• LE BRUIT ET PROPULSION DES OVNIS

     

    BRUIT ET PROPULSION DES O.V.N.I :
     LE MYSTERE RESTE ENTIER
     
     
    Qui dit O.V.N.I. dit mystère, par définition, et même longue série de mystères. Mais le plus épais reste assurément celui qui se rapporte à la puissance motrice et au bruit. Des bruits, on peut aisément en imaginer d’imperceptibles dans les cas de survols au-dessus d’un observateur.
     
     
    Une hypothèse souvent avancée est celle d’anneaux collecteurs de force magnétique et de la force de gravitation inversée dans un champ électrique crée par une magnéto parfaite.
    Elle a l’avantage, disent ses partisans, de répondre à la question de l’absence de bruit, car qui  moteur électromagnétique dit propulsion insonore. Ce n’est pas satisfaisant, pourtant. Car, si un tel MOTEUR est en effet silencieux, le VEHICULE, lui (au moins dans les altitudes où il devient perceptible à l’œil humain) émet des sons par le fait même de son déplacement. Je dispose en outre, d’un certain nombre de témoignages sur des atterrissages d’OVNI.
     
    Certains disent qu’une telle manœuvre ne produit pas plus de bruit que la chute d’une feuille d’automne. Cela peut expliquer le fait que les chiens du voisinage soient si souvent les seuls alertés « par l’oreille », vu qu’ils disposent d’un système auditif très supérieur à celui des humains. Pour peu que le vent soit contraire et ces animaux eux-mêmes n’ont aucune chance de rien percevoir. Fort bien. Mais ceci ne prouve nullement l’existence de moteurs silencieux : le dispositif de propulsion peut très bien être stoppé totalement, à ce moment, pour permettre, justement, la prise de contact avec le sol. D’ailleurs, parmi les automobilistes qui affirment avoir eu leur moteur paralysé dans le voisinage de la « chose », la moitié précisent que l’incident est survenu au moment du décollage. Ce qui peut se traduire par : au moment où le mécanisme de propulsion se remit à fonctionner.
     
    TEMOIGNAGES CONTRADICTOIRES
     
    Une difficulté supplémentaire se présente, hélas, dès qu’il s’agit de ces bruits : les divers témoignages sont loin de concorder ; ils donnent des définitions très différentes et variées.
    Parlant d’un OVNI qui se pose ils évoquent le bruit du train d’atterrissage d’un avion quand il aborde la piste. Parlant d’un décollage ils citent le « boum » d’un appareil qui franchit le mur du son. Il faut bien trouver des références dans les réalités connues, après tout. On entend aussi des comparaisons aussi variées et disproportionnées que celles avec battement d’ailes d’un oiseau, avec le rotor d’un hélicoptère en fin de course, avec mugissement des réacteurs au sol sur la piste d’envol, avec le départ d’une fusée spatiale à cap Canaveral. Il faut, évidemment, faire la part de l’imagination : les témoins sont toujours frappés de stupeur, cueillis à froid par l’extraordinaire  événement. Que ne peut l’imagination en un moment de pareil émoi ? Ainsi entend-on évoquer ensuite jusqu’au martèlement des pas des extraterrestres dans l’habitable de l’OVNI. On peut dire, en somme, que les bruits sont beaucoup plus ressentis qu’entendus. Mais ils ont peut-être une vérité physique : il peut s’agir de l’effet des ULTRASONS, ceux que bien des animaux, mieux « outillés » que nous en se domaine, enregistrent à coup sûr et dans leur intégralité.
     
    ECHAPPEMENT DE FLAMMES
     
    Quoi qu’il en soit, dans la majorité des cas relatés, les énigmatiques engins sont présentés comme silencieux ou, en tout cas, très peu bruyants. Même quand les témoins font état, en même temps, d’échappement de flammes ou de lumières, cela ne doit pas être d’un grand intérêt, car il peut que cela soit illusion volontaire, pour fausser le jeu ?
     
    De toute façon, nos ufologues, n’ont jamais travaillé sur le rapport entre les lieux d’atterrissages et les forces magnétiques de la Terre. Il y a très longtemps le Capitaine Plantier, avait travaillé sur les relations OVNI et géologie de notre planète. Le magnétisme, la géologie, la gravimétrie, sont toutes les failles de notre planète se trouvent activement reliées à l’activation des engins venus d’ailleurs. L’entendement humain est surtout de nos chercheurs actuels, sont encore loin de prendre cette voix, et d’entreprendre des investigations dans cette direction. Le docteur David Holton, a trouvé, quant à lui une explication aussi personnelle qu’ingénieuse :
     
    « Les OVNI, dit-il, ne peuvent pas être des objets matériels. Ce sont des « créatures » éthérées seulement visibles de quelques êtres capables de perception extra-sensorielle ».
     
    Bravo, docteur Holton ! Mais expliquez-nous le processus qui permet aux radars de détecter cet éther et aux appareils photographiques les plus simples de le « mettre dans la boite ».
    Personne n’a également cherché comment sont les contacts entrent-eux, je m’aperçois qu’il y a beaucoup de chemins à faire, et que nous sommes encore à l’école maternelle de nos recherches.
     
    *
     
    Sources : Informations du chercheur sur les OVNI : Pierre Maisonneuve de l’Actualité Mystérieuse.

  • Commentaires

    1
    jerome
    Mercredi 5 Octobre 2011 à 12:33
    bonjour, Concernant le bruit des engins spaciaux extraterrestres, pour avoir été témoin d'un gigantesques engin passer au dessus de chez moi, c'était le 5 novembre 1990 (la fameuse vague d'ovni) et bien je peux vous dire que sa ne faisait aucun bruit, pourtant le "vaisseau" était énorme!!! Je pense surtout que nous n'avons aucune réponse à apporter sur le sujet même les scientifiques ne le peuve, aux mieux quelques hypothèses, si il vienne jusqu'à nous s'est qu'ils ont une technologie que l'on ne soupsonne même pas!!!! Regarder, pour donner un exemple de notre savoir technologiques, les scientifiques doute qu'on puisse aller plus vite que la lumière, et pourtant une équipe européenne viennent de prouver le contraire, ils ont mesurés des neutrinos allant plus vite que la lumière. Notre savoir scientifique n'est qu'a ses début, alors ont peux aujourd'hui juste spéculer sur le savoir extraterrestres. Cordialement Jérôme
    2
    predator
    Dimanche 18 Août 2013 à 16:56
    bonjour!!!le son est une onde ,qui peut etre générer est pour devenir une force de propulsion ou de pouvoir rester stable a n ' inporte quelle hauteur je l'ai vue il y a quelques jours très tard dans la nuit une doc sur la propulsion est l'arrét en tout genres ,l'onde plus la MHD combinés peut étre travailler pour de nouvelles source non polluantes est d'une rapidité hors normes ,l'armée zone 51 (l'u.s.a.f)+les personnes dans l'ombre (industriels des armes de la technologie etc,etc et j'en passe ,le savoir de l'etre humain est vraiment au bas des pâquerettes les atomes qui vont plus vite que la lumiere ,les neutrinos, les quarks (théorie de quark) l'energie des explosions trous noirs etc , etc est j'en passe tout est possible mais il faut que certains politiques est gros trust industriels arréte de gagner du pognon pour protéger un ou des pays au nom de la protection nationale( style N S A) c'est dommage de voir que la technologie humaine est obsolète est trop optu d elle mème !!!!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :