• Le monolithe de Bessines sur Gartempes

     

    LA PIERRE-BELLE : rendez-vous étrange…

    Le monolithe de Bessines-sur-Gartempe dans le Limousin

     

    Bassin de Bessines sur Gartempe
    Photo de la Pierre Belle- auteur : Michel Giguet
     
    Jean Giraudoux a usé ses fonds de culotte sur les bancs de son école. Maurice Utrillo enfant jouait sur la place de son église ; depuis quelque temps, la plus importante usine d’uranium d’Europe s’est installée à ses portes et pourtant la commune de Bessines-sur-Gartempe, en plein cœur du Limousin, est célèbre pour une tout autre raison.

     

    C’est une vieille pierre de plusieurs siècles qui, qu’Utrillo ou Giraudoux, fait l’honneur du village et les frais de la conversation. Les paysans de la région l’appellent « La Pierre-Belle ». Le soir, autour de sa robe de granit, se joue un curieux ballet d’ombres où s’ébauchent les gestes furtifs et gracieux de l’amour. Cet énorme monolithe en forme de cuve, taillé dans la masse est animé d’un pouvoir étrange qui pousse les amoureux à venir lui rendre visite avant de se lancer sur le chemin du bonheur. Son histoire date des temps reculés où le christianisme étendait sur tout le pays ses cérémonies, sa doctrine et son faste. Ce bassin de pierre servait alors au baptême, par immersion, de tous ceux qui voulaient se laver du pêché originel.

    AUJOURD’HUI, SON POUVOIR A CHANGE. IL N’ATTIRE PLUS LES CATECHUMENES, MAIS LES ÊTRES ESSEULES A LA RECHERCHE DE L’AMOUR.

    Sur l’étroit sentier qui conduit à cette pierre miraculeuse, aux dimensions bien réelles (15 mètres de circonférence, 5 mètres de diamètre pour un poids de 35 tonnes), se trouve l’atelier du plus célèbre ébéniste de la région, Mr Gorby. Depuis qu’il est installé, il a vu des milliers de couples défiler devant son échoppe. Chaque nuit, la vasque de granit reçoit d’étranges visiteurs : des amoureux prêts à mettre à l’épreuve de la légende le lien qui les unit. Ils arrivent chacun de leur côté, puis se retrouvent face à face sur le large rebord de la cuve.

    ILS EN FONT SEPT FOIS LE TOUR ET TOUJOURS SELON LE RITE, ILS JETTENT UNE PIECE DE MONNAIE DANS L’EAU QUI FRISSONNE AU FOND DU BASSIN. LEUR GESTE UNE FOIS ACCOMPLI, ILS S’EMBRASSENT, HEUREUX, CAR ILS SONT SÛRS DE SE MARIER DANS L’ANNEE.

    Lorsque Christelle et Frédéric, deux jeunes d’une localité proche de Bessines eurent vent de cette légende, ils haussèrent les épaules. Pour eux, cette pierre n’était qu’une pierre qui ne pouvait entamer l’incrédulité de leurs vingt ans. « J’ai connu Frédéric dans un bal, il y a environ 4 ans, raconte Christelle. Deux danses dans ses bras et je l’aimais déjà. Hélas, tout s’opposait à notre union, nos familles surtout, qui ne voulaient pas en entendre parler. Un jour, le centenaire de Bessines (dans les années 70), Urbin Betout au courant de notre drame nous a conseillé de nous rendre au rendez-vous de la Pierre-Belle. Bien sûr, Frédéric et moi nous l’avons écouté avec respect, mais en fait, nous avions surtout envie de rire, car on ne croyait pas un mot de ce qu’il disait ». « Après cette fameuse nuit, me dit Frédéric, tout s’est arrangé comme par enchantement, les heurts avec mes parents ont cessé et la pierre a fait triompher notre amour. »

    Bien sûr, il serait facile de mettre cette série de bonheurs, cet étrange concours de circonstances sur le compte du hasard. En fait, pour les habitants de Bessines et surtout pour leur doyen d’âge, Urbin Betout, l’homme le plus vieux de France (à l’époque), la « Pierre-Belle » a bel et bien une âme qui force à aimer et puis conclut Urbin, la voix riante :

    « C’est une marieuse qui ne coûte pas cher ».


    http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_87014_Bessines-sur-Gartempe.html


    La taverne de l’étrange- octobre 2009

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    meuh meuh
    Mardi 13 Octobre 2009 à 17:34
    oui c'est un repportage qui coute pas cher, c'est pas top mais bon on s'en contente, si non y'a d'autres blogs hein?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :