• De l'eau liquide coule sur Mars !

    Mars-Discovery
     
    De l'eau à l'état liquide coule à la surface de Mars : c'est ce que vient d'annoncer la Nasa en présentant une étude menée depuis plusieurs années. Ces écoulements, suspectés depuis longtemps, ne correspondent en rien au cycle de l'eau terrestre. Ils seraient créés par l'absorption de l'humidité de l'atmosphère par des sels minéraux. Une découverte qui renforce l'attrait de Mars et dont il faudra tenir compte dans les prochaines étapes de l'exploration robotique et humaine de cette planète.
     
     
    eau1
    Les stries noires visibles à gauche sur cette image en fausses couleurs ont été formées par des écoulements d'eau salée. C'est ce que démontre une analyse indirecte. © Nasa/JPL, Caltech/Univ. of Arizona.
     
    Les récentes découvertes de Curiosity ont démontré que Mars a été habitable dans un passé lointain. Combien de temps a duré cet épisode ? On l'ignore. Et à quand remonte-t-il ? Des milliards d'années sûrement mais combien ? Des réponses à ces questions dépend la possibilité qu'une forme de vie ait pu émerger, voire perdurer si ces conditions favorables à la vie sont toujours présentes aujourd’hui sur Mars.
     
    Cette possibilité peut sembler saugrenue tant la planète Mars apparaît aujourd'hui peu propice à l’apparition de la vie. Mais elle prend tout son sens avec l’annonce de la Nasa qui confirme que de l’eau à l’état liquide s’écoule sur les flancs d'un cratère. Certes, ce n’est pas de l’eau de source : elle est saturée en sel et, dans cette atmosphère froide (bien au-dessous de 0 °C) et à très basse pression (quelques millièmes de la pression terrestre au sol), elle ne reste liquide que très peu de temps. Son destin est soit de geler soit de s'évaporer. Mais ces phénomènes représentent un indice fort laissant à supposer qu’un environnement habitable aujourd’hui n'est pas à exclure.
     
    eau2
    Des traces d'écoulements récents ont depuis longtemps été repérées à la surface de Mars sur les pentes inclinées de certains cratères. De nouvelles analyses montrent qu'il s'agit de saumure. Il serait intéressant d'y envoyer un rover pour les étudier plus en détail. © Nasa/JPL, Caltech/Univ. of Arizona
     
    Du sel comme antigel
     
    La découverte repose sur des observations anciennes. En 2011, des chercheurs de l’université de Tuscon, en Arizona, ont observé des écoulements saisonniers vus par la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) et avaient conclu qu'il s'agissait d’eau mais sans en avoir aucune preuve. On en serait resté là sans la persévérance d’une équipe de chercheurs – dont la Française Marion Massé, post-doctorante au laboratoire de Planétologie et géodynamique de Nantes –, qui a pu analyser le sol par spectrométrie. L'étude a montré que les traces d'écoulements récents (donc après la disparition d'eau liquide) contiennent des sels mélangés à un peu d'eau. On y trouve des chlorates et des perchlorates de magnésium et du perchlorate de sodium.
     
    Cette saumure, contrairement à l'eau pure, peut rester liquide dans la faible pression atmosphérique de Mars. Leur hydratation proviendrait de l'absorption de l'humidité contenue dans l'atmosphère, jusqu'à rendre cette substance liquide et capable de s'écouler si la pente est suffisante. Les travaux, annoncés dans un communiqué de la Nasa, sont décrits dans un article de Nature Geoscience et présentés à Nantes lors d'un congrès de planétologie qui se tient actuellement.
     
    eau3
    Les sels dissous dans l'eau, laquelle proviendrait de l'humidité de l'atmosphère (pourtant très faible), lui permettent de rester liquide dans les conditions de pression et de température au niveau du sol martien. Du moins un certain temps. © Idé
     
    Des cibles prioritaires de prochaines missions martiennes ?
     
    La découverte, bien sûr, n'est pas celle d'un long fleuve tranquille. Cette eau liquide n'existe qu'en très petite quantité dans des écoulements s’étirant sur quelques centaines de mètres, larges de plusieurs mètres et épais de seulement 1 ou 2 centimètres. Cet état liquide ne peut subsister que lors des mois d’été avant de s’évaporer à l’automne. Il n’est pas totalement exclu que des micro-organismes puissent s’y développer pendant cet état liquide mais l'hypothèse n'est pas vérifiable depuis l'orbite. Il faudrait aller sur place, souligne la Nasa, toujours en recherche de crédits.
     
    Se poseraient alors la question de l’accessibilité de ces terrains et celle de l’opportunité de reconsidérer le choix des sites d’atterrissage du rover jumeau de Curiosity qui sera lancé en 2020. Si cette découverte suscite pour la communauté scientifique de nouveaux espoirs quant à la présence de vie sur la Planète rouge, elle offre également aux planificateurs des futures missions habitées la promesse de disposer de zones d’atterrissage où l’eau pourrait être recueillie naturellement, voire consommée après traitement…
    Pin It

  • Commentaires

    1
    le rat fruitier
    Mardi 29 Septembre 2015 à 20:40
    merci beaucoup pour cet excellent article. Je n'ai pas pu suivre cette nouvelle sur les médias et c'est un sujet que je trouve plus que passionnant.
    2
    predator
    Mardi 29 Septembre 2015 à 23:00
    depuis le temps que nous disons que mars n'est pas si mort et que tout les chercheurs qui travaillent en paralléle et non les officiels et que la en ce moment des vies martiennes et peut des ètres y vivent en profondeur !!!!!!!!!! alors qui a raison ce sont ce qui font fi et face a tous les gens qui rejettent toutes les idées peut etre farfelus mais qui souvent sont correct , et oui!!!!!! ils sont obligés de voir que les autres rejétés du paralléle ont raison !!!!!!! bref nous sommes prét a dire que dans l'univers il y a autant de terres viables que de vie !!!!!!!!!! bonne nuit et merci tyron et a tous les ecrivains !!!!!!!!!
    3
    predator
    Samedi 3 Octobre 2015 à 12:06
    bonjour !!! je reviens encore 1 fois de plus a ce sujet sur l'eau de mars pour l'instant j'ai rien entendu dans les médias ,télévision ,journaux etc etc ,mais si des personnes ont entendus ce sujet qui en refére sur la taverne de l'étrange mettez le ou les liens sur ce sujet !!! merci a tous et bon week end !!!!!!!! nouvelle infos : la n.a.s.a a été freinée par des microbes de la terre !!!!!!!!!!!!!!!!!! il nous prennent pour des buches !! pourquoi ??? ca fait 3 ans que le robot et sur mars et maintenant il nous disent que il risque d'infecté l'eau sur mars , c'est fait exprés pour nous cacher la vérité ,et la vérité et que la vie et sur mars !!!!!!!!!!!!!!! voila la nouvelle !!!!!!!!!!!!! j'attends vos commentaires .
    4
    ZAMOURET
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 17:05
    P DE DE OUR DIRE LA VERITE DE L EAU SUR MARS NOUS SAVONS DEPUIS TRE LONGTEMPS QU IL Y A DE L EAU SUR LE PLANETE MARS MAIS L ON NOUS PREND POUR DES IMBECILES DANS TOUT LES DOMAINES ET JE NE PARLE PAS DE LA VILLE DANS LE CRATERE HALE OU LON VOIT UNE CITE COMPLETE? JE VOUS DONNERAI LES COORDONEES POUR LA VOIRE ENFIN LA NASA NE VEUT RIEN DIRE CE QU IL DECOUVRE JE POURRAI VOUS DONNER DES EXEMPLES HELAS OUI...... DITE MOI IL Y A TELLEMENT A DIRE AVEC DES PREUVES MERCI A VOUS ZAMOURET
      • Tyron29 Profil de Tyron29
        Dimanche 11 Octobre 2015 à 19:07
        Il y a un sujet ici sur le cratère Hale dans "anomalies martiennes" de mémoire. Oui ils nous prennent pour des truffes mais nous savons d'ailleurs chaque jour apporte sa découverte au-dessus de nos têtes... Il est trop tard pour cacher cela et les preuves sont bien visibles par les divers robots ou sondes en missions. C'est secret mais non c'est plus secret car nous avons été trop loin actuellement donc il est normal de trouver ce genre de choses avec notre technologie actuelle !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :