• Les monstres des lacs

     Des monstres au  fond des lacs

     

    ogopogo01 



    Des créatures non identifiées apparaissent régulièrement à la surface des lacs Pour ne les citer, le fameux « Nessie » du Loch Ness, « Champ » du lac Champlain à New-York et une créature semblable ayant été signalée dans le lac de Van en Turquie. Illusions d’'optiques, affabulations ou espèces animales inconnues… ? L’'enquête est ouverte.

     

     

     

     ogopogo02

     

     

    C’'est l’'été. En cette mi-juillet 1974, une nageuse prend un bain matinal dans le lac Okanagan, au Canada. Elle ne s’'attend vraisemblablement pas à être dérangée. Soudain, un objet imposant et lourd heurte sa jambe. Lorsqu'’elle se retourne, la nageuse voit une créature énorme qui se dresse devant elle. Elle pense d'’abord qu’il s’agit d’une baleine. Mais curieusement, cette « baleine » se déplace comme un serpent.

     

     

    ogopogo03

     

    Selon son témoignage, l’'animal mesurait 7,5 à 9 mètres de long pour une largeur d’'environ 1,20 mètre. En nageant, il était animé de flexions verticales faisant régulièrement apparaître des segments d’'environ 5 mètres de long au-dessus de l’'eau. La peau était lisse, grise et foncée. Des bandes de couleur claire rayaient le dos du monstre et sa queue, tachetée, était pourvue d'’ailerons, comme celle d’'une baleine. L'’animal avançait à 5 ou 6 kilomètres à l’'heure, juste sous la surface de l’'eau. La nageuse était convaincue qu'’il ne s’'agissait ni d’'un poisson ni d’'un reptile. Le témoignage de cette personne n’'a rien d’'extraordinaire. Pour les riverains du lac Okanagan, l’'animal est presque devenu un « familier » ; d’'ailleurs, ils lui ont donné un nom affectueux, « Ogopogo ». En fait, l’'animal y est observé depuis plusieurs centaines d'’années. « Ogopogo » n’'est même pas un cas isolé. De tels monstres aquatiques ont été aperçus dans plusieurs lacs et rivières à travers le monde entier.

     

    *** Les chevaux-anguilles ***

     

     

     ogopogo04

     

    Ainsi signale-t-on des monstres similaires à l’'Ogopogo dans les lacs irlandais. Là-bas, on les appelle des chevaux-anguilles. Car, suivant les témoignages, ils auraient une tête de cheval surmontant un long corps sinueux. Le 22 février 1968, sept membres de la famille Koyne aperçurent un cheval-anguille de 3,50 mètres de long dans le Lough Nahooin. Une bête présentant le même signalement- peau lisse, glabre et noirâtre ; long cou ; queue présentant deux sinuosités verticales ; tête de cheval dotée d’'une corne- avait déjà été observé dans le Lough Fadda, dans la même région, en 1954. Ce qui est étonnant, c’'est que ces deux loughs- « lacs » en gaélique- semblent trop petits pour abriter de pareilles créatures. Mais il se peut que ces monstres soient amphibies, qu’ils puissent sortir de l'’eau, à la manière des phoques, et se déplacer sur terrain sec, migrant ainsi discrètement d'’un lac à l’'autre.

     

     

    N’'est-ce pas dans le Connemara ( Irlande ) qu’'on découvrit, à la fin du siècle dernier, une sorte d’'anguille géante dans la canalisation reliant le Crolan Douglr au Derrylea Lough ? A l’'époque, on n’'essaya même pas de l’'extraire des tuyaux. Et une fois la créature morte, on laissa même pourrir sa carcasse, gâchant ainsi cette chance rare de pouvoir étudier un exemplaire de ces monstres d'’eau douce.

     

    *** Les témoignages abondent...***

     

     

    ogopogo05 



    Même sans parler de preuves concrètes, le nombre de témoignages en provenance de divers endroits de la planète ne cesse de croître. Bien sûr, « Nessie », le monstre du Loch Ness, demeuré le plus médiatique de tous. Mais de nombreux autres animaux du même type, sans doute des descendants de serpents de mer- isolés du milieu marin dans les eaux fermées des lacs- sont signalés. Autre fameux serpent de lac : « Champ », le monstre du lac Champlain, situé à la limite de l’'Etat de New-York et du Vermont aux Etats-Unis. Il serait long de 4,5 à 12 mètres. De couleur marron, il serait doté d’un cou long et vertical, d’'une tête chevaline, et de deux ou trois bosses. Une photographie prise par Sandra Mansi, le 5 juillet 1977, à une distance de 30 à 45 mètres, fut examinée de façon très minutieuse par Paul Leblond, un océanographe de l’'université de Colombie-Britannique ( Canada ).

     

     

    ogopogo06

     

    Selon lui, les parties visibles émergeant de l’'eau et qui atteindraient de 5 à 17 mètres de long ne représenteraient qu’'une petite partie du monstre… qui aurait donc des dimensions dantesques.

     

     

    Une créature semblable a été signalée au lac de Van, en Turquie, en juin 1997. De 7 à 15 mètres de long, l’animal serait doté d’un long cou, de trois bosses et d’'une tête chevaline. Une vidéo amateur prise par un universitaire local, Unal Kozak, est censée montrer le monstre. Malheureusement, on ne distingue rien d’autre qu’une masse imposante, de couleur marron, se déplaçant sous l’'eau…. Ce pourrait être tout et n'’importe quoi.

     

        

     

    Un amateur filme la bête du lac Van en Turquie orientale. Des images du monstre du lac de Van ont été rapportés la première fois il y a environ deux ans, mais davantage de preuves ont été offerte ce mardi : les images d'amateur de mauvaise qualité de quelque chose désirent ardemment et se déplacer foncé au milieu du lac. Après chaque aperçu, les équipes de photographes professionnels ont loué des bateaux pour essayer d'immortaliser clairement la bète sur film, mais étaient non réussis chaque fois. Le sujet est devenu une hantise pour le jeune Unal Kozak, un aide d'enseignement d'université de Van qui avait parlé aux témoins oculaires depuis les premières observations. Se poster aux endroits où la plupart des observations ont été rapportées, Kozak indique qu'il a vu et a filmé le prétendu monstre à trois occasions. Kozak a également écrit un livre sur la créature, y compris des schémas du monstre basé sur les descriptions d'environ 1.000 témoins.

    Il dit que la créature fait d'environ 15 mètres (49.5 pieds) de long. L'opinion publique est divisée si la créature est un canular pour attirer des visiteurs dans une région en mal de touristes. La ville du Van est dans une région sous-développée de la Turquie orientale.

    Les images ont été envoyées à l'université de Cambridge pour l'examen, et on s'attend à ce que Jacques Cousteau, le biologiste marin mondialement-célèbre, visite et examine le lac.

    CNN June 12, 1997

        

     

    *** Des super-poissons de taille hors norme...***

     

     

     ogopogo07

     

    Les spécialistes des monstres marins se disputent autour de ces embryons de preuves pour déterminer à quelles créatures les monstres serpentiformes et au long cou ressemblent le plus. Mais, au même moment, d'’autres monstres d'’eau douce on pu être clairement identifiés. Il s'’agit de spécimens de poissons très répandus, mais se caractérisant par des proportions… anormales. Ainsi, durant de nombreuses années, une rumeur locale fit état de sinistres monstres décimant la population de canards sauvages, sur le lac Washington aux Etats-Unis. Le 5 novembre 1987, on sortit de l'’eau la carcasse d’un énorme esturgeon pesant 408 kg et mesurant 3,30 mètres de long ! http://tyron29.oldiblog.com/?page=photo&id=1061695 ) On pense que le poisson avait atteint l’'âge- faramineux pour cet animal- de 80 ans. Le plus curieux, c’'est que les esturgeons ne se nourrissent pas de volaille. Alors, qui a mangé les canards ?

     

     

     

    ogopogo08

     

    1984 : un autre « monstre » fait des ravages parmi les canards du lac Stafford, en Californie. Le 22 août, on y captura un gros esturgeon, cette fois-ci vivant. Il mesurait 2 mètres de long, et vivait sans doute depuis une trentaine d'’années dans le lac. La coïncidence est troublante.

    Mais les observations les plus spectaculaires en matière de poissons monstrueux viennent du lac Hanas, au nord-ouest de la région autonome du Xinjiang, à l’'ouest de la Chine. Selon les riverains, ce grand lac isolé abriterait depuis longtemps d’'énormes monstres aquatiques de couleur rouge. Ils ont été observés par un groupe d’'étudiants et un biologiste, le professeur Xiang Lihao. En effet, ce dernier vit un jour apparaître dans ses jumelles deux énormes masses rougeâtres qui se déplaçaient rapidement sous la surface de l’'eau. Pour le biologiste, ces créatures ressemblaient beaucoup à des saumons, mais d’'une taille extraordinaire, que le savant estimait à… 10 mètres environ. Une variété de saumon de grande taille, connue également sous le nom de « taimen », existe dans de nombreuses rivières de Chine septentrionale, mais leur taille ne dépasse jamais 2 mètres. Des études complémentaires sont actuellement en cours autour du lac Hanas pour tenter d’identifier ces poissons géants.

     

     

    ogopogo09

     

    Même si de nombreux monstres lacustres peuvent effectivement être identifiés comme étant des poissons, et même si la majeure partie des témoignages ne recouvrent en fait que des observations d’'animaux courants mal identifiés, ou encore des vagues de forme inhabituelle et de simples effets d'’optique, il n'’en reste pas moins que quelques observations restent difficiles à expliquer. Si elles étaient authentifiées, elles prouveraient sans conteste qu'’existent sous les eaux des lacs des créatures radicalement différentes de toutes celles que l’'on connaît aujourd’'hui.

     

     *** Zeuglodonte and C°...***

     

     

     

    ogopogo10

     

    Pour expliquer zoologiquement l’'existence des monstres lacustres serpentiformes, les spécialistes portent leur regard sur un passé lointain remontant à 25 millions d’'années, l’'époque présumée de la disparition des derniers zeuglodontides. Atteignant jusqu'’à 21 mètres de long, ces mammifères serpentiformes avaient vraisemblablement la possibilité de fléchir leur colonne vertébrale sur un plan vertical, comme les monstres lacustres actuels. Il est tout à fait possible que les zeuglodontes aient survécu, sachant qu’'aucune autre espèce animale n’a rempli leur niche écologique à leur disparition. Dans ce cas, comme nous avons affaire à un mammifère intelligent, il est plausible qu'’il soit parvenu à échapper à nos observations. Bien sûr, certains paléontologues doutent que les zeuglodontes aient de réelles ressemblances avec les animaux serpentiformes actuels. Mais l’'évolution a pu transformer ces descendants, mutation après mutation…

     

     

    ogopogo11

     

    A l’'heure actuelle, les seules preuves de l’'existence des monstres lacustres sont d'’ordres photographiques… Elles peuvent être facilement falsifiées. Jusqu'’à présent, aucun spécimen d’'une espèce inconnue n'’a été capturé. Le 12 juillet 1987 pourtant, on était tout près d'’attraper la preuve. Ce jour là, un animal serpentiforme de 14 mètres de long aurait été tué d’un coup de fusil dans le lac Manitoba ( Canada ). Le cadavre fut emporté rapidement et vendu à un acheteur anonyme pour 200 000 $. Une enquête a été menée… mais la carcasse n’'a jamais été retrouvée. Tant pis pour cette fois.…

     

     

     ptero

     

    http://secretebase.free.fr/etrange/monstres/serpentdemer/serpentdemer.htm

    http://perso.orange.fr/cryptozoo/vedettes/serpdemer.htm

    http://www.paranormal-fr.net/dossiers/grand-serpent-de-mer.php

    http://www.dinosoria.com/monstre_chinois.htm

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Monstre_du_Loch_Ness

    http://www.alchimia-magazine.com/lochness.htm

    http://alain.debord.club.fr/news/telex.htm

     

    La taverne de l’'étrange- 12 novembre 2006

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :