• 1959- Mort étrange de neuf étudiants dans l'Oural !

     

    1959- disparition de neuf étudiants dans l'oural
    Stèle commémorative des neuf universitaires
     
    Cette histoire, qui a défrayé la chronique, commence le 10 février 1959 lorsqu'un petit groupe d'universitaires décide d'aller skier dans le nord de l'Oural. Leur but : aller sur le mont Otorten, ce qui signifie, en langue indigène, "ne va pas là-bas". Au bout de quelques jours sans nouvelles du groupe, son campement est finalement retrouvé entièrement désert.

    Les tentes ont été déchirées de l'intérieur et il semble que leurs occupants les aient quittées en toute hâte sans même prendre le temps de se chausser et de se rhabiller ! On peut se demander pourquoi ces randonneurs expérimentés ont décidé de fuir sans provisions et sans vêtements, dans le froid sibérien (moins 20 degrés) ! Leurs corps ont été retrouvés à 1,5 km du campement. Leurs mains étaient brûlées, l'une des filles avait la langue arrachée et le thorax défoncé, l'un des garçons le crâne fendu. La peau de tous les randonneurs était devenue marron et un taux extrêmement élevé de radiations émanait de leurs corps. Autre élément étonnant, le soir de leur disparition, des formes lumineuses oranges ont été repérées dans le ciel par la station météo...

    *

    Aura2

     
    Source- Magazine "Mysteres ! Témoignages n°9 juin/juillet 2013
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Tyron29 Profil de Tyron29
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 19:07
    Après quelques recherches sur cette histoire je suis tomber sur un lien ou celle-ci est également évoqué avec plus de détails, voici le résumé : L’incident du Col de Dyatlov Dans la nuit du 2 février 1959, 9 randonneurs russes abandonnèrent en urgence le campement qu’ils avaient établi dans les montagnes de L’Oural pour s’enfuir dans la forêt. Leur précipitation était telle qu’ils déchirèrent la toile de leur tente pour en sortir, et malgré une température proche des -20°, ils ne s’habillèrent que partiellement. Environ 8h plus tard, ils étaient tous morts. Le col de montagne ou se déroula l’incident est depuis connu sous le nom de Col de Dyatlov, en référence à Igor Dyatlov, le meneur du groupe. Les 5 premiers corps furent retrouvés dans les bois le 26 février, certains pieds nus et en sous vêtements. Leur mort fut attribuée à l’hypothermie. Mais lorsqu’on retrouva les 4 corps restants 2 mois plus tard, les enquêteurs commencèrent à voir les choses différemment : 3 des victimes avaient succombé à de violentes fractures multiples, et une des femmes, Lyudmila Dubinina, n’avait plus de langue. L’hypothèse d’une agression par des indigènes Mansi, ethnie locale, fut avancée puis rejetée pour diverses raisons : d’abord, il n’y avait pas d’autres traces que celles des randonneurs dans la zone, et pas de signes de lutte. Ensuite, il n’y avait pas de blessures externes, et les chocs reçus, comparables à ceux d’un accident de voiture, était trop importants pour qu’un humain en soit l’auteur. Les autorités soviétiques finirent par clore l’affaire, en déclarant que les morts avaient été causées par des circonstances inconnues. Le dossier fut classé confidentiel, et les archives ne furent pas ouvertes au public avant les années 90. Suite a l’engouement des medias et d’internet en particulier pour ce cas, de nombreux points furent amplifiés, voire inventés, comme les hauts niveaux de radiation retrouvés sur les corps, ou l’étrange couleur orangée des cadavres, ou encore les lumières vues dans le ciel la nuit de l’incident. Des exagérations qui conduisirent à plusieurs théories fantaisistes. Mais le seul vrai mystère que les familles des victimes veulent résoudre aujourd’hui se passe de détails surnaturels : qu’est ce qui a poussé 9 randonneurs expérimentés à fuir leur camp au beau milieu de la nuit, par -20°, en courant vers une mort quasi certaine ? Info provenant de cette page : http://www.axolot.info/?p=628
    2
    jojo79
    Jeudi 8 Août 2013 à 19:35
    superbe blog beaucoup de recherche bravo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :