• Le corps continuerait de bouger près d'un an après la mort

    Alors que l'automne (et donc Halloween) approche à grands pas, une chercheuse australienne vient de faire cette étonnante découverte : le corps "vit" pendant encore un an après la mort. Son étude pourrait permettre à la criminologie de faire un bond en avant.

     

    Quand une personne décède, son corps traverse un long processus de décomposition. Au bout de deux à quatre jours, la rigidité cadavérique intervient : les muscles sont figés, impossible de bouger les membres de la personne dans quelque mouvement que ce soit. Mais une scientifique a fait une étonnante découverte.

     

    Mieux déterminer l'heure d'un décès

    Pourtant, Alyson Wilson, chercheuse en criminologie à la Central Queensland University, vient de faire une étonnante constatation : jusqu'à un an après le décès, le corps d'une personne continue de "vivre"... ou en tous cas de bouger.

    Pour arriver à cette découverte, la scientifique a surveillé pendant 17 mois le corps de 70 défunts et les a filmés pour réaliser une vidéo en time-lapse. Et elle a très nettement observé des mouvements tels que des bras le long du corps qui se retrouvent progressivement sur le côté. Avant de, parfois, retrouver leur place initiale.

     

    Une trouvaille qui pourrait bien faire avancer la criminologie

    D'après les scientifiques, l'explication derrière cette étrange "danse des morts" serait toute simple : les mouvements seraient liés à la décomposition. Celle-ci s'accompagne en effet d'un assèchement des ligaments, mais aussi d'un relâchement de gaz et l'apparition de divers insectes.

    Grâce à cette étude, Alyson Wilson pense pouvoir améliorer le domaine de la criminologie en permettant de mieux estimer l'heure d'un décès. Et ainsi, réduire au maximum l'imprécision de l'interprétation d'une scène de crime, par exemple.

    Le corps continuerait de bouger près d'un an après la mort

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Îles Svalbard : OVNI en forme de cigare enregistré

    La vidéo spectaculaire que nous vous montrons concerne l'enregistrement d'un mystérieux objet cigare pris par l'intermédiaire d'une caméra de surveillance (live cam) dans un endroit des îles Svalbard.

     

    En fait, ces belles images représentent les récentes aurores boréales qui se sont produites le jour de Noël à la suite d'une modeste "éruption solaire ". Lors de cette manifestation de lumières dans les couches supérieures de l'atmosphère, un mystérieux objet en forme de cigare apparaît dans le ciel de gauche à droite. Les images parlent d'elles-mêmes : ce n'est pas un avion terrestre.

    Îles Svalbard : OVNI en forme de cigare enregistré 


    Nous rappelons que les aurores boréales se manifestent à la suite de l'interaction de particules chargées d'origine solaire (vent solaire) avec l'ionosphère terrestre, située entre 100 et 500 km d'altitude. Ces particules excitent les atomes de l'atmosphère qui, lorsqu'ils sont désexcités, émettent de la lumière de différentes longueurs d'onde. En raison de la géométrie du champ magnétique terrestre, les aurores sont visibles en deux bandes étroites autour des pôles magnétiques de la Terre, appelés ovales auroraux.

    Îles Svalbard : OVNI en forme de cigare enregistré

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le prince Philip a rassemblé des documents sur les ovnis

    Le défunt époux de la reine Elizabeth II, le prince Philip, avait un passe-temps inhabituel - il rassemblait des livres et des documents sur les ovnis. Au cours de sa longue vie, il a rassemblé une très vaste bibliothèque sur ce sujet.

     

    Selon les journalistes, le duc d'Édimbourg s'est régulièrement abonné au magazine trimestriel Flying Saucer Review. Il a également donné carte blanche à son ancien assistant Sir Peter Horsley pour collecter des histoires d'OVNIS de l'armée de l'air.

    L’intérêt du duc pour les OVNIS a été suscité pour la première fois par son oncle Lord Mountbatten, qui a écrit un rapport officiel sur un vaisseau spatial en argent qui aurait atterri sur son domaine de Broadlands à Romsey, Hampshire en 1955. 

    Le rapport, qui a été gardé secret jusqu'à la mort de Lord Mountbatten en 1979, raconte comment le maçon Fred Briggs a repéré l'engin planant au-dessus du sol.

    Une silhouette vêtue d'une combinaison et d'un casque aurait alors émergé du bas du véhicule, avant que Briggs ne soit renversé de son vélo et cloué au sol par "une force invisible ".

    La "visite " a également été confirmée par des témoins parmi les employés du domaine.

    Selon l'expert en intervention extraterrestre John Hanson, un détective à la retraite qui a écrit Haunted Skies: An Encyclopedia of British UFOs, le fils du prince Philip Charles et son petit-fils William partagent également la passion de l'ancêtre royal. 

    «Je suis très fier du prince Philip, pourquoi ne s’intéresserait-il pas aux ovnis ? Parce que, pour l'amour du ciel, cela doit être pris au sérieux, pas à la légère. Ce phénomène a troublé l'humanité pendant des millénaires », a déclaré Hanson par Metro.co.uk. 

     

    Le duc d'Édimbourg est décédé le 9 avril 2021 à l'âge de 99 ans. Ses funérailles, qui auront lieu le 17 avril, seront suivies par tous les membres de la famille royale. Le prince Harry, qui est déjà rentré au Royaume-Uni, assistera également à la cérémonie funéraire, mais sans sa femme bien-aimée Meghan Markle.

     

    Des Ovnis, ce jour là, viendront peut-être, honoré sa mémoire !

    Le prince Philip a rassemblé des documents sur les ovnis

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Finistère- la plus ancienne carte d'Europe découverte

    Cette imposante dalle de pierre de schiste date de l’âge du bronze. [©Archives départementales du Finistère, Quimper].

     

    Des chercheurs ont affirmé qu’une dalle gravée vieille de 4.000 ans, découverte il y a plus d’un siècle dans le Finistère, pourrait bien être la plus ancienne carte d’Europe.

     

    Cette imposante dalle de pierre de schiste datant de l’âge du bronze a été retrouvée au XIXe siècle par le préhistorien Paul du Chatellier (1833-1911), lors d’une fouille du tumulus de Saint-Bélec, grand amas artificiel de terre recouvrant une sépulture, rapporte Le Monde.

     

    L'ARTEFACT RETROUVÉ EN 2014 DANS UNE CAVE

    Une décennie après la mort de l’archéologue, l’artefact de 2,20 mètres de long, 1,53 mètre de large et de 16 centimètres d’épaisseur a été vendu par sa famille au Musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. Mais le bloc d'une tonne et demie n'était plus référencé depuis 1990.

    Avec l’aide d’un conservateur et d’un des gardiens du château, Yvan Pailler, titulaire de la chaire Archéologie maritime et recherche interdisciplinaire environnementale (université de Bretagne occidentale/Inrap), et Clément Nicolas, postdoctorant à l'université de Bournemouth (Royaume-Uni), ont finalement retrouvé l’objet en 2014 dans une cave.

    Finistère- la plus ancienne carte d'Europe découverte

    Et après avoir passé plusieurs années à l’étudier, les deux spécialistes ont conclu que cette dalle est probablement la plus vieille représentation cartographique d’un territoire connue en Europe, voire même dans le monde.

     

    LA VALLÉE DE L'ODET

    «On estime que l’on est devant une carte quand des motifs se répètent et qu’ils sont reliés entre eux par des lignes pour former un réseau, dans un ensemble cohérent», a expliqué Yvan pallier, précisant qu'une section creuse pourrait représenter la vallée de l'Odet.

    Une fois sur place, «nous avons vu très vite que la vallée de l’Odet faisait un triangle qui était fermé d’un côté par les collines de Coadri, au sud. Au nord, il y a la barre des montagnes Noires, bien rectiligne, et la vallée de l’Odet qui coule au milieu. Tout cela commençait déjà à faire sens».

    De son côté, Clément Nicolas souligne que «le scan 3D de précision a permis de cartographier tous les états de surface et de reconstituer toutes les étapes de la création de cette dalle. Cela a permis aussi de voir que toute une partie de la dalle a été traitée en bas-relief par les sculpteurs de l’âge du Bronze».

     

    «UNE HISTOIRE DES TUMULUS ARMORICAINS»

    Toutefois, «ce qui nous manque, c’est la légende, le décodeur, ajoute-t-il. Est-ce que certaines des cupules représentent – pourquoi pas ? – des mines ? Est-ce que certaines représentent des sources ?».

    Mais pourquoi cette carte a-t-elle à un moment donné été enterrée dans une tombe ? D'après Yvan pallier, à travers cette dalle se dessine peut être en creux «une histoire des tumulus armoricains».

    «Elle marquerait la fin de ces élites, la fin de ces princes d’Armorique, a-t-il développé, une lignée qui a régné sur ce territoire des montagnes Noires et qui, vers la fin de l’âge du Bronze, s’est effondrée.» 

    Drapeau Bretagne Gif animé drapeau

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Quizz 129

    Quizz 129

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire