authentique, celle d’une jeune californienne du nom de Carlotta Moran. L’expérience qu’elle vécut dans les années 1970 fut consignée dans des rapports psychiatriques des plus sérieux, confirmée aussi par des preuves physiques, comme les nombreuses contusions relevées sur son corps, sinistres témoignages des viols nocturnes à répétition… Pour certains chercheurs, cela ne fait aucun doute : Carlotta fut victime d’une entité abusant d’elle à la faveur de la nuit… un incube.

     

    *** Des viols de nuit à répétition ***

     

     

     De tels « viols » ne sont pas si rare. Ils sont même connus depuis des temps immémoriaux. L’'incube et son pendant féminin le succube sont déjà présents dans la culture latine- d’'où d'ailleurs ils tirent leurs noms. Incubus, créature de sexe masculin, vient du verbe incubare, qui signifie s’'allonger, se coucher. Une étymologie bien explicite…. Quant à succuba, c’'est la concubine dans la langue de Cicéron. Manière de désigner dans la société antique patriarcale celle qui consomme l’'acte sexuel dans l'’illégalité. La tradition judéo-chrétienne fera du succube et de l’'incube des incarnations du Diable, des démons satisfaisant leurs vices sur des victimes innocentes… ? Pas tant que cela. Toute l’'ambiguïté vient de là. C'’est pourquoi la condamnation vise autant l'’agresseur que l'’agressé(e). C'’est pourquoi aussi on rechigne souvent à parler de viol au sens strict, comme si on supposait toujours à l’'origine du phénomène des incubes et des succubes un consentement muet. La suite nous dira si oui ou non cette façon de penser est légitime…

     

    29
     

     Généralement, incubes et succubes sont invisibles. Mais le cas de Carlotta avait ceci de singulier, c'’est qu’elle voyait vraiment l’'entité, qui chaque fois changeait d’'apparences. Une nuit, elle vit un nain ; une autre, un homme de grande taille et très musclé, à la peau verte ( soi dit en passant, ça me rappelle un certain David Banner…).

     

    Autre singularité : l’'incube assaillait Carlotta aussi bien de jour que de nuit. Et lui parlait alors même qu'il était à l’œ'oeuvre. Un incube romantique, si l’'on veut…. Une célèbre actrice britannique ( qui préfère garder l’'anonymat ) confessa une « aventure » similaire à Stan Gooch, psychologue et médium anglais. Elle sortait tout juste d’'une phase de sommeil profond, lorsqu’'elle remarqua que la lumière au plafond avait pris la forme d'’un oeœil humain la fixant avec insistance. Chose inquiétante, à laquelle vint s'’ajouter une curieuse sensation… elle sentait une force s'’exercer sur son corps comme si un homme était sur le point de lui faire l’'amour. Pourtant il n’'y avait personne. « Au début, raconte l’'actrice, c'’était plutôt agréable. Mais par la suite la pression se fit plus forte. « Il » déployait une telle énergie que mon corps s'enfonçait dans le matelas et les lattes du lit. » Lorsque l’'entité disparut enfin, elle se précipita dans la salle de bains. Et là, face au miroir, elle remarqua que sa bouche était pleine d'’un sang noirâtre.…

     

     

    Curieusement, les phénomènes d’'incubes et de succubes sont souvent doublés de manifestations paranormales imputables à des poltergeists, les esprits frappeurs : déplacements inexplicables du mobilier, feux s'’allumant spontanément, défaillances électriques des appareils ménagers. Ainsi Carlotta Moran était-elle harcelée par un poltergeist qui semait un chahut de tous les diables dans sa maison, brisant la vaisselle et lui hurlant des obscénités. Est-ce à dire qu'’en tout esprit frappeur sommeille un esprit violeur- ou l'inverse si l’'on préfère ?

     

    *** Esprits frappeurs et esprits violeurs ***

     

    Guy Lyon Playfair, un vétéran de l'’investigation paranormale, décrit dans un de ses ouvrages certains évènements bizarres dont il a été témoin à l’'occasion de recherches menées au Brésil. L’'un d’'entre eux atteste le lien existant entre poltergeists et incubes. Marcia, une jeune femme très cultivée, licenciée de psychologie, découvrit un jour une statuette en plâtre représentant Yemanja, la déesse de l’'eau. Cette statuette, refoulée par les vagues sur la plage de Sao Paulo, avait précédemment été jetée à l'’océan en guise d’'offrande. Marcia emporta l’'objet chez elle. Dès lors, elle vécut toute une série d'‘évènements traumatisants, manifestations typiques d’'un poltergeist. Elle se sentit bientôt si épuisée et déprimée qu’elle envisagea le suicide. La vie dans sa maison devenait impossible. Une nuit elle sentit la présence d’'un incube dans son lit. Il y eut une première agression sexuelle, suivie d’'autres. Enfin, sur les conseils d’'un occultiste, elle décida de rejeter la statuette à la mer.

     

    *** Des esprits familiers ***

     

     

    Les esprits qui nous hantent ne sont pas toujours de parfaits étrangers ; en vérité, il peut s'’agir d'’êtres très proches, morts… ou même vivants. Dans un article consacré aux hallucinations des veufs, publié dans le très respectable British Medical Journal, un scientifique révéla que, sur un panel de 300 hommes et femmes interrogés, presque la moitié reconnaît avoir vu, entendu, ou même touché leur conjoint décédé. Il remarqua également que la plupart des victimes d'’hallucinations avaient dépassé la quarantaine, et que ceux âgés de plus de soixante ans subissaient les hallucinations les plus vives. Il s’'agit, bien entendu, d'’une étude assez limitée où l’'on n’a pas cherché à savoir si les personnes avaient expérimenté un rapport sexuel avec leur conjoint défunt. Mais il serait intéressant de savoir si les manifestations d’'esprits ou de fantômes sont plus nombreuses avec l’'âge. Par comparaison, on sait que les phénomènes de poltergeists sont plus courants chez les adolescents que chez les adultes. Se pourrait-il que les gens plus âgés recherchent plus activement une consolation de nature spirituelle et soient donc plus disposés à faire bon accueil à ceux qu’'ils ont aimés ?

     

    Les jeunes, hommes ou femmes, plus actifs sexuellement, seraient-ils plus volontiers sujets à halluciner sur le thème d'’un esprit violeur ? Pour le moment, ces questions demeurent malheureusement sans réponse, faute d'’études plus poussées sur ces phénomènes. Outre cette théorie qui prétend qu’'incubes et succubes seraient les fantômes de personnes décédées, l'hypothèse la plus intéressante avance que les esprits violeurs seraient les « doubles » de personnes vivantes.

     

    *** L'histoire de Ruth ***

     

    Dans une de ces enquêtes, le psychiatre Morton Schatzman rapporte le cas de Ruth. Cette jeune femme avait été violée par son père dans sa jeunesse. Adulte, elle présentait de nombreux symptômes hystériques- notamment une capacité à imaginer que son père lui rendait visite pendant la nuit ( alors qu’'à l'’époque il était vivant ) pour perpétrer à nouveau sur elle son odieux forfait. Ici, la figure de l’'incube représentait clairement la réincarnation d'’un trauma enfantin : le viol incestueux. Qui plus est, Ruth s'’aperçut aussi qu’elle était capable de créer un « double » de son époux, Paul. L’'image obsessionnelle était si « vivante » qu’elle entretenait un commerce charnel avec elle. Elle finit même par préférer l’'illusion à la réalité… Ironie de l'’hystérie. Le psychiatre Morton Schatzman rapporte les propos de Ruth relatifs à l’'entité : « Il embrassa à nouveau ma bouche. Puis, il commença à me faire l'’amour… Nous arrivâmes à la jouissance en même temps. » Encore plus extraordinaire, ce témoignage de personnes vivant dans l’'entourage de Ruth et qui auraient vu le « double » de Paul. Hystérie contagieuse, délire collectif ou incube réel ? Des recherche ont par ailleurs démontré que des visions peuvent même être transmises par télépathie.

     

    Le curieux phénomène de dédoublement dont Ruth a été victime peut nous faire pencher pour une interprétation psychanalytique du phénomène des incubes. Ces créatures au sexe inversible représenteraient des matérialisations fantasmatiques de nos angoisses primitives. Assimilables à un cas de possession démoniaque- du moins d'’un point de vue chrétien- , incubes et succubes ne seraient que des projections d'’un moi qui rejette, refoule certaines de ces propres tendances sexuelles, qui prendraient alors la forme d’'un « double » extérieur et persécuteur. Cruelle revanche des pulsions.…

     

    *** Nos démons intérieurs ***

     

    Cette version moderne du mythe éternel des esprits violeurs donne en quelque sorte la clé de la réprobation et de la honte qui entourent ces phénomènes. Le démon serait en nous ; n'’en serait victime que celui qui aurait la faiblesse de succomber à la Tentation… Les chercheurs dans le domaine du paranormal soulignent aussi l’'influence déterminante du conditionnement culturel. Ainsi constate-t-on que seuls les chrétiens ont des apparitions de la Vierge.… A l'’inverse, faut-il penser que seuls ceux qui croient aux démons rencontrent incubes et succubes ? Manière de dire au Diable, comme Dieu, reconnaît les siens… !

     

    *

     

    Aura2

     

    La taverne de l’'étrange- 6 novembre 2006

    Pin It

  • Commentaires

    1
    UN chouka
    Vendredi 15 Mai 2009 à 09:12
    De toute fa?, dans la vie, c'est chacun pour soit ............
    Mais pour arriver a ateindre leurs obj?ifs les etres s'associent .
    Sans quoi, nous sommes seuls .
    Bon, salut a vous ;-)
    2
    Top
    Vendredi 15 Mai 2009 à 14:53
    Je ne suis pas d'accord avec toi! Dans pas mal de cultures, c'est le groupe qui passe avant l'individu. Le "chacun pour soi" c'est surtout une pens?fort d?lopp?dans le monde occidental.
    3
    Marie
    Samedi 31 Juillet 2010 à 11:25
    Je pense que si les Inccubes et les Succubes n'étaient pas violents,ça ne gênerait pas les gens...
    4
    lexi
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 17:41
    va te battre avec des fantomes
    5
    logan 46
    Lundi 29 Novembre 2010 à 14:09
    cela me rappel un documentaire sur arté qui concernait les intoxications a l'ergaut de seigle un parasitequi pousse sur la plante, qui on eu lieu au moyen age les gens qui consomait ce pain de seigle avaient de violantes convultions ou perte de controle mentale ce qui avaient étè interprété comme une possésion diabolique ou comme dans votre article par des sucubes .par contre pour ce qui concerne les viols de femme la consomation de la mendragore plante toxic si male utilisée pouvait aussi provoquer des orgasmes a ces méme femmes qui étaient visiblemant trés violants. voila voila bon vent a touse les amies
    6
    ali
    Samedi 29 Janvier 2011 à 15:40
    Bonsoir ou bonjour selon le moment ou vous recevrez mon message
    j'attire votreattention que je suis bloqué depuis mon âge de 25 ans il ya desgens qui m"ont dis que je suis envouté et autres me disent queje suis possédé par un diable et d'autres me disent que j'ai comis un grave péché je dois être confessé jusqu"ici je ne sais pas la réponse exacte.
    je m'appelle Ali né le 08/11/1960 mon email joseph.1960@ live com
    7
    Samedi 28 Avril 2012 à 12:54
    Hello, je m'appelle katia est aujourd'hui j'ai 38 ans. I y a 18 ans j'ai vecue des experiences inexpliquees et dont j'en fesais part a ma mere; j'etais retisante et un peu honteuse car se que je lui revelais toujours pour moi etais le fruit de mon imagination ou de tous ses films que je regardais seule dans le noir qui fesait peur et qui a la fois me fascinee ( l'excorsiste), Je ne crois pas en Dieu, je ne l'ai jamais vu; mais aux esprits du mals oui. Durant pres de 10 ans il ma suivi, tout d'abord chez mes parents, puis un peu plus tard... Je me souviens encore des nuits ou il me visitait. Contrairement aux autres temoignages que j'ai pu lire j'etais parfaitement eveillee. Je savais quand il etait la, mes oreilles se bouchees, une chaleur m'envahissee, plus un son dans mon corps pour appelle a l'aide. Il me prenais comme ca, moi etant sur le ventre, il m'ettouffe de son poids lourd; et puis une fois fini j'avais un orgasme violent mais interieur. Il ma fallu du temps pour me confier a maman, elle ecouter sans rien dire mais elle compatissait, mon pere se moquer de moi, jusqu'au jour ou ma mere ma dis l'avoir vu dans un coin de sa chambre, tapis la a attendre le sommeil pour la prendre elle aussi. Ce qu'elle a vu m'a effrayer : un homme de grande taille couvert de poils avec des cornes a la base de la tete, des sabots a la place des pieds. Pour moi la description etant faite, ca ne pouvais etre que le diable... En quittant la maison a 26 ans pour l'armee, il etait partit lui aussi...Erreur, il m'a suivi jusque la, jusque dans ma chambre a la caserne ou il me donnais du plaisir devant les 9 feminines qui occupees celle ci. Ce fut un dimanche ou je rentree de permission qu'il m'a prise encore devant toutes ses filles endormies, une fois la torture faite, il m'a tire du lit. Je me vois encore glisse sur ce petit lit jusqu'au sol. Une fois a terre j'ai pleurais, pour cet orgasme pris avec lui et d'avoir etais entendue par l'une de mes collegues de chambre.Ce fut la derniere visite ce soir la. Aujourd'hui je suis encore sous les drapeaux sans cet presence....................
    A 18 ans j'ai experimenter  le spiritisme, nous etions plusieurs amis; un copain mort d'un accident de la route a pris contacte avec nous; le verre c'est casser. Est ce cet personne qui m'a tourmenter pendant tout ce temps ? C'etait un homme bien. Incube, succube ? Je ne sais pas.
    8
    david
    Mardi 16 Septembre 2014 à 12:00
    les démon détéste luil d'olive et l'eau bénitte et le muck passer de l'uil d'olive sur tous le corre. béniser tout la maison du plafon et sol tous les recouin et prier pour que d'ieu vous saide sille i a démon il a d'ieu béniser le lis bon couraje éxcuser l'otaugrafe
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :