KaZeo
+
Tyron29
Follow me
Join now
Géolocalisation depuis le 1/01/2013
Phase lunaire/Terre
Archives
Statistiques
  • 4 connecté(s)
    6331 commentaire(s)
    Total de 2 656 691 visiteur(s)
    Site créé le 01/04/2005
    Mise à jour le 19/11/2014
Editorial
Traducteur de pages
Rechercher sur le blog
Newsletter- 447 inscrits

Fond musical
Accueil » Aux frontières de l'irréel » Les prophéties
  Articles de cette rubrique :
 
Testament chiffre 616
 
Un fragment nouvellement découvert de la plus ancienne copie du Nouveau Testament indique que, aussi loin que l’Antéchrist va, les théologiens, savants, les groupes évangélistes ont obtenu un nombre incorrect. Au lieu de 666, ça serait en fait le 616 beaucoup moins inquiétant.
 
Le nouveau fragment du livre d’Apocalypse, écrite dans l’antiquité grecque et datant de la fin du troisième siècle, fait partie d’un trésor de manuscrits inintelligibles précédemment découverts dans des décharges historiques en dehors de Oxyrhynchus en Egypte. Maintenant, une équipe d’experts spécialistes de littérature classique, à l’aide de nouvelles techniques photographiques, ont enfin déchiffrer l’écriture originale.
Le professeur David Parker, professeur sur le nouveau Testament Textual Criticism et paléographie à l’Université de Birmingham, pense que 616, bien que moins mémorable que 666, a l’original. Il a dit : Ceci est un exemple de gematria, où les chiffres sont basés sur les valeurs numériques des lettres dans les noms de peuples. Premiers chrétiens utiliserait des numéros pour cacher l’identité des personnes qui les attaquaient : 616 fait référence à l’empereur Caligula.
Le livre de l’Apocalypse est traditionnellement considérées comme étant écrites par John, un disciple de Jésus ; Il identifie 666 la marque de l’Antichrist. En Amérique, la droite chrétienne fondamentaliste utilise souvent le nombre dans ses sermons sur l’Apocalypse à venir.
Les fondamentaliste et les satanistes ont réagi froidement à la nouvelle révélation. Peter Gilmore, grand prêtre de l’église de Satan, basée à New York, a déclaré: c’est le chiffre 666 que les chrétiens craignent et pas un autre chiffre . Alors occupez-vous de vous.
 
(Source : The Indpendent)
 
Lundi 23 Juin 2014 à 22h17 dans Les prophétiesPoster un commentaire

 

Juste un an après que les prédiction erronée des mayas , la mythologie nordique annonce la fin des temps avec une Apocalypse vicking.

 

Selon les experts, le compte à rebours du Ragnarok a commencé avec seulement 99 jours jusqu'à la fin du monde le 22 Février de l'année prochaine.

Un son de corne sur un toit dans la ville de York a annoncé le début du compte à rebours  . La corne appartenait au dieu nordique Heimdall qui selon la croyance soufflait dedans pour avertir les gens de leur mort imminente.

 

Selon la mythologie nordique, le dieu Odin sera tué par le loup Fenrir et tous les autres dieux créateurs tomberons. Le monde sera alors récrée de nouveau et sera repeuplé par deux humains .

Selon un poème prophétique, au cours de la fin du monde, les rayons du Soleil deviendrons noirs et le climat deviendra traître . " Les fréres vont se battre et s'entre-tuer , les filles vont déshonorer leurs parents. ce sera une rude époque dans le monde, la prostitution sévira, ce sera l'âge de la hache et de l'épée, les protections seront anéanties, ce sera un âge de vent , un âge de loup, avant que le monde ne baisse la tête. Aucun homme n'aura pitié de l'autre. Ragnarok verra l'humanité anéantie à l'exception de deux personnes, qui vont repeupler la Terre.

Les experts du Centre Viking de Jorvik déclarent que la fin du monde coïncidera avec le grand final du 30ème Festival Viking de Jorvik à York.

Danielle Daglan le directeur du festival, a déclaré : « Ragnarok est l'emblème ultime de la mythologie Viking, les dieux tombent et meurent, c'est donc vraiment un événement qui ne devrait pas être sous-estimé.

" Dans les deux dernières années, nous avons eu les prédictions de l'apocalypse maya qui se déroula sans incidents, et de nombreuses autres dates où la fin du monde ont étés annoncées dans par des voyants, des diseurs de bonne aventure , mais le bruit de la corne est peut-être le meilleur indicateur que la version Viking de la fin du monde va vraiment avoir lieu le 22 Février de l'année prochaine. "

Le festival se déroulera entre le 15 et le 23 Février dans divers endroits autour de la ville de York, les visiteurs se verront offrir à manger et à boire à la manière des Vikings.

*

 

Aura2
 
Mardi 19 Novembre 2013 à 19h20 dans Les prophéties1 commentaire(s)

Dans une allocution prononcée aux États-Unis, le 2 Janvier 2012, lors de la ''conférence de Pythagoras'', la petite-fille de l'empereur Meiji, la princesse Kaoru Nakamaru a évoqué la façon dont la Terre se transforme et a prédit les ténèbres pour l'Humanité.

 

 
 
La princesse Nakamaru a parlé des changements imminents après le 21 Décembre 2012, prévoyant 3 nuits d'obscurité complète... Selon elle, les autorités sont conscientes de ces changements, ce qui expliquerait la construction de nombreux bunkers souterrains.
 
L'Apocalypse selon la spirituelle princesse du Japon
 
Kaoru Nakamaru a voyagé dans 186 pays pour rencontrer les dirigeants du monde, afin de promouvoir la paix mondiale. Elle a publié 40 livres et décrit sa vision personnelle sur la vie spirituelle et la mort.
 
Selon la princesse, nous avons besoin de purifier notre condition spirituelle, notre conscience, cette « partie du Créateur dans nos âmes qui vont se réincarner. Il faut purifier nos âmes, et chasser les ténèbres de nos cœurs... »
 
De cette façon, avant le 22 Décembre 2012, il est encore possible, selon elle, de purifier nos consciences - c'est ce réveil spirituel qui peut encore nous sauver.
 
3 jours de ténèbres totales
 
Car, d'après la Princesse, la période de l'après 21 Décembre 2012 verra émerger de nouvelles dimensions :  la Terre sera notamment divisée en deux parties, l'une faite de beauté et d'harmonie, l'autre gangrenée par la guerre et la violence.
 
À partir du 21 Décembre 2012, la planète connaîtra trois jours d'obscurité complète !
 
Cette prédiction de la Princesse Nakamaru rejoint étrangement celle des Mayas qui annonce que la Terre sera plongée 3 jours dans l'obscurité absolue, qui sera le signe de la fusion de l'ancien et du nouveau monde...  Ensuite, plus rien ne sera comme avant, et une nouvelle vie nous sera offerte.
 
La princesse prétend être en contact télépathique avec des extraterrestres... Elle tient sans doute ses révélations de ces derniers.
 
*
 
Mercredi 15 Février 2012 à 09h35 dans Les prophéties3 commentaire(s)

 

 

Dans son dernier ouvrage, « 777 : la chute du Vatican et de Wall Street selon saint Jean », Pierre Jovanovic avance une hypothèse aussi fascinante que terrifiante : le texte de l’Apocalypse serait un avertissement de la chute imminente du Vatican et d’une banqueroute mondiale semant chaos et confusion sur l’ensemble de la planète. Résumé d’une incroyable enquête qui engendre bien des questions sur le devenir de l’Humanité.

 

LA CRISE FINANCIERE ET SES ETRANGES SYMBOLES

 

Pour l’auteur, tout a commencé le 29 septembre 2008. Ce jour-là marque le début « officiel » de la crise financière, avec une chute spectaculaire du Dow Jones affichant à la fin de la séance de Wall Street -777,7. C’est la pire chute de l’indice boursier depuis sa création ; on se remémore immédiatement la Grande Dépression de 1929 et ses conséquences dramatiques. De ce jour maudit par tous les banquiers de la planète, 2 éléments fondamentaux sont à retenir.

1/- Ce -777,7 tout d’abord. D’habitude, le 777 est le chiffre porte-bonheur par excellence pour les adeptes du bandit-manchot, puisqu’il symbolise dans tous les casinos du monde le gain du jackpot à une machine à sous. Le chiffre 777 peut donc être interprété comme un jackpot inversé funeste, la ruine au lieu de la fortune ! « Comme un tapis roulant qui, tout à coup, se met à fonctionner à l’envers » explique l’auteur, qui compare cet évènement à une Apocalypse financière.

2/- La date de cet effondrement boursier est également loin d’être anodine. Le 29 septembre est en effet le jour de la fête des Anges Gabriel, Michaël et Raphaël. Plus troublant encore, ce 29 septembre 2008 marquait aussi Rosh Hashana, c’est-à-dire le jour de la nouvelle année juive ! Etrange façon de commencer l’année…

*

Coïncidences ? De ces curieuses observations, Pierre Jovanovic estime qu’il faut y voir un avertissement divin, qu’il y a un message à décrypter : « Que le surréaliste 777,7 s’affiche le jour de la fête des Anges et AUSSI de la nouvelle année juive relève clairement de l’action d’un autre monde ». Il consulte alors l’ensemble des ouvrages bibliques pour trouver un lien qui le mettrait sur la voie. Et c’est finalement dans le texte de l’Apocalypse de saint Jean que survient le déclic ; le chiffre 7 y est étrangement utilisé à profusion et certains passages semblent clairement faire référence à notre époque… Ecrit il y a environ 1900 ans, ce texte a déjà fait couler beaucoup d’encre, et de nombreux auteurs se sont échinés en vain à en expliquer la signification cachée. Selon Jovanovic, si personne n’a encore pu faire la lumière sur ce récit opaque, c’est tout simplement parce qu’il ne prend son sens qu’aujourd’hui car il désigne notre époque !

*

SUR LES TRACES DE LA PROPHETIE DE JEAN

 

L’hypothèse est pertinente : et si la Bête dont parle Jean dans l’Apocalypse représentait l’Argent, le système financier et bancaire actuel ? C’est en effet dans le texte de Jean que l’on retrouve la fameuse phrase : « Personne ne pourra vendre, ni acheter s’il n’est pas marqué par le nombre de la Bête ». Or, l’auteur fait remarquer à juste titre que le récent système bancaire, mis en place dans les années 60 et 70, correspond bien à cette description et ce, pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité. Depuis des millénaires en effet, l’argent circulait entre les hommes sans contraintes ; désormais il est extrêmement difficile de gérer ses finances sans passer par l’assistance d’une banque. Nous sommes tous « marqués » par notre banque, qui regarde, vérifie et autorise l’ensemble de nos achats et de nos ventes. Et en l’absence de cette marque- par exemple en cas d’interdit bancaire- il est devenu impossible d’acheter ou de vendre…

« A partir des années 1970, il y a eu une révolution silencieuse ! Nous avons perdu, sans même nous en rendre compte, la liberté de disposer de notre argent. (…) Tout a été mis en place pour empêcher le déposant d’un compte de disposer librement de ses fonds. Le système est maintenant verrouillé. Non seulement vous ne pouvez plus acheter, ni vendre sans une banque et une carte, mais en plus vous ne pouvez plus disposer de votre argent comme vous l’entendez. Vu sous l’angle du texte de saint Jean, on peut affirmer que le système de marquage dont il parle est bien mis en place (…) : votre numéro est suivi, analysé, tracé, écrit, enregistré, compensé et stocké en 15 secondes, d’un bout à l’autre de la planète, quels que soient les banques, les commerçants, les pays et les devises ».

Fort de ce parallèle, Jovanovic cherche alors les indices qui prouveraient que la Bête dont Jean fait référence dans l’Apocalypse est bien ce système financier et bancaire moderne qui vient de s’effondrer bruyamment sur les places boursières du monde entier, entraînant dans sa chute vertigineuse la confiance ; une valeur essentielle sans laquelle l’économie ne peut pas fonctionner. La catastrophe du 29 septembre 2008 est-elle le premier signe avant-coureur d’une Banqueroute Universelle ?

*

L’ORDINATEUR, UNE CREATION DU DIABLE ?

 

L’auteur note que c’est précisément l’arrivée de l’ordinateur et de ses immenses capacités de calcul qui a permis aux banques un développement exponentiel et un contrôle de plus en plus verrouillé du système monétaire. Anecdote intéressante : le premier modèle d’ordinateur personnel présenté par Apple en 1976 fut baptisé « 666 » ; au départ, son prix avait été fixé à… 777 dollars, mais les deux associés Steve Jobs et Steve Wozniak décidèrent finalement de baisser ce montant à … 666 dollars ! C’est aussi à cette époque que Steve Jobs transforma le logo de la société pour la fameuse pomme croquée que nous connaissons tous. La première publicité de la marque aura pour slogan : « Byte into an apple », ce qui veut dire « Croque dans une pomme ». La pomme que le Diable a offerte à Eve et qu’elle a croquée pour le plus grand malheur de l’Humanité ?

*

L’APOCALYPSE SELON SAINT JEAN

 

Pour l’auteur, Jean a eu une expérience hors du corps authentique et il a décrit ce que les Anges et le Christ lui avaient montré de notre époque et de la Fin des Temps. Si le récit utilise des métaphores pour désigner le Vatican, les Médias ou le Système bancaire, c’est que Jean a vu le monde moderne et a tenté de l’expliquer avec les mots d’un homme limité par les connaissances de son siècle, il y a près de 2000 ans. Le texte de Jean se divise en 2 parties. Dans la première, le Christ lui dicte 7 lettres aux 7 premières petites églises qui se formaient dans la Turquie actuelle et symbolisaient le début d’une nouvelle ère. Dans la seconde partie, les Anges et le Christ montrent à Jean le futur du monde, la fin d’une ère, ou encore la fin de l’Eglise (la Fin des Temps). En voici un extrait, traduit par De Sacy :

« Je vis ensuite s’élever de la mer une Bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphèmes. (…) Et je vis une de ses têtes comme blessée à mort, mais cette plaie mortelle fut guérie ; et toute la terre étant dans l’admiration, suivit la Bête. Alors ils adorèrent le dragon, qui avait donné sa puissance à la Bête ; et ils adorèrent la Bête, en disant : Qui est semblable à la Bête, et qui pourra combattre contre elle ? (…) Et le pouvoir lui fut donné d’animer l’image de la Bête, en sorte que cette image parlât, et de faire tuer tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la Bête. Elle fera encore que tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent d’elle un caractère, à la main droite ou au front ; et que personne ne puisse acheter, ni vendre, que celui qui aura le caractère ou le nom de la Bête, ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse : Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la Bête ; car son nombre est le nombre du nom d’un homme ; et son nombre est 666 ».

*

666, SALOMON ET LA BÊTE-ARGENT

 

Pour tenter de répondre à cette angoissante question, il convient de se pencher sur l’un des passages de l’Apocalypse : « Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la Bête, car c’est un nombre d’homme ; et son nombre est 666 ». Que faut-il comprendre de cette fausse énigme ? Pierre Jovanovic pense avoir trouvé la solution : le chiffre 666 ferait référence à un passage très précis de l’Ancien Testament décrivant le système financier et commercial du roi Salomon, qui empochait chaque année 666 talents d’or, soit l’équivalent de 3 tonnes d’or environ ! 666 serait donc le chiffre de la Bête-Argent, qui menace de nous rendre tous esclaves puisque nous sommes tous « marqués » par les banques, riches comme pauvres, jeunes comme vieux. Le Diable en personne se serait glissé dans les rouages du système financier, monétaire moderne… Une des Bêtes de l’Apocalypse est donc identifiée : il s’agirait de la « Bête-Argent ».

*

PRÊT BANCAIRE : VOTRE ÂME EN GARANTIE !

 

Dans sa revue de presse de juillet 2009, Pierre Jovanovic a déniché cette incroyable information :

Victor Mirosiichenko, un banquier letton de 34 ans porte-parole de la banque Kontora, accorde des prêts avec pour seule garantie… l’âme de ses clients. Si le remboursement n’est pas honoré, Victor prendra votre âme éternelle ! Le curieux banquier, qui ne se sépare jamais de ses lunettes noires, affirme avoir déjà accordé ce genre de prêts à plus de 200 personnes. Il est tellement sûr de lui qu’il ne demande aucun document en garantie, pas même le nom de famille de l’emprunteur ! « Si les gens refusent de rembourser l’emprunt, qu’est-ce que je peux y faire ? Ils n’auront plus d’âmes et puis c’est tout ! C’est un contrat très sérieux, pas une blague ». Signe des Temps ? Toujours est-il que cette dépêche, qui fait immanquablement penser au contrat du Dr Faust offrant la jeunesse éternelle en échange de votre âme, est pour le moins dérangeante.

*

L’EMERGENCE DE LA BÊTE MASS-MEDIA

 

En poursuivant son analyse des visions de l’apôtre Jean, Pierre Jovanovic note qu’il est précisé dans le récit que la « Bête-Argent » possède un allié puissant qui possède le pouvoir « d’animer des images et de les faire parler ». Le concept d’images animées est extrêmement troublant dans un texte qui date de presque 2000 ans ! Cette seconde Bête est également appelée « Faux-Prophète », ce qui indique que son message est déformé et destiné à nous induire en erreur, à nous abuser. Il apparaît alors pertinent de se tourner vers la récente naissance de ce puissant média qu’est la télévision. En à peine 50 ans, la petite lucarne s’est imposée comme un média de masse qui a profondément transformé le comportement des gens ainsi que leur rapport au monde. Avec l’arrivée du marketing et de la publicité, elle est devenue le moyen incontournable pour diffuser des messages qui influencent les actes d’achats et les opinions des êtres humains. Et quelle est la valeur fondamentale que la télévision tente de véhiculer via de séduisantes publicités dont la plupart sont à connotations sexuelles ? Il faut consommer pour être heureux, et pour consommer il faut de… l’Argent ! Les Mass-Media seraient donc une autre Bête identifiée, faux-prophète pernicieux, créateur de frustrations, d’envies, de peurs et d’insatisfactions permanentes, à la seule solde de la « Bête-Argent ».

« Lorsque la télévision finira par se répandre à partir de 1945, elle accélèrera le processus de la grande révolution des mass-médias et surtout de sa petite, mais très puissante sœur financière, la publicité télévisée à laquelle on ne fait absolument pas attention mais dont la puissance destructive est la pire de tous les media (…). On peut souligner à quel point la séduction dont parle l’apôtre colle parfaitement aux campagnes massives de publicité télévisées, inaugurées dans les années 60, et perfectionnées dans les années 70 et 80 (naissance du marketing) qui forcent, influencent, séduisent chaque jour les milliards de gens qui les regardent à travers le monde » l’auteur, qui s’inquiète par ailleurs d’une diffusion de plus en plus massive d’images et d’actes violents dans la petite lucarne. « Ecoutez bien les dernières informations du Faux Prophète… Regardez sa publicité. Il n’a qu’un seul but : rendre envieux, faire consommer, faire peur, et surtout nous montrer que dans ce monde de meurtres et d’accidents permanents, l’idée de l’existence d’un Dieu, ou d’Anges, est totalement ridicule, et que seul l’Argent peut apporter le bonheur ».

*

TELEVISION : LES CHIFFRES QUI FONT PEUR

 

Support principal de la Bête Mass-Media selon Pierre Jovanovic, la télévision est soupçonnée de corrompre nos esprits par la publicité mais aussi par la violence qu’elle diffuse. Il est vrai qu’au vu des chiffres présentés par certaines enquêtes comme celle de Free-TV pour le continent nord-américain, il y a de quoi s’alarmer :

200 000 : nombre moyen d’actes violents vu par un enfant entre sa naissance et ses 18 ans.

8000 : nombre moyen de crimes vu par un enfant jusqu’à son entrée en école primaire.

20 000 : nombre moyen de publicités vu par un enfant en 1 an.

2 000 000 : nombre moyen de publicités qu’un adulte de 65 ans a vu au cours de sa vie.

2 mois par an : temps moyen passé devant sa télévision.

70% des garderies utilisent la télévision pour occuper les bébés et les enfants en bas-âge.

Quant à l’enquête menée par des professeurs de l’Université de Laval, qui ont analysé 639 heures de programmes canadiens entre 1993 et 2001, voici ses conclusions : « De 1993 à 2001, les actes de violence physique présentés à la télévision entre 18h et 23h ont augmenté de 378%. Les actes de violences psychologiques ont augmenté eux de 271%. 82,8% des actes de violence proviennent des films ou téléfilms américains ; 39 % des violences sont montrées avant 20h et 87,9% avant 21h ».

*

MALACHIE, LE DERNIER PAPE ET LA BÊTE-VATICAN

 

Mais Jovanovic soupçonne la présence d’une autre Bête dans l’Apocalypse de Jean. Il s’intéresse alors aux prédictions de Malachie : selon sa célèbre prophétie des papes rédigée en 1139 après avoir eu une vision au beau milieu de la Place Saint Pierre, la Fin des temps aura lieu à la mort du 111ème Pape, le dernier de la liste étant Benoît XVI. Il est précisé qu’à sa mort, un ultime pontife nommé « Pierre II le Romain » occupera le trône et assistera à la « destruction de la ville aux 7 collines », à savoir Rome et en son sein, le Vatican. Or l’Apocalypse de Jean fait également référence de manière sibylline à ce minuscule royaume enclavé (Le Vatican est devenu un royaume lors des accords de Latran en 1929… quelques mois seulement avant la Grande Dépression et l’effondrement de la Bourse à Wall Street !), usant de métaphores complexes pour le désigner.

Condamné par l’Ange qui montre le futur à Jean, le Vatican est décrit comme « une prostituée, vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or et de pierres précieuses et de perles, assise sur une Bête à 7 têtes » ! Or les évêques sont vêtus de pourpre et les cardinaux d’écarlate ; leurs croix pectorales sont en or, parées de pierres précieuses… Et plusieurs Papes, notamment Sixte IV, Jules II et Léon X, ont été accusés de prostituer la parole du Christ. « En vérité, l’histoire de l’Eglise est presque aussi sanglante que celle de la France napoléonienne ! Et l’Ange qui accompagnait Jean connaissait l’Histoire, surtout celle du Vatican. Il voyait bien le futur, et il ne porte pas les curés de Rome dans son cœur (…) Quant à la Bête à 7 têtes, elle désigne en fait un système global (Le Vatican est un royaume qui règne sur toute la planète, à la manière d’une multinationale), pas une personne physique » analyse Jovanovic. De profonds bouleversements seraient donc à attendre à la mort de Benoît XVI, avec la destruction programmée de ce que l’auteur appelle la Bête-Vatican.

*

PLUSIEURS TEXTES PROPHETIQUES CONFIRMENT L’HYPOTHESE

 

Soucieux de garder une cohérence dans sa réflexion, Pierre Jovanovic s’est aussi plongé dans l’analyse d’autres prophéties évoquant de l’Apocalypse pour conforter sa théorie. Après maintes recherches, des similitudes singulières avec le récit de Jean et les prophéties de Malachie sont dénichées dans les présages de la Vierge de la Salette (1846), ainsi que dans les textes du Père Martin sur le 3ème secret de Fatima (1917). La Vierge de la Salette annonce en effet que « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist », tandis que le père Martin déclare que « Satan occupera le trône de saint Pierre ». Détail qui a son importance : la durée du « mandat » de Benoît XVI sera probablement relativement brève, selon l’intéressé lui-même qui se prédit « un règne court »… Cela laisse envisager qu’un évènement majeur est sur le point de se réaliser à très court terme : la destruction de l’Eglise actuelle et la naissance d’une nouvelle Eglise ?

*

LE VATICAN N’AIME PAS BEAUCOUP LES ANGES !

 

Chose curieuse relevée par Pierre Jovanovic, le Concile Vatican II (1962-1965) du Pape Jean XXIII a supprimé progressivement toutes les fêtes angéliques, sauf une ! Les fêtes indépendantes de Gabriel (24 mars) et de Raphaël (24 octobre) ont toutes les deux été ramenées au 29 septembre, jour de la Saint Michel. Quant à la fête des Anges Gardiens du 2 octobre, elle a purement et simplement été supprimée, tout comme la prière quotidienne à Saint Michel. Pour l’auteur, un stratagème délibéré pour que les Anges disparaissent progressivement de la pensée des gens et de l’inconscient populaire. Ainsi, s’il était encore très fréquent de prier et de s’adresser à son Ange Gardien au siècle dernier, cette tradition spirituelle semble en voie d’extinction…

*

LA FIN DES TEMPS IMMINENTE ?

 

A la lumière des différents textes prophétiques qui se recoupent étrangement, l’auteur en est convaincu : une crise terrible se prépare dès la disparition de Benoît XVI : une crise spirituelle et économique sans précédent qui atteindrait son paroxysme en 2012 ou en 2013. Voici son interprétation du texte de Jean, semblant indiquer l’arriver d’une Banqueroute universelle : « Mais tout le Système financier s’écroula, et avec lui les Médias qui avaient fait les prodiges par lesquels ils avaient séduit ceux qui avaient la marque des Banques, et qui avaient adoré les images de la télévision. Et le Système financier comme les Médias furent tous deux jetés vifs dans l’étang ardent de feu et de soufre ».

Imaginons l’arrêt total des systèmes financiers et médiatiques, associé à la chute du Vatican et de toutes les valeurs religieuses ; il en résulterait une période de chaos et de confusion indescriptible ! Quelles seraient les répercussions d’une telle situation ? Nul ne peut l’imaginer dans sa globalité, mais on peut s’attendre à ce que la société telle que nous la connaissons aujourd’hui disparaisse définitivement. Reste à savoir par quoi elle sera remplacée. « Le texte de Jean est une prophétie qui ne se révèle que dans notre siècle, un violent avertissement envoyé à travers les temps et les âges par des Anges et le Christ, pour nous mettre en garde. La mort de Benoît XVI sera le déclencheur d’une querelle violente au sein du Vatican, en même temps que le système financier s’effondrera progressivement, plongeant le monde dans la confusion. Et cette période de confusion durera peut-être 1260 jours… » conclut l’auteur au terme d’une enquête passionnante, appuyée par une argumentation solide et cohérente.

Et en étudiant l’Apocalypse, il semble que d’autres terribles manifestations de la Fin des Temps soient à envisager. Des cataclysmes plus dramatiques encore, de véritables bouleversements terrestres, pourraient s’abattre sur le monde dans les années à venir. En effet, le texte de Jean évoque une étoile qui tombe sur la Terre et que l’on nomme « le Destructeur ». Châtiment cosmique ? Toujours est-il qu’un astéroïde inquiète depuis plusieurs années les agences spatiales ; d’après les calculs des astrophysiciens, ce redoutable corps céleste va passer dangereusement près de notre planète le vendredi 13 ( !) avril 2029. Cet astéroïde représente un risque de collision non négligeable avec notre planète. Il a d’ailleurs été baptisé Apophis, qui signifie également… le Destructeur.

*

alien
Gardez l'oeil ouvert et le bon si possible...

Article de Guillaume Ducrot, journaliste, pour la revue « Monde Etrange » N°7 (avril 2010).

Vendredi 10 Février 2012 à 19h11 dans Les prophéties1 commentaire(s)

 

 

 

Une autre prophétie Maya faisant état d'une apocalypse en 2012, aurait été retrouvée !

 

 
Une info qui a fait le tour du Net 
 
Bien évidemment, devant cette hypothétique confirmation de la prédiction par le calendrier Maya de la fin du monde programmée pour Décembre 2012, les Internautes n'ont pas pu résister et l'information a immédiatement fait un bruit médiatique énorme.
 
Mais de quoi s'agit-il au juste ?
 
On parle d'une découverte sensationnelle : celle d'un deuxième artefact Maya qui mentionnerait l'Apocalypse (fin du calendrier plus précisément) pour le 21 Décembre 2012, soit dans un peu plu d'un an...
 
Les autorités mexicaines n'ayant pas démenti l'information, le Net s'est donc fait rapidement l'écho de la découverte d'une deuxième référence Maya à la prophétie de 2012. Jusqu'à présent, la seule référence directe connue au 21 Décembre,2012 était une inscription de 1300 ans sur le monument Tortuguero, près de Tabasco, au Mexique.  
 
Comalcalco
 
Aujourd'hui, c'est une référence à 2012 sur un artefact connu comme la "Brique de Comalcalco" qui aurait été découverte, il y a quelques années déjà, mais dont l'étude et l'analyse n'ont été effectuées que très récemment ! L'on doit cette découverte à des archéologues de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire du Mexique, qui a publié un communiqué mentionnant la découverte d'une inscription faisant référence à 2012. Le site de Comalcalco comporte un temple Maya qui sort de l'ordinaire, car construit avec des briques. Comalcalco est en effet un site classé du Tabasco (au nord de la zone Maya) composé d’édifices en briques. La pyramide principale de Comalcalco connue sous le nom de " la maison des briques" renfermait des masques en stucs retrouvés dans la tombe du Roi Pacal avec d'autres trésors
 
Apocalypse ?
 
Les deux inscriptions - la tablette de Tortuguero et la brique de Comalcalco - ont probablement été sculptées, il y a environ 1 300 ans et les deux sont "cryptiques" - par conséquent difficiles à interpréter. L'inscription de Tortuguero décrit quelque chose qui est censé se produire en 2012, impliquant Bolon Yokte, un dieu Maya associé à la guerre et à la création. Toutefois, l'érosion et une fissure dans la pierre font que la fin du passage est presque illisible, bien que certains lisent les derniers glyphes partiellement effacés comme suit: "Il descendra du ciel."
 
La brique de Comalcalco est également en mauvais état, mais elle annoncerait également une fin de cycle... L'Institut d'Anthropologie et d'Histoire révèle ce nouvel artefact qui vient alimenter les débats, mais reste sur sa position : les rumeurs d'une fin du monde en Décembre 2012 sont une  interprétation messianique, occidentalisée et erronée des calendriers mayas.
 
Une conférence aura lieu la semaine prochaine pour discuter de l'interprétation du calendrier maya. Nul doute que le débat sera animé : l'interprétation cyclique et celle qui implique une destruction totale de notre civilisation seront sans aucun doute opposées dans des échanges que l'on espère féconds. 
 
*
 

 

Jeudi 01 Décembre 2011 à 13h28 dans Les prophéties5 commentaire(s)

 

 
Nguyen Binh Khiem (1491-1585), alias "Trang Trinh", est l'auteur de plusieurs recueils de prophéties au Vietnam.
Il est surtout connu pour son livre "Sam Trang" paru en 1564.
 
Vie et influence de Trang Trinh
 
Nguyen Binh Khiêm était un administrateur vietnamien; éducateur, poète, sage. Il a travaillé quelques années à la Cour du Roi ''Trieu To Tinh Hoang De'' mais fut rapidement déçu par la corruption qui y régnait. Il retourna vivre dans on village natal, où il se consacra à la méditation et à l'écriture.
 
Ses conseils étaient très prisés par de nombreux dirigeants durant cette période de bouleversement (une guerre civile et la corruption ravageaient alors le pays). Beaucoup de ses textes sont de nature prophétique. En Asie, Trang Trinh jouit d'une immense notoriété et est considéré comme l'équivalent vietnamien de Nostradamus.
La langue de Trang Trinh est sujette à interprétation et nombreux sont les experts qui estiment que le sage avait prédit des événements futurs. Trang Trinh aurait ainsi prédit que la Troisième guerre mondiale commencerait en 2044.
 
La Troisième Guerre Mondiale selon Trang Trinh
 
Trang Trinh avait de nombreuses sources et se constitua une culture approfondie dans les domaines religieux et ésotériques : il utilisait notamment l'astrologie thaïlandaise, la philosophie chinoise, les textes indiens anciens.
Dans son livre "Sam Trang", il prédit de nombreux évènements.
L'une de ses citations a  récemment fait la une des médias asiatiques :
 
« Huit ans après l'Age des humains
 La guerre débute... partout dans le monde ».
 
Au Vietnam, dans le calendrier lunaire, L'Age des humains est de 60 ans. Cela signifie que huit fois l'âge de l'homme équivaut à 480 ans.
 
Trang Trinh écrit cela dans son "Sam Trang" en 1564. Le calcul est simple : 1564 + 480 = 2044 !
Forts de ce constat, plusieurs interprètes des textes de Trang Trinh affirment aujourd'hui que la Troisième Guerre Mondiale commencerait en 2044, sans donner plus de précisions sur les origines du conflit.
 
Samedi 15 Octobre 2011 à 18h58 dans Les prophéties1 commentaire(s)

 

EDGAR CAYCE, L’HOMME DU MYSTERE

Tout jeune, Edgar Cayce, fait preuve d’un étrange pouvoir de perception : voir des parents morts, s’entretenir avec eux etc. Cet « homme du mystère », a manifesté, pendant toute sa vie, un don de voyance, aussi bien dans l’espace que dans le temps… des « visions » de l’Atlantide… des prophéties…

 

« En terre Atlante, quand il y eut la destruction du pays par suite du mauvais usage des vérités spirituelles pour des gains matériels et la recherche du pouvoir physique… »

« En Atlantide, au temps où la discorde régnait, quand beaucoup partaient vers des pays étrangers, un mathématicien (c’est l’entité avec qui le voyant est en communication) partit pour les Pyrénées, voyagea par les airs, et arriva plus tard en Egypte ».

« Les documents (…) se trouvant dans trois endroits sur terre, telle qu’elle est aujourd’hui : dans la partie engloutie de l’Atlantide, où Poséidia, où des vestiges des temples, peuvent être découverts un jour sous la vase des siècles et des courants marins, près de l’Île de Bimini, au large des côtes de Floride… »

Nous passons sous silence les seconds et troisièmes lieux qui sont les archives de certains temples égyptiens et celle du Yucatan, mais rappelons qu’en 1970 Dimitri Rebikoff à découvert un mur cyclopéen à Bimini, qui pourrait bien être un vestige de l’Atlantide !

L’homme qui eut ces « visions » de l’Atlantide et fit ces prophéties, s’appelait Edgar Cayce. C’était un paysan américain habitant dans le Kentucky ; sa famille possédait une ferme non loin de Hopkinsville. C’est là qu’il naquit le dimanche 18 mars 1877. Tout jeune il se fait remarquer par un étrange pouvoir de perception dépassant de loin l’étendue de ses cinq sens, d’un pouvoir « supra normal » : voir des parents morts depuis peu et s’entretenir avec eux. Il peut aussi apprendre ses leçons en dormant la tête posée sur l’un de ses livres de classe, ce qui lui fait faire d’étonnants progrès à l’école. Il n’en abandonne pas moins ses études à l’âge de seize ans et commence à travailler dans la ferme de l’un de ses oncles. Ce garçon grand et mince aime le calme et la solitude des champs, où il peut, tout à son aise, écouter les oiseaux, observer les insectes et les petits animaux de la terre…

Une nuit il fit un rêve étrange : il marchait avec une jeune fille, la main dans la main. Elle était couverte d’un voile, si bien que les traits de son visage demeuraient invisibles. Mais il savait que tous deux s’aimaient profondément. Ils rencontrèrent une créature ailée qui jeta un brillant tissu d’or sur leurs mains jointes en leur disant : « Ensemble, vous pouvez tout accomplir ; séparés, vous ne pourrez rien ». Puis le couple franchissait un ruisseau, traversait une route boueuse et arrivait au pied d’une falaise abrupte dont le sommet, lointain, se perdait dans les nuages… Avec beaucoup de peine et d’efforts, ils grimpaient, grimpaient, mais ne voyaient toujours pas le sommet…, quand Edgar se réveilla. Ce rêve allait se répéter plus de cinquante fois, au cours de l’existence de Cayce. Chaque fois, il montait un peu plus haut avec sa compagne. Dans les derniers temps, il voyait le sommet de la falaise. Mais le visage de la femme demeura toujours caché. Il savait, pourtant, après son mariage, qu’il avait rencontré la jeune fille au voile.

Son père ayant quitté la campagne pour la ville- Hopkinsville en l’occurrence- Edgard, sur l’injonction d’une « voix », alla rejoindre ses parents et se mit en quête d’un travail. Devenu commis de librairie, il y fit un jour la connaissance d’une jeune fille du nom de Gertrude Evans. Ce fut pour Edgar comme un choc électrique. Gertrude et sa famille l’accueillirent avec amabilité et gentillesse : il en avait besoin pour lutter contre sa timidité. Mis en confiance, il finit par lui avouer qu’il n’était pas comme tout le monde, et elle trouva merveilleux les dons particuliers du jeune homme. Bientôt, ils décidèrent de se marier…

Mais bien des aventures et mésaventures allaient retarder leur union. L’évènement, certes, le plus dramatique, fut la perte de sa voix : il devint aphone non à la suite d’un accident à ses cordes vocales, mais à la suite d’une défaillance de son système nerveux. Et cette aphonie se prolongea plusieurs mois, minant sa santé morale et physique. Comment travailler et gagner sa vie sans voix ? Devenu assistant photographe, il retrouva sa bonne humeur et sa santé. Mais il était toujours aphone : ses paroles n’étaient qu’un murmure rauque. De plus en plus, il se persuadait- et Gertrude pensait comme lui- que son mal était un avertissement, ou une punition, envoyés par Dieu, pour l’exhorter à suivre une autre voie. Mais laquelle ?

Un jour, un hypnotiseur vint dans la petite ville. Il s’intéressa au cas d’Edgar. Il réussit à le faire parler normalement sous hypnose. Mais, malgré toutes ses tentatives de suggestion post-hypnotique, ce fut, à chaque réveil, l’échec. On s’entretenait, maintenant, de Cayce jusqu’à New-York où un grand médecin s’intéressa à son cas et vint le voir à Hopkinsville. Il s’agissait de faire tomber notre jeune homme dans le sommeil profond, le « troisième stade ». Le médecin y parvint enfin, mais alors il ne put réveiller Edgar. Celui-ci ne sortit de sa léthargie qu’après plus de 24 heures, et il n’était pas guéri de son aphonie. Alors apparut un petit bonhomme malingre nommé Al Layne, qui étudiait l’hypnotisme en amateur et offrit d’essayer. Malgré les réticences de sa famille, Edgar accepta de tenter une unique expérience, avec Al Layne, le dimanche 31 mars 1901, une expérience originale et nouvelle, puisqu’il s’agissait d’obtenir qu’Edgar s’hypnotisât lui-même. Layne avait compris que là était la solution. C’était d’ailleurs, la manière qu’il pratiquait jadis pour apprendre ses leçons en dormant sur son livre… Et ainsi fit-il !

Quand il fut en état d’autohypnose, Layne parla :

« Votre esprit examine l’intérieur de votre corps. Votre subconscient regarde votre gorge. Il va nous dire ce qui affecte cette gorge et nous donner le remède pour la guérir ». Une minute plus tard la voix d’Edgar se faisait entendre, forte et autoritaire :

« Oui, nous pouvons voir le corps. L’affection que nous constatons est une paralysie partielle des cordes vocales due à la tension nerveuse. Il suffit de suggérer au corps d’augmenter la circulation sanguine dans la partie affectée, pendant un bref moment ». Le coup du patient rougit : le sang y affluait. Edgar reprit :

« L’affection est guérie. Suggérez à la circulation de redevenir normale et au corps de s’éveiller ». Cayce, au bout de quelques instants, rouvrit les yeux :

« Qu’est-ce qui s’est passé cette fois ? ». Il s’interrompit, ouvrit de grands yeux étonnés, puis se mit à hurler : « Mais je parle ! Je peux parler ! Je parle ! ». Il s’était guéri lui-même, après s’être mis en état d’autohypnose.

Il allait pouvoir guérir les autres par la même méthode : en transe hypnotique, il parlait comme un médecin. Sa vocation venait de naître… Il se souvint alors d’une vision qu’il avait eu, quand il n’était encore qu’un enfant : une femme lui était apparue et lui avait dit : « Sois fidèle à toi-même. Aide les malades, les affligés… » Edgar accepta donc d’essayer… sa carrière de guérisseur miracle allait commencer, elle allait durer plus de quarante ans, jusqu’à sa mort, en 1945 ! Edgar Cayce, dont l’instruction et les connaissances sont rudimentaires, va, désormais, pouvoir, en présence d’un malade, non seulement diagnostiquer sa maladie avec une stupéfiante précision, sans aucune erreur, mais encore prescrire les médicaments, les remèdes qui conviennent le mieux, toujours sans erreur, et ce dans des milliers de cas. Il ne sera jamais pris en défaut, ne se trompant jamais, ni dans ses diagnostics, ni dans ses prescriptions. Il y aura parfois désaccord avec les médecins traitants, mais, en fin de compte, on devra reconnaître, que c’est Cayce qui a raison !

Quel est donc le mécanisme de ce savoir en prise directe ? Consiste-t-il en la capacité de recevoir une information contenue dans le corps d’un autre ? Où d’aller puiser dans ce que Carl Jung a nommé l’inconscient collectif, dans ce que les Sages de l’Inde appellent la Substance Universelle ? Ou bien Cayce était-il la réincarnation d’un éminent médecin de jadis ? Ou bien encore était-il inspiré par des esprits supérieurs désincarnés ? Se dédoublait-il, pendant son sommeil hypnotique, et faisait-il un voyage astral dans l’univers de la Quatrième Dimension ? Toutes hypothèses incontrôlables… Quant à lui, il s’en tint longtemps à la première explication : il pensait recevoir une information, venue du patient lui-même : autrement dit, il aurait simplement servi de truchement, d’interprète, de révélateur à la connaissance que le patient a, sans le savoir, de son mal et de la façon de la guérir… « Savoir en prise directe », a-t-on dit du merveilleux don de cet Américain tranquille, modeste et désintéressé. « Téléphone branché sur un standard cosmique », a-t-on encore défini cet « homme du mystère ».

Oui, « homme du mystère », car ses pouvoirs ne se sont pas limités à la seule guérison : il a manifesté, pendant toute sa vie, un don de voyance, aussi bien dans l’espace que dans le temps. C’est bien sûr, son pouvoir de guérisseur miraculeux qui a le plus frappé ses contemporains. Mais on ne saurait passer sous silence ses « voyages » aussi bien dans le passé- l’Atlantide- que dans le futur… Pour en savoir plus sur sa « technique », donnons-lui la parole, ses « lectures » ayant été toutes transcrites en sténographie, et conservées dans une bibliothèque spéciale, qui constitue le fonds de base de la Fondation Cayce, installée à Virginia Beach, dans l’état de Virginie, depuis 1932. Pour essayer de comprendre le mécanisme de ces voyances, Edgar, à l’instigation de sa femme Gertrude, décida un jour de s’interroger lui-même, et voici quelle fut la réponse, assez nuancée et complexe, comme on va le voir :

-Nous avons le corps, Edgar Cayce, nous l’avons déjà eu. Dans cet état, l’esprit conscient est sous la domination du subconscient, ou esprit de l’âme. Les renseignements obtenus et donnés par ce corps sont acquis grâce au pouvoir de l’esprit sur l’esprit, ou le pouvoir de l’esprit sur la matière, ou obtenus par la suggestion donnée à la part active du subconscient, qui reçoit les renseignements, soit des autres subconscients mis en contact avec le pouvoir de suggestion de l’esprit contrôlant la parole du corps, soit des esprits passés dans l’au-delà, mais qui laissent leur impression et sont amenés en contact par le pouvoir de suggestion. Ce qui est connu d’un esprit subconscient, ou âme, est connu d’un autre, que l’on en soit conscient ou non. Eh bien ! On retrouve dans ces explications ce que l’on pressentait : mise en communication avec le fonds commun des acquisitions de l’Humanité présente et passée.

Ce même jour, où le guérisseur s’interrogea lui-même, il posa une autre question qui le tourmentait, celle concernant l’astrologie :

-Les planètes ont-elles une influence sur le destin des hommes ? Certainement. Le caractère de l’homme est gouverné par les planètes sous lesquelles il est né. Ainsi, le destin de l’homme demeure lié au champ d’action des planètes. Avec la position donnée du système solaire à l’heure de la naissance, on peut déceler le caractère de l’individu et son avenir, mais en tenant compte du libre-arbitre. Les grands, les vrais astrologues, n’ont jamais soutenu une autre théorie. Depuis Ptolémée, ils répètent : « Les astres inclinent ils n’obligent pas ».

 

LES VISIONS DE L’ATLANTIDE

Elles ont été recueillies et publiées- partiellement- en un petit livre passionnant, - qui nous fait revivre- les principales étapes de la longue histoire du continent englouti. Echelonnées entre 1924 et 1944, ces « lectures de vie » concernent des existences passées de personnes venues consulter le guérisseur. Car il en était arrivé à admettre la réincarnation et était persuadé d’en avoir acquis la preuve pour lui-même… De ces « visions », toutes plus extraordinaires les unes que les autres, nous n’en retiendrons qu’une, et c’est une prophétie : elle indique l’existence d’une petite pyramide, encore enfouie dans les sables du désert, près de l’une des pattes du Sphinx de Gizeh. Cette pyramide contiendrait un tombeau plein d’archives provenant de l’Atlantide et de l’Egypte préhistorique, et, si l’on en croit Edgar Cayce : « Elle sera découverte et ouverte en 1978 ». Les « lectures » où notre guérisseur voyait l’avenir sont assez impressionnantes. Elles ne sont guère réjouissantes, mais n’ont tout de même pas ce caractère de cataclysme et d’apocalypse marquant la plupart des autres prophéties qui circulent depuis des années et qui nous annoncent catastrophes et calamités pour l’an 2000 ! Elles gardent un ton scientifique et sobre qui inciterait plus à les croire. Par exemple, lorsque Cayce a « vu » un tremblement de terre désastreux ravager la Californie avant la fin de notre siècle (2000), et plus particulièrement vers les années 1978 ou 1980, on ne peut que lui faire, malheureusement, confiance : les savants ne répètent pas autre chose depuis plusieurs années, mettent les habitants de San Francisco et de Los Angeles en garde contre la dangereuse faille de San Andrea, qui parcourt le pays du nord au sud et dont les soubresauts sont peut-être imminents… Le voyant à, de même, 3 plusieurs reprises annoncé la famine mondiale :

 

« Celui qui peut acheter une ferme a de la chance. Achetez-en une, si vous ne voulez pas connaître la faim dans les jours à venir… » On ne fait que nous menacer, maintenant, de la famine universelle, à cause, tant de la démographie galopante du Tiers-Monde, que de la diminution et de l’usure des terres arables… A ces deux prophéties on pourrait riposter que le bon sens suffit à tout un chacun pour en faire autant. Mais, il faut avouer que, voici un tiers de siècle ou plus, les Américains ne professaient pas ces théories pessimistes et désabusées, et qu’aux alentours de 1965-1970, Hermann Kahn débordait d’optimiste, quand il prédisait les lendemains qui chanteront en l’an 2000, quand il annonçait la joie et le bonheur de l’ère post-industrielle. Hors de ses transes hypnotiques, où le guérisseur parlait avec l’autorité d’un savant absolument sûr de lui, Edgar Cayce était un homme simple et modeste, qui doutait constamment de lui, un homme timide et désintéressé, qui fut toujours tourmenté de devoir accepter une part des honoraires demandés par son entourage pour ses « lectures ». Sans fortune, consacrant la plus grande partie de son temps à soigner les innombrables malades qui venaient à lui, il fallait bien assurer sa vie matérielle ainsi que celle de son équipe : sa femme et une secrétaire sténo-dactylo, pour le moins. Aussi finit-il par poser la question de l’argent :

-Ce pouvoir peut-être employé pour aider l’humanité tout en tirant des bénéfices financiers ?

-En tirer bénéfice est obtenir ce qui est juste pour ceux qui dépendent de ce « corps » pour vivre… ce « corps », dans son langage, c’était le sien, c’était lui, qui devait faire vivre ses collaborateurs…

Il lui fallut accepter un jour de plus grosses sommes d’argent pour créer l’hôpital que ses « lecteurs » lui avaient à maintes fois recommandé, puis réclamé. Il y avait eu de nombreuses tentatives qui, toutes, s’étaient terminées par un échec, et Cayce n’y croyait plus guère, quand un de ses admirateurs fervents, un certain Morton Blumenthal lui remit un chèque et une clé.

-Je vous ai acheté une maison à Virginia Beach. Dépêchez-vous d’aller vous y installer, parce que les choses vont aller vite.

Notre homme s’y rendit et découvrit sans enthousiasme une plage peu avenante, battue par un océan déchaîné. Néanmoins, tout le monde se mit au travail pour aménager la nouvelle demeure, qui, peu à peu, s’organisa. C’est là, avec des hauts et des bas, qu’Edgar Cayce allait passer les vingt dernières années de sa vie accumulant « lectures » sur « lectures », soins médicaux et visions du passé, ou de l’avenir… Le 1er janvier 1945 l’une de ses secrétaires, Naé, vint le voir : il était paralysé depuis plusieurs semaines. Il lui sourit, de son demi sourire d’hémiplégique- le côté gauche était paralysé- et lui dit, dans un souffle :

« C’est tout arrangé. Je serai guéri, vendredi, le 5 janvier… »

Sa dernière prédiction s’avéra exacte elle aussi : il rendit le dernier soupir dans la soirée du mercredi 3…, si bien que, le 5, il était guéri, mais plus en ce monde…

 

*

L’ARE (Association for Research and Enlightenment, Inc.) fut fondée en juin 1931. La fondation se concentre sur la médecine holistique : la réincarnation, les rêves, les phénomènes psychiques et la spiritualité.

Samedi 10 Septembre 2011 à 10h46 dans Les prophéties1 commentaire(s)

 Un peintre rochelais avait réalisé en 2009 une œuvre qui prend une saveur toute particulière à la lumière de l'actualité.

 

Dominique Malabry n'imaginait pas que son œuvre, commandée en 2009 pour une exposition dans la concession Porsche de Bordeaux à l'occasion de la sortie de la Panaméra, aurait une telle connotation deux ans plus tard, quand l'affaire DSK a éclaboussé la France, le dimanche 15 mai.

« On m'avait demandé des toiles en relation avec l'information. J'ai pensé au Fonds monétaire international. Dans ma tête à l'époque, il déshabillait l'Afrique. C'est du moins comme ça que je le voyais. J'ai donc peint une jeune Africaine seins nus, avec en fond le visage de Dominique Strauss-Kahn. Pour être honnête, je connaissais la réputation sulfureuse du directeur du FMI. Mais ce n'est pas ce qui a justifié ma toile. »

Ben Laden et les Twin Towers

Artiste peintre rochelais d'influence plutôt réaliste, Dominique Malabry est coté chez Drouot, où certaines de ces toiles atteignent 40 000 euros. Pas « FMI », qui était encore mise en vente hier à 1 600 euros sur ArtQuid. Parmi ses œuvres réalisées depuis les années 1980, on trouve, outre un certain nombre de toiles sur les grands classiques du cinéma français, la famine en Somalie, le Rwanda, le sang contaminé, Ben Laden en croix devant les Twin Towers. L'actualité l'inspire.

« Pour DSK, ma première surprise a été d'apprendre l'histoire de la photo avec la Panaméra qui a tant fait parler d'elle. Je me suis souvenu avoir travaillé sur la commande de Porsche. Mais j'avoue avoir eu un choc quand j'ai appris, quelques semaines plus tard, l'affaire du Sofitel à New York. »

Interdite de galerie

Prémonitoire ? « Bien sûr que non. C'est une coïncidence. Qui m'a d'ailleurs fait sourire. Sauf quand j'ai voulu exposer il y a quelques semaines dans une galerie de La Rochelle. La responsable de la galerie a refusé ''FMI'' sous prétexte que c'était de mauvais goût étant donné ce qui venait de se passer. Du coup, j'ai refusé d'exposer », commente l'artiste rochelais, qui a commencé sa carrière en réalisant des décors au théâtre de Nice pour Jacques Weber.

Quelque part, l'actualité lui colle à la peau. Il y a dix-huit mois, il habitait Charron quand Xynthia a tout détruit sur son passage. Sa maison était en zone noire. Il vit aujourd'hui à la Jarrie, à La Rochelle, et anime une école de peinture. Quand nous l'avons joint hier par téléphone, il se consacrait à sa deuxième passion : le bateau. Il naviguait en Méditerranée, loin des turbulences liées à son tableau, qui commencent à faire le tour du monde sur le Web.
 
source ; ici !
Mardi 28 Juin 2011 à 12h17 dans Les prophétiesPoster un commentaire

 

 

L'éminent astrophysicien russe Alexey Demetriev affirme que ce qui se passe actuellement dans notre système solaire est pire que ce que la communauté scientifique avait envisagé.

 

Selon Demetriev, La NASA (Administration américaine nationale de l'aéronautique et de l'espace) et l'ESA (Agence Spatial Européenne) détiendraient par ailleurs des informations qui confirmeraient sa thèse.

Notre système solaire est entré dans un nuage interstellaire immense

Alexey Demetriev estime pouvoir confirmer scientifiquement la théorie de fin des temps prévue par de nombreuses prédictions en Décembre 2012. Demetriev a révélé que les données récoltées par les sondes Voyager 1 et Voyager 2 indiquent que le système solaire tout entier est en danger de destruction, à cause d’un nuage énergétique interstellaire instable et turbulent.

Le scientifique russe affirme que ce nuage interstellaire électro-magnétique a une influence sur la Terre...

Dmitriev suggère qu' une catastrophe majeure solaire est proche !

Ce nuage pourrait expliquer un certain nombre d'anomalies récentes et d’événements étranges qu’a connus la Terre ces dernières années : mortalité massive de groupes d’animaux, augmentation des éruptions solaires, fonte des glaces sur terre mais aussi sur Mars, augmentation du nombre de tempêtes dévastatrices, réchauffement climatique global.

Et Dmitriev ne serait pas le seul à détenir ces éléments d’analyse : la NASA et l’ESA ont déjà exprimé leur inquiétude et prévenu les gouvernements que, durant la période 2011-2012 , la Terre serait susceptible de subir des tempêtes solaire sans précédent.

Mais la NASA et le gouvernement fédéral américain gardent secret ces données, selon Demetriev, car ce nuage pourrait déstabiliser le système solaire et provoquer de gigantesques explosions solaires ainsi que des anomalies magnétiques détournant certains astéroïdes vers la Terre.

Se préparer au pire scénario

Demetriev estime qu’il faut de se préparer au pire dès maintenant ! Si ses prévisions sont justes, alors notre technologie sera détruite, nous serons exposés à l'augmentation de super tempêtes solaires et magnétiques, à des tremblements de terre plus fréquents et plus destructeurs, à une activité volcanique inédite, à des tsunamis plus dévastateurs que ceux qui ont touché récemment la Thaïlande et le Japon... .

Si l’interprétation de Alexey Demetriev est correcte, 2012 pourrait bien être une année apocalyptique.

(Alexey Demetriev est Professeur de Géologie et de minéralogie, Directeur du Département de Sibérie de l'Académie Russe des Sciences, expert en écologie).

*

http://www.besoindesavoir.com/article/article/id/792235

Vendredi 17 Juin 2011 à 10h28 dans Les prophéties4 commentaire(s)

 Le visionnaire américain Ned Dougherty a prophétisé l’arrivée prochaine sur la côte est des États-Unis d’un gigantesque raz-de-marée qui entraînerait rapidement la fin du capitalisme mondial.

SA VIE

 
Dans son livre, Ned Dougherty explique qu’il était millionnaire, qu’il avait ses entrées dans la jet-set et menait une vie de fêtard patachon, entouré de mannequins new-yorkais, de dealers de cocaïne et courtisé par une multitude d’admirateurs (évidemment intéressés principalement par son argent), comment il fut victime d’une crise cardiaque, à la sortie de l’une des boîtes de nuit dont il était le propriétaire.

Il connut ce que l’on appelle une NDE (near death experience), au cours de laquelle il retrouva un ancien ami mort au Vietnam, traversa en sa compagnie un tunnel énergétique et se retrouva finalement dans la “Lumière du Christ”.

La scène décrite ci-après se déroule le 2 juillet 1984, alors que Ned vient d’être victime d’une crise cardiaque et qu’il est déjà considéré par l’équipe médicale venue lui porter secours comme cliniquement mort. Il aperçoit Dan, son plus cher ami, mort lui aussi, mais en héros, plus de 10 années auparavant au cours de la guerre du Vietnam.

« - Dan, je te reconnais ! Tu as été tué au Vietnam ! Que fais-tu ici ?

- Du calme, tout va bien, me répondit-il avec un sourire rassurant, je suis ici pour t’indiquer le chemin ! »

Je devais m’adapter rapidement à cette nouvelle réalité qui m’entourait. J’étais bouleversé par l’apparition de mon ami qui me souriait en me faisant comprendre que tout allait bien. Il semblait jeune et en bonne santé, et son apparence était plus aérienne que celle de son corps humain. Il portait cependant encore les traces des fatigues subies lors des combats au Vietnam…

Comme nous discutions, je réalisai tout de même que nous ne parlions pas normalement : aussitôt formée, ma pensée lui parvenait. Nous conversions par télépathie, sans avoir à prononcer des mots. Nous communiquions aussi avec des sentiments et des émotions. Dès que se formait une pensée, elle était transmise. Nous pouvions envoyer télépathiquement et spirituellement nos pensées et nos émotions d’une façon qui surpassait de loin les échanges habituels entre humains.

« Tu es au seuil d’un voyage important, m’expliqua-t-il. Tu dois mémoriser tous les endroits et événements qui vont t’être présentés… Il est important de te souvenir de chaque détail que tu vas voir car tu vas devoir retourner sur Terre avec cet acquis. Tu as une mission à accomplir, et cette expérience te guidera dans ta réussite. »  (extrait de son livre)

Il y reçut d’extraordinaires révélations et comprit que son heure n’était pas encore venue, qu’il allait devoir retourner à la vie physique, à notre plan d’existence, qu’il avait une mission d’information à y accomplir.

Une fois rétabli, il décida de renoncer à sa vie de débauche et de se consacrer à faire le bien autour de lui.

 

PREDICTION DU 11 SEPTEMBRE 2001


Environ six mois avant les attentats du 11 septembre 2001 parut aux États-Unis dans l’indifférence quasi-générale le livre autobiographique de Ned Dougherty intitulé “Fast Lane for Heaven” (livre qui est maintenant traduit en français aux éditions « Le Jardin des Livres » sous le titre “Voie Express pour le Paradis” et disponible partout en France).
Près un an avant le 11 septembre 2001), un Ange lui montra sous différents angles la vision terrible des deux tours jumelles du World’s Trade Center en train de s’effondrer dans un amas de gravas, de poussière et de fumée.


Il contempla l’abomination de ce spectacle. Il éprouva la peur de tous ceux qui se retrouvaient brutalement confrontés à la mort alors qu’ils n’y étaient pas préparés. Il éprouva aussi la souffrance des blessés rescapés, le chagrin des familles des victimes, et il relata en détails cette vision dans son livre (sorti donc aux États-Unis plusieurs mois avant l’effondrement des tours).

 

UNE DEUXIEME VISION

 
Or, peu de temps après, le même Ange lui a montré une seconde vision (également relatée dans son livre) on lui a présenté, comme la première fois sous différents angles, plusieurs scènes au réalisme saisissant. Mais cette fois, la vision lui a montré un puissant séisme sous-marin au large des îles Canaries.
Ce séisme provoquait une onde tellurique et déclenchait en surface une vague gigantesque (un genre de raz-de-marée) qui se déplaçait et mettait 8 heures à atteindre la côte est des États-Unis, se renforçant et s’amplifiant tout au long de son parcours, au point d’atteindre plus d’une centaine de mètres de hauteur en arrivant sur la côte, à proximité de la ville de Washington, où tout fut détruit, où toute forme de vie fut anéantie, et pas seulement à Washington, mais dans toutes les grandes villes de la côte est, du nord de New York jusqu’à Miami !!!

On lui a également montré la faillite des compagnies d’assurance, incapables de faire face aux indemnités massives qu’elles auraient été sensées prendre en charge, entraînant dans leur naufrage l’ensemble du système bancaire, financier et économique mondial;

Quand se produira ce tremblement de terre, nous n’aurons que 8 heures pour évacuer l’ensemble de la côte est avant l’arrivée du raz-de-marée. La destruction totale qui en résultera affectera aussi toutes les installations portuaires et bases militaires sur les côtes de la Virginie et de la Caroline du Sud. La perte de tous ces biens sera un désastre pour les compagnies d’assurances qui déposeront leur bilan, entraînant dans leur faillite l’ensemble des banques. Ensuite, cela causera d’énormes pannes d’électricité. Il y aura une réaction en chaîne catastrophique du Maine jusqu’en Floride en passant par New York, qui affectera finalement l’ensemble du pays. La vague s’élèvera entre 80 et 100 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

POINT DE VUE SCIENTIFIQUE

 

Le tremblement de terre de 2004 dans l’océan Indien a provoqué un tsunami allant jusqu’à 35 m de hauteur qui a frappé l’Indonésie, les côtes du Sri Lanka et du sud de l’Inde, ainsi que l’ouest de la Thaïlande.

En 2000, des scientifiques anglais et suisses se sont rendus dans les îles Canaries pour y étudier l’activité volcanique. L’île de La Palma possède deux volcans. Un des deux volcans est maintenant éteint, mais le deuxième, le Cumbre Vieja, est toujours en activité et particulièrement instable. Lors de la dernière éruption, en 1949, les géologues ont noté qu’il s’y était formé une fissure de quatre mètres de largeur, sur une distance de deux kilomètres. Ceci signifie qu’une partie du Cumbre Vieja, un demi-milliard de tonnes de roches, menace de s’écraser dans l’océan.
Si cette partie s’effondrait en un seul morceau, les scientifiques prévoient que cela créerait un mégatsunami dont la première vague, la moindre, aurait une hauteur de 650 mètres. Le mégatsunami serait ensuite poussé par sa propre énergie à une vitesse de 720 km/h jusqu’à la côte est des États-Unis. En huit heures, le mégatsunami aurait traversé l’océan Atlantique et inonderait toute la côte américaine, engloutissant la ville de Miami, une partie de Boston et de New York. Une catastrophe tellement démesurée qu’elle est difficile à imaginer. Les scientifiques, eux, y croient….

 

 INTERVIEW DE NED DOUGHERTY

 

Et voici à présent un extrait de son interview réalisée à Paris le 11 janvier 2004, puis ajoutée à l’édition française du livre. Cet extrait concerne une seconde vision, survenue dans des conditions à peu près identiques à celle du World’s Trade Center, et évoque le raz-de-marée qui, selon Ned Dougherty, devrait prochainement détruire la côte est des Etats-Unis et provoquer l’effondrement du système économique mondial.

Question : Ned, bénéficiez-vous de dons spirituels et lesquels ?

Ned Dougherty : Grâce à mon expérience, j’ai acquis une sorte de « don médiumnique ». Mais cela s’est avéré insupportable à vivre dans ce monde et j’ai prié intensément pour que l’on m’en débarrasse. Je voyais par exemple le futur de mes amis et j’essayais de tout faire pour les empêcher de commettre tel ou tel acte ; mais eux me prenaient pour un dingue. Une fois, j’ai vu la mort de l’une de mes amies et cela m’a posé tellement de problèmes que je ne veux même pas en parler. Le don qui m’est resté est celui de guérir avec mes mains.

Question : Vos visions vous ont permis de voir la chute économique des États-Unis. Mais cette chute entraîne aussi celle du reste du monde… Qu’en pensez-vous à la lumière de vos visions ?

Ned Dougherty : Notre colossal déficit qui s’empile depuis des années, associé aux dépenses militaires totalement délirantes de Bush, ne présage rien de bon. Ce qui viendra s’ajouter à cela concerne les visions que j’ai eues d’un raz-de-marée phénoménal sur la côte est des Etats-Unis. Ma vision de cet événement est très claire et précise, et elle me conduit à penser qu’il est imminent, qu’il se situe dans un futur très proche.

Je n’ai appris que plusieurs années après mon expérience aux frontières de la mort qu’il existe des failles sous l’océan Atlantique, spécialement du côté des îles Canaries. Selon les sismologues, ces failles vont bouger et la question n’est pas de savoir comment mais tout simplement quand. Quand se produira ce tremblement de terre, nous n’aurons que 8 heures pour évacuer l’ensemble de la côte est avant l’arrivée du raz-de-marée. La destruction totale qui en résultera affectera aussi toutes les installations portuaires et bases militaires sur les côtes de la Virginie et de la Caroline du Sud. La perte de tous ces biens sera un désastre pour les compagnies d’assurance qui déposeront leur bilan, entraînant dans leur faillite l’ensemble des banques. Ensuite, cela causera d’énormes pannes d’électricité. Il y aura une réaction en chaîne catastrophique du Maine jusqu’à la Floride en passant par New York, qui affectera finalement l’ensemble du pays. J’ai vu ce raz-de-marée aussi clairement que je vous vois. La vague s’élèvera entre 80 et 100 mètres au-dessus du niveau de la mer. Alors imaginez… J’ai vu la même scène de la 57ème rue de Manhattan. New York était inondée. La Floride disparaissait de Key Biscayne jusqu’au sud de Miami. Une vague haute comme un immeuble de vingt étages…

De Las Palmas à New York, la vague mettra 8 heures pour traverser l’Atlantique

Question : Vous dites que les côtes américaines seront détruites et que seuls ceux qui vivent dans des montagnes ont des chances de survivre. Pouvez-vous préciser ?

Ned Dougherty : En fait, au cours de mes visions, j’ai pu voir le raz-de-marée sous trois « angles » différents : à partir du sanctuaire d’East Port avec une vue de plusieurs centaines de mètres au-dessus de la mer ; ensuite du croisement de la 57ème rue et de Lexington Avenue à New York ; et finalement j’ai eu une sorte de vision globale de Key Biscayne jusqu’au sud de Miami Beach. Ma perception était que l’inondation affectera toute la côte est des Etats-Unis, du Maine jusqu’à la Floride. Ceux qui vivent sur la côte seront, comment dire… effacés. Simplement parce qu’après le tremblement de terre, il n’y aura que 8 heures pour évacuer la population avant l’arrivée de « la vague ». Imaginez ce qu’une évacuation d’environ 80 millions de personnes peut signifier !

*

 

Source de l'info ici ! 

Mercredi 16 Mars 2011 à 12h51 dans Les prophétiesPoster un commentaire

 3 février 2011

 


Regardez bien ce reportage du réseau de nouvelles MSNBC sur la crise en Égypte et portez votre regard à 10:27 dans l'écran de gauche, celle où on voit les manifestants...

vidéo ici : 

gros de l'anomalie sur Youtube ici 

Vous devriez voir très clairement un cavalier monté par un espèce de personnage vert translucide.  Revoyez la séquence si l'image ne vous apparait pas au premier regard, elle deviendra évidente à la deuxième écoute.  

Ce n'est certainement pas une illusion, ni un jeu de lumière, ni le reflet vert fluo d'un feu jaune!  Un trucage, peut-être, une projection holographique, peut-être, un phénomène inexpliqué, peut-être, mais pourquoi pendant un reportage de MSNBC???

Peu importe, la symbolique du cheval vert n'est pas anodine et pas très éloignée de ce qui se passe en ce moment...

"Je regardai et je vis un cheval verdâtre. Celui qui le montait avait pour nom «la Mort», et le séjour des morts l'accompagnait. Ils reçurent le pouvoir, sur le quart de la terre, de faire mourir les hommes par l'épée, par la famine, par la peste et par les bêtes sauvages de la terre."  Apocalypse 6

Je n'ai aucune explication, je suis sans mot...

*

source envoyé par Christian provenant du site :

 

 http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index/p/2011/02/984244

Dimanche 06 Février 2011 à 01h13 dans Les prophéties2 commentaire(s)

 ImageShack, share photos, pictures, free image hosting, free video hosting, image hosting, video hosting, photo image hosting site, video hosting site

Il est étonnant de voir à quel point l’Occident ne possède que très peu d’informations au sujet de Vanga, voyante célèbre à travers l’Europe de l’Est et tout ce qui autrefois s’appelait l’U.R.S.S. Durant une cinquantaine d’années, des gens (parfois par centaines) formaient chaque jour une file d’attente menant à sa maison, dans l’espoir de la consulter.

 

Baba Vanga (1911-1996) née sous le nom de Vangelia Pandeva Dimitrova est native de Bulgarie. Elle était une fille ordinaire qui ne savait rien à propos de ses capacités. Elle avait 12 ans quand elle a entièrement perdu la vue et, par la suite, des changements sérieux survinrent dans sa vie. Elle est devenue l’intermédiaire entre le monde supraterrestre et la vie réelle. Elle a reçu le don de prédire l’avenir. Elle est devenue célèbre dans le monde entier. On raconte même que cette femme était la voyante attitrée de Gorbatchev et de la Nomenklatura Soviétique. La popularité de Baba Vanga n'était plus à faire en Europe de l'est, jusqu'en Russie. De nombreux ouvrages lui sont d'ailleurs consacrés, et l'on estime à 100 000 le nombre de personnes qui seraient venues la consulter durant les 55 ans où elle officia ! Mais Le plus surprenant pour notre époque actuelle concerne sa fameuse prophétie du “président noir des Etats Unis” et les évènements qui vont suivre. Parmi les prédictions réalisées : Elle insistait pour affirmer que “Koursk” irait au fond largement avant la tragédie du sous-marin russe “Koursk” qui eut lieu en août 2000. Mais personne n’avait compris sa prédication: la ville de Koursk russe se situe au milieu de la plaine, très loin des mers et des fleuves! 11 septembre 2001. Alors que, 12 ans plus tôt, Baba Vanga annonçait que"Les frères Américains tomberont après avoir été attaqués par les oiseaux d'aciers", des avions pilotés par des terroristes islamistes percutaient les tours du World Trade Center et le Pentagone aux Etats-Unis.Les images des pauvres prisonniers des flammes se jetant désespérément dans le vide restent dans les mémoires. L'institut de Suggestion et de Psychanalyse bulgare estime que 80% des prophéties se sont déclarées.

 

Comment tout a commencé

Un beau jour de 1923, Vanga, alors âgée de douze ans, était sur un champ avec ses deux cousines. Soudain, un grand orage éclata. Vanga fut soulevée par la rafale d’ouragan et, comme une feuille morte, projetée dans les broussailles au loin. Un certain temps plus tard, on la retrouva à grand peine. Vanga, était la seule victime: la fille avait entièrement perdu la vue et, par la suite, des changements sérieux survinrent dans sa vie. Elle commença à tomber dans un état particulier de rêverie, à “scruter” d’une façon étrange dans son ambiance, et avant tout, invisible, à prédire et pronostiquer des destins. D’une façon étonnante elle parlait avec les défunts, morts il y a 100 voir 200 ans et plus. Comme notent les scientifiques, - c’est la manifestation la plus mystérieuse du don de voyance de Vanga. Elle n’avait pas peur de la mort. Elle disait que cela n’existait pas. Elle avait sa propre conception de la mort et de ce qui reste de l’homme après son départ de cette vie.

Ces capacités extraordinaires, Vanga les expliquait par la présence autour d’elle d’êtres particuliers. Ils lui envoyaient l’information qu’elle pouvait dire à ceux qui le désiraient. Avec cela, la distance et le temps n’étaient pas importants. Elle voyait la vie de chaque homme comme dans un film de sa naissance à sa mort. Mais elle ne pouvait rien détourner de ce qui était prédestiné à une personne. Selon les données de l’Institut de suggestion et de parapsychologie fondé en Bulgarie, 80% des prophéties de Vanga se sont accomplies. En 1970, elle aurait aidé 100 000 personnes qui lui ont rendu visite pendant les 55 années durant lesquelles elle officia!

 

La prophétie de l’homme noir

Peu de temps avant l’élection d’Obama les blogs des pays de l’Est était en effervescence. Ils évoquaient la prophétie de Vanga. Plusieurs années à l’avance elle avait annoncé l’élection d’un noir comme président. Peu de temps avant sa mort, au milieu des années 90, Vanga a prédit que le prochain chef des états- unis Bush, serait une personne de couleur «noire». Au moment de cette prophétie, c’était le père du Georges W Bush, qui était président. Et comme c’est Bill Clinton qui lui a succédé, la prophétie a été pour un temps oublié. Pourtant paradoxalement, c’est bien Bush Junior qui a succédé à son père comme 43ème président des Etats Unis, et la prédiction a donc finit par se réaliser après de nombreuses années. Vanga a dit que “l’homme noir” sera le dernier président de l’histoire américaine. Parce que pendant son règne, les Etats-Unis se diviseraient en plusieurs pays.

Vanga prédit que le 44ème président des États-Unis sera noir, et le président va-t-elle durer, car alors l’Amérique va se “geler” (non traduisible en français) et qu’il y aura une crise économique majeure. L’Amérique s’écrouler au sud et au nord du pays. Mais plus terrible encore … Pendant le règne du président noir il y aurait une crise économique et va commencer une troisième guerre mondiale. Voici une citation directe de la prédiction : «2010 - Le début de la 3e guerre mondiale. La guerre va commencer en Novembre 2010 et s’achèvera en Octobre 2014. Elle démarrera d’abord de façon conventionnelle d’habitude, puis ensuite sera les armes nucléaire, puis des armes chimiques ». Vanga parle aussi d’un “miracle des miracles” pour le monde entier à cette période (toujours pendant le mandat du président noir). Cependant les analystes et traducteurs sont divisés. Certains ont pensé que ce “miracle des miracles” pouvait être interprété comme une nouvelle résurgence.

 

Son étrange retraite dans les montagnes bulgares

Vanga s’installa dans les Roupité (montagne au sud-ouest de la Bulgarie). On dit que là-bas, ainsi qu’à Véliko Tarnovo et près du Chevalier de Madara, comme sur le plateau du Tibet, il y a une radiation cosmique exclusive et que ces lieux représentent des centres uniques sur la planète pour une liaison avec l’Univers. Elle a vécu presque 85 ans. Pour certains c’est une longue vie, mais pas pour Vanga. Elle a quitté cette vie en refusant de soigner son cancer. Elle avait elle-même prédit la date de sa mort le 11 août 1996. Avant de mourir elle a annoncé qu’une petite fille française aveugle âgée de dix ans avait reçu les mêmes dons…

 

Les “messagers”, le témoignage de Krassimira Stoïanova (à prendre avec précaution)

Krassimira Stoïanova est la nièce (et surtout l’une des biographes) de la plus impressionnante voyante du vingtième siècle, en contact permanent avec des intelligences qui nous dépassent, que certains désignent par le terme d’«extra-terrestres» et que d’autres préfèrent appeler «anges» (ou tout autre appellation aussi approximative et insatisfaisante). Plusieurs variétés de ces intelligences nous dominent. Krassimira Stoïanova leur donne le nom de «Messagers».

 

Vers la fin des années 1970, Krassimira Stoïanova et quatre de ses amis, des scientifiques bulgares, partirent en expédition à la montagne. Krassimira s’était fait dire par sa tante Vanga : «Si vous voulez voir quelque chose, allez à la montagne, le cinq mai. Vous y trouverez un certain rocher. Regardez bien les premiers rayons du soleil et de la lune.» La jeune femme et ses amis partirent donc et arrivèrent sur les lieux la veille du jour indiqué. Ils trouvèrent le rocher à flanc de montagne, au milieu d’une végétation sauvage et clairsemée, et le reconnurent simplement en se basant sur la description de Vanga.

Cette roche est haute d’environ cinq mètres et large de quatre. Sa face sud est aplatie. Au sommet de cette face à peu près plane, se trouvent creusés trois «cercles solaires» (ainsi que les nomment les archéologues), de la taille approximative d’une soucoupe à café. Ces trois cercles forment un triangle dont la pointe est dirigée vers le bas. Des signes semblables peuvent être vus un peu partout en Europe. Tout comme Stonehenge, ils datent de l’époque des mégalithes. Le 4 mai, le temps était orageux. La pluie tomba toute la journée et toute la nuit suivante. Heureusement, à l’aube, les nuages finirent par s’écarter, permettant à Krassimira et aux autres chercheurs d’observer les premiers rayons du soleil lorsqu’ils frappèrent la pierre, plus particulièrement les trois «cercles solaires». Un étrange jeu de lumière se produisit, créé par les trois cercles. Il dura une dizaine de minutes puis s’effaça quand le soleil éclaira toute la roche. Convaincus qu’il leur fallait observer à nouveau cet étrange spectacle sous l’effet des rayons lunaires, les cinq chercheurs décidèrent de rester, malgré que leurs tentes, leurs bagages et leurs vêtements fussent trempés. Malheureusement, le soir du 5 mai, l’orage recommença. Mais, encore une fois, les nuages s’écartèrent à temps, à neuf heures du soir, permettant à la lune d’apparaître dans le ciel. Ses rayons frappèrent la pierre. Le phénomène lumineux observé le matin se produisit à nouveau. Sauf que, cette fois, il dura quinze minutes. Les rayons lunaires disparurent puis la paroi sud de la haute roche s’illumina de l’intérieur. Cela rappelait vaguement l’effet que produit en s’allumant l’écran d’un vieux téléviseur.

Les scientifiques aperçurent alors deux grandes statues blanches dans une grisaille incolore. Elles occupaient presque toute la paroi illuminée et donnaient l’impression d’avoir du volume, comme si elles étaient sur le point de surgir de la roche. La statue à leur gauche se tenait debout. Il s’agissait d’un vieillard vêtu d’une toge, aux longs cheveux tombant sur ses épaules. Sa main droite, tendue, présentait une sorte d’instrument de forme sphérique. La seconde statue, un peu en retrait, était celle d’un jeune homme assis sur une sorte de trône, dans une posture rappelant les représentations pharaoniques. Il était coiffé d’un haut casque rappelant le pschent des pharaons égyptiens; un casque surmonté, au-dessus des oreilles, par des sortes d’antennes. Le rocher «s’éteignit», les cinq chercheurs se trouvèrent plongés dans l’obscurité totale. À l’aide de leurs lampes de poche, ils regardèrent leurs montres, calculant que le phénomène avait duré une vingtaine de minutes. Sans attendre, ils levèrent le camp et descendirent rapidement de la montagne, ne se calmant qu’au moment d’apercevoir les lumières d’une petite ville. Vanga leur avait promis qu’ils verraient quelque chose. Une fois de plus, elle avait eu raison. Des années plus tard, Krassimira Stoïanova retrouva parmi ses notes une anecdote que lui avait racontée Vanga, bien avant qu’elle ne l’envoie à la montagne. Sa tante y avait parlé d’une de ses visions au cours de laquelle trois Messagers débarquant d’un O.V.N.I. installaient quelque part les statues de deux personnages très importants pour eux. L’un des Messagers s’inquiétait de ce que ces statues étaient beaucoup trop visibles et que tout le monde pourrait les voir. Mais l’un de ses compagnons le rassura en lui disant : «Ne vois-tu pas que les humains sont aveugles?»

Pour sa part, Vanga, qui était physiquement aveugle depuis l’âge de ses douze ans, était l’une des seules personnes au monde à pouvoir percevoir leur présence. Parfois, ils emplissaient la pièce où elle se tenait. D’autres fois, ils formaient un cercle autour d’elle, lui parlant d’une voix autoritaire et forte. Ils lui disaient : «Nous allons te parler du futur de l’humanité; mais tu n’auras pas le droit de répéter ce que nous allons t’apprendre.»

 

Vanga disait : «Eux, ils nous contrôlent».

Les Messagers disaient venir d’une terre portant le nom de Vamphim. C’est du moins ainsi que la voyante percevait le nom de leur lieu d’origine. Vanga racontait que les Messagers lui avaient fait visiter cet endroit (peut-être à l’aide de ce que nous appelons un «voyage astral»). Ils lui prenaient brusquement la main et elle avait l’impression d’être entraînée dans une sorte de bond en avant. Elle décrivit leur monde comme étant merveilleusement beau, sans aucune habitation, avec un sol qui donnait l’impression d’être tapissé d’étoiles. Tout y était très bien organisé, chacun des habitants ayant des tâches précises à accomplir. Les Messagers étaient transparents et leur image ondulait comme si on n’avait vu que leur reflet dans l’eau. Ils avaient l’apparence de vieillards sévères et savants, portant des barbes et des cheveux longs et blancs, coiffés de sortes de grands chapeaux, vêtus de longues toges et chaussés de sandales; certains d’armures brillantes comme des écailles de poisson. Vanga racontait qu’il y avait peut-être parmi eux quelques femmes, des personnages sans barbe, au visage d’une beauté extraordinaire, auréolés par des cheveux ondulants comme des algues et légers, diaphanes, comme du duvet. Il lui semblait que certains d’entre eux avaient au dos quelque chose qui lui rappelait des ailes…

Durant ces contacts, qui eurent lieu en 1978, les Messagers déclarèrent à Vanga qu’elle était le lien le plus direct qui existait entre la Terre et eux. Il existait quelques autres intermédiaires, mais beaucoup moins puissants qu’elle. Les Messagers lui annoncèrent aussi que l’humanité prendrait conscience de leur existence environ deux siècles plus tard, à l’aide d’une technologie qui serait développée en Hongrie. À partir de ce moment, la situation sur Terre connaîtrait un nouvel équilibre. Mais, en attendant, l’humanité verra de nombreux progrès anéantis par de nombreuses décadences (ou, plus simplement, comme le disait Vanga, «elle connaîtra des hauts et des bas»). L’une des visions les plus importantes de Vanga concerne un étrange sarcophage. Un jour, un vieil homme voulut apporter à la voyante une feuille de papier couverte de la reproduction de symboles inconnus. Il se mit en file comme tous les autres mais la sœur de Vanga l’intercepta et l’envoya plutôt voir sa fille, nulle autre que Krassimira en personne, orientaliste et donc sans doute capable selon elle d’identifier elle-même l’origine de ces symboles. La jeune femme ne reconnut pas les signes mais promit au vieillard de consulter des spécialistes, à Sofia. Dès qu’elle saurait de quoi il s’agissait, elle lui transmettrait l’information. Mais, comme aucun des spécialistes rencontrés ne put identifier l’origine des mystérieux symboles, Krassimira oublia toute l’affaire.

Quelque temps après, une conversation avec sa tante lui rappela cette histoire. Elle en parla à Vanga en se plaignant de ce que toutes sortes de gens venaient l’importuner avec des futilités. Mais la vieille voyante lui répondit : «Ces signes sont très sérieux, trop sérieux pour nous. Ce n’est pas une cuillère pour notre bouche.» Elle raconta alors à sa nièce la vision suivante : par une nuit très noire, une caravane venue du sud, du tout puissant royaume égyptien, s’arrêta en un endroit totalement sauvage (mais qui se trouve aujourd’hui à l’intérieur des frontières bulgares). Les esclaves de la caravane creusèrent une fosse très profonde à l’intérieur de laquelle fut déposé un lourd sarcophage de pierre. Les esclaves furent ensuite massacrés sur le lieu de l’enfouissement, afin de garder son emplacement secret à jamais. Puis, les hauts dignitaires et les soldats s’éloignèrent en silence, sans que personne ne remarque leur passage. Les parois internes de ce sarcophage sont couvertes des fameux symboles inconnus. Ils forment un texte racontant quatre mille ans de l’histoire de l’humanité. La première moitié de cette histoire - celle des deux mille dernières années - s’est déjà déroulée. L’autre moitié - celle des deux mille ans à venir - appartient encore au futur. Ce texte ne nous est pas destiné. Il s’adresse aux habitants de la Terre de demain.

Ces informations sont tirées du livre de Krassimira Stoïanova intitulé “Le phénomène Vanga”, très connu et traduit dans plusieurs langues à l’exception, curieusement, du français et de l’anglais. Vanga est décédée en 1996. Il existe aujourd’hui un autre personnage presque aussi important en Bulgarie, Vera Kochovska; cependant plus guérisseuse que voyante. Elle a été nommée successeuse légitime de Vanga par l’Association bulgare du paranormal.

 

Comment expliquer ce “don” de voyance ?

Il est possible que des centres cérébraux inconnus aient été touchés. Ces centres, bien latents, existent peut-être chez tous les hommes, et les malheurs stimuleraient leur fonctionnement. Il deviendrait alors possible d’accéder à de nouvelles informations, d’établir une liaison extraordinaire entre le milieu ambiant terrestre et cosmique. Les recherches liées à la création de l’intelligence artificielle, ont permis de tirer la conclusion sur des possibilités particulières des neurones de changer leur activité. Ce phénomène est connu sous le nom de “plasticité”: Si un réseau de neurone qui est habituée à recevoir des informations est rompu, un autre réseau de neurone qui avant était absolument insensible est activé. Ce remplacement mutuel est scientifiquement argumenté par le neuropsychologue américain Karl Pribram. Bien entendu, ce n’est qu’une des réponses possibles.

A ce propos, l’histoire connut pas mal de vrais miracles. Louis Pasteur, à l’âge de 46 ans, attrapa un fort épanchement de sang. Son hémisphère cérébral droit fut ruiné. Cependant, ce savant français vécut 27 ans de plus et non seulement était-il vivant, mais, en plus, ces années constituèrent-elles sa période la plus fructueuse quant à ses découvertes. C’est précisément pendant ce temps-là qu’il mit au point une technique de vaccination contre la rage…

 


Quelques prophéties de Baba Vanga (jusqu'en 5079) :

 

2010 : Début de la troisième guerre mondiale en novembre.

Le monde tel que nous le connaissons est en train de changer. Au jour ou nous écrivons ces lignes, la Grèce est déchirée par des manifestations sans précédent. La crise économique restreint les pays, et  les premiers à en souffrir sont les populations les moins aisées.

2011 : L'hémisphère nord sera ravagé par les armes nucléaires.

Nous connaissons la proximité de l'Iran, et sa forte volonté à développer l'arme nucléaire. Cependant, selon de nombreuses sources, ces recherches ne pourraient aboutir que dans plusieurs années.

Durant la troisième guerre mondiale, Baba Vanga annonce un "miracle des miracles".

Est-ce la venue d'un nouveau messie ? L'arrivée sur Terres d'êtres sur-développés ? Y-a-t-il un lien avec les prédictions Mayas de 2012 ?

2014 : La population souffrira de maladies de peau dues aux attaques chimiques et nucléaires.

2018 : La Chine devient la première puissance mondiale.

2025 : L'Europe se rétablie petit à petit.

2028 : Découverte d'une nouvelle source d'énergie, certainement un procédé issue du nucléaire.

2033 : La glace polaire disparait, entrainant une importante hausse du niveau des mers.

2043 : Prospérité de l'économie mondiale.

2046 : Clonage humain ?

2066 : Les Etats-Unis attaquent la "Rome musulmane" et utilisent pour la première fois une nouvelle arme climatique : le froid instantané.

2076 : Le retour du communisme

2084 : Le retour de la Nature

2088 : Une nouvelle maladie terrassant l'homme en quelques secondes avec un vieillissement prématuré.

2097 : Le vieillissement prématuré est vaincu.

2100 : La Terre sera illuminée par un Soleil artificiel.

2111 : Les hommes seront des robots vivants.

2123 : Guerres dans les "petits pays", sans intervention des grandes nations.

2125 : La Hongrie recevra un signal de l'espace.

2167 : une nouvelle religion.

2170 : Importante sécheresse.

2183 : une colonie établie sur Mars demande l'indépendance de la Terre.

2187 : Deux importantes éruptions volcaniques.

2221 : Les Hommes entrent en contact avec une vie extra-terrestre.

2256 : Les extra-terrestres apportent de nouvelles maladies.

2288 : Voyage dans le temps.

2291 : Refroidissement solaire.

2299 : La France est secouée par une guérilla anti-Islam.

2304 : Découverte importante concernant l'Univers.

2371 : Grande famine.

3805 : Les Hommes se déchirent pour les ressources.

3871 : Venue d'un prophète.

4599 : Les Humains découvrent l'immortalité.

5078 : Le choix est fait de quitter l'Univers en dépassant ses frontières.

5079 : Fin du monde.


Quoiqu'il en soit, même si ces prédictions sont criantes de vérité, il faut savoir que l'Homme aime se faire peur, en se positionnant sur une période charnière de son évolution, même si les évènements actuels tendent à penser que l'Humanité en est à un changement radical de sa société. Des prédictions peuvent être interprétées d'autant de manières qu'il n'existe de personnes pour les lire.Nous pourrions disserter longtemps sur ce sujet, mais nous nous éloignerions du thème précis de cet article qui est Baba Vanga. 

Restons prudents quant à l'interprétation des ces dires, et attendons de voir ce que nous réserve notre futur.

*

Sources :


http://www.neotrouve.com/?p=211

http://belgaria.chez.com/BULGARES_CELEBRES/Vanga.htm

http://sharrmuta.blogspot.com/2008/11/vanga-election-black-president-would.html

http://www.hayinfo.com/en/analytics/policy/42892.html

http://forum.theparacast.com/seers-f9/baba-vangas-prophecy-t2985/

http://www.aif.ru/society/article/22486

http://www.khatloona.org/infos/728-fr-Les-propheties-de-Baba-Vanga.html

http://www.come4news.com/baba-vanga-la-prophetie-du-president-noir-et-de-la-3eme-guerre-mondiale-435832

 

 
Dimanche 19 Décembre 2010 à 17h47 dans Les prophéties1 commentaire(s)

prophetie0 

 

 

De l’'incontournable Nostradamus, à saint Malachie ou l’'abbé Trithème, le point sur les prédictions des plus inspirés de nos prophètes et devins.

 

Dès le début de leur histoire, lorsque les hommes ont commencé à penser, ils ont appréhendé l’'avenir. Avec le temps, cette crainte est vite devenue leur principal souci. L’'un des plus anciens et des plus importants livres prophétiques n’est autre que la Bible, même si la vision biblique de la fin des temps est récurrente dans de nombreuses grandes religions. A l'’image de l’'homme et puisque Dieu « a créer l’'homme à son image », ce qui a commencé devra bien avoir une fin un jour. Les prédictions bibliques ont toutefois une interprétation conditionnelle reposant sur un optimisme général. En effet, si l’'homme se repent de ses mauvaises actions, la main de Dieu peut modifier le destin, guider l’'homme sur des voies différentes et retarder l’'échéance de la fin des temps. Si le repentir de l’'homme, menacé d'’un sort terrible, peut être modifié, la marche vers la fin du monde est inéluctable. C’'est seulement « à partir de là » que le destin de l'’homme sera décidé, lors du jugement de tous ses actes passés. Pour à peu près 1/5 de la population mondiale, le millénaire  à pris fin en l’an 2000. Cette date a toujours fasciné de nombreux prophètes et devins. En effet, l’année 2000 a été l’'entrée dans le troisième millénaire mais marque également l’'arrivée de l’'ère du Verseau, succédant ainsi à l’'ère des Poissons. Les prophètes ont toujours été obnubilés par l’'idée de fin du monde. Ils ont constamment recherché la date fatidique de l’'Apocalypse, en s’'évertuant à comprendre les mystères du temps et à percer les secrets qui seraient inscrits dans les livres sacrés. D'’autres ont cherché à interpréter les conjonctions planétaires, scrutant les cieux avec angoisse dans l’'espoir d'’y déceler la date de cet événement cataclysmique. De nombreux prophètes contemporains, plus optimistes, laissent aussi supposer que le genre humain pourrait échapper à la destruction totale en entrant au contraire dans une ère de paix et de communication. Alors, que nous réserve notre avenir proche ? S'’il est difficile de répondre à cette question, nous ne pouvons plus ignorer les évènements capitaux prédits par les prophètes lors de l’approche de l’'an 2000. Vu leur nombre, impossible de tous les citer. Nous n’'avons donc retenu que les principales prophéties judéo-chrétiennes mentionnant l’'an 2000 ou, du moins, celles dont l'’interprétation ne laisse aucun doute sur l'imminence de leurs prédictions.

 

*** Signification du millénaire ***

 

prophetie1 

 

Millénaire dérive d’'un mot latin qui signifie « période de mille ans ». Il était censé représenter l’'espace de temps durant lequel le diable serait enchaîné et celui où le Christ serait absent de la Terre. Les premiers chrétiens attendaient donc le Messie en l’'an 1000. Cet espoir ayant été déçu, on reporta cette date en l’an 2000, les périodes délimitées par des chiffres ronds ayant toujours fascinés les esprits. Aujourd'’hui, même si la foi connaît un déclin certain, des millions de personnes à travers le monde attendent la date de l’'Apocalypse avec un mélange d’'impatience et d’'anxiété. Cette croyance millénariste s'’appuie sur différents textes ( prophéties, songes ) de la tradition juive et chrétienne, écrits entre le milieu du 2e siècle av. J.C et la fin du Ier siècle après J.C. Ces textes puisent eux-mêmes leurs racines dans la culture de la Perse antique mais aussi dans la tradition akkadienne, babylonienne, égyptienne, grecque et romaine où les doctrines mystiques comportent également des éléments eschatologiques ( ensemble de croyance portant sur le devenir de l’'homme, de l’'univers… ). Remarquons que le terme « Apocalypse » a été détourné de son sens originel au fil du temps. A l’'origine, « Apocalypse » dérive d’'un verbe grec signifiant « découvrir ». Il désigne une révélation faite par Dieu à un prophète.

 

*** Le livre de Daniel : une prophétie ancienne ***

 

prophetie2 

 

C'’est le livre prophétique le plus important de l’'Ancien Testament. Il a sans doute été composé au cours du 2e siècle av. J.-C. Le peuple juif ayant été réduit en esclavage par Nabuchodonosor, Daniel fut déporté à BabyloneDieu lui communiqua « l’'intelligence de toutes les visions et de tous les songes ». Un des passages importants de ces révélations nous apprend que « depuis l’ordre qui sera donné pour rebâtir Jérusalem, jusqu’'au Messie, le chef de mon peuple, il y aura 7 semaines et 62 semaines ». Cet ordre a effectivement été donné par le roi Artaxerxes en 457 av. J.-C. Sept semaines et 62 semaines font 483 jours. Et 483 est le nombre d’'années qui se sont écoulées de 457 av. J.-C. à la crucifixion du Christ, en l'’an 30, compte tenu de la correction de quatre années calendaires de 46 av. J.-C. ; Daniel semblerait donc avoir prophétisé la venue du Christ. Le livre de Daniel mentionne plusieurs nombres. L’une des méthodes admises est de les lire en comprenant « an » à la place de « jour ». Daniel ne saisissait pas le sens de ces paroles énigmatiques, ni ne connaissait le moment où devait arriver l’'Apocalypse. Les prodiges devaient seulement se produire dans « un temps, des temps, et la moitié d’'un temps ». « Depuis le temps que le sacrifice perpétuel aura été établie, il se passera 1290 jours. Heureux celui qui attend et qui arrive à 1335 jours ». A quoi peut correspondre ces 1290 jours ? Après la destruction du Temple de Jérusalem ( 70 apr. J.-C. ), il se pourrait qu’'il s’'écoule une fois et demie 1290 jours ( un temps + la moitié d’'un temps ). On obtiendrait alors 1935 + 70 = 2005 apr. J.-C. pour le début des évènements apocalyptiques. Et les 1335 jours ? A la fin des temps, Daniel ayant prédit « la résurrection et le salut des justes », en appliquant le même  raisonnement, on arriverait à l’'an 2072 de notre ère pour la résurrection des morts.

 

 

*** L’'Apocalypse de saint Jean ***

 

prophetie3 

 

L’'Apocalypse de saint Jean, écrit en 96 apr. J.-C. et contenant vingt-deux chapitres, représente une continuation des visions apocalyptiques de Daniel et d'’Ezechiel. C’'est le livre prophétique le plus important de la tradition chrétienne et celui qui a servi de référence aux nombreux commentaires et autres interprétations médiévales de la fin du monde. Il tient donc une place centrale dans l'’histoire des prophéties millénaristes. Avec ses frères Jacques et Pierre, Jean sera l’'un des premiers disciples de Jésus. Il finira par devenir l’'apôtre préféré du Christ. Exilé par Domitien ( 81-96 ) sur l'’île de Patmos pour la manifestation un peu trop exubérante de sa foi, il y rédigera la plus grande partie de son oeœuvre. Bien que saint Jean se réfère constamment à l’'Ancien Testament, l’'interprétation de son Apocalypse n’'est pas une chose aisée. Pour tous ceux qui prophétisent l’'Apocalypse en un temps futur, ce texte décrit d’'une manière saisissante ce qui pourrait arriver :

 

 

prophetie4

 

- Un agneau ( allégorie du Christ ) ouvre l'’un après l’'autre les sept sceaux d’'un livre mystérieux libérant à chaque fois une parcelle du courroux divin. Ensuite, Jean voit sept anges sonnant de la trompette où chaque sonnerie déchaîne des fléaux aussi divers que redoutables. Les tracas de l'humanité ne prennent pas fin à cet instant puisque ensuite elle doit souffrir des malheurs induits par « sept coupes d'’or pleines de la colère de Dieu ». Heureusement, le Bien finira par triompher et le verbe de Dieu finira par revenir. Chevauchant un cheval blanc et à la tête des armées célestes, il mettra en déroute « la bête et les rois de la Terre ».

 

L’'ouverture des quatre premiers sceaux du livre secret de l’'Apocalypse libèrera les quatre cavaliers de l’'Apocalypse qui n’auront de cesse de tourmenter le genre humain. Le 6e sceau ouvert répandra sur terre des catastrophes naturelles et des désastres écologiques. Le 7e sceau libèrera sept anges sonnant de la trompette, annonciateurs de redoutables fléaux pour ceux qui n’'auront pas été marqués du signe de Dieu. L'’ultime sonnerie sera l’'annonce de la résurrection des morts et du jugement dernier. Sept anges vêtus de lin blanc et portant sept coupes d’'or déverseront alors sur le monde une série finale d’'horreurs. Quand les sept sceaux auront été ouverts, les sept trompettes auront sonné et les sept coupes se seront déversées ; seuls seront épargnés ceux protégés par le sceau de Dieu. Pour Jean, le premier jugement aura lieu lorsque le Christ viendra une deuxième fois parmi les hommes ; les âmes des martyrs et ceux qui n’'auront pas adoré la bête seront sauvés et règneront avec le Christ pendant 1000 ans. C'’est la première résurrection. Ceux qui n'’auront pas eu la foi devront attendre la fin du règne du Christ, soit 1000 ans. Après quoi « Satan sera délié et il sortira de sa prison et il séduira les nations ». Mais il sera vaincu de nouveau avant d’'être précipité dans « l’'étang brûlant de feux de souffre ». C'’est alors que se produira le second jugement, le Jugement  dernier où les morts seront jugés selon leurs oeœuvres. Malheur aux infidèles car « celui qui ne fut pas trouvé écrit dans le livre fut jeté dans l’'étang de feu ». Pour quand ces catastrophes ? Jean le disait, « le temps est proche ».

 

*** Les prophéties médiévales ***

 

 prophetie5

 

 

L’'époque médiévale a été très riche en prophètes et devins prédisant la fin des temps. Le Moyen Age représente une période difficile de notre histoire où l'’homme est anxieux devant la vie. De multiples guerres privées, épidémies et famines lui rappellent à quel point son existence terrestre s’'apparente «  à une vallée de larmes ». L'’avenir était donc perçu avec une vision généralement pessimiste. Nous ne pouvons évidemment pas présenter l’'ensemble des prophètes médiévaux. Nous avons donc écarté ceux dont les prédictions étaient trop difficiles à dater ( saint Césaire d’'Arles au 5e siècle, Hildegarde de Bingen au 12e siècle ), ceux dont les visions ne s’'étaient pas réalisées ( Joachim de Flore, 12e siècle ) ainsi que ceux qui manquaient d’'originalité ( saint Rémy de Reims au 6e siècle ) dans leur perception de l'’avenir de l’'homme, se contentant de gloser d'’une manière plus ou moins habile l’'Apocalypse de saint Jean.

 

 

*** Les prophéties de l’'abbé Trithème ***

 

 

prophetie6

 

 

On disait de Jean Trithème ( 1462-1516 ) qu'’il était capable de parler avec les anges. Très jeune, à l’'âge de 23 ans, il fut nommé abbé de Sponheim. Il s'’intéressa aux « alphabets magiques » et fut un des pères de la cryptographie, science de l'’écriture en caractères codés et secrets. Ses prophéties sont inscrites dans un petit livre intitulé : « Des sept Esprits ou Intelligences célestes gouvernant les Orbes sous l'autorité de Dieu ». Trithème nous y livre une conception cyclique du temps, chacun des cycles successifs étant gouverné par un ange. Il expose ainsi l’'ensemble de l'’histoire du monde, depuis la création jusqu'’à la fin des temps, qu'’il divise en sept âges d'’une durée de 354 ans et 4 mois chacun. Chaque mois étant gouverné par un ange : Osiriel ( se rapportant à Saturne ), Anaël ( Vénus ), Zachariel ( Jupiter ), Raphaël ( Mercure ), Samaël ( Mars ), Gabriel ( la lune ) et Michel ( le soleil ).

 

 

prophetie7

 

D’'après ses calculs, Trithème vivait au 19e âge, le monde étant alors dirigé par l’'ange Samuël pour la troisième fois. Le règne de Gabriel allait de 6732 anno mundi ( 1525 apr. J.-C. ) à 7086 anno mundi ( 1879 apr. J.-C. ). L'’âge suivant, le nôtre, placé sous l’'autorité de l’'archange Michel, s'’étendra jusqu’'en 2233 apr. J.-C. Michel est l’'archange qui mena à la victoire les forces de la lumière dans leur lutte contre Satan. La fin du millénaire sera donc placé sous le règne de cet ange du soleil qui peut symboliser aussi une figure du Christ ( souvent identifié au soleil ). Doit-on y voir une allusion supplémentaire à un retour du Christ sur Terre ? Après l'’ère du règne de Michel, selon Trithème, en 2233, ce serait la fin du monde. En outre, l’'archange Michel présidait à l’'origine au culte de plusieurs dieux. Doit-on y voir un renouveau du paganisme pour la fin de ce siècle ? Il est vrai que de plus en plus de personnes, avides de spiritualité et ne se reconnaissant plus dans les grandes religions traditionnelles, ont tendance à se tourner vers d'’autres dieux et d'’autres croyances. En sus de ses talents de prophète, Trithème a également joué un rôle considérable dans le développement de différentes sciences comme les mathématiques, l’'astronomie et la magie.

 

*** Les prophéties de saint Malachie ***

 

 

prophetie8

 

Maelmhaedoc O’ Morgair ( son nom a été latinisé en Malachie ) est né à Armagh en Irlande, en 1094. Archevêque en 1127 puis primat d’'Irlande, il mourut en 1148 à Clairvaux, au retour d'’un voyage à Rome, dans les bras de son ami et futur biographe, le grand saint Bernard. Les prédictions de Malachie concernaient la papauté. Il avait rédigé ce qu'’il disait être la liste complète des papes, depuis Célestin II ( élu en 1143 ) « jusqu’à la fin des temps », soit 112 papes en tout. A tous, il donne une devise, une maxime en latin de deux ou trois mots.

 

Chacune de ces maximes, dans l’'ordre, désigne un pape appelé à régner. Toutefois, il n’'est fait mention d'’aucune date, la première maxime désignant d’une façon cryptée le premier pape devant être élu après la publication de la prophétie, à savoir Célestin II. Certains chercheurs prétendent que les prédictions de saint Malachie pourraient être une vaste supercherie orchestrée par un moine espagnol dominicain de la fin du XVIe siècle. Mais aucune de ces allégations n’'ayant été prouvées, nous avons décidé de mentionner ces visions dans cette étude. Ainsi, Paul VI ( 1963-1978 ) avait pour armoiries trois fleurs de lys. La devise que lui donna Malachie était « Flos Florum » ( fleur des fleurs ). Jean-Paul Ier ( 1912-1978 ) était né à Belluno ( Belle lune ) et s’'appelait de son vrai nom Albino Luciani, signifiant « lumière pâle ». La devise de Malachie le concernant « De Medietate Lunae » semble bien lui correspondre. Le Défunt pape Jean-Paul II, de son vrai nom Karol Wojtyla, était l’'ancien archevêque de Cracovie. Il est né le 18 mai 1920, un jour d’'éclipse solaire et a travaillé dans une carrière de Pologne lorsqu'’il était jeune. Malachie l’'évoque dans ses prophéties par la formule : « De Laborare Solis » ( du travail du soleil ). Selon Malachie, il n’'y aurait plus que deux papes avant la fin du monde. Le dernier sera censé s’appeler Pierre II, du même nom que l’'apôtre Pierre. Il « fera paître ses ouailles au milieu de bien des tribulations, et la cité aux sept collines sera ensuite détruite, et le Juge redoutable jugera les hommes ». Pierre II verra donc la fin de l’'église catholique romaine et le terme « tribulation » est souvent utilisé à propos de la période précédant immédiatement la fin du millénaire. La cité aux sept collines est bien entendu Rome et le « Juge redoutable » n’'est-il pas le Christ ?

 

*** Nostradamus : « Le sorcier de Provence » ***

 

 

prophetie9

 

Né en 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, issu d’'une famille juive convertie au christianisme, il publie ses célèbres Centuries en 1555. Son oeœuvre se compose de dix groupe d'’environ cent versets où quatrains prophétiques. Nostradamus pratiquait ses voyances la nuit en s'’inspirant beaucoup des méthodes de divination traditionnelles des sibylles et des pythonisses de la Grèce antique. Il utilisait les révolutions des planètes autour du soleil pour dater les évènements du futur. Il se servait principalement de la conjonction de Saturne et Jupiter qui avait lieu tous les soixante ans environ. Le « sorcier de Provence », comme on le dénommait, a prévu la fin du monde pour l’année 3797 apr. J.-C. mais le passage dans le nouveau millénaire ne se fera pas sans peine : un nouvel Antéchrist devrait apparaître jetant sur l’'Europe et le monde les affres de la désolation. L’'Antéchrist devrait sévir pendant vingt-sept années. Puis, après une série de guerres et de destructions « qui feront trembler tous les royaumes de la Chrétienté », un nouvel âge d'’or devrait arriver. Si on prend 1999 comme le début des catastrophes, cet âge d'’or débuterait donc vers 2026. Correspond-t-il à l’'ère du Verseau que plusieurs spécialistes font commencer à cette date ? D’autant plus que Nostradamus prévoit aussi la chute du Vatican, rejoignant ainsi les visions de saint Malachie. Une éclipse solaire totale devrait marquer son arrivée : était-ce celle du 11 août 1999 ? Le quatrain X-72 pourrait nous y faire penser :

 

 

prophetie10

 

« L’'an mil neuf cens nonante neuf sept mois

Du ciel viendra un grand Roy d’'effrayeur

Ressusciter le grand Roy d’'Angolmois

Avant après Mars régner par bonheur »

 

***

Pour certains spécialistes des Centuries, le septième mois serait en fait septembre et non pas juillet, car Nostradamus ferait débuter l’'année le 1er mars. 

 

 

*** Prophéties des nouveaux cultes ***

 

 

prophetie12

 

Fondée en 1830 par Joseph Smith à qui l’'ange Moroni aurait fait une révélation, l’'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, autrement dit le mouvement des Mormons, très puissant aux Etats-Unis et dont le siège est à Salt Lake City, a une vision très claire de l’an 2000. Après le rassemblement des dix tribus d’Israël en Amérique, le Christ pourra revenir sur Terre. Et ce retour se fera en l’'an 2000 de notre ère, mais comme l’'on sait, rien ne s’'est passé ! Il y aura alors une première résurrection où les morts croyants ressusciteront pour régner avec le Christ pendant 1000 ans. Vers l’'an 3000, interviendra l’'ultime résurrection. Satan sera libéré et lancera un dernier assaut. Vaincu, il échouera dans sa tentative. La Terre deviendra alors un havre de paix où les élus accéderont à différents degrés d'’immortalité.

Pour la secte des Témoins de Jéhovah, fondée par Charles Taze Russel en 1872 et regroupant plus de trois millions d’'adeptes à travers le monde, la fin du monde aurait du se produire en 1999. Dès le début de son existence, la secte s’'est affirmée comme un mouvement millénariste. A l’'origine, Russel avait annoncé la date de 1874 pour l’'avènement du Royaume de Dieu. Lorsqu'’il constata son erreur, il en donna une seconde : le 1er octobre 1914 puis encore une autre… 1975 et récemment en 1999 ! Russel étant mort en 1914, la direction du mouvement a repris le flambeau des prophéties. La dernière à retenir était donc 1999. A quand la prochaine ? L’'Eglise des adventistes du septième jour, un autre mouvement religieux millénariste qui attend le second avènement du Messie, avait prédit aussi la fin du monde en 1999 et ultérieurement en 1843 puis 1844. Sans commentaires…

 

*** Les messages de la Dame de Fatima ***

 

 

prophetie11

 

La fin du millénaire engendre une large part de fantasmes et de craintes pour des milliers de personnes susceptibles de se laisser séduire par les discours manipulateurs de gourous plus ou moins charismatiques. Nous n’'avons pas constater de catastrophes « graves » pour la fin du millénaire en l'’an 2000, mais avons, par contre, remarquer l’'émergence de nombreuses sectes exploitant la crédibilité, la naïveté et le mal être de millions de personnes qui ne trouvent plus dans la religion traditionnelle le réconfort spirituel qu'’ils attendent. Dans le passé il y a déjà eu de sinistres précédents : l’'holocauste de la secte des Davidiens, à Waco au Texas, en 1993 où des dizaines d’adeptes furent entraînés dans les flammes par leur gourou David Koresh.

 

 

prophetie13

 

 Ce dernier leur promettait l'’immortalité. Plus proche de nous, le tristement célèbre Ordre du Temple Solaire entraîna dans la mort, en octobre 1994, cinquante-trois adeptes, persuadés que l'Apocalypse était proche. Dans ce sinistre tableau sectaire, notons cependant une prophétie qui, à défaut d’'être prise au sérieux par les autorités religieuses. Le dimanche 13 mai 1917, fête de l’'Ascension, Lucio, Francisco et Jacinta, âgés de sept à dix ans font paître leurs moutons près du village de Fatima au Portugal, lorsqu'’ils aperçoivent une lueur, puis une belle dame habillée d’'une cape blanche lumineuse. La deuxième apparition de la Dame, le 13 juillet, draina 5000 personnes. Elle prédit qu'une terrible guerre éclaterait durant le règne du pape Pie XI, annoncée par un phénomène céleste. Une mystérieuse illumination dans le ciel rapportée par tous les quotidiens de l'’époque se produisit effectivement le 25 janvier 1938 ! L'’apparition de la Dame de Fatima, le 13 octobre, attira 70000 personnes. Un grand nombre de ces gens vit un disque brillant qui se mit à tournoyer, balayé par des couleurs rutilantes. La troisième prophétie de la dame, envoyée directement au pape par Lucia terrorisée, n'’a pas encore été révélée au monde. Pourtant, la Dame avait demandé à ce qu’elle soit rendue publique en 1960. Pourquoi ce silence ? Tout porte à croire que cette prophétie prédit la persécution du pape et la destruction finale de l’Eglise catholique romaine. On comprend dès lors pourquoi le Vatican préfère garder le silence sur cette funeste date…

 

*** Les prophéties des anciens Mayas ***

 

 prophetie14

 

 

Pour les Mayas, la science et la cosmologie spirituelle étaient inséparables. Leurs calendriers hautement précis utilisaient des cycles dans des cycles galactiques et leur synchronisation avec des systèmes d'’étoiles et de planètes, principalement les Pléiades. Bonita Luz, une psychothérapeute américaine qui a voyagé et travaillé en Amérique Centrale et du Sud, nous apprend que le 26 juillet 1997, les prophéties de Pacal Votan indiquent qu’'une barrière de temps s'’est ouverte, causant un changement d'’esprit à venir. Selon l'’ancien calendrier Maya et aussi la science moderne, nous sommes près de la fin d’un cycle de 26000 ans, dans ce que les anciens appelaient le Changement des Ages, le temps du grand changement. Les 16 et 17 Août 1987, a commencé une intense période de transition de 26 ans qui finira en l’'an 2012 et fermera le cycle de 26000 ans. Dans ce cycle, nous commençons à marcher en ce que les Mayas appellent le Nouvel Age Itza, un âge de Lumière et de Sagesse dans la conscience de la quatrième dimension. Comme prédit, cette période de transition est un temps de purification et d'’intensification des fréquences énergétiques. C’'est un temps pour nous de se réveiller, pour se rappeler qui nous sommes réellement et commencer à intégrer nos corps de lumière, et réactiver nos aptitudes télépathiques naturelles. Les découvertes scientifiques modernes en rapport avec ces prophéties semblent rejoindre les conclusions de Bonita Luz.

 

 

prophetie15

 

Au planétarium de Fort Lauderdale, en Floride, des astronomes ont vérifié que nous terminons un cycle de 26000 ans qu'’ils appellent « l’'Effet de Chancellement » ( Wooble Effect ) en rapport avec la rotation elliptique de la Terre autour du soleil central de notre galaxie. Notons que l’'an 2013, annoncé par les anciens Mayas comme une date fondamentale pour l’'avenir de l’'humanité, est également retenue par de nombreux spécialistes comme la date qui verra l’'avènement de l’'ère du Verseau. Il est déjà intéressant de noter que l’'âge Maya d’Itza et l’'ère du Verseau semblent porteur du même message d’'espoir…

 

*** Des signes annonciateurs ? ***

 

 

prophetie17

 

Lorsque saint Marc interrogea le Christ pour connaître les signes annonciateurs de son retour, il déclara ( Marc, XIII, 8 ) : il y aura des tremblements de terre en divers lieux et des famines. Dans son Apocalypse, saint Jean voit un déferlement de tempêtes et d'’irruptions volcaniques. D’'énormes catastrophes climatiques s'’abattraient donc sur l'’humanité avant l’'Apocalypse et la fin de notre monde. Qu’'en est-il aujourd’'hui ? Pour les tremblements de terre, certains observateurs estiment que leur nombre a presque doublé depuis 1950 ! Ils surviennent de plus en plus souvent, sont de plus en plus destructeurs et frappent des régions jusque-là épargnées. D’'un point de vue météorologique, les données ne sont pas meilleures : des inondations catastrophiques, des orages d’'une rare violence, des cyclones semblent se succéder à un rythme de plus en plus rapide. Ainsi, de 1992 à 1993, en douze mois, les Etats-Unis ont subi pas moins de trois des plus grandes catastrophes climatiques de leur histoire. Doit-on voir dans ce climat « apocalyptique » les signes annonciateurs d’'une fin des temps imminentes ? Certains n'’hésitent pas à franchir le pas en rajoutant de surcroît les menaces d’'astéroïdes qui pourraient venir percuter la Terre ; ou bien encore une modification des champs magnétiques et un basculement de l’'axe de la planète. Cette inversion des pôles, qui s’est déjà produite dans le passé, entraînerait des séismes et raz de marée incroyables capables de rayer de la carte ou d’'engloutir des régions entières. D'’autres voient dans la prolifération des épidémies et l’'apparition de nouveaux virus toujours plus résistants un autre signe tangible d’une fin des temps imminentes…

 

*** Les bêtes apocalyptiques ***

 

 

prophetie17

 

La bête est une figure étrange de l’'Apocalypse. Dans le texte, deux mots grecs servent à la désigner : zôon et thêrion. Zôon ( l’'animal ) est le terme désignant les quatre créatures sacrées à tête de lion, de veau, d'’homme et d’'aigles. Jean (IV, 7 ) ; « La première bête était semblable à un lion, la deuxième à un veau, la troisième avait le visage d’'un homme et la quatrième était semblable à un aigle qui vole. » Comme les chérubins d’'Ezechiel, elles sont censées garder le trône de Jéhovah. Elles dérivent certainement de dieux assyriens comme Marduk ( taureau ailé ), Nébo ( à traits humains ), Nergal ( lion ailé ) et Ninib ( aigle ). Thêrion sert à désigner les bêtes sauvages. La première est celle qui monte de l'’abîme. Elle a 7 têtes et 10 cornes. La deuxième bête, la plus infâme représentée par le nombre 666, est souvent identifiée à l’'Antéchrist. Heureusement, elle sera vaincue par le verbe de Dieu…

 

*** Et si le prédicateur de l’'Apocalypse avait raison… ***

 

 prophetie18

 

 

Mardi 25 juillet 2000. Il est 16h45. Le feu du ciel s'’abat sur la région parisienne. Bilan de cette catastrophe : 113 morts. A quelques secondes près, les victimes se seraient peut-être comptées par milliers. Il aurait suffi que le Concorde d’'Air France s'’écrase quelques centaines de mètres plus loin, sur les immeubles de Gonesse. 14/12/2004- Le rapport d'enquête finale sur l'accident de juillet 2000 de Gonesse, remis aujourd'hui aux parties civiles, confirme que l'origine de l'accident est bien dû à la présence d'une lamelle en titane perdue par un DC 10 de Continental Airlines. Seulement, les débris du pneu qui a explosé ont perforé l'intrados de l'aile, révélant au passage un vice de conception. Un homme détient peut-être les clefs du mystères. Pourtant, il y a peu de temps, en 1999, il était la risée de tous les sceptiques et de l’'ensemble du monde scientifiques. Depuis, il s’'était muré dans le silence. Cet homme, c’'est Paco Rabanne. Il avait annoncé que la station spatiale Mir s'’écraserait sur Paris, causant la mort de milliers de personnes. Il avait précisé la date : le 11 août 1999, à 11h22, date de l’'éclipse totale du soleil. Alors que certains, croyant en ce prédicateur de l’'Apocalypse, s’attendaient au pire, rien ne s’'était passé. Rien ? Pas si sûr, justement !

 

 

prophetie19

 

 

Si on relit attentivement les prédictions que Paco Rabanne avaient faites dans son livre, 1999, le feu du ciel, on s'’aperçoit qu'’il reprend et interprète une centurie de Nostradamus :

 

 

« Au septième mois de 99, la ville qu’'arrose la Seine et la Marne sera détruite par métal rutilant, longue étincelle, mort de main militaire. »

 

 

prophetie20

 

 

Outre cette interprétation de Nostradamus, Paco Rabanne affirmait, à cette époque, avoir eu la vision de la catastrophe. Pour lui, il ne faisait aucun doute que la station Mir était en cause. Et que sa chute allait causer la destruction de Paris. Chacun sait aujourd’'hui que la station Mir s'’est écrasé le 10 mars 2001 dans l’'océan pacifique, près des îles Fidji après 13 années de bons et loyaux services autour de la Terre. Pratiquement un an jour pour jour après la date fatidique annoncée par le célèbre couturier, un objet rutilant, entouré d'’une longue étincelle, s’'abat bien sur la banlieue parisienne. Cet objet, c'’est le Concorde. Là où le mystère s’'épaissit, c’'est que Mir, en russe, signifie « la paix entre les peuple », ce qu'’on peut traduire aisément par « concorde ». La coïncidence est pour le moins troublante. Surprenant aussi la référence à la « main militaire », évoquée par Nostradamus et reprise avec encore plus de précision par Paco Rabanne. Le Concorde n’'est-il pas le seul avion commercial à utiliser les techniques aéronautiques de l’Armée ? En effet, toute sa technologie, qui lui permet de voler à deux fois la vitesse du son, comme les Mirages, par exemple, ne vient-elle pas en ligne directe des bureaux d’'études de l’'Armée et des grands constructeurs militaires ? Que penser alors, de cette troublante coïncidence ? Peut-on imaginer un seul instant, que Paco Rabanne, prophète selon certains, illuminé, selon d’'autres, ait vraiment eu la prescience de ce qui allait arriver ? Lui seul pourrait apporter la solution…

 

 


Crash du concorde, Gonesse 2000

*

 

http://architecture.relig.free.fr/apocalypse1.htm
http://www.dinosoria.com/prophetie_papes.htm
http://eschatologie.free.fr/docseglise/revelationsprivees/prophetiedespapes.htm
http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/tritheme/bio_tritheme.html
http://secretebase.free.fr/civilisations/ameriques/mayas/mayas.htm
http://gematrie.online.fr/666.htm
http://nostradamus.nostradamia.com/ 

 

*

La taverne de l’'étrange- 16 septembre 2006

 

Mise à jour le 26/9/2012

 
Dimanche 10 Septembre 2006 à 11h40 dans Les prophéties8 commentaire(s)