• La "killing stone" japonaise brisée en deux

    Au Japon, Sessho-seki - ou killing stone - pierre célèbre pour être habitée par un très mauvais esprit, s’est ouverte en deux. Coup du sort ou détérioration naturelle ? Les spéculations vont bon train.

     

    Sessho-seki ou le refuge de Tamamo-no-mae

    C’est à Nasu, zone volcanique jouxtant les préfectures de Fukushima et de Tochigi, sur l’île de Honshu au Japon, que se trouve la célèbre "killing stone". Une pierre enregistrée comme "site historique local" en 1957, apprend-on dans The Guardian, qui renfermerait un esprit démoniaque.

    La "killing stone" japonaise

    D’après la légende, qui remonte au 12e siècle, cette fameuse roche serait habitée par l’esprit d’un renard à neuf queues, nommé Tamamo-no-mae. Un démon qui, il y a bien longtemps, aurait pris forme humaine – celle d’une belle femme – afin de prendre part à un complot et ainsi tuer l’empereur Toba qui régna sur le Japon de 1107 à 1123, mais fut tué par le guerrier Miura-Nosuke.

    Depuis, il se dit que quiconque toucherait cette "pierre mortelle" qui cracherait continuellement des gaz toxiques risquerait d’être tué sur place.

     

    La "killing stone" japonaise brisée en deux

    Mais voilà que Sessho-seki se retrouve coupée en deux, plongeant une partie des habitants (et des internautes) croyant en sa légende dans un profond désarroi. Car, pour beaucoup, la séparation de cette pierre en deux morceaux serait le symbole de la libération de l’esprit maléfique de Tamamo-no-mae. "J’ai l’impression d’avoir vu quelque chose qui ne devrait pas être vu", a déclaré un internaute sur Twitter, dans un message liké près de 180 K fois.

    La "killing stone" japonaise

    Et alors que certains médias locaux tentent, quant à eux, de rationaliser l’évènement en assurant que la scission de la pierre n’est rien d’autre que le fruit de son érosion naturelle, entamée il y a de ça plusieurs années, d’autres encore, préfèrent en rire.

     

    Quel avenir pour la "killing stone" de Nasu ?

    En dépit des nombreuses superstitions régnant autour de cette "pierre mortelle", des responsables gouvernementaux locaux et nationaux auraient d’ores et déjà entamé des discussions pour définir ce qu’il adviendra de cette roche symbolique. Et nombreux seraient ceux qui souhaiteraient la voir restaurée dans sa forme originelle. Reste à savoir si l’esprit de Tamamo-no-mae y sera, lui aussi, le bienvenu !

    Gif Drapeau Japon (16) | GIFS Gratuits PJC

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Quizz 141

    Quizz 141

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 1968- sous-marin "Dakar" et osni ?

    L'INS Dakar alors nommé HMS Totem par la Royal Navy en 1944.

     

    Le progrès technologique de l’humanité au cours des derniers siècles a donné aux gens des avions, des bateaux à vapeur, des trains, des hélicoptères, des sous-marins, des vaisseaux spatiaux et bien plus encore.

     

    Parallèlement à cette diversité, notre civilisation a également connu des catastrophes grandioses. Le même « Titanic », divers accidents sur les voies ferrées, des crashs d’avions. Mais, dans tous les cas, il n’y a pas eu de panne. Certains incidents sont restés sans explication logique. Le naufrage du sous-marin Dakar peut être considéré comme un tel cas.

    En 1968, un sous-marin acheté par Israël à l’Angleterre a pris la mer depuis la ville britannique de Portsmouth. Cette route a été choisie comme étant la plus sûre. Près de trois semaines plus tard, le Dakar était censé arriver dans la ville israélienne de Haïfa. Mais cela ne s’est pas produit.

     


    Le 9 janvier 1968, le sous-marin a été vu pour la dernière fois. La communication avec l’équipage a été maintenue jusqu’au 24 janvier. Après avoir dépassé l’île de Crète, le capitaine du sous-marin, Yaakov Ranaan, a annoncé que le Dakar arriverait à Haïfa presque un jour plus tôt que prévu.

    Ces mots se sont avérés être la dernière phrase reçue du sous-marin. Après 6 heures, personne n’a pu entrer en contact avec le centre. Pour éviter la panique au sein de la population, les dirigeants du pays ont fait état d’interruptions dans la communication avec l’équipage et ont évoqué les mauvaises conditions météorologiques en Israël lorsqu’une tempête de sable a commencé. 

    Deux jours plus tard, le premier ministre du pays a admis que la communication avec les sous-mariniers avait été perdue. 

    1968- sous-marin "Dakar" et osni ? 

    Le Dakar était un vaisseau de la classe Triton de la Marine royale britannique, conçu dans les années 1930. Le vieux vaisseau avait été acheté par Israël en 1965 et a ainsi quitté la ville de Portsmouth le 9 janvier 1968. La dernière position transmise par le Dakar, le 24 janvier 1968, était juste à l’est de la Crète. Après trois autres transmissions, ce fut le silence radio.

    Pendant cinq ans, les recherches du sous-marin englouti n’ont donné aucun résultat. Ce n’est que 31 ans plus tard, en 1999, que des submersibles américains, ratissant le fond de la zone d’eau entre Chypre et la Crète, ont remarqué un objet étrange. Il s’agissait en fait du sous-marin Dakar. 

    Une enquête plus approfondie a montré qu’il n’y avait aucun dommage dû à l’explosion présumée d’une mine ou d’une torpille. Le navire était dans un état presque parfait. Les tentatives des Américains pour faire porter la responsabilité de la mort du sous-marin à l’URSS ont échoué. 

    1968- sous-marin "Dakar" et osni ?

    Les documents officiels sur les résultats de l’enquête sur le sous-marin n’ont été déclassifiés qu’en 2015. Selon ces rapports, le sous-marin Dakar n’a pas été attaqué, la cause de l’inondation était la panne mystérieuse de tous les systèmes.  

    Dans la même année 2015, les médias israéliens ont pris connaissance de la demande d’informations supplémentaires concernant cette affaire, car les documents reçus n’indiquaient pas la raison de la défaillance des équipements.  

    Aucune réponse n’a été reçue à cette demande. Ensuite, diverses versions ont commencé à apparaître : des radiations d’un ovni sous-marin à un banal dysfonctionnement.  

    Malgré tous les efforts, il n’a pas été possible de remonter le sous-marin d’une profondeur de 3000 mètres. Seule une partie de l’engin a été ramenée à la surface. Dans le même temps, le mystère réside dans le fait que tous les marins sont partis quelque part du sous-marin englouti. 

     

    « J’aimerais que nous ayons quelque chose en quoi croire ou espérer que nous pourrions cacher. Il n’y a rien que nous sachions que vous ne sachiez pas. Nous ne cachons rien », a déclaré Moshe Dayan, alors ministre de la Défense. 

    Une mystérieuse lueur dans cette région a été captée par des pêcheurs anglais.  

    1968- sous-marin "Dakar" et osni ?

    Les enquêteurs n’ont pas trouvé le corps d’un seul membre d’équipage. Où les gens ont-ils pu aller ? Le mystère de la disparition du sous-marin « Dakar » reste à ce jour l’un des plus difficiles à résoudre. 

    Des chercheurs indépendants ont trouvé des informations dans un rapport d’archives britannique. Celui-ci indique que le chalutier de pêche anglais a enregistré un objet lumineux rond de 22 mètres dans la zone de la future catastrophe du sous-marin Dakar.  

    1968- sous-marin "Dakar" et osni ?

    L’objet a ensuite flotté à la surface, puis est allé dans les profondeurs et n’est devenu distinguable qu’au radar. Sur la base de ces éléments, la version concernant l’impact des radiations sous-marines de l’OSNI sur l’équipement du sous-marin et l’arrêt consécutif de l’équipement pourrait bien s’avérer vraie.  

    « Nous ne savons rien d’autre qu’à un moment donné, le contact a été rompu et nous n’avons plus rien entendu depuis », a-t-il ajouté.  

    « Si nous savions définitivement, si nous avions des preuves factuelles que les membres de l’équipage ou que certains d’entre eux s’étaient noyés ou étaient morts, nous irions voir les parents et les familles pour leur dire », a déclaré M. Dayan.

     

    1968- sous-marin "Dakar" et osni ? 

     source de l'info

    https://fr.wikipedia.org/wiki/INS_Dakar

    https://fr.timesofisrael.com/il-y-a-50-ans-un-sous-marin-israelien-disparaissait-mysterieusement/

    https://www.destinationzebra.tech/2017/11/27/1968-lannee-ou-quatre-sous-marins-sont-disparus-mysterieusement/

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Avril 2022- Montréal-Port-au-Prince

    Une vidéo étonnante enregistrée par une  famille revenant de quelques jours de congé ! 


    Ils voyageaient de Montréal à Port-au-Prince et ont enregistré un objet cylindrique se déplaçant à quelques mètres de l'avion. 

    Avril 2022- Montréal-Port-au-Prince

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les faits se sont déroulés dans la région de Bursa, en Turquie. Lors d’une soirée entre amis, Beyhan Mutlu a un peu forcé sur la bouteille et a fini par se perdre dans la forêt voisine. Comme il n’a donné aucune nouvelle de lui pendant un certain temps, ses proches ont décidé d’appeler la police. 

     

    Les policiers, ainsi que les habitants du voisinage, se sont alors mis à la recherche de l’homme disparu. Après plusieurs heures de recherche, Beyhan Mutlu a finalement été retrouvé. Il faisait lui-même partie des personnes qui se sont jointes à l’opération de recherche précise le média turc.

    Beyhan Mutlu ne savait pas que c’était lui que les gens cherchaient...

    la suite ici

     

     

    Ivre et porté disparu, il participe à sa propre recherche

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires