• Les stars & l'au-delà

     

    star1

     

    Découvrez quelques fantômes qui apparurent dans la vie de certains acteurs de cinéma ou de théâtre. Les fantômes sont souvent considérés comme un présage de malheur, sauf, sans doute, dans l’industrie du cinéma.

     

     

    Ecrivez un script incluant un ou deux fantômes et faites-en un film truffé d’effets spéciaux : le succès est assuré. S.O.S fantômes et Beetlejuice constituent deux bons exemples, parmi bien d’autres, de succès obtenus au box-office grâce à cette formule. Mais on connaît moins les fantômes qui hantent les stars, apparaissant sur le tournage de feuilletons, à l’écran ou se matérialisant en étranges silhouette irréelles.

     

    *** UN CONDUCTEUR FANTÔME ? ***

     

     star2

     

    Ainsi, la vedette de cinéma et de télévision Telly Savalas vécut une expérience à faire dresser les cheveux sur la tête. Un matin, vers la fin des années cinquante, bien avant qu’il ne devienne le célèbre détective Kojak, Savalas roulait à proximité de Long Island, lorsque sa voiture tomba en panne d’essence. Il décida alors de marcher jusqu’à la station-service la plus proche. Soudain, une Cadillac noire s’arrêta à sa hauteur et le conducteur lui proposa de l’emmener. Arrivés à la station-service, l’étranger lui prêta de l’argent pour qu’il puisse acheter son bidon d’essence. Puis, sur la demande de l’acteur qui souhaitait pouvoir le rembourser, il inscrivit son nom sur un morceau de papier ( Harry Agannis ), ainsi que son adresse et son numéro de téléphone.

     

    Peu après, Telly Savalas téléphona au numéro que l’étranger lui avait donné. Il tomba sur Mme Agannis qui, après un bref silence, répondit : « Harry est mort depuis trois ans. » Stupéfait, Savalas décida de lui rendre visite pour tenter d’éclaircir le mystère. Il découvrit que l’écriture du mystérieux conducteur était identique à celle d’Harry Agannis. De plus, le conducteur de la Cadillac portait le même costume que celui dans lequel M. Agannis avait été enterré. Incapable de porter un jugement définitif sur ce qui lui était arrivé, Telly Savalas avoua : « Jamais je ne pourrai oublier cet incident, même si je doute de pouvoir l’expliquer un jour… »

     

    *** LE SPECTRE DE DALLAS ***

     

     star3

     

    Tout aussi inoubliable sont les fantômes qui hantent parfois les scènes de tournage, comme celles du feuilleton Dallas. Alors que sa popularité était au zénith, les producteurs furent obligés de supprimer du script le rôle de Jock Ewing, car l’acteur qui l’incarnait, Jim Davis mourut subitement. Personne ne savait que son esprit reviendrait bientôt hanter les studios ! Le premier qui aperçut son fantôme fut un photographe de plateau. Jim Davis se trouvait près de la piscine du tournage et semblait observer ce qui se passait autour de lui avec un plaisir évident. Peu après, l’apparition de l’acteur reprit certains des gestes les plus familiers du personnage de Jock Ewing.

     

    Ensuite, ce fut au tour de Miss Ellie, jouée par Barbara Bel Geddes, de voir le fantôme. Elle était tombée malade après la mort de l’acteur et projetait de quitter le tournage du feuilleton, lorsque Davis lui apparut. Tout d’abord, elle crut que le fantôme de l’acteur n’était qu’un reflet du portrait de Jock Ewing dans la vitre. Elle se retourna, ne vit rien, mais entendit la voix de Davis, qui lui demandait de poursuivre le tournage, car « les petits avaient besoin d’elle ! » Absolument certaine d’avoir été en contact avec l’esprit de l’acteur, elle décida de continuer à jouer dans Dallas, comme il le lui avait conseillé, pour la joie de millions de téléspectateurs. Les sceptiques attribuèrent les fantômes de Dallas à une habile stratégie publicitaire. Quoi qu’il en soit, ils eurent autant de retentissement que la fameuse question : « Qui a tué J.R ? »

     

     

    *** REEL OU IMAGINAIRE ? ***

     

     Ces fantômes peuvent-ils être uniquement le produit de l’imagination ? Jenny Randles, spécialiste des phénomènes paranormaux, a réuni des centaines d’anecdotes sur ce thème, concernant des acteurs de télévision et de cinéma du monde entier. Selon elle, la sensibilité spécifique qui aide les acteurs et les actrices à incarner leurs personnages les rend aussi beaucoup plus réceptifs aux évènements mystérieux. Comme preuve de sa théorie, Jenny Randles raconte l’étonnante expérience vécue par l’actrice Dorothy Tutin lors des répétitions du film Les Diables. L’histoire reprenait les évènements qui s’étaient déroulés à Loudun au XVIIème siècle, notamment l’exorcisme d’un groupe de nonnes possédées par les démons. On répéta une des scènes devant un groupe de vraies religieuses. « C’est alors que quelque chose d’extraordinaire se produisit, raconta l’actrice. Les nonnes furent brusquement prises d’une hystérie similaire à celle décrite dans l’histoire. »

     

    *** LA MAISON HANTEE ***

     

     star4

     

    Susannah York, une autre actrice anglaise, vécut, elle aussi, une bien étrange expérience. Alors qu’elle recherchait une maison, elle emmena son époux visiter dans l’Essex une spectaculaire demeure du XVIème siècle comportant douves et pont-levis. Ils en tombèrent immédiatement amoureux et demandèrent à l’agent immobilier la permission d’y passer la nuit. Mais lorsque l’obscurité tomba, l’actrice se sentit oppressée par une impression affreuse qui la laissa sans souffle et elle finit par s’évanouir. Ne voulant pas abandonner, le couple revint le week-end suivant ; mais Susannah York éprouva les mêmes sensations horribles. Cette fois, elle fut prise d’une peur panique de rester prisonnière dans cette demeure si le pont-levis ne fonctionnait pas. Du coup, elle décida de ne pas acheter cette étrange maison.

     

    L’agent immobilier ne fut guère surpris : avant elle, de nombreux acquéreurs potentiels avaient déjà éprouvé les mêmes sensations, dues, semble t-il, à la présence du fantôme d’une femme jadis morte noyée après avoir sauté dans les douves alors que le pont-levis refusait de s’abaisser ! Mais heureusement, tous les fantômes n’annoncent pas un malheur.

     

    L’acteur Bob Hoskins, qui devint célèbre avec Mona Lisa et, surtout, Qui veut la peau de Roger Rabbit ? affirme que l’apparition d’un fantôme bouleversa favorablement sa vie. Cet événement se produisit alors qu’il n’était pas encore connu, un jour qu’il travaillait sur le marché du Covent Garden à Londres. Soudain, il eut la vision d’une religieuse du Moyen-Age. « Mes camarades de travail m’expliquèrent que des fantômes de nonnes hantaient les caves et que lorsque vous en aperceviez un, la chance vous souriait par la suite », expliqua plus tard l’acteur. C’est ce qui se produisit. Bob Hopkins connaît maintenant une réussite professionnelle, financière et privée.

    L’apparition de fantômes n’est donc pas nécessairement synonyme de malchance !

     

    *

     

    Aura2

     

    La taverne de l’étrange- 26 décembre 2006 


     


    Pin It

  • Commentaires

    1
    DOM7
    Mardi 26 Décembre 2006 à 19:33
    les fantomes et le cin? ou la t? sont tr?nombreux ainsi que certaine mal?ctions comme celle des trois films "poltergest".
    mais la ou tu me cid? le plus c'est quand fait dresser les cheveux de Kojak, la je dois dire que c'est la cerise sur le gateau : lol
    sans rire par contre il y a tellement de choses ?anges et passionnante pour qui veut se donner le mal de chercher a comprendre.
    A plus
    2
    visiteur_trez
    Mardi 26 Décembre 2006 à 23:30
    bin didonc! il devait aimer la serie dans son vivant!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :