• Découverte de 13 sarcophages scellés

    La nécropole de Saqqarah en Égypte a révélé au monde l’un de ses secrets: des archéologues égyptiens ont trouvé une cache d'au moins 13 cercueils en bois datant d'il y a 2.500 ans. Ils évoquent davantage de découvertes exaltantes à venir.

     

    Le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités a confirmé la découverte de 13 cercueils en bois en parfait état, datant d'au moins 2.500 ans et scellés depuis leur première inhumation.

    De plus, il y aura sans doute d'autres découvertes à venir, a souligné l’institution, partageant une vidéo des fouilles et des trouvailles. Ce qui rend ces cercueils si spéciaux parmi les milliers enterrés dans ce complexe funéraire, c’est le fait qu’ils sont restés intacts pendant des millénaires et sont encore complètement scellés.

    Découverte de 13 sarcophages scellés

    Selon un communiqué de presse, le tombeau a été découvert près de la nécropole de Saqqarah en Égypte à quelque 11 mètres sous terre. Les 13 sarcophages en bois sont toujours scellés et en grande partie intacts, certains ont même conservé la peinture de couleur d'origine sur le bois. Une première analyse a révélé que les cercueils étaient probablement scellés depuis qu'ils ont été enterrés.

    À l'intérieur du puits funéraire, trois niches scellées ont également été découvertes. Le ministre Khaled Al-Anani a déclaré qu'il y aurait probablement d'autres cercueils dans le puits à découvrir ainsi que d’autres trésors cachés à l'intérieur de la chambre funéraire.

    Découverte de 13 sarcophages scellés

    Tous les biens trouvés aux côtés des corps feront la lumière sur leur statut, leur richesse et leur influence, même si l'identité des défunts reste un mystère pour le moment. Le gouvernement égyptien a rouvert l'accès aux musées et aux lieux culturels le 1er septembre.

    Découverte de 13 sarcophages scellés

    source de l'info

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Akiane Kramarik- millionnaire à 13 ans

     

    Voici Akiane Kramarik, une prodige de l’art qui peint depuis l’âge de cinq ans. N’ayant pas d’artistes dans la famille, Akiane est complètement autodidacte, elle a été décrite par les critiques d’art comme un “talent phénoménal” et a produit plus de 100 tableaux, dont des portraits réalistes, des paysages étonnants et le monde naturel.

     

    “Quand elle avait quatre ans, j’ai su qu’il y avait quelque chose de spécial en elle parce qu’elle décrivait beaucoup de choses nouvelles sur des sujets spirituels et elle a aussi commencé à dessiner de façon exceptionnelle”, a dit sa mère, Foreli Kramarik.

    “Beaucoup d’artistes à travers le monde me demandent toujours ‘comment tu as fait pour faire ceci et cela ?’ Et je suis comme, euh… je sais pas, je l’ai fait”, a dit Akiane.


    “C’est très compliqué pour un enfant d’expliquer ce qu’il a fait. La seule façon de s’expliquer, c’est par la peinture ou leur créativité.”

    *

    source de l'info

    sujet ou elle prétend avoir vu le Christ à 8 ans !

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Bonjour toutes & tous !

    Voici une interview récente de Marielle, personne qui a vécue, et vis encore de nos jours, des évènements hors du commun.

    Perception de présences invisibles, objets qui se déplacent, tombent, rêves prémonitoires, prédictions diverses sur des personnes qu'elle ne connaît pas... Le montage et interview est réalisé par notre ami Fred, monteur et réalisateur des vidéos pour la taverne de l'étrange ici. Laissez vos commentaires et, vous aussi, n'hésitez pas à témoigner si vous avez vécus des phénomènes inexpliqués et autres si tel était le cas !

     

     

    mail--> taverne.etrange@gmail.com

     

    Témoignage de Marielle

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Quizz 119

    Quizz 119

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Une vue du palais Hochberg, en Pologne, où seraient cachées trente tonnes d'or spoliées par les nazis.

    Rédigé par un officier de la waffen SS et conservé par une loge maçonnique durant des décennies après la fin de la Guerre, ce document reproduirait une carte précisant l'endroit où quelque trente tonnes d'or ont été cachées sous le palais Hochberg en Pologne.

     

    Les fameux trésors, fruits des colossales spoliations des dignitaires nazis durant la Seconde Guerre mondiale vont-ils enfin être découverts ? Un journal rédigé par un officier de la waffen SS, resté en possession d'une société secrète pendant des décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale, recèlerait notamment une carte précisant l'emplacement de plus de 30 tonnes d'or cachées par les nazis.

    Ce manuscrit pourrait se révéler une véritable mine pour les historiens de l'art. En effet, il ne répertorie pas moins de onze sites où auraient été conservés des tableaux, des objets sacrés, des bijoux et bien sûr de l'or. L'un de ses endroits, le Palais Hochberg (XVIe siècle), situé non loin de Breslau (aujourd'hui, Wroclaw) en Pologne, abriterait dans son sous-sol, au fond d'un puits à 60 mètres sous terre, une partie des réserves d'or de la Reichbank de la ville, estimée à plusieurs milliards d'euros.

     

    Ce journal «Michaelis» était conservé sous le sceau du secret par la loge maçonnique de Quedlinburg en Allemagne, intitulée la Lodge, fréquentée par des membres de la SS, l'organisation nazie la plus radicale, mise sur pied par Himmler. En 2019, ladite lodge a fini par léguer le «Michaelis» à une fondation polonaise nommée Silesian Bridge, en guise de «geste de réparation des atrocités commises par le IIIe Reich en Pologne pendant la guerre».

    Les premiers experts ont confirmé que le «Michaelis» a bien été écrit vers 1945 mais pour l'instant «sans apporter la preuve de son absolue authenticité» a tenu à préciser Magdalena Tomaszewska, une conseillère du ministère de la culture en Pologne.

    La véritable histoire des Monuments Men


    En 2014, George Clooney réalisa un film, Monuments Men, sur l'histoire d'un commando de l'armée américaine qui en 1944 et 1945 sera chargé de récupérer les œuvres d’art et les richesses spoliées par les nazis pendant la guerre.

    *

    source de l'info

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires