• Le secret des égyptiens...

     

     

    LE SECRET DES EGYPTIENS POUR COMMUNIQUER A DISTANCE

     

     

     

     

     

    Nombreux sont les gens qui ont suivi passionnément les expériences de télépathie réalisées par les américains lorsque leur sous-marin atomique « Nautilus » est passé sous la banquise qui recouvre le pôle Nord. Les astronautes ont réalisés la même chose bien plus tard, et les expériences dans ce domaine restent maintenant secrètes ?

     

    On sait que Rhine a fait des études et des expériences prolongées sur la télépathie, en utilisant des cartes portant certains dessins ; ces dessins, qui sont des figures simples très nettes ont été conçus et sélectionnés par Zener, d’où leur nom de « cartes de Zener ». Sur chaque carte, d’un trait net, noir, épais, on a tracé une figure : un triangle, un carré, une ligne ondulée, etc. Le sujet étant isolé, on mêle les cartes ; on tire une et on y pense fortement, tandis que le sujet doit dire quel est le dessin qui est tracé sur la carte tirée. Or, il y avait, parmi l’équipage du Nautilus un sujet réceptif à la télépathie et, à Washington un sujet capable d’émettre. Depuis cette expérience, tout s’est curieusement compliqué : selon Lyall Watson (Histoire Naturelle du Surnaturel, Albin Michel, édit) les américains auraient démenti l’expérience… Mais les russes, saisissant la balle au bond, auraient annoncé de leur côté qu’ils se penchaient depuis des années sur le problème et que l’application technique de la télépathie n’avait plus de secret pour eux.<o:p></o:p>

     

    -PHENOMENE SPONTANE-

     

    En fait, l’application de la télépathie sur le plan technique  ne semble guère possible en l’état actuel de nos connaissances parapsychologiques. Si c’est là un phénomène qui peut se produire spontanément entre deux sujets, aussi complexe que soit le message que l’un envoie à l’autre, une transmission systématique, en revanche se révèle aléatoire. Pour deux raisons. D’abord parce que rien ne garantit que le sujet émetteur et le sujet récepteur communiqueront à coup sûr. Ensuite parce qu’un sujet émetteur n’est pas récepteur et vice-versa. Pour établir un dialogue, la présence de quatre personnes serait donc nécessaire. Or, les Egyptiens de l’antiquité communiquaient à distance sans avoir à leur disposition nos facilités actuelles. Faisaient-ils alors de la télépathie purement expérimentale ?

     

    Non, pas tout à fait. Ils avaient mis au point une technique de base qui leur garantissait, à tout coup, de bons résultats. A la suite d’expérience effectuées par des chercheurs qui ont réussi, récemment, à transmettre des messages entre correspondants se trouvant à des kilomètres de distance (cela sans qu’intervienne la télépathie proprement dite, encore moins aucune des techniques habituelles de la radio) on a maintenant la certitude que les Egyptiens s’appuyaient sur des formes géométriques pour capter et transmettre l’énergie universelle et, probablement aussi, pour exprimer leur pensée en communication avec le cosmos. 

     

     

    Et cette forme géométrique était une pyramide. 

     

     

     

    Pas n’importe laquelle : celle de KHEOPS. De sorte que si vous voulez à votre tour tenter l’expérience, il faut que vous en construisiez une vous-même. Rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de vous transformer en maçon. Votre pyramide sera une mini pyramide en carton fort. Mais, attention ! Il est essentiel de lui donner la forme et les proportions de celle de Chéops. Pour mener à bien votre ouvrage, suivez les directives de Lyall Watson qui vous donne les dimensions exprimées en centimètres. Découpez, écrit-il, quatre morceaux de carton fort en triangles isocèles ayant la proportion bas-côté de 15,7 à 14,94. Collez-les ensemble. Vous avez, d’autre part, choisi votre correspondant. Supposons qu’il habite le Bourget et vous Paris. Vous êtes l’émetteur, il est le récepteur et vous convenez ensemble du jour et de l’heure de l’expérience. Bien sûr, votre correspondant est aussi en possession d’une pyramide qui ressemble à la vôtre comme une sœur car il est indispensable que vous vous livriez, chacun de votre côté, aux même préparatifs. Disposez chacun votre pyramide de façon que deux de ses côtés soient orientés nord-sud et les deux autres est-ouest. Munissez-vous également d’un pendule égyptien.

     

    Ensuite, placez sous vos pyramides respectives un petit carré de papier portant le nom de votre correspondant et celui du lieu où il se trouve. L’expérience, explique son inventeur, M. de Bélizal, est réalisable à quelque distance que ce soit à condition que les deux opérateurs (émetteur et récepteur) aient soin de placer en même temps sous leur pyramide un témoin mot représentant leur correspondant. Ce témoin mot est constitué par un petit papier où sont inscrits le nom et l’adresse exacte où l’un et l’autre sont installés. Cette marque, que les expérimentateurs exécutent et placent eux-mêmes, donne la direction à suivre à l’onde pensée, ou l’onde de forme de chacun d’eux.

     

     

    Ainsi, l’'émission se dirigera vers le lieu indiqué par le témoin mot.

     

     

    A ce témoin mot, ajoutez un morceau de serviette en papier blanc neuf. Faites tourner votre pendule au-dessus de la pointe de la pyramide pour le charger. Désormais, tout est prêt pour la transmission proprement dite. Appuyez un doigt sur un côté de la pyramide en pensant fortement à un signe simple (un cercle, un carré, un triangle, etc.)  Votre correspondant percevra ce signe quand il prendra en main son morceau de serviette.

     

    -L'’ORIGINE DES HIEROGLYPHES-

     

    C’est une méthode identique qu’utilisaient les Egyptiens pour envoyer et recevoir des messages. Ils partaient de la grande pyramide de Khéops (où étaient reçus par son intermédiaire) et l’on cherche maintenant à établir les distances qu’ils pouvaient couvrir. Peut-être avec la pyramide de la planète Mars, qui sait ! Il est évident que le langage parlé est trop compliqué pour ce genre de communication. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser des signes symboliques codés et dont la signification apparaît clairement au récepteur. Peut-être ne faut-il pas chercher ailleurs l’origine des hiéroglyphes, un moyen de communiquer avec les Dieux de l’espace et des extraterrestres, tout cela demande réflexion.

     

     

    Et si c’'était la véritable fonction des pyramides ?

    Pin It

  • Commentaires

    1
    visiteur_Top
    Samedi 27 Octobre 2007 à 18:08
    La pyramide de Mars? Je croyais qu'elle avait ? r?lue cette histoire et que c'?it une montagne ou quelque chose comme ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :