•  

     LA REALITE HISTORIQUE DE NOTRE PLANETE

     

    La réalité historique peut être considérée sous deux aspects. L’un – et il devient plus tard, histoire, grâce à des personnes qui mettent par écrit les informations qui concerne l’opinion générale qu’on appelle l’opinion publique, répandue auprès de chaque citoyen par les mass- médias. L’autre, par contre, a trait aux événements qui ne sont pas rendus publics. C’est le monde des agissements des loges secrètes qui entremêlent capital, politique, économie et religion. C’est à ce niveau que naissent les nations, que les guerres sont ourdies, que les présidents sont nommés ou éliminés s’ils ne fonctionnent pas.

     

    Pour le citoyen qui forme principalement son opinion et sa conception du monde à partir de ce que véhiculent les médias, tels que les journaux, la télévision, la radio, ou à partir des connaissances apprises à l’école ou de la littérature de Monsieur tout le monde, peu des choses dont je parle dans les pages suivantes lui seront familières. Il est facile de comprendre des pensées du style : Je n’ai encore jamais entendu parler de ça : Evidemment, les agissements d’une loge secrète n’atteignent leur but que s’ils restent secrets. L’existence à elle seule d’une loge secrète montre qu’il y a des choses qui ont une si grande importance aux yeux des frères de la loge que ceux-ci désirent les cacher aux yeux des autres hommes.

     

    QU’EST-CE QUE CELA PEUT DONC BIEN ÊTRE ?

     

    Ainsi que je vais le montrer, de nombreux frères de loges de sociétés secrètes différentes occupent des positions dont nous ne pouvons que rêver. Cela montre que quoi qu’ils vous cachent, c’est cela même qui les a amenés précisément à la position qu’ils occupent. Laisser-moi vous présenter un petit exemple pour que vous saisissiez ce que signifient ces positions de rêve :

    L’une des organisations principales qui tire toutes les ficelles aux USA est le CFR (COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS). Cette organisation à moitié secrète est sous la domination du syndicat Rockefeller et d’une société secrète européenne qui porte le nom de,  COMITE DES 300, (l’explication vous sera donnée plus tard).

    Entre autres noms de la liste des membres du « COMITE DES 300 »que j ai trouvé dans le livre du Dr. John Coleman intitulé, Conspiration Hierarchy, The Commitee of 300, j’ai lu le nom suivant : Sir Louden

    Il est représentant de la N.M. Rothschild Bank, à Londres.

    Ses autres titres sont les suivant : Président de conseil international de la Chase Manhattan Bank (Rockefeller). Président de la « Royal Dutch Petroleum », directeur de la « Shell Petroleum Compagny Lid » et administrateur de la « Ford Foundation ».

    Ceci montre que cet homme en 1994 réunissait à lui seul un pouvoir et une influence extraordinaires. Comment en est-il arrivé là ? Cela provient justement du fait qu’il est membre de sociétés et ordres secrets. Et, pour cause, du « Comités des 300 ». Et dans le « Comités des 300 » se trouvent 300 personnes de ce calibre (et Sir Louden n’est certainement pas le plus puissant). Pouvez-vous imaginer que les décisions prises par ces personnes en réunion puissent avoir une influence considérable sur notre histoire mondiale ?

    Ces personnes ont des secrets qu’elles cachent au public. Elles savent ce que nous ne savons pas et c’est la raison pour laquelle ceux qui s’appellent les ILLUMINATI (Les éclairés, ceux qui savent) détiennent une telle puissance. Ne voulez-vous pas savoir quels sont les secrets de ces ILLUMINATI… ?

    Leurs secrets sont presque tous en relation avec le passé de notre planète, avec la genèse et l’origine de l’homme (quand et comment), avec la raison de sa présence sur Terre, avec les OVNI et les conséquences qui s’ensuivent (OVNI, observation visuelle de nature inconnue). Telle est la désignation scientifique des Illuminatis. Ces engins en forme diverses, ils possèdent deux champs magnétiques inversement rotatifs et sont d’origine extra-terrestre ou terrestre. Je suppose que beaucoup parmi vous ne lisent pas avec plaisir le mot OVNI. C’est pour cela qu’il est important que nous ouvrions au nouveau, bien que le sujet des OVNIs ne soit pas si nouveau, bien au contraire. Aux Européens on donne, en effet, volontairement de fausses informations, comme à la plupart des gens sur Terre, quand il s’agit d’OVNIs. Et voilà que nous avons affaire aux illuminati qui contrôlent justement les médias.

    Et spécialement ici en Allemagne. Je vais vous faire comprendre au moyen d’un petit exemple que le thème des OVNIs a bien un fondement très réel et très terrestre :

    Il y avait, outre la « SOCIETE THULE », qui sera décrite en détail plus loin, un autre ordre secret dans le troisième Reich : la « SOCIETE VRIL ».Cette dernière s’occupait presque exclusivement de ce qu’on appelle communément les OVNIs et de leur construction. C’est pour elle qu’on travaillé Victor Schauberger et le Dr W.O. Schumann, Schriever, Habermohl, Miethe, Epp et Belluzo. La plupart des pilotes anglais et américains encore vivants se souviennent probablement de leurs réalisations comme des « Foo-Fighters ». Les travaux furent énormément accélérés lorsque, d’après leurs dires, une soucoupe, non terrestre fit, en 1936, une chute en Forêt-Noire sans pour autant être endommagée. (The Secret Information Network : Th Secret-Programme, p. 21 323 E.Matilija St. 110-128,Ojai CA 93023)

    Après avoir étudié attentivement la propulsion et relié ce savoir à celui déjà énorme de la Société VRIL sur l’implosion et l’antigravitation, on entama la construction de prototypes.

    Des réalisations telles que le « VRIL 7 », un hélicoptère supersonique en forme de disque (à ne pas confondre avec les V1 et V2, bombes autopropulsées à grand rayon d’action), étaient déjà si stupéfiantes que le « Stealth-Bomber » actuel de l’US AIR FORCE, ressemble presque à un jouet. Citons l’exemple du VRIL 7, réalisé par Richard Miethe, lequel, équipé de douze turbopropulseurs BMW 028, a atteint lors d’un essai en vol le 14 février 1944 à Peenemüde, après un décollage vertical, la hauteur de 24200m et en vol horizontal la vitesse de 2200 km/h. Dés la fin de 1942, on avait fabriqué plusieurs exemplaires de l’avion circulaire RFZ.6, nommé « Haunebu II.

    Son diamètre était d’environ 32 m, sa hauteur au centre de 11 m et sa vitesse de 6000 km/h à proximité de la Terre. Il avait une autonomie en vol de 55 heures, décollait à la vertical, il pouvait voler aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale et surtout en angle droit (ce qui caractérise la façon de voler des OVNIs aperçus partout dans le monde). Plus tard, d’autres VRILS furent, cependant, encore plus performants puisqu’ils permirent, au début de 1945, de faire le tour de la Terre en quelques heures. Un Haunebu II construit, plus tard, en version grand modèle, avait un diamètre de 120 m, dortoir intégrés. Mais pourquoi avoir fait ces dortoirs puisqu’il ne fallait que quelques heures pour faire le tour de la Terre ?

    Beaucoup d’entre vous vont maintenant se poser la question « Pourquoi Hitler n’a-t-il pas gagné la guerre s’il avait à sa disposition une telle technologie ? » Une des raisons est qu’un assez grand nombre de disques volants atteignaient des performances fantastiques en vol mais leur utilisation à des fins militaires était presque impossible. La cause en était la suivante : le champ magnétique crée par le mécanisme de lévitation procurait aux disques volants une sorte de bouclier de protection qui les rendait quasiment invincibles. Ce champ magnétique avait, cependant, l’inconvénient de ne pas permettre l’utilisation d’armes traditionnelles, car les projectiles ne pouvaient pas traverser sans frottement ce rideau magnétique. Les projets dépendaient de la Société VRIL et de la SS E IV (bureau d’études secrètes pour l’énergie alternative des SS). Cela signifie qu’ils n’étaient pas directement sous les ordres d’Hitler et du parti nazi ; en fait, ils n’avaient pas été élaborés à des fins proprement guerrières. Ce n’est que plus tard, quand la situation de l’Allemagne en guerre empira, qu’il fut question de faire entrer en action les disques volants.

    La plupart des hommes n’ont pas eu le moindre pressentiment des vrais buts de Hitler, de sa formation, des loges dont il était membre, de l’idéologie qu’il fit sienne. Ils ignoraient qui l’avait promu à cette position, qui le finançait et ne savaient rien des motifs cachés qui sous-tendaient cette Deuxième Guerre Mondiale. L’idéologie d’Hitler n’a rien à voir avec ce que nous désignons du nom de « réalité générale » ni avec ce qui est raconté dans les livres scolaires sur le troisième Reich. Hitler était un mystique, un occultisme jusqu’à la pointe des pieds, et il faut se situer dans cette optique pour comprendre ce qui se passa pendant le troisième Reich. Pour la plupart des historiens, matérialistes, les procès des criminels de guerre à Nuremberg étaient un mélange de contes de Grimm et de contes à dormir debout. Ils ne pouvaient pas mettre dans la peau des accusés et ils manquaient de connaissances préalables pour saisir ce que ces hommes racontaient. Dieter Rüggeberg l’expose avec justesse, en disant « Seul un occultiste peut en reconnaitre un autre ».

    Hitler et ces sociétés secrètes en savaient bien plus sur l’origine de l’homme, la constitution de la Terre, sur l’antigravitation, sur « l’énergie libre » que ce que l’on a enseigné jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi, de crainte que nous puissions découvrir ces secrets, les Alliés nous ont soustrait livres et écrits sur ces sujets ou nous ont même défendu de les lire. Ils s’assuraient ainsi de la possibilité de continuer à manipuler l’humanité. Les Alliés portaient un intérêt capital pour la technologie de la « Société Vril ». Ses découvertes avaient été gardées secrètes par le troisième Reich. Ce sont les Russes qui ont eu d’abord en mains les plans de construction. Les scientifiques, tel que Victor Schauberger et Werner von Braun, tombèrent entre les mains des Américain lors de l’opération « PAPERCLIP ».

    Le plus grand secret rattaché à la sûreté aux USA concerne aujourd’hui, les constructions d’engins volants développés selon ces plans (base 51). Ils furent, entre autres, un des motifs qui provoqua la mort de J.F. Kennedy.

    Il y eut encore différentes expériences menées pendant le troisième Reich. Les révéler maintenant déstabiliserait complètement la plupart des lecteurs attachés à leur conception du monde.

    Pourquoi la plupart d’entre nous n’en avons-nous pas entendu parler ? Citons, par exemple, l’édification de l’Etat allemand « NEUSCHWA-BENLAND » (la nouvelle Souabe) dans l’Antarctique pendant la deuxième Guerre Mondiale. Pourquoi l’amiral Richard E. Byrd a-t-il eu besoin de 4000 soldats américains armés, d’un porte-avions et d’un grand soutien militaire quand il alla explorer, en 1947, l’Antarctique ? Comment se fait-il qu’il n’en revint que quelques centaines d’hommes vivants ? Voilà des questions sans réponse.

    Pourquoi si peu de personnes n’ont jamais entendu parler ni de ces événements ni des développements de NIKOLA TESLA, dont font partie les machines à libre énergie, la transmission d’énergie sans fil, l’antigravitation, ainsi que la modification du temps au moyen d’ondes stationnaires ? Quelles en seraient les conséquences si nous avions accès à la connaissance des formes d’énergie libre, à celle de l’utilisation des OVNIs  qui n’ont pas besoin que d’un champ électromagnétique comme source d’énergie et si nous pouvions les utiliser pour notre propre usage, comme carburant par exemple. Cela signifierait que nous n’aurions plus besoin de nous servir d’essence. Il n’y aurait plus de déchets, donc plus de pollution.

    Nous n’aurions plus besoin de centrales nucléaires, les hommes ne pourraient plus être enfermés dans un pays derrière des frontières, et surtout nous aurions beaucoup de temps à notre disposition puisqu’il ne serait plus nécessaire de travailler autant pour payer les frais de chauffage, de courant, d’essence (nous pourrions, pendant ce temps, en profiter pour méditer, par ex. sur le sens de la vie).

    Et ces formes d’énergie-existent. Elles existent au moins depuis quatre-vingt ans et nous sont restées cachées.

    Pourquoi sont-elles tenues secrètes ? Parce que le biais de la mainmise sur l’énergie, la nourriture et en occultant des connaissances, il est possible d’exercer un contrôle sur les hommes de notre Terre. Si quiconque venait à découvrir et utiliser ces connaissances, les Illuminati ou d’autres égoïstes ne pourraient plus jouer aux tout-puissants. Les Eglises, les sectes, les drogues perdraient également de leur importance. Il est donc important pour les Illuminati que ces choses restent cachées du reste du monde, ainsi leur pouvoir leur permet de continuer à nourrir leur ego avide de puissance.

    Ceci n’était qu’un petit aparté pour montrer que le thème d’OVNIs est plus explosif et réel que beaucoup ne veulent l’admettre. La « stratégie moqueuse » de l’establishment anglo-américain a couté plusieurs milliards de dollars jusqu’ici pour que le sujet des OVNIs soit ridiculisé avec autant de succès par les mass media.

    Ajoutons ici que le premier commandement d’une loge secrète est de ne jamais citer le nom de la loge en public : prononcer même le nom d’un frère de loge est parfois passible de peine de mort (par ex. la 99ème loge).

    Quiconque prononçait, par ex. le dernier théorème de Pythagore, l’octagon, était passible de mort dans l’école secrète de Pythagore. L’octagon est une clef importante pour comprendre le Merkabah, (désignation du champ magnétique de l’homme), et apporte donc

    L’illumination, c’est-à-dire une solution aux problèmes que nous avons. (Mer- ka-bah= deux champs lumineux inversement rotatifs qui véhiculent corps et esprit = dématérialisation et éléportation du corps physique. Savoir tenir un secret est une force en soi. Cela permet de mener à bien des opérations sans se trouver face à des complications légales ou à un adversaire potentiel. Cela fait naître aussi un lien, d’un grand savoir, parmi ceux qui savent.

    A cet endroit, prenons connaissance de la scène capitale du « Nom de la Rose » d’Umberto Eco lorsque l’abbé aveugle demande à l’enquêteur William de Baskerville, Que voulez-vous vraiment ?

    Baskerville répond : Je veux le livre grec, celui qui, d’après vous n’a jamais été écrit. Un livre qui ne traite que de la comédie, que vous haïssez autant que le rire. Il s’agit probablement de l’unique exemplaire conservé du deuxième livre de la poésie d’Aristote. Il y a beaucoup de livres qui traitent de la comédie, pourquoi ce livre est-il précisément si dangereux ? L’Abbé de répondre : Parce qu’il est d’Aristote et qu’il va porter à rire,  Baskerville réplique : Qu’il a-t-il si inquiétant dans le fait que les hommes puissent rire ?

    L’abbé : Le rire tue la peur et sans peur il ne peut avoir de foi. Celui qui n’a pas peur du diable n’a pas besoin de Dieu.

    Cette phrase nous rapproche, plus que nous ne le pensons, de la solution à de nombreux problèmes qui sont nôtre sur cette planète. Beaucoup parmi vous le savent ou, j’espère, le découvrirons bientôt. Relisez donc une deuxième fois cette citation.

    Si une loge secrète trompe le public en lui mentant et en le manipulant pour accéder à un pouvoir politique et économique – aux dépens des autres, garder un secret peut devenir (cf. l’exemple précédent) un instrument de mort.

    Cela ne signifie pas que toutes les sociétés secrètes sont destructrices ou méchantes. Par exemple, une des nombreuses branches des FRANCS-MACON qui vit le jour après 1307 est issu des TEMPLIERS qui furent pourchassés par le Vatican sur l’ordre du roi français Philippe IV. Ceux qui purent échapper à l’arrestation et à la torture imposées par les inquisiteurs se réfugièrent surtout au Portugal, en Angleterre et en Ecosse. Là-bas, ils travaillèrent pendant des siècles en secret  pour apporter la justice au monde et pour faire avancer les droits de l’homme. Mais l’histoire montre que, d’un autre côté, des sociétés secrètes, telles que, le 33ème degré du Rite écossais des francs-maçons, peuvent être une force dangereuse capable de mettre en place des gouvernements de les renverser et de se servir d’alliances secrètes pour provoquer des bouleversements globaux.

    Enormément de livres ont eu pour sujet les ILLUMINATI mais hélas, ce qui me gêne, c’est qu’ils furent écrits très souvent par des fanatiques, qu’ils soient chrétiens, mormons, témoins de Jéhovah ou qu’ils soient fanatiques de droite ou de gauche.

    La bibliographie permet une étude autodidacte et vous invite à approfondir votre voyage de découverte à travers la jungle des informations. Ma rétrospective historique ne prend en considération que la pointe de l’iceberg ou, pour rester dans mon sujet, la pointe de la « Pyramide ».

    *

     

    Source :

    les sociétés secrètes et leur pouvoir au XXème et XXI ème siècle 

    de Jan van HELSING (interdit en France et dans beaucoup de pays)

     

     


    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     LES DESSOUS DE LA CRÉATION DE LA FEDERAL RESERVE


    En 1910, sept hommes se rencontrèrent sur l'île de Jekyll, au large des côtes de la Géorgie, aux États-Unis, pour mettre au point l'avènement de ce qui allait devenir la banque "nationale" américaine : la Federal Reserve. Nelson Aldrich et Frank Valderclip représentaient l'empire financier des Rockefeller. Henry Davidson, Charles Norton et Benjamin Strong représentaient J.P. Morgan. Paul Warberg représentait la dynastie européenne de la Banque Rothschild. Habituellement en concurrence acharnée, ils firent cette fois cause commune. 

    Ces trois puissantes familles étaient en réalité, sans le savoir, sous le contrôle de l'Ordre des Illuminés de Bavière, ceux que l'on a vulgarisés sous le nom d'illuminati. Et ce sont ces illuminati qui, après avoir fait acheter la White Star Lines par J.P. Morgan, ordonnèrent, en 1909, la construction du Titanic pour une raison que nous allons bientôt comprendre. Depuis le tout début, le luxueux paquebot était voué à un destin funeste. 

    Il se trouvait qu'un certain nombre de personnages influents n'étaient pas favorables au projet de création de la Federal Reserve. Benjamin Guggenheim, Isaac Strauss et John Jacob Astor s'opposaient à sa formation. Non seulement ces hommes – indiscutablement les plus riches au monde – étaient contre l'institution de la Federal Reserve mais, en outre, ils auraient usé de leur richesse et de leur influence pour faire éviter la Première Guerre Mondiale. On leur déroula le tapis rouge afin qu'ils embarquent pour le voyage inaugural du plus grand navire jamais construit. La campagne en faveur de « l'insubmersibilité » du Titanic promettait aux passagers un haut niveau de sécurité. Il fallait, en fait, que l'élimination du trio Guggenheim-Strauss-Astor ait lieu d'une manière si absurde que personne ne puisse penser à un meurtre. 

    Le capitaine du Titanic s'appelait Edward Smith. C'était un initié illuminati qui travaillait pour J.P. Morgan. Lorsque le navire appareilla de Southampton, dans le Sud de l'Angleterre, un photographe irlandais du nom de Francis Browne, prêtre jésuite, se trouvait à bord pour la première partie du voyage entre Southampon et Queenstown, en Irlande. Celui qui deviendra l’une des personnalités les plus puissantes de l'Irlande était le maître spirituel d'Edward Smith. Francis Browne profita de la première partie de la traversée pour photographier les victimes. Il en profita probablement aussi pour rappeler au capitaine les implications de son serment et, le matin suivant, lui souhaita bon vent… Le capitaine Smith avait une foi inébranlable en son supérieur. Browne l'instruisit sur ce qu'il devrait faire une fois rendu dans les eaux de l'Atlantique Nord. Cela faisait 26 ans que le capitaine Smith voyageait dans l'Atlantique Nord. C'était le plus grand spécialiste au monde de ces eaux froides. Le capitaine savait très bien pourquoi ce navire avait été construit. Il avait toujours été convenu qu'il coulerait lors de son premier voyage. Par une nuit sans lune, il donna, en secret, l'ordre de propulser le Titanic à pleine vitesse, soit 22 nœuds, à travers une gigantesque zone de glace d'une surface de 80 miles carrés ! Il savait parfaitement qu’il s’y trouvait des icebergs. Il avait reçu des ordres et rien ne l'aurait fait dévier de sa mission. 

    Les agissements du Capitaine Smith au cours de ses dernières heures ne furent pas dignes de sa fonction. Il semblait toutefois lutter contre sa conscience. Devait-il se conduire en brave capitaine, ou obéir à son maître et couler le navire ? 

    On avait fait en sorte qu'il n'y ait pas assez de canots de sauvetage. Dès la collision, la plupart des canots furent mis à flot avec seulement quelques passagers à leur bord : des femmes et des enfants. On envoya des fusées éclairantes blanches. Or les bateaux qui croisaient à proximité pensèrent qu'il y avait une fête à bord puisque les fusées de secours sont habituellement rouges. Ces exemples n'illustrent pas l'arrogance d'un équipage qui croyait le Titanic insubmersible. Non ! Ces défaillances étaient programmées. Ces riches parmi les riches qui s'opposaient à la mise en place de la Federal Reserve périrent au beau milieu des classes moyennes et défavorisées. Le navire insubmersible, le palace flottant avait été conçu pour devenir leur tombeau. Le naufrage du Titanic reste peut-être le plus grand désastre du 20ème siècle, après les deux guerres mondiales. 

    Le 14 avril (la même date que celle de l'assassinat d'Abraham Lincoln) de l'année 1912, le Titanic heurta un iceberg et toute opposition à la Federal Reserve fut gommée. En décembre 1913, l'institution bancaire vit le jour aux États-Unis. Huit mois plus tard, grâce à la Federal Reserve, les illuminati disposaient de suffisamment de fonds pour déclencher la Première Guerre mondiale. 

    Commentaire du C.R.O.M.: Faire construire et couler le plus grand navire du monde rien que pour éliminer trois individus ? Voilà qui fera sourire nombre de sceptiques rationalistes. Pourtant les initiés savent que la probabilité de réussite d'une action est proportionnelle au sacrifice qui est accepté en vue de sa réalisation. La fameuse devise "la fin justifie les moyens" peut aussi être comprise comme "la grandeur de la fin nécessite des moyens équivalents". Or, magiquement parlant, tuer les trois hommes les plus riches de la planète n'est pas une mince affaire. 

    L'histoire secrète de ce monde montre, en tout cas, que les hautes sphères de l'Ordre Mondial n'ont jamais hésité à perdre de grandes quantités d'argent – voire à sacrifier certains des leurs – pour faire avancer leur plan. Étant donné que la mise en place de la Federal Reserve pouvait leur assurer, à terme, le contrôle de toutes les richesses de la planète, qu'avaient-ils à perdre ?


    source : http://www.crom.be/article.php?id=46

     

     
    Pin It

    3 commentaires
  • Les sociétés secrètes

    Les Illuminati sont une "élite dans l'élite". C'est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des "Maîtres du Monde". La plupart de ces organisations ont un siège social et des membres dont on connaît l'identité. Mais les membres des Illuminati ne sont pas connus de manière certaine, même si certains noms circulent avec insistance.

    Il s'agit de grandes familles capitalistes ou issues de la noblesse, comme par exemple les Rothschild, les Harriman, les Russel, les Dupont, les Windsor, ou les Rockefeller (notamment l'incontournable David Rockefeller, également co-fondateur du Groupe de Bilderberg et du CFR). Les Illuminati existent sous leur forme actuelle depuis 1776, date de fondation de l'Ordre des Illuminati en Bavière par Adam Weishaupt, un ancien Jésuite. A cette époque, leur projet était de changer radicalement le monde, en anéantissant le pouvoir des régimes monarchiques qui, à cette époque, entravaient le progrès de la société et des idées. La Révolution Française et la fondation des Etats-Unis auraient été des résultats de leur stratégie.

    Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir sur la population. La création des Illuminati marquait le lancement d'un Plan conçu pour se dérouler sur plusieurs siècles, en utilisant le contrôle du système financier naissant pour parvenir une domination totale sur le monde. La réalisation du Plan s'est ensuite transmise comme un flambeau de génération en génération, au sein d'une élite héréditaire d'initiés qui ont su adapter le Plan aux évolutions technologiques, sociales, et économiques.

    Contrairement aux autres organisations des Maitres du Monde, les Illuminati ne sont pas un simple "club de réflexion" ou "réseau d'influence". Il s'agit d'une organisation dont la véritable nature est ésotérique ou "occulte". Les dirigeants politiques ou économiques se présentent au public comme des personnes éminemment rationnelles et matérialistes. Mais le public serait étonné d'apprendre que certaines de ces personnes participent à des cérémonies étranges, dans des sociétés secrètes où se perpétuent le culte des dieux égyptiens et babyloniens: Isis, Osiris, Baal, Moloch, ou Sémiramis.<o:p></o:p>

    Le terme "Illuminati" signifie littéralement "les Illuminés" (du latin "illuminare": illuminer, connaître, savoir).<o:p></o:p>

    Les Illuminati se considèrent en effet comme détenteurs d'une connaissance et d'une sagesse supérieure, héritées de la nuit des temps, et qui leur donne une légitimité pour gouverner l'humanité. Les Illuminati sont la forme moderne d'une société secrète très ancienne, la "Fraternité du Serpent" (ou "Confrérie du Serpent"), dont l'origine remonte aux racines de la civilisation occidentale, à Sumer et Babylone il y a plus de 5000 ans.<o:p></o:p>

    La civilisation qui domine le monde aujourd'hui est en effet la prolongation de la civilisation Sumérienne, qui a inventé tout ce qui caractérise la civilisation occidentale: l'administration d'état, l'argent, le commerce, les taxes et les impôts, l'esclavage, les armées organisées, et une expansion fondée sur des guerres perpétuelles et l'asservissement des autres peuples. Ce fut aussi la première civilisation à détruire son environnement. Pratiquant une agriculture intensive après avoir inventé l'irrigation, les civilisations Sumérienne et Babylonienne ont transformé des prairies verdoyantes en un désert qui est aujourd'hui l'Irak.

    Depuis Sumer et Babylone, la Fraternité du Serpent s'est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les époques, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les "écoles de mystère" égyptiennes et grecques, l'église chrétienne de Rome (utilisée comme "véhicule" par la "Fraternité" pour s'implanter en Europe), les Mérovingiens (d'où le personnage "Mérovingien" dans le film "Matrix"), les Templiers (et leurs nombreuses ramifications - Franc- Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jerusalem, Ordre de Malte...), et enfin les "Illuminati" et les organisations qui y sont rattachées. Le symbole des Illuminati est présent sur les billets de 1 dollar: une pyramide dont le sommet (l'Elite) est éclairé par l'oeil de la conscience et domine une base aveugle, faite de briques identiques (la population). Les deux mentions en latin sont très significatives.

    "NOVUS ORDO SECLORUM" signifie "nouvel ordre pour les siècles". En d'autres termes: nouvel ordre mondial. Et "ANNUIT CŒPTIS" signifie: "notre projet sera couronné de succès".

    Les sociétés secrètes

     

    http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

    Illuminati sur wikipedia

    « Illuminati » est le nom de plusieurs groupes, contemporains et historiques, réels et fictifs, avérés et prétendus. Plus communément, le terme « Illuminati » se réfère spécifiquement aux Illuminati de Bavière, une importante société secrète de l'époque du siècle des Lumières. Cependant, de nos jours, il fait référence à une organisation conspiratrice, supposée, agissant dans l'ombre du pouvoir, contrôlant prétendument les affaires du monde au travers des gouvernements et des grandes multinationales, souvent décrite comme l'incarnation moderne des Illuminati de Bavière. Dans ce contexte, Illuminati fait souvent référence au nouvel ordre mondial. Nombre de ceux convaincus de la théorie du complot prétendent que les Illuminati, sont les cerveaux des évènements qui conduiront à l'établissement de ce fameux « nouvel ordre mondial ».

    *** Origines ***

    Comme Illuminati (au singulier, Illuminatus) signifie en latin « ceux qui sont éclairés », donc par extension « mystiques », il est normal que plusieurs groupes sans rapport historique aient été identifiés aux Illuminati. La désignation d’Illuminati a aussi été utilisée dès le XIVe siècle par les Frères de l'Esprit libre, et au XVe siècle par d’autres adeptes qui prétendaient que la « lumière illuminante » venait, non pas de la communion avec l'être absolu mais d'une source secrète.

    *** Les Alumbrados d'Espagne ***

    Aux plus anciens groupes d'Illuminati appartiennent les Alumbrados d'Espagne.

    L'historien Marcelino Menéndez y Pelayo (1881) a découvert leur nom, apparaissant peu avant 1492 (sous la forme Iluminados en 1498), mais il leur donnait une origine gnostique et pensait que leur idéologie était encouragée en Espagne à travers des influences italiennes. Un de leurs plus anciens dirigeants, une fille d'ouvrier, née à Salamanque, est connue sous le nom de « La Beata de Piedrahita » et a été conduite au tribunal de l'Inquisition en 1511. En effet, elle prétendait tenir des conversations avec Jésus et la Vierge Marie. D'importants protecteurs l'ont sauvée d'une dénonciation rigoureuse. Ignace de Loyola, qui étudiait à Salamanque en 1527, avait présenté une marque de sympathie aux Alumbrados devant une commission ecclésiastique ; mais il écopa seulement d'une remontrance. D'autres n'ont pas eu cette chance. En 1529, une congrégation d'adhérents à Tolède a dû subir la flagellation et l'emprisonnement. S'ensuivit un siècle de grande rigueur. L'Inquisition fit de nombreuses victimes parmi les Alumbrados, particulièrement à Cordoue.

    *** Les Illuminés de France ***

    Le mouvement, portant le nom Illuminés, semble avoir gagné la France depuis Séville (Espagne) en 1623. Au début de 1628, deux religieuses qui avaient rejoint l'abbaye de Maubuisson sont démasquées par la mère supérieure, Angélique Arnauld, et livrées au bras séculier. Ce mouvement a séduit quelques disciples en Picardie qui ont fait la rencontre en 1634 de Pierre Guérin, le curé de Saint-Georges de Roye, dont les disciples, appelés les Guérinistes, furent exécutés en 1635. Un siècle plus tard, un autre corps d'Illuminés, encore plus obscur, s'est implanté dans le sud de la France et a persisté jusqu'en 1794. Ce groupe avait des liens avec ce que les Britanniques appelaient les French Prophets (Prophètes français), des descendants des Camisards (protestants calvinistes cévenols).

    *** Les Rosicruciens ***

    Les Rosicruciens constitueraient un autre groupe d'Illuminati, dont l'origine remonterait à 1422. Cependant, le groupe de la Rose-Croix n'est mentionné avec certitude dans les documents historiques qu'à partir de 1614. Il s'agirait d'une société secrète ou semi-secrète qui affirme combiner, avec les mystères de l'alchimie, la possession des principes ésotériques de la religion. Leurs positions sont consignées dans trois « manifestes » anonymes de 1614, nommés:

    -la Fama Fraternitatis (Proclamation de la Fraternité de la Rose-Croix)

    -le Confessio Fraternitatis (Témoignage de la FRC)

    -Les Noces Alchimiques de Christian Rose-Croix.

    Ces textes, d'une profonde spiritualité sont mentionnés dans le Dictionnaire universel des sciences ecclésiastiques (Paris, 1825). Pour autant que ces textes puissent se comprendre, compte tenu de leurs aspects parfois ésotériques, le but revendiqué par les Rose-Croix du XVIIe siècle est la regénération de l'Être humain, de la Société, des Arts, des Sciences et de la Religion, par un retour aux sources du pur christianisme qu'ils professaient. L'existence des premiers rose-croix ne peut être que soupçonnée et n'a toujours pas été démontrée. La rédaction des trois « manifestes » rosicruciens semble être dûe à un pasteur de Tubingen, Johann Valentin Andreae, homme brillant et inspiré de l'époque de la Renaissance. Certains ordres rosicruciens se réclament aujourd'hui de l'héritage des Templiers. Il est certain que les idéaux de la Rose-Croix et ceux de la Chevalerie inspirèrent les « hauts grades » de la franc-maçonnerie.

    *** Les Martinistes ***

    Plus tard, le titre d'Illuminati a été appliqué aux Martinistes français, un groupe qui a été fondé en 1754 par Martines de Pasqually. Il a été imité par les Martinistes russes, dirigés vers 1790 par le professeur Schwartz de Moscou. Ces deux mouvances étaient occultes, cabalistiques et allégoristes, s'inspirant des idées éclectiques de Jacob Boehme et Emanuel Swedenborg.

    *** Les Illuminati de Bavière ***

    Un mouvement éphémère de libres penseurs républicains, la plus radicale mouvance du siècle des Lumières. Ses membres lui donnaient le nom d'Illuminati, mais ils s'appelaient eux-mêmes les Perfectibles. Ce groupe a été fondé le 1er mai 1776 par l'ancien jésuite, Adam Weishaupt († 1830), professeur de droit canonique, et par le baron Adolph von Knigge, à Ingolstadt dans le royaume de Bavière (désormais intégré à la République Fédérale d'Allemagne). Le groupe s'est d'abord appelé l'Ordre Illuminati, puis l'Ordre des Illuminati, et enfin les Illuminati de Bavière. Dans l'État conservateur de Bavière, où l'Électeur progressif et éclairé Maximilien III Joseph fut remplacé en 1777 par son héritier conservateur Charles Théodore, et qui était dominé par l'Église catholique et l'aristocratie, une telle organisation ne tardait pas à être supprimée par le pouvoir en place. En 1784, le gouvernement bavarois bannit toutes les sociétés secrètes qui incluaient les Illuminati et les francs-maçons. La structure des Illuminati s'écroule rapidement, mais pendant son existence, de nombreux intellectuels influents et des personnalités politiques progressistes en ont fait partie.

    Les sociétés secrètes

    Ses membres, issus tout d'abord de la franc-maçonnerie, devaient obéissance à leurs supérieurs. La secte des illuminés de Bavière était structurée et organisée en trois classes et treize grades :

    Première classe – Pépinière :

    Cahier préparatoire

    Noviciat

    Minerval

    Illuminé Mineur

    Deuxième classe – Franc maçonnerie:

    Apprenti

    Compagnon

    Maître

    Illuminé Majeur ou Novice Ecossais

    Chevalier Ecossais

    Troisième classe – Mystères:

    Petits Mystères- Prêtres

    Petits mystères- Princes

    Grands Mystères- Mages

    Grands Mystères- Roi

    Dans chaque classe les adeptes étaient chargés de se surveiller mutuellement, et de recruter de nouveaux adeptes pour l’ordre. Des relations avec les loges maçonniques ont été entreprises à Munich et Freising en 1780. L'Ordre avait des ramifications à travers toute l'Europe, mais il n'a jamais excédé 2000 membres. Cet ensemble séduisait également des hommes de lettres, comme Goethe et Herder, et même les ducs de Gotha et de Weimar. Une rupture interne au mouvement a précédé sa chute, qui est devenue effective avec un édit du gouvernement bavarois en 1785. Citations du fondateur Adam Weishaupt : « Nous devons tout détruire aveuglément avec cette seule pensée : le plus possible et le plus vite possible ». « La grande force de notre Ordre réside dans sa dissimulation ; qu'il n'apparaisse jamais sous son nom propre, mais toujours sous le couvert d'un autre nom, d'une autre activité… »

    *** Effets culturels ***

    Malgré la durée de vie de l'organisation, les Illuminati de Bavière ont toujours eu une image ténébreuse dans l'histoire populaire, à cause des écrits de leurs opposants. Les allégations lugubres de théories conspirationnistes qui ont façonné la vision de la franc-maçonnerie ont pratiquement occulté les Illuminati. En 1798, l'Abbé Augustin Barruel publia les Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme qui soulignaient la théorie d'une grande conspiration regroupant les Templiers, les Rosicruciens, les Jacobins et les Illuminati.

    Simultanément et de manière indépendante, un Maçon écossais et professeur d'histoire naturelle, John Robison sortait en 1798 Les preuves d'une conspiration contre l'ensemble des religions et des gouvernements d'Europe. Quand il vit le travail similaire réalisé par Barruel, il ajouta une multitude de notes pour compléter son essai. Robison prétendait montrer la preuve d'une conspiration des Illuminati œuvrant au remplacement de toutes les religions par l'humanisme et de toutes les nations par un gouvernement mondial unique.

    Plus récemment, Antony C. Sutton suggèra que la société secrète Skull and Bones (littéralement : crâne et os) avait été fondée par la branche américaine des Illuminati. Robert Gillete a défendu l'hypothèse que ces Illuminati auraient finalement l'intention d'établir un gouvernement mondial par des procédés criminels tels que l'assassinat, la corruption, le chantage, le contrôle des banques et des pouvoirs financiers, l'infiltration de gouvernements, mais également en soutenant des guerres et des révolutions pour placer leurs propres membres dans les hautes sphères de la hiérarchie politique. D'autre part, Thomas Jefferson affirmait que les Illuminati avaient l'intention de propager l'information et les principes de la vraie moraleréférence souhaitée. Il attribuait la discrétion des Illuminati à ce qu'il appelait « la tyrannie du pouvoir et des clercs ».

    Sutton et Jefferson semblaient d'accord pour dire que les ennemis des Illuminati étaient les monarques d'Europe et l'Église. Barruel pensait même que la Révolution française de 1789 a été fomentée et contrôlée par les Illuminati par l'intermédiaire des Jacobins. Et plus tard les théoriciens conspirationnistes ont aussi trouvé la responsabilité des Illuminati dans la Révolution russe de 1917 bien que l'ordre ait été officiellement dissout en 1790.

    *** Les Illuminati après 1790 ***

    Plusieurs sources sont persuadées que les Illuminati de Bavière ont survécu et qu'ils existent probablement encore. Les théoriciens conspirationnistes mettent l'accent sur le lien entre les Illuminati et la franc-maçonnerie. Une autre hypothèse insinue que les Pères fondateurs des États-Unis - dont certains étaient francs-maçons - étaient corrompus par les Illuminati. Le billet de un dollar représente une pyramide dont le sommet (l'Elite) est éclairé par l'œil de la conscience et domine une base aveugle. En dessous sont inscrites les devises suivantes : Annuit cœptis (Notre projet sera couronné de succès) et Novus Ordo Seclorum (Nouvel ordre séculier - non religieux donc). Ces symboles du grand-sceau des États-Unis sont cités comme exemples de l'omniprésence des Illuminati qui suivent d'un œil attentif les Américains. Il s'agit cependant de symboles ésotériques courants, apparus antérieurement aux Illuminati.

    Le nombre romain à la base de la pyramide (MDCCLXXVI) signifie 1776 en chiffres arabes, année de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique mais également de fondation des Illuminati de Bavière. Peu de preuves tangibles permettent de vérifier que le groupe fondé par Adam Weishaupt ait survécu au XIXe siècle. Cependant, plusieurs groupes ont repris leurs rites, se réclamant des Illuminati, comme l'Ordo illuminatorum (latin), Die erleuchteten Seher Bayerns (allemand), The Illuminati Order (anglais) et bien d'autres. Aujourd'hui, la dénomination illuminati est souvent utilisée aux États-Unis dans les théories du complot pour désigner les conspirateurs du « nouvel ordre mondial ». Il constitue en soi un terme générique pour désigner le noyau dur des « maîtres du monde » inconnus et lier entre elles différentes hypothèses conspiratrices pour unifier diverses théories en une théorie du complot à long terme pour le contrôle total. Dans ce cadre, le terme illuminati peut survenir lorsqu'une théorie dérive vers des spéculations invérifiables, et prend le relais des théories visant des organismes connus tels que le conseil des relations étrangères (CFR), le Groupe de Bilderberg, la Commission Trilatérale, les Skull and Bones, le Bohemian Club, etc.

    *** Les mouvances récentes ***

    Société des Illuminés d’Avignon : constituée par Dom Antoine Joseph de Pernetti en 1786.  La Ligue mondiale des Illuminati : fondée par Léopold Engel en 1893 sur la base de l’Ordre des Illuminés réactivé par Théodore Reuss en 1880. L’Ordre des Illuminati : fondé en 1988 par Solomon Tulbure.

    Orden Illuminati - Illuminati Order : créé en Espagne en 1995 par Gabriel Lopez de Rojas.

    The Order of Illuminati : fondé en 1999 par maitre Paolo Bortel.

    *** Les Illuminati dans la culture populaire ***

    L'histoire des Illuminati a influencé la culture populaire dans plusieurs domaines. Ces récupérations sont souvent satiriques, humoristiques, voire de pure fiction : Illuminatus !, de Robert Shea et Robert Anton Wilson, est un livre trilogique de science-fiction publié dans les années 70. Il est considéré par la communauté hacker comme un livre culte. Le groupe occulte des Illuminés de Thanateros a certainement été lui-même inspiré par ce livre. Ils se sont en effet présentés comme les héritiers des Illuminati, du moins de leur esprit.

    On retrouve les illuminati ainsi que des hypothèses sur la création et l'origine de leur ordre dans Le Pendule de Foucault, le roman d'Umberto Eco.

    Anges et démons, de Dan Brown.

    Dans le film Tomb Raider, l'héroïne combat les Illuminati.

    Dans la série animée Gargoyles (production Buena Vista - Disney), les héros affrontent David Xanatos, membre de la confrérie des Illuminati.

    Dans le célèbre roman-feuilleton d'Alexandre Dumas, Joseph Balsamo et les suites (Le collier de la Reine, Ange Pitou, La comtesse de Charny et Le chevalier de Maison-Rouge), la société des Illuminés fomente un complot pour détruire toute les monarchies avec leur devise : « Lillias Pedibus Destrue » (foule le lys au pied).

    Dans les jeux vidéo Resident Evil 4 et Deus Ex, les Illuminati tiennent une place importante.

    Dans la bande dessinée New Avengers (et par extension dans les autres BD de la compagnie Marvel), les représentants des différentes factions super-héroïques et races cachées de la planète forment une société secrète nommée les Illuminati. Ses membres sont : Namor (le prince des mers, un atlante), Flèche Noire (roi de la race des Inhumains), Charles Xavier (fondateur des X-Men et un des plus puissants mutants du monde), Reed Richards (Mister Fantastic, chef de l'équipe d'aventuriers les 4 Fantastiques) et Anthony Stark (l'industriel milliardaire, super-héros en armure sous le nom d'Iron Man).

    Les frères rappeurs New-Yorkais Necro et Ill Bill mentionnent souvent les Illuminati dans leurs chansons. Ils travaillent en ce moment sur un projet d'album intitulé « Secret Society » sur le thème des Illuminati.

    Les Arcanes du chaos par Maxime Chattam.

    Dans le jeu vidéo "Area 51", les Illuminati sont présents tout au long du scénario, notamment dans les vidéos débloquées après chaque mission dans lesquelles s'exprime Mr. White, le leader d'un groupe d'Illuminati, à propos de l'organisation du Nouvel Ordre Mondial.

    *** Références aux Illuminati dans l'art ***

    Dan Brown, célèbre auteur du Da Vinci Code, s'est basé sur une partie de cette théorie pour bâtir l'histoire de son roman Anges et Démons.

    Tomb Raider, le film, avec Angelina Jolie, a pour méchants les Illuminati.

    Malice Mizer, groupe de musique gothique japonais, a sorti un single nommé tel.

    Phenomenum, Bande dessinée des éditions Glénat, Marc Védrines (Dessinateur) Jérémie Kaminka (Scénariste), inspiration libre mais bien référencée.

    From Hell, film réalisé par Allen Hughes, avec Johnny Depp donne un aperçu des mystères de ces organisations dans le Royaume-Uni du XIXe siècle.

    Le film 23 de Hans Christian Schmid est basé sur la croyance d'un jeune homme à l'existence des Illumaniti.

    Le jeu vidéo Deus Ex et sa suite Deus Ex: Invisible War font référence à l'existence d'une organisation qui n'est autre que celle des Illuminati. Le joueur s'allie d'ailleurs temporairement à eux, afin de lutter contre un groupe plus dangereux encore, les Majestic 12, autres figures emblématiques de la théorie du complot.

    Le groupe de métal allemand Gamma Ray, composé notamment de Kai Hansen, a sorti l'album « No World Order » en 2001. On peut voir le symbole des Illuminati sur la pochette. Les premières paroles de l'album sont « Illumati, you'll never take control » (« Illuminati, vous ne prendrez jamais le contrôle ») et une piste porte le nom de « New World Order ».

    Le manga Fullmetal alchemist fait référence aux Illuminati de façon très indirecte. En effet, le pays d'Amestris serait dirigé par les Homonculus et leur chef « Father ». Leurs symboles : un ouroboros mais surtout un œil violet.

    Les frères rappeurs Necro et Ill Bill font très souvent référence aux Illuminati dans leurs chansons. Ils prévoient en ce moment la sortie d'un album nommé « Secret Society » pour traiter exclusivement de ce sujet.

    Le groupe de Fusion Metal français Annuit Coeptis, reprend la devise Illuminati tout d'abord dans un but polémique ensuite dans un but ironique « notre projet sera couronné de succès ». Le groupe fait allusion directement à l'ordre dans une chanson intitulé « l'œil ».<o:p></o:p>

    *** Bibliographie ***

    René Chandelle, Au delà des Anges et Démons, le secret des Illuminati et la grande conspiration mondiale, Éditions Exclusif, 2006. ISBN 2848910542

    Marie-France Etchegoin- Frédéric Lenoir, Code Da Vinci : l'Enquête, éd. Robert Laffont, coll. Points P1484, Paris, 2006.

    René Le Forestier, avec Les illuminés de Bavière et la Franc-maçonnerie allemande (1915).

    Monika Neugebauer-Wölk & Hermann Schüttler, Die Korrespondenz des Illuminatenordens. vol. 1, 1776-81, Éd. Reinhard Markner, Tübingen, Max Niemeyer, 2005. - ISBN 3-484-10881-9

    Jean Racine Abrégé de l'histoire de Port Royal (1767, rééd. 1994) - Éd. de la Table Ronde, Petite Collection Vermillon, Paris. ISBN 2-7103-0604-2. Fait allusion aux événements de l'abbaye de Maubuisson.

    John Robison, Proofs Of A Conspiracy ISBN 0944379699

    Pierre-André Taguieff, La foire aux Illuminés : Ésotérisme, théorie du complot, extrémisme, Éditions Mille et une Nuits, 2005. ISBN 2842059255

    Les sociétés secrètes

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Illuminati

    La taverne de l’étrange- 24 septembre 2007 

    Pin It

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique