• Conférence Orbologique du samedi 22 janvier

     

     

     

    Deuxième dîner débat orbologique du Samedi 22 Janvier 2011

     


    Les Mystères de la Forêt d'Orient et

    l'énigme des orbes par Claude Burkel

     

     


     Le dîner débat orbologique a réunie pour cette deuxième édition plus de 20 personnes la majorité provenant du Réseau des Orbes mais il y avait également des membres de l’I.F.R.E.S., des personnes provenant du site la Taverne de l’Etrange de notre ami Tyron29, et du public intéressé par le sujet de la conférence. Nous recevions monsieur Claude Burkel un enquêteur qui depuis plus de 40 étudie les OVNIs et nous fait partager sa passion pour la forêt d’Orient dont l’ombre des chevaliers aux blancs manteaux semble encore présente.
     


     Claude Burkel présentant un détecteur d’orbes qu'il a conçu sur ses travaux sur les hautes fréquences


    La conférence a commencé à 19H30 et s’est terminé à 22H40

    Claude a fréquenté de grands noms de l’étude du Mystérieux Inconnu comme l’explorateur Robert Charroux, mais aussi l’un des pionniers de l’ufologie Jimmy Guieu qui sortie en France le premier livre consacré aux OVNI «Black-out sur les soucoupes volantes» qui reste une référence, Raymond Veillith le fondateur de la revue et du célèbre groupement Lumières Dans La Nuit. La forêt d’Orient située dans l’Aube a été explorée et mis en valeur pour la première fois par l’Ordre des Templiers dont les commanderies étaient nombreuses à proximité du site. Une «maison des Templiers» est encore présente et elle a été transformée en relais de chasse. Ce lieu mal connu des «jeunes» est un haut lieu énigmatique au même titre que le Col de Vence en France. Il est possible d’y entendre les bruits d’une activité souterraine dans la nuit, de nombreux OVNIs et de multiples lumières inexpliquées sont régulièrement vues et des orbes nombreux sont présents dans la forêt.

    Une grande enquête avait réalisée par Claude Burkel sur place qui lui a valu quelques moments de frayeurs mémorables au contact de l’inconnu sur place et non derrière un PC,  comme le souligne avec force notre conférencier : il est important de passer plus de temps sur le terrain que de «blablater» sur Internet, le mystère de salon n’a rien à voir avec le contact avec l’inexpliqué, et le mystère de salon ne prouvera jamais rien. Seules des enquêtes rigoureuses et appuyées par des groupements reconnus et sérieux ont de l’importance pour faire bouger les choses. De plus il insiste sur les expérimentations pas seulement photographiques mais faisant entrer en ligne de compte la physique nécessaires si ont veut avancer. (Note c’est bien à cela que s’emploie le R.D.O. inlassablement, les E.P. photographiques ont leur limite, faire voler des plumes, des pollens, des poussières pour les différencier du reste c’est bien gentil mais ce n’est pas suffisant étant donné que le phénomène des Orbes montre des formes similaires aux poussières et particules, pour les différencier il faut aller plus loin, et faire intervenir tout un faisceau d’instruments et de notions en physique).

    La transmission de la vraie expérimentation, expérimentation signifie mie en œuvre d’instruments et de principes scientifiques reconnus, le fait de prendre des photos n’est pas une expérimentation en soi mais constitue un témoignage de quelque chose à approfondir).

    Claude Burkel ne cache pas que la route vers la vérité est semée d’embuches, qu’il a eu beaucoup d’ennuis car allant trop loin il arrive qu’un jour ont essaie de vous dissuader de continuer vos recherches. Qui ? Gouvernement ? Agence ? Autre ? Personne ne sait exactement mais le fait que les ennuient peuvent arriver un jour. Jimmy Guieu a connu cela de manière très forte dans une période de sa vie.

    Il existe nous expose Claude Burkel une porte temporelle dans la forêt d’Orient, une porte qui s’ouvre à une date et une heure précise, en un lieu tenu caché dans la forêt d’Orient. Et lors de l’ouverture de cette porte alors il est possible d’être témoins de bien des phénomènes étranges, insolites et inexpliqués et des témoins affirment lors de l’ouverture de la porte temporelle avoir vu des OVNIs se matérialiser devant eux pour ensuite disparaître dans l’atmosphère. Il nous conseille le visionnage de la vidéo  «le Grand Secret» qui expose tout cela en détail réalisée par notre partenaire et ami Tyron29 :

    http://video.google.com/videoplay?docid=2806438562764315403#


    Il est décidé à l’initiative de Françoise Le Louer et de moi même de monter une expédition en Forêt d’Orient en compagnie de Claude Burkel avec notre matériel où nous pourrions avoir de belles surprises et des expériences riches pour nos recherches. Notre intervenant a procédé également à des expériences devant le public visant à mettre en évidence le fait que les OVNIs mais aussi les Orbes se manifestent à des fréquences données et précises, et ce que nous en voyons soit sur nos photos, soit en «visuel» ne sont très certainement qu’un aspect de cette «réalité qui nous échappe». Nos sens non seulement sont limités mais en ces domaines, ils sont trompeurs. Les expériences de Claude nous mettent en évidence ce fait.

     Des participants de la Taverne de l'Etrange

    Il présente également un détecteur d’orbes ce qui est une première qu’il a réalisé et qui permets de déceler la présence de ces sphères d’énergie dans l’environnement. Mais pour des raisons de discrétion nous n’en dirons pas plus sur son fonctionnement.


    Notre conférencier nous fait plusieurs démonstrations passionnantes de courants à haute fréquence d’après les principes découvert par le génie que fut Nicolas Tesla. Le courant alternatif à haute fréquence est propice à l’apparition d’orbes comme nous nous en doutions déjà voici deux ans lors de notre expérience au RDO avec une Bobine de Tesla.
    Après ces expériences le restaurant fut couvert d’une forte odeur d’ozone comme il arrive après un orage. Les travaux de Nicolas Tesla sur les hautes fréquences  et des orbes étaient bel et bien présent notamment pris en photo par la petite Maëlle pendant et après l’expérience des hautes fréquences.Les orbes sont donc sensibles à ces hautes fréquences.

    Il y a eu de très nombreuses questions de la part du public à Claude Burkel, qui y a répondu avec ce ton fort chaleureux qui le caractérise et sa passion de cœur pour cet endroit éminemment mystérieux.
    Nous avons eu aussi un témoignage de la part d’une personne du public et membre du forum du R.D.O. de l’observation d’un OVNI grand comme le stade de France, à section conique qui fut observée le 1 novembre 1990 lors de la fameuse vague d’observation. A l’époque le témoin était militaire et il montait la garde, il y eu 3 témoins du passage de cet engin gigantesque muni de feux blancs et colorés qui passa à basse altitude dans le plus grand silence. Un témoignage supplémentaire qui sera envoyé à notre partenaire et ami Joël Mesnard avec l’accord du témoin. Liliane et une amie présente ont fait part de leurs nombreuses photos d’orbes prise par temps sec et chaud en Birmanie, les photos étaient impressionnantes et de toute beauté, et de plus, elle nous montre que la revue Paris Match a publié malgré elle une photo d’orbe magnifique au dessus de la tête d’une vedette. Les orbes s’invitent ainsi peu à peu dans le paysage culturel de notre humanité.

     

     
     Les tables des participants de cette soirée magnifique !


    Ensuite une partie du public reste sur place pour participer à une «chasse aux orbes» dans Paris qui fut fructueuse. Détail étrange : les enfants présents ont eu plus d’orbes que les adultes. La petite Maëlle et un petit garçon ont eu un nombre impressionnant d’orbes et même des B.V.I. Françoise Le Louer pour sa part prendra une B.V.I. impressionnante tentaculaire en face d’une villa de la fin du XIXe s. donnant à l’ensemble un aspect plutôt inquiétant. De nombreux orbes à visage seront pris par les participants. Certaines personnes semblent avoir des orbes attitrés par exemple pour ma part j’ai pris à plusieurs reprises et toujours au même endroit sur la droite du champ photographique un magnifique orbe bleu turquoise, pourquoi ? Cela reste une énigme.  Nous nous sommes quittés aux alentours de 1h du matin non sans avoir fait une belle moisson d’orbes conséquentes. Le témoin du 1 novembre 1990 nous invite très gentiment à réaliser des enquêtes dans l’Oise sur des sites intéressants.

     


    un orbe à membrane colorée est apparu lors de la démonstration des courants à haute fréquence


    Extrait de la retranscription de la conférence du samedi 22 janvier 2011 de monsieur Claude Burkel sur la Forêt d’Orient, sa porte temporelle, les OVNIs et les orbes :


    La conférence commence à 20H00 et se termine à 22H40

    Retranscription d’après film :

    Les mystères de la forêt d’Orient constituent un ensemble, un arbre gigantesque dont chaque branche est reliée. J’ai fait beaucoup d’enquête concernant les OVNIs cela fait 45 ans que je travaille dessus. J’ai travaillé avec Guy Tarade, Jimmy Guieu et Maurice Chantelain qui travaillait pour les télécommunications de la N.A.S.A. dans les vols Apollo. J’ai travaillé avec Robert Charroux. J’ai travaillé avec la revue Ouranos et avec LDLN au temps de Raymond Veillith. Jimmy Guieu a travaillé sur la foret d’Orient, c’est un endroit templier mais qui est également très important au niveau d’une porte sur l’espace temps, position d’orbes et base d’OVNI. J’ai passé des nuits entières dans la forêt d’Orient à avoir la trouille j’avais à ce moment là rencontré à la suite d’une enquête demandée par Jimmy Guieu dans la revue Ouranos un homme qui était tout à fait particulier qui s’appelait Jacques Rollin. C’est une personne qui à partir de 30 ans avait des absences mentales, sa voix changeait c’était plus le même, il parlait de n’importe quoi et puis à un moment donné il tombait en syncope et quand il se réveillait il ne se souvenait de rien. Sa mère a appelé Jimmy Guieu pour l’aider. Je l’ai rencontré et il est resté treize ans avec moi, il m’a initié, ont est allé dans des zones incroyables. Je peux vous certifier qu’il m’a laissé des écritures qui sont des fois très bizarres indéchiffrables, et des enregistrements de lui où il parle de l’Île de Pâques, etc. Il est mort en 1987. Nous avons eu aussi un contact très  important avec Francis Mazière où nous avons travaillé sur l’Île de Pâques. Francis Mazière s’occupait des livres à retenir pour les éditions Robert Laffont, dans la collection des «livres noirs». Il a fait des révélations assez importantes, ils l’ont supprimé moralement car il en savait trop. Il était sur le fil du rasoir.

    *
    Donc pour vous dire que la forêt d’Orient est un élément très important, dans la forêt d’Orient il y a des choses que l’ont voit et des choses que l’ont ne voit pas. En 1971/1972 nous y avons été avec une équipe allemande, une société allemande qui travaillait dans les ultrasons, dans la recherche des failles du sous sol. Ont faisait des chambres à écho et ont enregistré des fréquences. Nous avons entendu des bruits de machinerie à l’intérieur du sous sol. Cette forêt d’Orient à une particularité qui est importante et que l’ont peut voir en avion, il y a un endroit qui s’appelle «les arbres chauds» quand ont se trouve dans cette forêt en cet endroit, la température n’est pas la même, dans un cercle de deux kilomètres de diamètres il y a une baisse de température. Lorsqu’il neige ont peut voir en avion ce cercle formé par cette différence de température. Ont en a déduit que c’était des émanations par rémanence de chaleur qui se trouvait à l’intérieur du sol.
    Le Lac d’Orient a été agrandi pour la centrale nucléaire à proximité. Certains endroits sont à sec et ont ne plus accéder. Il est interdit aux avions de survoler cette zone à cause de ce qu’il y a en dessous. J’ai fait des recherches et j’ai découvert qu’il y a une porte qui s’ouvre en cet endroit, elle s’ouvre le 19 janvier à 22H12 de chaque année par rapport à la position des étoiles et de l’inclinaison de la Terre. La semaine dernière, mercredi 19 janvier  une équipe était présente sur place et ils ont vu des lumières dans le lac, mais hélas aucun d’eux n’avaient un appareil photo pour prendre ses lumières sous marines qui se déplaçaient dans le lac et qui étaient bien visibles.

    Les orbes dans la forêt d’Orient :

    Je vous parlerai après du volume des orbes. Sur les orbes il y a des choses qui sont importantes à savoir. Vous avez ici un stroboscope c’est un appareil qui fait voir des que l’œil humain ne voit pas, l’œil humain est situé en principe situé à 50 périodes seconde au-delà ont ne le voit pas. Ce stroboscope fait 4000 fréquences minutes il a fallu que je trouve cet appareil en Hollande car en France ont n’en trouve pas. Vous avez un ventilateur qui tourne à 2600 tours minutes vous pouvez remarquez que vous pouvez voir la lampe derrière mais pas les pales, nous allons arriver maintenant à fréquence de la lampe.

    Donc ici vous voyez à 2600 tours minutes, en avant et en arrière, et là ont peut voir des lettres et la lumière qui est derrière, alors quand il est arrêté ont ne voit pas lumière qui est derrière. Vous avez deux éléments en superposition que vous voyait en même temps. Nous allons doublez sa vitesse regardez bien les lettres, ont voit double maintenant, donc vous pouvez voir deux choses distinctes. Je vais prendre ce modèle avec les couleurs, et vous allez voir que l’ont voit encore mieux pour cette démonstration ce phénomène de superposition. Il y a deux bleus, deux blancs, par contre si je reviens à sa vitesse d’origine nous allons passer à une couleur unique.  Cela démontre que lorsque nous voyons des OVNIs, il y en a peut être plus qu’un, deux, plus, pour les orbes c’est pareil. Dans la forêt d’Orient j’ai vu des orbes bougés.

     


     Lorsque l’on photographie un orbe il faut que l’APN soit au minimum sur 1/400 millième, c’est-à-dire 1 millième divisé par 400 au 1/400 millième vous pouvez le voir. Par contre si vous voulez le voir avec un appareil comme cela, 400 x 60 cela fait 24 000 fréquences minutes.Et là vous verrez des orbes en mouvement.


    Donc le minimum des APN c’est 1/400e de secondes, donc l’œil ne peut pas le voir, la camera à la rigueur peuvent les voir, mais les APN les prendront sans peine avec ce réglage.

    Pour les voir en mouvement il faut cet équipement. Ce matériel complet vaut 750 euros, il est à l’origine conçu pour l’industrie aéronautique pour surveiller l’état des pales de réacteurs. Avec une camera et l’équipement présent vous les verrez. Les orbes vont très vite et les orbes ont un volume. Par contre c’est un volume d’énergie pur potentiel, c’est transparent, pour voir le volume. Quand ont voit des OVNI ont dit qu’ils changent de couleur, avec cet appareil vous faites apparaître la couleur en fonction de la fréquence, bleu, vert, rouge, etc. Ce sont des éléments physiques que l’œil humain ne voit pas. Tout est fréquence.

    Fin

    *

    Source de l’article avec l’aimable autorisation d’Adama :

    http://orbsresearchnetwork.forumserv.com/index.php

     

    Lien vers ce compte-rendu :

    http://www.orbsresearchnetwork.fr/les-conf%C3%A9rences-du-r-d-o/

     

    Lien vers la vidéo de la conférence :


    http://www.dailymotion.com/video/xgp30n_diner-debat-orbologique-les-mysteres-de-la-foret-d-orient_tech

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Bema
    Mardi 24 Mai 2011 à 09:30
    Bonjour Tyron :)
    Eh bien moi je me suis rendue compte que je pouvais voir des orbes grace à mes lunettes de soleil. C'était hier, je me promenais près du vieux château de Champtoceaux, au bord de la Loire. Et tout à coup un rayon de soleil vient se poser sur mes lunettes de soleil et là je vis un orbe. Etonnée, j'essuie mes lunettes, me disant que c'était une poussière. Eh bah non, il y en avait d'autres qui étaient apparus et à d'autres endroits sur mes lunettes. Alors je les ai saluer et j'ai ressenti une grande joie :))
    2
    Tyron29 Profil de Tyron29
    Mardi 24 Mai 2011 à 12:42
    Merci Bema pour ton témoignage bien intéressant !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :