• Il existe un mystère des triangles maudits !

    IL EXISTE BIEN UN MYSTERE DES TRIANGLES MAUDITS

     

    Les assureurs helvétiques comptent parmi les plus importants et les mieux informés du monde. Le fait que la Suisse constitue un paradis bancaire idéal n’'est pas étranger à cela, les capitaux tentaculaires que draguent les grandes compagnies d’assurances de la planète trouvant à Genève et à Zurich une discrète sécurité qui n’'existe certainement pas ailleurs. Cela ne nous intéresserait guère, si ces gestionnaires suisses ne venaient de rendre publiques leurs inquiétudes à propos de ce qu’'on appelle les « Triangles de la mort », ces lieux géographiques surtout maritimes où se produisent d’'une manière étrangement répétitives des catastrophes que l’'on explique troublant.

     

    Déjà il y a 30 ans, la Lloyd anglaise, avait portant affirmé que les assureurs du monde entier ne craignaient absolument pas le triangle des Bermudes qui est certainement le plus célèbre de ces périmètre maudits. Eh bien c’était une information sans fondement comme d’ailleurs je le pense tout à fait logiquement en constatant des faits qui ne pouvaient que jeter le trouble dans les prévisions hautement sophistiquées des compagnies d’assurances. Ces dernières s’inquiètent bel et bien des mystères meurtriers que recèlent les triangles de la mort. On le sait grâce à une interview accordée, il a quel temps, au quotidien américain The Globe par un grand assureur suisse qui désire garder l’anonymat.

    Denis G, a fait des déclarations explicites : «Il est faux de prétendre comme l’a fait la presse et quelques ouvrages qui s’élevaient contre les informations prétendument sensationnelles sur le triangle des Bermudes que les assureurs sont tout à fait tranquilles de ce côté-là. Il se passe d’étranges choses dans certaines parties du monde et c’est évident, d’un point de vue de la répétitivité, dans les statistiques des assureurs des compagnies maritimes ou d’aviation. On n’'explique pas certaines disparitions, certains naufrages. Quand on retrouve des traces de la catastrophe, cela ne veut pas dire que sa cause soit habituelle. L’enquête le démontre bien souvent. Mais quand on ne retrouve rien et contre toute attente, alors il faut bien admettre le mystère et faire entrer tel quel dans la statistique.»

     

    Pour Denis G. le triangle des Bermudes n’est ni le seul point mystérieusement catastrophique au monde ni, peut-être, le plus important.

     

    «Aux Bermudes, déclare-t-il, nous savons à quoi nous tenir. Dans nos calculs, il faut faire entrer ce genre d’'inconnue. D'’ailleurs, vous remarquerez que les primes qui intéressent les navires et les avions croisant dans cette partie du monde sont plus élevées qu’ailleurs. Or, nous sommes obligés par la loi de pratiquer sur tous les pavillons que nous couvrons de justifier ces primes, surtout lorsqu’'elles sont apparemment trop élevées. Il faut donc bien que nous fournissions des preuves et des chiffres.»

     

    bermude01

    Ce qui inquiète actuellement les assureurs helvétiques, c'’est un autre lieu maudit dont on parlera sans doute beaucoup dans les prochaines années. Il s'’agit du triangle des Açores, ces îles de l’'Atlantique qui, à l'’instar des Bermudes, se trouvent sur le passage d’un grand nombre de navires et d’'avions. Il y a toujours la fameuse disparition que l’'on à jamais réussi à expliquer, le cargo Cypriote Myrina croisait au large de ces îles quand, subitement, alors que le calme était total sur la mer et que dans son dernier message le capitaine grec venait de signaler que tout allait pour le mieux à bord, le bateau a disparu corps et bien. On n’'a rien retrouvé de lui. Logiquement les courants auraient dû rejeter l'’épave aux Canaries, sur les côtes portugaises ou au Maroc. Le Myrina avait été vérifié quelques heures après son départ et, répétons-le, les conditions atmosphériques étaient particulièrement bonnes. Ce n'’est pas la seule catastrophe énigmatique que nous ayons à déplorer dans ce secteur, poursuit l’assureur suisse. Depuis plus de vingt ans, il s'’en produit une bonne vingtaine, c'est-à-dire une par an environ, dans des conditions toutes mystérieuses. Des avions, surtout de tourisme, ont aussi disparu dans le même périmètre. Il faut aussi se rappeler la disparition du sous-marin à propulsion nucléaire, le Scorpion, n’'avait pas disparu au large de Fort Lauderdale, mais justement dans le périmètre açorien qui inquiète aujourd'’hui encore les assureurs.

    A l’heure actuelle, la discrétion est de rigueur sur la plus part des disparitions.

     

    Cela n’'enlève rien au mystère de ses évanouissements. Si l’'on ajoute que les Russes, Américains, et bien d’'autres nations patrouillent dans ces régions depuis plus de trente ans pour rechercher eux aussi la solution de ces énigmes, aucune réponse à ce jour. Nous sommes toujours dans la possibilité des Extraterrestres, et des enlèvements, ce n’'est qu’'une hypothèse !

     

    Il existe un mystère des triangles maudits !

    Sources : Rapport Helvétiques. G.A.S. 2003

    Pin It

  • Commentaires

    1
    visiteur_Hawkmoon vo
    Mercredi 23 Avril 2008 à 12:04
    Peut-?e des vagues sc?rates...
    2
    visiteur_Top
    Mercredi 23 Avril 2008 à 18:26
    Si ce sont des vagues g?tes ou des OVNIs qui sont la cause de ces disparitions, pourquoi uniquement dans certaines zones en formes de triangles?
    3
    visiteur_Hawkmoon vo
    Mercredi 23 Avril 2008 à 21:26
    Je pense que le triangle est une forme approch?afin de simplifier le probl?...
    4
    OBERSONN888
    Vendredi 14 Août 2009 à 20:00
    Ouais d'accord, ces livres sont tr?bien, mais quand je clique sur la fl?e pour faire touner les bouquins, il se mettent ?ourner a une de ces vitesses que j'en attrape le tournis (un brin d'humour ne fait jamais de mal).
    http;//micheloberson15.spaces.live.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :