• MATRIX ou le mythe de l'élu

    MATRIX

    OU LE MYTHE DE L’ELU

     

    01

    Réveille-toi Neo… Suis le lapin blanc. Comment un jeune informaticien, pirate à ses heurs, peut-il en arriver à croire que son écran l’appelle et lui transmet des messages ? Le succès de Matrix ? Des univers parallèles qui se croisent sans cesse, à la recherche d’un « élu » qui ne sait finalement pas très bien qui il est ! Le point sur la dimension ésotérique de cette trilogie avec Patricia Chirot.

     

    -LE LAPIN BLANC D’ALICE…-
     
    TheMatrixAnimated
     
    Le héros de Matrix s’appelle John Anderson : un nom banal pour un jeune homme discret à la vie quotidienne sans éclat. L’un d’entre nous, en, somme… John travaille dans une entreprise où règnent la compétition et le pouvoir ; chez lui, il pirate des logiciels qu’il vend à des clients louches. Alors John rêve, où plutôt, il croit rêver. Toujours le même rêve ou il se sent appelé. Comme certains d’entre nous ? Jusqu’au jour où son écran d’ordinateur l’interpelle, semblant déchiffrer ses pensées et ce qui va advenir dans son environnement. Le lapin blanc d’Alice au Pays des Merveilles… c’est lui qu’il doit suivre. Ce lapin détient le secret du passage dans un autre univers. John Anderson nous ressemble avec une facette honnête et une autre, secrète, qui se plaît à contourner les règles. Cependant, le moment vient où notre double identité chancelle et où le vrai personnage doit émerger. Mais quel est-il ?
     
    02
     
    -… ET LE MYSTERIEUX MR SMITH-
     
    John est traqué par un homme qu’il ne connaît pas et qui semble tout savoir de lui. Un homme banal, ce Monsieur Smith… mais terriblement dangereux, et capable de traverser la matière. Et qu’y a-t-il derrière cette frontière ? La désolation d’un monde à l’agonie. Alors à quoi sert-il de changer d’univers, si c’est pour retrouver un enfer similaire à celui que l’on quitte ? Pourtant, dans cet autre milieu… John y rencontre un être nouveau, une autre facette de lui-même. L’insaisissable Mr Smith montre que la soif de pouvoir ne connaît aucune limite et se joue des conventions posées par les consciences bien pensantes. Notre civilisation se retrouve aujourd’hui talonnée par ses mensonges et son désir d’assujettir autrui. Notre monde est exsangue, au bord de la faillite.
     
    03
     
    -NEO… OU NOE ?-
     
    Le lapin blanc d’Alice invite à franchir un miroir qui offre une vue inversée du monde connu. John s’appelle désormais Neo, ce qui en grec signifie « nouveau ». Et ce nom inversé donne « Noé » ! L’Ancien Testament relate l’histoire de ce Noé qui repeupla le Terre sinistrée, et la rendit neuve comme aux premiers temps du monde. Le monde de Neo est en ruines et son défi n’est pas de les transformer en merveilles. Les dés ont été jetés et les hommes ont irrémédiablement endommagé la planète. Non, John Anderson doit oublier son identité ancienne pour endosser celle qu’il a méritée. Car Neo est enfin éveillé et il doit connaître le secret de sa naissance. Une ligne de démarcation est alors franchie, et pour la première fois l’homme que nous sommes comprend qu’il se meut dans un monde qui lui ressemble : un univers de guerre et de mort. Ce savoir seul peut nous libérer afin que nous puissions entrer dans une nouvelle dimension.
     
    04
     
    -FILS DE LA MACHINE…-
     
    Neo n’est pas un humain : il rêve au sein d’une machine qui se nourrit de son énergie. Il n’est qu’un numéro saturé des images inculquées par sa mère-machine. Et après de longues années, il va enfin se séparer de ce milieu nourricier qui le drogue, et effectuer sa naissance dans le monde réel. Neo gardera toute sa vie les traces physiques de son asservissement, sous forme de trous où passaient des cordons d’alimentation de rêves et de succion d’énergie vitale. Qu’importe ! Il doit maintenant passer à l’action. Le temps presse, car le monde bascule dans une virtualité qui signifie que les machines l’emportent sur les humains. Ses nouveaux compagnons de route lui font intégrer un vaisseau, à l’image de Noé qui construisit son navire. Le responsable, Morpheus, porte le nom du Dieu grec du sommeil. Un autre monde virtuel ? Peut-on faire confiance à quelqu’un ainsi nommé ? C’est oublier que Morpheus est le frère de Thanatos… le dieu de la mort.
     
    matrix
     
    Neo est en réalité un zombie, qui vit par ordinateur interposé… un état que nous sommes nombreux à connaître. Il en est esclave, il se fait voler son énergie vitale. Prisonniers de nos valeurs, de nos envies, de notre soif de consommer, de nos fantasmes, nous peinons à nous sevrer de cette dépendance mortifère pour faire émerger nos capacités d’autonomie. Neo n’est pas plus informaticien que pirate, il est comme nous, une créature qui tente de découvrir ce qu’elle est. Le temps vient de comprendre ce que nous ingérons et comment nous acceptons de nous laisser vampiriser par nos mondes virtuels.
     
    05
     
    -… PAS ENCORE HUMAINS-
     
    Car Morpheus recueille les « nouveau-nés » à l’instant où ils s’éveillent de leur léthargie virtuelle. Il met fin à leur existence végétative pour les mener à une difficile naissance, et à la douloureuse découverte de leur état d’esclave. En tant que fondateur d’une nouvelle communauté de « réveillés », Morpheus est un ennemi pour Mr Smith, mais il se sait fragile et isolé. Qui continuera son œuvre après lui ? Il lui faut étendre son action, même si son propre entourage le prend parfois pour un idéaliste. Morpheus brise les consciences pour les déconditionner ; il croit en un mythe qui le maintien actif : celui de l’Elu.
    Sortir de ce sommeil de mort, c’est voir autrement. Neo découvre qu’il s’est inventé un monde, des règles, une cohérence… qui reposent sur les décombres d’idées mortes depuis longtemps, car elles n’ont plus été incarnées dans un être digne de ce nom. Morpheus représente ce principe de brisement du sommeil. Il pressent qu’un homme est promis à désenchaîner ses semblables, pourvu qu’il découvre ses véritables pouvoirs. Une question se pose alors : la force qui pousse à la vérité sera-t-elle assez puissante pour déraciner le simulacre de civilisation qui s’est instauré sur des mécanismes d’asservissement des hommes ?
     
    06
     
    -UN ELU QUI DOUTE…-
     
    « Tu es l’Elu » ; Neo est à peine remis du choc de sa « naissance » qu’il doit endosser un manteau et des lunettes qui lui confèrent un terrible statut : celui de sauveur de l’humanité. Les héros de la plupart des histoires accueillent en général très bien cette responsabilité ! Passé le moment grisant de découvrir de merveilleux nouveaux pouvoirs sur la matière qu’il domine, Neo se met pourtant à douter. Il se sent un être démuni, sans passé ni avenir. Dans ce désarroi, il lui manque un avis : celui de l’Oracle, dont tous s’accordent à reconnaître l’infinie sagesse. Quelle révélation excitante ! Neo se gave de ces nouvelles possibilités qui lui paraissent illimitées. Il vole dans le ciel, qu’il contemple pour la première fois. Son manteau le protège des autres, de ceux qui en sont restés à un stade ordinaire. Les lunettes de Neo et de ces compagnons procurent le regard qui dévoile les causes derrière les apparences. 
    Neo signe ainsi son appartenance à un nouvel ordre. Nous aimerions tant disposer de semblables capacités ! Et comme il serait agréable de fuir la médiocrité de notre quotidien… Pourtant, une sourde agitation travaille Neo : est-il taillé pour sa mission ? Quels critères ont présidé à ce choix de sa personne ?
     
    07
     
    -… ET UN ORACLE AUX PREDICTIONS AMBIGUES-
     
    Curieuse personne que l’Oracle, à l’opposé de tous les clichés de la magicienne : une femme noire âgée qui adore cuisiné ! Mais justement, consulter l’Oracle peut mener à briser les certitudes et les convenances. Elle ne fournit qu’une indication à Neo : il est ce qu’il croit être… L’Oracle ne propose aucune recette de cuisine miracle à Neo, car il doit devenir ce qu’il est dans a véritable nature, et qu’il ignore encore. Il doit comprendre qu’il se trouve face à lui-même et que personne ne peut le contraindre à accepter une vérité toute faite, Neo repart très déconcerté ; il va devoir se livrer à une activité nouvelle pour lui : réfléchir ! 
    Finalement, Neo découvre qu’aucun critère tangible ne le désigne comme l’Elu ! Il s’agit d’un mythe qui n’a de valeur que par rapport à lui-même ! Il lui faut donc se décider rapidement : veut-il rester ce qu’il est, c’est-à-dire un être conscient d’être encore sans identité, ou veut-il incorporer le mythe et entreprendre de sauver son humanité encore si fragile ? Il s’agit là d’un choix décisif, qui l’engage complètement. Aucune sagesse ne peut décider pour celui qui se trouve placé à la croisée de ces deux chemins, Neo est seul, tout comme nous sommes seuls.
     
    08
     
    -LA MAGIE DE L’AMOUR-
     
    Neo peut cependant compter sur l’appui de Trinity, celle qui l’a découvert. Elle va le sauver d’une mort certaine puis il lui rendra la pareille. Ensemble, ils combattent, planifient leurs actions, se risquent au péril de leur vie. Comme son nom l’indique, Trinity sert Neo de façon triple : elle le mène à découvrir une autre dimension, elle lui permet de renaître, et elle lui donne les moyens d’achever sa mission. Lorsque Neo sera sur le point d’accomplir sa tâche finale d’Elu, sa vie à elle sera terminée. Durant sa longue préparation et son cheminement, Neo n’aura finalement jamais été seul…
     
    Un Elu se trouve porté dans sa mission. Lorsque nous choisissons de devenir des êtres humains, d’autres êtres humains nous accueillent… qu’auparavant nous étions impuissants à voir ! Mais aussitôt, nous sommes happés par la nécessité de lutter contre les vieilles sirènes de la facilité, du goût de paraître et de dominer. Le Neo en nous peut œuvrer de façon neuve à condition de rester proche de Trinity, c’est-à-dire de la force qui nous permet, selon trois étapes, de mener à bien notre objectif. Lorsque nous risquons de nous laisser séduire par l’ancien monde, elle frappe à la porte de notre cœur pour nous aider à retrouver la vraie vie. Et elle s’effacera lorsque nous poserons le pas final sur notre chemin.
     
    09
     
    -DEVENIR LE MONSTRE !-
     
    L’influence de l’agent Smith grandit à mesure que les pouvoirs de Neo s’accroissent… L’Elu est-il bien le bon ? Les embûches s’accumulent et la communauté est menacée d’une mort certaine. Le combat que nous menons contre les illusions n’est-il qu’un leurre ? A quoi sert de résister ou de s’enfuir, puisque ce monde d’apparences reprend toujours le dessus ? Neo est acculé et doit oser l’impensable : s’incorporer à l’ennemi, devenir lui ! Car finalement, il est apparu en même temps que lui… Neo renonce à sa position en miroir, il se laisse volontairement envahir par le « mal ». La lutte n’a pas de fin, elle exige toujours plus de victimes. Nous ne pouvons nous maintenir dans cette opposition entre ce que nous voyons comme deux mondes. Ils sont liés car nous y contribuons. Le seul moyen de réconcilier la dualité est de réunir ces deux facettes complémentaires. La part de nous qui accepte cette démarche est plus grande que celle qui se complaît dans le paraître, et c’est pour cette raison qu’elle demeure inaltérable.
     
    200
     
     
    -LA VERITABLE IDENTITE DE L’ELU DEVOILEE-
     
    Un programme informatique… c’est ainsi que Neo se découvre. Un programme qui doit anéantir le virus Smith. Cette tâche accomplie, Neo doit se présenter au concepteur de son univers, le programmeur de ce « jeu » informatique qui asservit les êtres. Dans un monde neuf et ensoleillé, une petite fille-nouveau programme comprend que son tour de façonner l’environnement est arrivé, puisque Neo a assaini les bases de la création.
    Le monde des apparences a disparu en même temps que la lutte. L’Elu s’est offert au service des hommes. Les machines que sont nos désirs prennent leur vraie dimension : elles se mettent aussi au service des êtres qui se meuvent dans un monde réel. Chaque enfant de cet univers est enfin libre de donner forme à son idéal de beauté et de justice dans la sérénité et la joie de vivre.
     
    10

    Source- Le Monde de l’Inconnu n°325 d’avril-mai 2007   
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :