• Il trébuche sur le crâne d’un Stégomastodon vieux de 1,2 million d’années

    Il trébuche sur le crâne d’un Stégomastodon vieux de 1,2 million d’années

    Un jeune garçon de neuf ans se promenait en famille dans le désert près de Las Cruces, au Nouveau-Mexique, lorsqu’il trébucha sur une protubérance rocheuse : il s’agissait en fait du crâne d’un Stégomastodon vieux de 1,2 million d’années.

     

    Imaginez-vous en train de marcher dans le désert, la tête en l’air. Vous trébuchez tout d’un coup sur quelque chose d’inhabituel qui semble sortir du sol. Votre frère arrive et vous certifie que c’est une vache morte il y a des années. Après tout, vous distinguez vous aussi cette corne à moitié enfouie dans le sol. Mais vous avez quand même un doute. C’est l’histoire du petit Jude, neuf ans.

    « Je ne savais pas ce que c’était, mais je savais que c’était inhabituel », a-t-il confié au New York Times dans un article paru le 19 juillet. Peu après la découverte, les parents de Jude envoyèrent un e-mail à Peter Houde, professeur de biologie à l’Université d’état du Nouveau-Mexique. L’homme reconnut aussitôt l’animal : il s’agissait non pas d’une corne de vache, mais d’une défense de Stégomastodon fossilisée vieille de 1,2 million d’années.

    Il trébuche sur le crâne d’un Stégomastodon vieux de 1,2 million d’années

    « J’ai immédiatement reconnu l’importance de ce que c’était », confie le biologiste. Le Stégomastodon est une gigantesque créature qui peuplait tout le continent américain il y a de cela plusieurs dizaines de milliers d’années. Cet ancien parent aujourd’hui éteint de l’éléphant se distinguait par deux énormes défenses qui se courbaient vers le haut et s’élevaient à près de trois mètres de hauteur. La découverte est par ailleurs exceptionnelle puisque les fossiles de Stégomastodon sont aujourd’hui très rares, car très fragiles malgré la taille imposante de l’animal. « Nous sommes vraiment très reconnaissants que la famille Sparks nous ait contactés. Si elle ne l’avait pas fait, le spécimen aurait pu être détruit à jamais », explique le spécialiste au New York Times.

    Les chercheurs confirment par ailleurs avoir obtenu l’autorisation de creuser sur le site à condition que l’emplacement exact de l’animal ne soit pas dévoilé selon un communiqué de presse de l’université. La prochaine fois que vous trébucherez sur quelque chose d’inhabituel, faites comme le petit Jude, écoutez votre instinct !

    *

    source de l'article

    Pin It

  • Commentaires

    1
    predator
    Samedi 25 Novembre à 19:53

    bonsoir . je trouve que le hasard fait bien les choses une découverte incroyable un cousin de l'éléphant moderne ,et je pense que sous nos petits pieds il y a de grande chose s'agit de regardez et de bien regardez au cas ou !!!!

     

    trés bon sujet ,trés bonne trouvaille de se sujet plein de merveille et en plus trés rare puisque comme il dise que  c'est fragile vu  la soi disant fragilité des os je ne vois que ca !!!!!!!!!! 

     

    merci pour cette lecture facinante 

    2
    Dimanche 26 Novembre à 13:20

    Oui predator c fou mais parfois le résultat en vaut la peine la preuve ! Sacré découverte n'empêche ici que ce stégamastodon en apprendra plus, un peu plus, sur ces dinosaures bien sympathique n'empêche... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :