• LES PRINCIPAUX COULOIRS AERIENS DES OVNI

     

    Il est temps de reprendre le dossier fait par le Major Vonkeviczky grand expert des phénomènes aériens dans les années 70. Les Etats-Unis et les Nations Unis ont depuis réfléchit à l’évidence militaire qui se dégage de la crise du Moyen-Orient, à savoir la présence manifeste de forces d’intervention extra-terrestres ?

     

    Il n’est que de jeter un coup d’œil, en effet, sur les cartes dressées par le docteur Vonkeviczky pour se faire une petite idée de l’étrange concentration de ces mystérieuses présences en certains points stratégiques du monde, et surtout en Moyen-Orient. D’autant que les dernières observations d’OVNIS ainsi enregistrées portent sur les années de 1990 à 2004, et signalés par la grande presse et les organes classiques d’information. Il faudrait naturellement, pour que cette carte soit complète, y ajouter les manifestations consignées dans les dossiers tenus jalousement secrets par les puissances militaires concernées.

    Il n’en reste pas moins que la situation apparaît, de toute évidence, angoissante, puisque c’est sans nul doute sous la surveillance pratiquement constante d’OVNIS, d’une force d’intervention extraterrestre, que le matériel militaire en provenance du monde entier arrive, se concentre et s’entasse dans les pays du Moyen-Orient en plein réarmement. Aucun de ces mouvements ne peut donc leur échapper. Comme vous pouvez d’ailleurs le constater et le vérifier par vous-même à l’aide de la carte. Noter d’abord que tous les points-clés de la navigation et des routes vers le Moyen-Orient sont bien l’objet d’une surveillance particulière.


    Un premier « verrou du silence » est ainsi constitué, au nord-est, par le Skagerrak et le Kattegat, entre la Suède, la Norvège et le Danemark. Une vague très dense d’OVNIS s’est étendue, de plus sur la manche, en Belgique, et entre Douvres et Calais.

    Second verrou : la porte ouest de la Méditerranée. Gibraltar, semble fourmiller d’OVNIS. Et, de là, la route des cargos d’armes protégés par les flottes des Etats-Unis, procède de toute évidence selon un « alignement O.V.N.I. », qui commence à la côte espagnole, passe par Malaga, ensuite par les Baléares, la Corse et la Sardaigne, enfin la Sicile et le détroit  d’Otrante (porte de l’Adriatique), jusqu’à l’île de Rhodes, ensuite l’Irak directe.

    Troisième verrou : la sortie de la Mer Noire en Méditerranée. Le Bosphore et des Dardanelles sont couverts par de nombreux rapports d’observations d’OVNIS,  puis la Turquie, et l’Irak enfin. Nous avons ensuite le Golfe Persique, un endroit très particulier ; les interventions semblent venir du sud de l’Australie, exactement au détroit de Bass. Les fabricants et exportateurs d’armes seraient tout aussi clairement identifiables par les observations d’OVNIS. Depuis quelques années les centrales Nucléaires, et les sous-marins Nucléaires sont surveillés, par les observations en surface, nous pouvons presque savoir leurs positions dans les Océans, grâce au rapport fait par les navigateurs civiles. Une autre remarque concerne tout simplement, la surveillance des installations militaires, industrielles et énergétiques.

    Notons, par ailleurs, que les « vagues d’OVNIS », semblent former de véritable « couloirs » de vol. Au cours des trente dernières années, des milliers de rapports d’observations d’OVNIS ont été enregistrés. Et l’on a découvert, tout dernièrement, que la plupart de ces observations dessinaient, sur plusieurs continents, des axes de progression, des couloirs de vol, dont la direction générale sud nord se vérifiait année après année. Ces rapports d’observations proviennent d’Afrique du Sud (où se multiplient les repérages à haute et moyenne altitude), puis ces vols s’effectuent plus près du sol lorsqu’ils atteignent le Moyen-Orient et l’Europe, enfin vers le nord, et l’Arctique.

    Souvenons-nous enfin, c’est important, qu’en Russie et dans tout les pays de l’est européen, tout ce qui concerne les OVNIS, passe obligatoirement par la censure. Au Moyen-Orient,  parallèlement à la censure militaire, intervient aussi celle, politique, des différents gouvernements sans oublier celle qu’exerce l’orthodoxie de la foi musulmane qui a aussi son mot à dire sur les « phénomènes célestes ».


    Telle sont donc les conclusions, parfaitement officielles, de cette récente enquête portant sur les observations d’OVNIS, en Europe et au Moyen Orient, réalisée par l’international UFO Research(1) and Analytic Network.

     

     Claude Burkel pour la Taverne de l'étrange/Octobre 2010

     

    (1)Intercontinental JFO Research a Anytic

    Network Dir. Maj. (Ret.) Colman S.

    Vonkeviczky, MMSE,35-40,th Street,

    Suite4 – G, JACKSON HEIGHTS,N, Y.

    11372,  U.S.A.

    *

     
     
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :