• Vrais messages de l'Au-Delà ?

    L’écriture automatique

     

    Vrais messages de l'Au-Delà ?

     

    Partie à l’âge de 16 ans au-delà de notre monde, Isabelle envoie des messages à sa mère par écriture automatique…Qu’y a-t-il de « l’autre côté » ? La souffrance ici-bas sert-elle à quelque chose ?…Isabelle « parle »…

     

     

    Vrais messages de l'Au-Delà ?

    extrait d'une séance que j'ai réalisé en 1997

     

    Le 9 janvier 1983, Isabelle Lionnet meurt d’une leucémie. Elle a 16 ans… elle est fille unique… Révolte, désespoir, incompréhension…Et puis un beau jour, Isabelle « parle » à sa mère… Elle lui adresse des messages d’amour, d’espoir, de bonheur, de réconfort… par écriture intuitive, écriture automatique. Des messages personnels, mais aussi des messages pour nous tous qui sommes sur terre. Anne-Marie Lionnet a publié ces messages de l’Au-Delà dans un premier livre : Isabelle, une lumière dans la nuit ( Editions du Rocher ), pour aider ceux qui ont vécu la même épreuve, puis un second livre : Livre de l’Au-Delà, message d’Isabelle, toujours chez le même éditeur.

     

    Anne-Marie Lionnet raconte :

     

     

    Vrais messages de l'Au-Delà ?

    « Les premiers « gribouillis »… mes premiers essais maladroits… Le tout a commencé par des rencontres avec Marina, professeur « d’eutonie », qui m’initia à la relaxation profonde et me régénéra de l’intérieur. « Crois-tu à l’Au-Delà ?… ». Elle me prêta un livre de Jeanne Morrannier où l’auteur transmet les messages de son fils décédé, quelle capte par écriture « automatique ». Je ne sais que penser, rien en moi ne s’y oppose si ce n’est le carcan de mon conditionnement religieux. Un voile se lève, les messages de Georges, son fils, contiennent les réponses à toutes les questions que je me pose depuis des mois…

     

    Vrais messages de l'Au-Delà ?

     

    Un jour enfin, je me décide. Je m’installe devant une feuille de papier, une pointe Bic à la main. Et j’attends. Des mois durant je reste en attente. Et puis un soir, ma main est agitée de soubresauts… sans doute un tic nerveux ?… C’est curieux… Elle fait péniblement le tour de la feuille, comme tirée par les fils d’une marionnette… Le même phénomène se reproduit le lendemain, puis le mouvement se fait un peu plus précis. Je forme des boucles, des L maladroits dans tous les sens. Un jour je dessine une grande marguerite. Que penser ? je me garde bien de montrer cela à qui que ce soit : on s’inquiéterait sérieusement pour ma santé mentale. Et puis… quelques jours plus tard, je découvre que je viens d’écrire « Isabelle », puis « Alléluia !… » Je n’y comprends rien. Petit à petit, les mots se regroupent sur la feuille, formant ainsi une phrase. Il me faudra des semaines de disponibilité patiente pour parvenir à écrire un message cohérent. Mais, même alors, je suis en proie au doute le plus tenace. »

    Par la suite, il faudra bien se rendre à l’évidence, Isabelle est vivante, les messages deviendront de plus en plus précis, des révélations connues d’elle, de ses proches, seront faites dans les prochains messages reçus. Une porte sur l’Au-Delà s’est ouverte…

     

     Un site est dédié à Isabelle Lionnet, toutes les questions que vous vous posez s’y trouvent. Les messages d’Isabelle y sont classés par date chronologique, des infos, des sites, bref, une adresse a mettre dans vos favoris.

     

     

    Vrais messages de l'Au-Delà ?

     

     

    http://www.isabellelionnet.org/

     

     

    La taverne de l’étrange- 6 octobre 2006

    Pin It

  • Commentaires

    1
    peggyfil
    Vendredi 6 Octobre 2006 à 13:06
    pour avoir test?ans le vouloir lors d une soir?esprits... celui ci nous a propos?e prendre une feuille et un crayon (sensation hyper byzarre dan la main ) et la franchement j y crois dure comme fer ...le + l ecriture reprend souvent celle du defunt ...
    2
    visiteur_mixtonio
    Vendredi 6 Octobre 2006 à 16:52
    j'aimerai beaucoup essayer l'?iture automatique mais je ne crois pas avoir la force n?ssaire pour me lancer. D'ici quelques ann? peut-?e...et si ?marche...pourquoi avoir peur de la mort !
    3
    visiteur_OBERSONN
    Vendredi 3 Novembre 2006 à 19:01
    L'ECRITURE ATTRIBUEE AU DIABLE. Il serait tr?int?ssant d'en savoir plus sur la personne qui a transmis cette ?iture, et qui est "l'entit?ou personne qui est ?'autre bout du crayon..Autant de questions int?ssantes auquelles il faudrait pouvoir r?ndre. Existe-t-il d'autres lettres de ce genres qu'il serait possible d'?dier ?. Ce qui est int?ssant, ?remi? vue, c'est la pr?sion avec laquelle cette ?iture a ? dispos? signes apr?signes comme il faut sur plusieurs lignes. Quand l'on sait avec quelles difficult?les m?ums transcrivent l'?iture automatique, ce genre de transmission est une prouesse. En effet, les signes qui composent cette lettre sont tr?pr?s et la fourche semble ?e ?'origine du texte, ou du moins ce qui ressemble ?ne fourche. L'on reconna?aussi des signes ?ases carr?, circulaires ou avec des points, "l'entit?qui a transmis cette ?iture est-il g??e..? De toute fa?, avec ces diableries ont sait pas ?uoi ont s'attend...A bient?M.O.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :