•  

    Veracruz- ancien contact "E.T"

    Les sculptures sont très complexes et elles représentent une sorte d’extraterrestres gris avec des corps minces, de grosses têtes et de grands yeux. Cette découverte étonnante a été rendue publique (juillet 2020) par le journaliste Javier Lopez Diaz, et elle a été publiée sur son compte Twitter. Comme vous pouvez l’imaginer, il est immédiatement devenu viral.

    Javier est convaincu que ces sculptures représentent un contact réel entre une civilisation ancienne et des extraterrestres. Ces entités spatiales ont contribué à la création de la civilisation aztèque et maya. Selon les experts, la sculpture sur les pierres de jade est tout à fait authentique.

    Veracruz- ancien contact "E.T"   Veracruz- ancien contact "E.T" 

    Ils ont également trouvé différentes peintures représentant des scènes similaires de contact entre des extraterrestres et des humains. Dans le même temps, il existe des représentations de vaisseaux spatiaux extraterrestres. Une fois que les chercheurs ont réussi à déchiffrer les pierres de jade, ils ont obtenu le titre étonnant «Pierres de la première rencontre».

     

    Veracruz- ancien contact "E.T"

    source de l'info

     

    Veracruz- ancien contact "E.T"

    Info du 17 août

    Cela serait un "fake" d'après un ami; ce genre de contrefaçon se vend sur "Ebay" a priori ! Si vous voulez confirmer c'est dans les commentaires avant suppression du sujet merci !

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Des traces de pas E.T dans un temple en Syrie

    Le temple de Aïn Dara recèle l'un des plus grands mystères de l'humanité. Dans ce magnifique bâtiment situé à 67 km d'Alep (en Syrie), il se trouve de gigantesques empreintes de pas visiblement laissées par des êtres gigantesques.

     

    Les habitants de l'époque considéraient que ces empreintes indiquaient la présence d'un dieu dans ce temple construit au Xème siècle avec JC.

    Scott C. Waring, ufologue, expose ses théories :

     

    « Si vous regardez ces empreintes, elles ont l’air très réalistes. On voit bien les marques entre les orteils ce qui indiquent qu'elles ne semblent pas être sculptées, mais enfoncées dans le sol. La Syrie détient nombre des plus grands empires du monde dans l’histoire de l’archéologie. Il est très possible que certains géants extraterrestres soient venus rendre visite à ce temple antique et y ont laissé des empreintes de pas.

    Imaginez être un extraterrestre envoyé sur la Terre pour inspecter leurs merveilles technologiques actuelles ainsi que leurs avancées technologiques. Il y a deux mille ans et demi, la Syrie était l’endroit où vous auriez atterri.

    Des traces de pas E.T dans un temple en Syrie

     

    Site d'Aïn Dara en Syrie

    De tels géants ont été aperçus auparavant dans l’histoire de l'ufologie. Il y a quelques années, le 27 septembre 1989 à Voronezh, en Russie quatre enfants ont vu trois extraterrestres mesurant 3 mètres de haut et accompagnés d’un robot à la périphérie de la ville. Le 4 juillet 1989, des extraterrestres de trois mètres de haut ont été vus à Tbilissi, en Géorgie, et ont contacté des humains. En janvier 1970 à Imjarvi, en Finlande, des skieurs ont rencontré un extraterrestre de trois mètres de haut sur la montagne. N’oubliez pas le Roi de Mars que j’ai trouvé sur une photo de la NASA qui mesurait près de 8 mètres de haut. Vous souvenez-vous aussi du squelette métallique de 80 mètres de haut que j’ai découvert sur la comète P67 l’année dernière ?

    Au cours de la mission Apollo, des extraterrestres ont été découverts dans le cratère Delporte, sur la Lune, dans un vaisseau spatial en forme de cigare abandonné. Les astronautes y sont entrés et ont trouvé dans des tunnels transparents aussi larges qu’une balle de Baseball et longeant la coque intérieure du vaisseaux. A l'intérieur, il y avait des squelettes de bipèdes mesurant de 2 à 3 centimètres de haut.

    La taille a de l’importance dans nos esprits, mais pas dans l’univers. »

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • salzcube001
     
    En 1885, un ouvrier travaillant dans une fonderie à Schondorf dans le sud de la Bavière allemande découvrit un objet étrange en forme de cube en cassant un bloc de charbon.
     
    Cet objet fut jugé assez inhabituel pour être ramené au propriétaire de la mine d’où il provenait, à Wolfsegg, qui le présenta ensuite au musée de la ville la plus proche, Vöcklabruck. Il fut étudié par Adolf Gurlt, un ingénieur des mines, qui présenta le cas à la Société d’Histoire Naturelle de Bonn en 1886. Cette découverte eut un certain écho dans les milieux scientifiques : un article lui fut consacré dans la revue scientifique britannique Nature en novembre 1886, et un autre dans la revue française l’Astronomie, en 1887. L’objet était alors présenté comme un cas particulier de météorite.
     
    Cube_de_Salzbourg
    Le cube de Salzbourg
     
    L’objet en lui-même mesure 67 x 67 x 47 mm et pèse 785 grammes. Quatre de ses côtés grossièrement plats, les deux autres côtés opposés sont convexes. Une cannelure assez profonde est incisée sur tout le tour de l'objet.
     
    Le cube fut analysé en 1966-67 par le Musée d’Histoire Naturelle de Vienne par tomographie électronique. Ces analyses révélèrent que le fer qui le compose ne contient pas de traces de nickel, de chrome ou de cobalt, ce qui laisse à penser qu’il ne s’agirait pas d’une météorite. De même, l’absence de souffre l’exclue de la catégorie des pyrites, minéral composé de sulfure de fer et présentant souvent des formes géométriques.
     
    Par contre, le fer de l’objet présente un taux de magnésium particulièrement bas, comme on peut le rencontrer dans le fer forgé. Une autre étude en 1973 suggérait que le cube aurait été réalisé selon la technique de la cire perdue : il pourrait donc s’agir d’un simple ballast en fer semblable à ceux utilisés dans les mines au Moyen-Age.
     
    Pour certains, le cube serait un "objet hors contexte" (OOPart, Out of Place Artefact) : ce terme désigne un artefact archéologique qui présente des caractéristiques si différentes de la zone géographique ou temporelle où il a été découvert qu’il semble scientifiquement impossible d’expliquer sa présence.
     
    Différentes théories ont été échafaudées sur le cube de Salzbourg. S’il ne s’agit pas d’une météorite naturelle, il pourrait être un fragment d’une culture extraterrestre, vaisseau spatial ou débris d’une planète. Il pourrait aussi être une relique d’une très ancienne civilisation disparue.
     
    Des légendes circulent sur cet objet. Contrairement à ce que l’on peut lire parfois sur le net, il n’a pas disparu du musée de Salzbourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a simplement été transféré au Heimathaus Museum de Vöcklabruck, où il est toujours visible aujourd’hui.
     
    Si c’est bien un objet fabriqué, il reste en tous cas difficile d’expliquer sa présence dans le fragment d’une couche de lignite datée du début de l’ère cénozoïque il y a 65 millions d’années.
     
     
    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Inde : Des Peintures Rupestres de 10.000 ans représentant des Extraterrestres et des Ovnis découvertes dans le Chhattisgarh

     

    peintures-1
     
    CHARAMA (Chhattisgarh): Le département d’État de l’archéologie et de la culture de Chhattisgarh compte demander de l’aide à la Nasa et l’ISRO pour comprendre et faire de la recherche sur les peintures rupestres de 10.000 ans, représentant des extraterrestres et des ovnis dans la région de Charama dans le district de Kanker dans la région tribale de Bastar.
     
    Selon l’archéologue JR Bhagat, ces peintures représentent des extraterrestres comme ceux montrés dans les films d’Hollywood et de Bollywood. Situées à environ 130 km de Raipur, les grottes sont sous la juridiction des villages Chandeli et Gotitola.
     
    « Les découvertes suggèrent que les humains des temps préhistoriques ont peut-être vu ou imaginé des êtres venus d’autres planètes, ce qui va susciter la curiosité chez les gens et les chercheurs. Une recherche approfondie est nécessaire afin d’obtenir plus de résultats. Chhattisgarh n’a actuellement pas de tels experts qui pourraient faire la lumière quant à ce sujet », a déclaré Bhagat.
     
    peintures-2
    L’une des anciennes peintures rupestres des grottes à Charama dans le district de Kanker de Chhattisgarh.
     
    Il existe plusieurs croyances parmi les habitants de ces villages. Bien que quelques-uns adorent les peintures, d’autres racontent des histoires qu’ils ont entendu par leurs ancêtres « des gens de rohela », qui sont petits en taille, qui ont utilisé un objet volant pour atterrir sur Terre et ont emporté une ou deux personnes du village et ne sont jamais revenus.
     
    « Les peintures sont composées de couleurs naturelles qui ont à peine disparues malgré toutes ces années passées. Ces personnages étranges gravés tiennent des objets qui ressemblent à des armes dans ces peintures, et n’ont aucune caractéristique précise. En particulier, ils n’ont pas de bouche ni de nez. Dans d’autres photos, ils portent même une combinaison spatiale. Nous ne pouvons pas réfuter la possibilité que les hommes préhistoriques ont imaginé tout cela, mais en règle générale les êtres humains ne peuvent pas inventer de telles choses », a dit l’archéologue.
     
    peintures-3
    Il a ajouté que c’est une coïncidence que ces images anciennes ressemblent fortement aux ovnis de films sur les extraterrestres. « L’antenne et le véhicule ressemblant à un tripode, présentent clairement une similarité avec les Ovnis rapportés et vus dans les films, » dit-il.
     
    D’autres archéologues seront également consultés pour faire plus de vérification.
     
    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • oopart3
     
    2012- Tout en explorant des échantillons de carottes (échantillons de roche) qui ont été prélevés à une profondeur de 9 mètres pendant le forage des fonds marins, pour soutenir un  pont sur ​​une île russe près du Cap Nazimova , ils ont découverts des alliages métalliques étranges qui ont été " conservées " dans le grès préhistorique, vieux de deux cent quarante millions d’années (240.000.000 d’années).
     
    Les pièces d’alliages spéciaux ont une composition inhabituelle, et elles n’étaient manifestement pas utilisées dans les machines de forage .
    Il n’y a pas si longtemps en Russie un dispositif mécanique a été trouvé dans la roche volcanique qui a été daté de quatre cent millions d’années (400.000.000 d’années) avant l’ère actuelle (BCE). Quelles explications nous fournira la science officielle sur ces engrenages préhistoriques?
     
    oopart4
     
    Ce paquet d’engrenages fossilisés a été trouvé sur la péninsule de Kamchatka à une distance de 150 miles du village de Tigil, par les archéologues de l’Université de Saint-Pétersbourg, entre quelques fossiles très étranges. La fiabilité des découvertes a été certifiée. Les fossiles et les engrenages faisant partie du même ensemble, il est impossible de fabriquer ce genre de faux. Selon l’archéologue Yuri Golubev, cette découverte fossilisée proche d’autres ossements d’animaux préhistoriques a étonné et embarrassé les experts, car c’était une sorte de machine prise dans le même environnement que les fossiles d’animaux.
     
    *
    Infos sur Youri Golubev --> http://www.cmi.univ-mrs.fr/~golubev/
    Partager via Gmail Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique