• ABRAHAM LINCOLN & L'AU-DELA

     

     ABRAHAM LINCOLN, 16 ème président des Etats-Unis, la figure de proue de l’histoire américaine, croyait fermement au paranormal et en particulier au spiritisme auquel il s’adonnait passionnément. Mais, ce que l’on ignorait, c’est que plusieurs de ces décisions politiques- et non les moins importantes- lui furent inspirées par des médiums sous la dictée des esprits.


    C’est ce que révélait Leslie Shepard (1917-2004), auteur d’une Encyclopédie d’occultisme et de parapsychologie (1978), qui avait fait des découvertes surprenantes en passant au crible les nombreuses lettres, journaux intimes et archives laissés par le vainqueur de la guerre de Sécession. En décembre 1862, Lincoln avait invité un médium du nom de Nettie Colburn à la Maison Blanche et lui avait demandé d’essayer d’entrer en contact avec des esprits. Tous les participants à cette séance tinrent leurs mains jointes étendues sur le plateau d’un guéridon pendant de longues minutes sans que rien ne se passe. Mais, tout à coup, le guéridon commença à être agité de soubresauts.

    Nettie Colburn, les yeux révulsés, en transe médiumnique, se mit à parler d’une voix saccadée. Les assistants purent alors entendre par sa voix un esprit se présenter à eux et adjurer le président Lincoln de proclamer l’abolition de l’esclavage sous peine de voir la guerre civile se prolonger. Au cours d’autres séances ultérieures, des phénomènes insolites se produisirent encore. Une fois, le ministre de la Guerre, Edwin Stanton, sentit un ectoplasme lui tirer les oreilles ; une autre fois, ce fut au tour du ministre de la Marine, Gideon Welles, de sentir des frôlements dans sa barbe. A une autre séance, un portrait de Henry Clay, accroché à un mur, se mit à osciller dangereusement sans raison apparente. La presse émit des réserves sur le sérieux de ces séances et critiqua vertement ce qu’on appelait le manque de courage du président Lincoln, mais ce dernier n’en eut cure et continua à évoquer les esprits.

    Le docteur Gerald Mac Murtry, ancien conservateur de la bibliothèque et du musée Lincoln, confirme les affirmations de Leslie Shepard. « Toutefois, ce ne sont pas les seuls cas où le président Lincoln fut témoin de phénomènes paranormaux, ajoute-t-il. Un soir, au cours d’une séance de spiritisme qui eut lieu à la Maison Blanche et à laquelle participaient plusieurs membres du cabinet, l’un des assistants attira l’attention du président sur des formes étranges qui se matérialisaient sur un grand miroir suspendu à un mur. S’approchant, Lincoln commença à voir de plus en plus distinctement un combat naval opposant deux canonnières, l’une nordiste, l’autre sudiste. Leurs noms brillaient en lettres d’or à leur proue : l’Alabama et le Kearsage. Puis les images s’estompèrent et disparurent comme elles étaient venues. Quelques jours plus tard, une dépêche parvenait à Washington décrivant le combat entre les deux canonnières exactement comme le président et ses collaborateurs avaient pu le voir, avant même qu’il ait eu lieu. »

    Le président Lincoln ne fut pas le seul homme politique américain de cette période à être témoin de phénomènes paranormaux. Son adversaire malheureux dans la course à la Maison Blanche en 1864, prédécesseur de Grant à la tête des armées nordistes, le général George McClellan, vécut lui aussi une étrange aventure. Avant les sanglants combats de Richmond, au début de la guerre de Sécession, quand les sudistes connaissaient certains succès militaires, George Washington lui apparut en rêve et lui montra une carte sur laquelle étaient dessinées les positions avancées des troupes confédérales qui menaçaient la capitale du Nord. A son réveil, McClellan reconstitua cette carte dans ses plus infimes détails. Il en déduisit le plan de bataille de ses adversaires et prépara des contre-offensives en conséquence, malgré l’avis des officiers de son état-major se basant, quant à eux, sur des informations erronées fournies par des transfuges. La victoire sourit à celui qui avait cru à la réalité de son rêve et, jusqu’à sa mort, survenue en 1885, il fut persuadé que c’était bien George Washington qui lui était apparu pour sauver les Etats-Unis.

     

    *

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Bema
    Vendredi 17 Décembre 2010 à 11:57
    Wouah! C'est vraiment très étonnant tout ça! Merci pour cet article très intéressant et bonne journée :)
    2
    turbo-210
    Samedi 18 Décembre 2010 à 11:03
    Bonjour,j'espére que tu vas bien.Chez nous la neige à fait son apparition,ses vrais que cela est joli,mes pour question de rouler cela est un peu plus dur,et crois moi les voitures la roulent vraiment très doucement.Heureusement je ne sort pas aujourd'hui,je vais rester bien au chaud.En tous les cas la neige fait le bonheur des enfants.Je te souhaite une bonne journée,bisous.
    http://turbo-210.boosterblog.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :