• Les dames blanches

     

    Les dames blanches

    Les dames blanches ou auto-stoppeuses évanescentes…

     

    Les auto-stoppeuses apparaissent à l’endroit où elles ont eu un accident et s’évanouissent aussi mystérieusement qu’elles sont apparues. Rien ne les différencie d’un être normal. Elles reviennent telles qu’elles étaient avant leur mort. Bien évidemment elles parlent et portent les mêmes vêtements. Puis elles se désintègrent, sous les yeux stupéfaits des autres occupants du véhicule. Flotte alors une odeur d’ozone comparable à celles que dégage une photocopieuse quand on la fait tourner trop longtemps et une légère flaque d’eau se matérialise sur le siège laissé vacant. Les dames blanches, elles, sont des femmes d’origine plus ancienne qui ont également péri de mort violente. Leur puissance de réincorporation s’étant altérée avec le temps, elles n’apparaissent plus de nos jours que sous la forme d’une silhouette blanche ou d’un halo lumineux.

     

    Les dames blanches

    A Bannalec ( Finistère ), le fantôme diaphane d’une jeune institutrice de la région, assassinée il y a quelques années dans des conditions restées mystérieuses, se manifeste la nuit sous la forme d’une dame blanche arpentant les bas-côtés de la petite route qui va de Bannalec à Scaër.  A Nesles ( Pas-de-Calais ), une dame blanche immaculée se manifeste très souvent dans l’église du village où elle joue de l’orgue. On peut l’entendre durant la nuit ou dès que la porte de l’édifice est fermée à clef. Plusieurs procès-verbaux de gendarmerie en font état. A Château-Bernard ( Isère ), c’est une auto-stoppeuse qui se montre souvent sur la route conduisant à l’entrée de Château-Bernard. Comme ses « consoeurs », elle tient une brève conversation puis disparaît d’un seul coup, sans prévenir. Dans les années 60, elle fut pris en charge par un conducteur un peu trop entreprenant qui, avec sa main libre, lui caressa la poitrine. Quand il lui fit remarquer qu’elle avait les seins froids comme de la glace, elle lui répondit que c’était normal puisqu’elle était morte et qu’elle était le diable. C’est le seul cas répertorié ou une auto-stoppeuse fantôme a été touchée par un vivant.

     

    A Langeac ( Haute-Loire ), c’est une belle jeune fille blonde portant un pull, un jean et tenant à la main une immuable valise en tissu écossais rouge et jaune qui se manifeste régulièrement sur les routes situées entre Langeac, Brioude et La Chaise-Dieu. Elle est très connue dans la région à cause de l’aspect spécifique de son unique bagage. Ce serait le fantôme d’une jeune fille qui se tua autrefois dans la région au cours d’un accident, dans la voiture dont elle était passagère. A Cannes ( Alpes-Maritimes ), sur la route qui va de Cannes à Vallauris, une nuit de novembre 1988, trois amis prennent à leur bord une jeune fille en chemise de nuit blanche qui fait du stop, et la raccompagnent chez elle, deux km plus loin. Le matin, retrouvant une gourmette dans sa voiture, l’automobiliste se rend au domicile de sa passagère de la veille pour lui rendre l’objet. Là, il rencontre ses parents qui lui apprennent que le bijou appartient bien à leur fille mais que celle-ci est décédée quelques années auparavant. Somnambule, la jeune fille était sortie de chez elle en pleine nuit. On l’avait retrouvée morte, renversée par un chauffard qui avait pris la fuite…

     

    Les dames blanches

     

    En matière d’apparitions routières, les psychologues parlent de visions épileptiques, voire d’hallucinations collectives si les témoins sont nombreux. Les sociologues parlent en revanche de légendes urbaines, véritable substitut à la vieille mythologie européenne des dames blanches, qui, elles aussi, apparaissent régulièrement, parfois sur des siècles, après être mortes de façon inattendue et soudaine. Or, dans la majorité des cas d’auto-stoppeuses, il ne s’agit pas de victime et, souvent, des dépositions en gendarmerie. Relevons que toutes les brigades de gendarmerie de France ont, devant le flux croissant de ces témoignages, reçu des directives spécifiques et « traitent » ces cas de manifestations comme les phénomènes de maisons hantées ou les apparitions d’ovnis. Etrangement, c’est toujours une mort violente qui semble conditionner le retour momentané des auto-stoppeuses fantômes, comme si un processus de « départ » ne s’était pas enclenché. Les partisans des thèses naturalistes parlent d’incorporations d’esprits sur les lieux du drame. Voilà une hypothèse bien complexe pour évoquer ces phénomènes dits de revenants (au sens de « revenir » régulièrement là où l’on est décédé sans comprendre sa propre mort). Des parapsychologues développent une autre théorie selon laquelle ces êtres viendraient prévenir des accidents…même si, dans certains cas, on a au contraire constaté qu’ils les provoquaient !

     

    En France, ce sont près de 300 cas qui ont été recensés à ce jour.

      

    Les dames blanches

     

    La taverne de l’étrange- 12 mars 2006

    Pin It

  • Commentaires

    1
    visiteur_la volleyeu
    Mardi 6 Mai 2008 à 12:48
    tres tres interesant larticle sa fai frisoner jaimerai pa lavoir devant moi si elle et b1 reel mai je sui pa sur mai bn on sai jamai
    2
    visiteur_http://x-ca
    Jeudi 15 Mai 2008 à 15:33
    tro bizare
    3
    Jerome
    Jeudi 3 Novembre 2011 à 11:20
    Bonjour Tyron, Toujours aussi intéressant vos articles. Concernant la dame blanche, ma petite équipe et moi avons été faire une enquête au mont aimé, à la recherche de la dame blanche. Ce fut très intéressant!!! Si vous avez quelques instants vous pouvez voir notre enquête sur : www.para-ovni.com Cordialement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :