• Bonjour,
     
    Je vous communique cette info, si vous n'êtes pas encore au courant. Personne ne semble en parler.Le sujet à été tourné la semaine dernière avec Mr Patenet et Laurent Duval des repas de Rennes. J'en parle donc selon les info de Laurent, depuis lundi sur le site des repas. Toutefois, dans l'info finale que je reçois ce jour, on n'évoque pas Laurent, le montage définitif porterait plus sur le travail du Geipan il semble. Nous verrons tout cela dimanche soir.
    Cordialement
     
    Gérard Lebat

    Responsable du Réseau des " Repas Ufologiques".
    39, Rue de Fretay 91140 VILLEJUST

     

     

    Anne-Sophie Lapix et Harry Roselmack présenteront, dimanche 22 juin à 18:40 sur TF1, un nouveau numéro du magazine « Sept à Huit »
     
    Ier sujet ovni : (après d'autres sujets évidemment, en fin d'émission théoriquement)
    Mars attaque ? Le 3 mai dernier, Thibaut Chantegret, un banquier de 34 ans, pilote d'avion privé, passe le week-end à l'Ile d'Yeu, en Vendée, chez son père. Les deux hommes sont en voiture. Soudain, à 22h, ils assistent à un phénomène étrange.... Dans le ciel, des boules lumineuses et silencieuses. L'observation va durer 10 minutes. Depuis le mois d'avril dans l'ouest de la France, on a régulièrement signalé aux autorités de tels phénomènes, a priori inexpliqués. Des soucoupes volantes dans le ciel de Vendée et de Bretagne ? Les amateurs d'extra-terrestres aimeraient y croire... D'autres en sourient...
     
    2ème sujet Ovni
    Un homme enquête. Le week-end dernier, le spécialiste français de la question s'est porté sur le terrain. Jacques Patenet est ingénieur, responsable du GEIPAN (le groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés). Un scientifique qui consacre sa vie aux OVNI. L'organisme qui l'emploie est public, et dépend du Centre national d'études spatiales (CNES) créé en 1977. Chaque année, le GEIPAN reçoit plus d'une centaine de signalements, des phénomènes lumineux dans 98% des cas. Jacques Patenet, aidé par l'armée de l'air et les services de la météo trouve des raisons rationnelles pour 80 % des phénomènes observés (chute de météorite, confusion avec un ballon-sonde, phénomène atmosphérique naturel...). Dans quelques cas, rares il est vrai, il n'a aucune explication à donner.

    C'est encore au conditionnel car les impératifs de l'actualité sont prioritaires, mais pour la deuxième fois en quelques semaine TF1 devrait aborder le phénomène OVNI. Une séquence a été tournée, entre autre,  à l'Île d'Yeu en présence de Jacques Patenet et de Laurent Duval afin de mettre en évidence notamment les interventions du Geipan sur le terrain (une reconstitution en quelque sorte, sur une vrai observation) ainsi que le travail  des enquêteurs privés, le nouveau "service" que développe actuellement Jacques Patenet.
     
    Ce document devrait être présenté le dimanche 22 juin 2008  à 19 H 00 dans le cadre de l'émission "SEPT A HUIT". Durée : 20 mn environ.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Indiana Jones, le célèbre archéologue du "Royaume du crâne de cristal" n'est certainement pas géographe, vitupèrent les péruviens, irrités en voyant leur pays andin confondu grossièrement avec le Mexique.


    4/06/2008 LIMA (AFP) 
    © 2008 AFP


    Les spectateurs péruviens avaient pourtant été préparés par une campagne publicitaire ne laissant rien ignorer du fouet, des différents pistolets de l'aventurier allergique aux serpents, du saint graal ou des nazis avides de reliques aux pouvoirs magiques. Ils ont été décontenancés, déçus et enfin irrités en entendant le mexicain Pancho Villa parler en quechua, la langue des Incas et en constatant la confusion dans les décors et les lieux supposés. "C'est un barbarisme", tonne Hugo Neyra, un historien, devenu directeur de la bibliothèque nationale de Lima. A la sortie des salles, les spectateurs sont désorientés par les rancheras, ces chansons traditionnelles mexicaines qui accompagnent le héros dans l'Amazonie péruvienne. Ils sont aussi surpris par les féroces guerriers mayas qui parlent la langue des Andes où encore par la fameuse pyramide de Chichen Itza (au Mexique) déplacée... dans l'Amazonie péruvienne. Pour l'historien Manuel Burga, ancien recteur de l'Université San Marcos, Steven Spielberg et George Lucas manquaient visiblement de conseillers historiques: "Il y a beaucoup de données fausses, même s'il s'agit d'une fiction cela va faire du tort, on montre un Pérou qui n'est pas vrai. Il n'est pas possible de confondre l'Amazonie avec la forêt du Yucatan au Mexique" proteste-t-il. L'historien Teodoro Hampe n'est pas surpris en expliquant que pour l'américain moyen, tout ce qui existe au-delà de sa frontière sud, à partir du Mexique c'est du pareil au même: "Pour eux, c'est la même chose que ce soit le Mexique, le Guatemala, la Bolivie ou le Pérou".

     

    Enfin les commentateurs regrettent que le message du film soit que les réussites des civilisations latino-américaines proviennent des extraterrestres et non de leurs habitants.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes & tous !

     

    Je viens d'apprendre ce matin ceci sur le blog ci-dessous :

     

    http://terreurfeerie.oldiblog.com/


    Il est anormal que cette catégorie (Paranormal) disparaisse comme ça ! Nous partageons notre passion avec nos visiteurs et beaucoup partage celle-ci. Il faut faire quelque chose sinon la Taverne de l'étrange risque de se trouver dans une catégorie ayant aucun rapport avec son contenu. Merci de laisser votre avis ici, voir sur le blog ami afin de grossir la pétition avant de leur envoyer. La taverne part quelques jours et sera de retour, pour une partie de l'équipe dès lundi au plus tard.

     

    L'équipe taverne

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes & tous !

    J'espère que vous avez bien profiter du beau temps et de ce pont du 1er mai. La taverne a fait relâche aussi vers la Suisse pour se ressourcer chez des amis et est de nouveau de retour. Bon, la semaine dernière un éditeur est tombé sur notre taverne et a bien aimé la tenue des articles et l'atmosphère y régnant. Etant à la recherche d'un auteur pour un livre il m'a contacté par mail et m'a donné rendez-vous à Paris dans une brasserie. L'entretien a été bien sympa et dore et déjà je puis vous dire que nous avons signé pour l'écriture de deux livres à paraître pour la rentrée ! Un premier qui sera écrit par mes soins sur les ANGES GARDIENS et un deuxième sur les SAINTS PROTECTEURS qui sera fait par Isabelle, ma fée. Un troisième en projet aussi sur les Recettes Médiévales mais pour plus tard. Que du bonheur donc pour nous, du travail aussi, des recherches bref nous adorons ça et allons nous mettre au travail. Il y aura bien sûr Jeremy qui s'occupera de la mise en page d'articles si je ne peux pas car je vais être pris pour deux mois pour rendre notre copie. Je vous lance un appel :

    Si vous avez des informations personnelles sur les Anges Gardiens, des témoignages vécues, n'hésitez pas à nous les communiquer afin de les porter dans le livre. Celui-ci sera disponible à la vente à la rentrée je pense et nous pourrons le mettre à votre disposition sur la taverne aussi. Je garde anonyme la maison d'édition par soucis de discrétion pour le moment, vous le comprendrez...

     

    PS : vous pouvez envoyer vos infos à mon e-mail ci-dessous jusqu'à fin juin

     

    taverne.etrange@gmail.com

     

    Merci à vous tous et gardez l'oeil ouvert, en attendant la suite...

    Tyron & Isabelle 

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • COMMENT LE PREMIER MAI EST DEVENU LA FETE DU TRAVAIL

     

     

    Le 1er mai 1886 aux Etats-Unis, la grève générale de revendication, à durée illimitée, fut utilisée pour la première fois comme moyen de coercitions à l’égard du patronat, par les groupements de travailleurs américain. Le mot d’ordre était : « Une journée de travail plus courte- un salaire plus élevé. »

     

    Environ 5000 grèves furent déclenchées, paralysant la vie économique du pays.

     

    Le 1er et 2 mai se passèrent sans incident notables. Hélas ! Les 3 événements sanglants endeuillèrent la ville de Chicago. Devant les usines de matériel agricole Mac Cormik, les grévistes se heurtèrent aux gardiens de l’établissement. Débordés, ceux-ci firent usage de leurs armes tuant plusieurs chômeurs. Dans la nuit, le journal de langue allemande, Arbeiter Zeitung, qui était l’organe du mouvement revendicatif lança un appel à l’insurrection. Le lendemain, tandis que forces de police dispersaient les manifestants, des bombes furent lancées dans leur rangs faisant une vingtaine de victimes. Ce fut le signal d’une terrible bataille de rues. Le soir, la police et l’armée avaient rétabli l’ordre. La répression allait être impitoyable. Outre les rédacteurs de l’Arbeiter Zeitung, des centaines de grévistes furent incarcérés ou expulsés. Pendant deux semaines, Chicago vécut dans la terreur. Le 20 juin s’ouvrit le procès des principaux meneurs. Quatre d’entre eux furent pendus : deux condamnés à l’emprisonnement perpétuel ; un à quinze ans de détention. Le huitième, condamné à la pendaison, préféra se faire sauter la tête, a l’aide d’un cigare de fulminate, la veille de l’exécution.

    Le 14 juillet 1889, pour le centenaire de la Révolution française, un « Congrès Ouvriers Socialiste International » se tenait à Paris. En souvenir des tueries de Chicago, un délégué bordelais, Raymond Lavigne, fit accepter cet ordre du jour : Il sera organisé une grande manifestation internationale à date fixe, de manière que, dans tous les pays et toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire à huit heures la journée de travail, et d’appliquer les autres résolutions du Congrès de Paris. Le 1er mai 1890, en France, le chômage fut général. A Paris, l’ordre de grève ne fut guère troublé car, dès le 28 avril, le ministère de l’intérieur, le célèbre Constans, avait fait arrêter préventivement les leaders révolutionnaires : Louise Michel (La Vierge Rouge), Charles Matalo, Michel Zévaco, Jean Grave, notamment. L’an suivant, ce fut le 1er mai sanglant à Fourmies, de triste mémoire. La troupe ouvrit le feu sur les manifestants. Dix personnes furent tuées dont des enfants et trois jeunes filles. On releva quatre-vingts blessés. Par la suite, les manifestations du 1er mai inquiétèrent toujours sérieusement les gouvernements. Mais ceux-ci eurent souvent recours à une méthode qui avait fait ses preuves ; l’arrestation préventive des meneurs. Au cours des premières semaines en 1906, les organisations syndicales françaises décidèrent de préparer une vaste offensive d’ensemble pour le 1er mai, en faveur des « huit heures ». Clémenceau était président du conseil, et Lépine préfet de police. Soudain, le 30 avril, la police « découvrit » deux complots. L’un était bonarpartiste, l’autre syndicaliste. Suprême habilité ! On perquisitionna et l’on saisit chez les uns et chez les autres, afin qu’il n’y eût point de jaloux. On emprisonna sans lésiner. En outre, cela permit au gouvernement de mettre en place un impressionnant service d’ordre. N’empêche que les manifestants défilèrent en masse.

    Et ce 1er mai 1906 que l’on redoutait comme le « Grand Soir », ne fut qu’une journée de grosse fièvre, grâce à la ruse de Clémenceau. Une fois encore, en 1919, à l’approche du 1er mai, l’effervescence des milieux ouvriers faisait redouter une rude journée. Clémenceau qui se qualifiait volontiers de « premier flic de France », était encore au pouvoir. Les bourgeois affolés se réfugièrent à la campagne ; les ménagères constituèrent des réserves de vivres. Des bagarres furieuses éclatèrent place de l’Opéra, à la Bourse, à la Madeleine, place de la République, boulevard Magenta et surtout à la gare de l’Est. Au bilan, on compta 29 agents et 100 gardes républicains blessés. Du côté des émeutiers, on déplorait 2 morts et plusieurs centaines de blessés dont Léon Jouhaux, dirigeant de la C.G.T.

     

    Peu à peu, le caractère séditieux du Premier Mai s’est atténué pour faire place, au calendrier, à la fête du Travail, jour férié.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique