• Hoosac tunnel, le plus sanglant de tous les temps par Gentside Voyage

     

    Ce tunnel traversant les monts Hoosac dans le Massachussets renferme des histoires terrifiantes...

    Hoosac tunnel est l'un des tunnels les plus sanglants de tous les temps...  La construction de ce tunnel débuta en 1851 pour se terminer en 1875, il est le deuxième tunnel le plus long du monde du XIXème siècle après celui du Mont-Cenis dans les Alpes françaises, long de presque 14 kilomètres. Ce tunnel a été réalisé par l'industriel et entrepreneur Alvah Crocker et sa compagnie, la Fitchburg Railroad. Le tunnel ferroviaire Hoosac, d'une longueur de 7,6 kilomètres traverse les monts Hoosac d'ouest en est dans le Massachusetts, aux Etats-Unis.

     Ce tunnel renferme des faits terrifiants...

    Plus de 200 ouvriers ont perdu la vie durant la construction suite à de nombreuses explosions. Depuis, ce tunnel est toujours en activité et des légendes racontent que des âmes fantomatiques viennent toujours hanter ce lieu catastrophique. Les locaux entretiennent de nombreuses histoires à dormir debout, dont une ne s'apparentant pas à un accident d'explosifs mais à un meurtre...En 1865, trois experts en explosion sont venus expérimenter de nouvelles techniques plus sécuritaires pour creuser des galeries. Cependant, deux des experts trouvent la mort lors d'un essai, le troisième est porté disparu. Il est retrouvé 1 ans plus tard avec des marques d'étranglements...

     * 

    Copyright © Gentside Voyage

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Top 15 Coïncidences Étranges

    Top 15 Coïncidences Étranges

     

     

    C’était écrit

    – Mark Twain est né le jour de l’apparition de la comète de Halley en 1835, et est mort le jour de sa ré apparition en 1910. Il l’avait lui même prédit en 1909, quand il a dit: « Je suis venu avec la Comète de Halley en 1835. Elle revient cette année, et Je m’attend à repartir avec. »

     

    – Le journal Oregon de l’Université de Columbia a annoncé les chiffres gagnants d’une loterie le 28 Juin 2000 en avance. Le journal avait l’intention d’imprimer la combinaison précédente des nombres gagnants mais a imprimé par erreur ceux de l’état de Virginie, à savoir 6-8-5-5. Lors de la loterie d’Oregon suivante, ces mêmes nombres ont été choisis.

     

    – En 1979, le magazine Allemand – Das Besteran – lança une compétition de littérature. Les lecteurs ont envoyé des histoires inhabituelles, mais elles devaient être basées sur de vrais incidents. Le vainqueur, Walter Kellner de Munich, a eu son histoire publiée. Il a écrit sur la fois où il volait avec un Cessna 421 entre la Sardaigne et la Sicile. Il eut des problèmes de moteur en traversant la mer et du atterrir sur l’eau, passa quelques temps dans un canot de sauvetage et fut secouru. Cette histoire a été remarquée par un Autrichien, aussi appelé Walter Kellner, qui a dit que l’Allemand Kellner avait plagié son histoire. L’Autrichien Kellner a dit qu’il avait volé avec un Cessna 421 au dessus de la mer, a expérimenté les mêmes problèmes techniques et a été obligé d’attérir en Sardaigne. C’était essentiellement la même histoire, avec une fin quelque peu différente. Le magazine vérifia les deux histoires, et les deux se sont révélées vraies, bien qu’elles sont presque identiques.

     

    – Le roman Futilité (1898) de Morgan Robertson contient plusieurs parallèles avec le désastre du Titanic; le livre parle d’un paquebot à la pointe du progrès appelé Titan, qui (comme le Titanic) rentre éventuellement en collision avec un Iceberg un soir calme d’Avril alors qu’il était en route pour New York, avec plusieurs morts à cause du manque de canots de sauvetage. Plusieurs détails variés coïncident avec le désastre du Titanic. Plus tard, elle écrit un livre, Au delà du Spectre, qui décrit une future guerre qui se déroulait avec des avions qui transportaient des « bombes solaires ». Incroyablement puissante, une bombe peut détruire une ville, se manifestant avec un flash de lumière qui rend aveugle quiconque le regarde. La guerre commence en Décembre, démarrant par les Japonais par une attaque sournoise à Hawaï.

     

    La mort appelle 2 fois

    – Le 28 Juillet 1900, le Roi d’Italie Umberto I mangeait dans un restaurant de la ville de Monza. Il fut découvert plus tard que le propriétaire du restaurant avait l’air identique au roi. Le propriétaire s’appelait aussi Umberto, le nom de sa femme était le même que celui de la reine et le restaurant fut ouvert le même jour que l’inauguration du Roi. Le propriétaire du restaurant Umberto s’est fait mortellement tirer dessus le jour suivant. Tout comme le Roi Umberto.

     

    – Claude Volbonne tua le Baron Rodemire de Tarazone de la France en 1872. 21 ans plus tard, le père du Baron a été assassiné par quelqu’un d’autre appelé Claude Volbonne.

     

    – Le 13 Février 1746, Jean Marie Dubarry, a été exécuté pour le meurtre de son père. Précisément 100 ans plus tard, le 13 Février 1846, un autre français, s’appelant aussi Jean Marie Dubarry, a été exécuté – pour le meurtre de son père.

     

    – Le 16 Novembre 1911, trois hommes ont été pendu à Greenberry Hill à Londres après avoir été accusé du meurtre de Sir Edmund Berry. Leur noms étaient Green, Berry et Hill.

     

    Juste à temps

    – L’acteur Britannique Anthony Hopkins [qui a tourné en tant qu’Hannibal Lecter] était ravi d’apprendre qu’on lui avait donné le rôle principal dans un film basé sur le livre La Fille de Petrovka de George Feifer. Quelques jours avant de signer le contrat, Hopkins voyagea à Londres pour acheter une copie du livre. Il essaya plusieurs librairies, mais il n’y en avait aucune à acheter. En attendant au métro souterrain de Leicester Square pour rentrer chez lui, il remarqua un livre apparemment laissé de côté sur un banc. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, c’était La Fille de Petrovka. En soi cela constitue déjà une belle coïncidence, mais ça ne s’arrête pas là. Deux ans plus tard, en plein milieu du tournage à Vienne, Hopkins a reçu la visite de George Feifer, l’auteur. Feifer mentionna qu’il n’avait pas de copie de son propre livre. Il avait prêté la dernière – contenant ses propres notes – à un ami qui l’avait perdu quelque part à Londres. Stupéfait et émerveillé, Hopkins donne à Feifer le livre qu’il avait trouvé. ‘Est-ce celui là?’ demanda-t’il, ‘avec les notes inscrites dans les marges?’ C’était le même livre.

     

    – Alors que les habitants de Ruthwell, Dumfriesshire, était entrain de regarder une scène du film Autour du Monde en 80 jours, alors que la montgolfière s’apprêtait à décoller, leurs téléviseurs s’éteignirent à cause d’une coupure de courant. A quelques pas, une centrale électrique avait été endommagée. Une montgolfière s’était écrasée dessus.

     

    – L’arrivée d’Hernàn Cortès au Mexique en 1519 coïncida avec l’année du Calendrier Maya où il était prédit que le dieu humain au visage pâle Quetzalcoalt allait revenir pour réclamer sa cité de Tenochtitlán. Les Aztèques avaient donc assumés que Cortès était le légendaire dieu humain, et l’aidèrent à capturer la ville et de cela Mexico.

     

    L’éclair contre-attaque

    – Un officier Britannique, le Major Summerford, alors qu’il se battait dans les champs des Flandres en Février 1918 s’est fait frappé par un éclair et est tombé de son cheval paralysé de la taille jusqu’aux pieds. Summerford est ensuite parti à la retraite et déménagea à Vancouver. Un jour en 1924, alors qu’il pêchait près d’une rivière, la foudre toucha un arbre auquel il était assit en dessous et eut tout le côté droit paralysé. Deux ans plus tard Summerford avait suffisamment guérit pour pouvoir faire des promenades et marcher dans un parc local. Il marchait là bas un jour d’été en 1930 quand un éclair le frappa, le paralysant de manière permanente. Il mourut deux ans plus tard. Mais la foudre le chercha une dernière fois. Quatre ans plus tard, durant un orage, un éclair frappa un cimetière et détruisit une tombe. Qui était la personne décédée enterrée dessous? Le Major Summerford.

     

    – En 1899 un éclair tua un homme alors qu’il se tenait debout dans son jardin à Taranto, en Italie. Trente ans plus tard son fils a été tué de la même manière au même endroit. Le 8 Octobre 1949, Rolla Primarda, le petit fils de la première victime et le fils de la seconde, fut le troisième.

     

    L’invasion de la Normandie D-Day

    – La date de l’invasion 6 Juin 1944 {6644} reflète la première grande invasion associée avec la Normandie en 1066

    – Durant la première invasion en 1066 Roger de Montgomery commanda des portions des Forces de Guillaume le Conquérant.

    – Durant la seconde invasion en 1944 Bernard Montgomery commanda des portions des Forces d’Eisenhower.

    – Le Général Allemand Rommel – l’adversaire de Montgomery se suicida dés le départ d’une Campagne en Afrique du Nord le 14 Octobre 1944 {141044}

    – La Bataille d’Hastings eut lieu le 14 Octobre {141066}

    – L’anniversaire d’Eisenhower était le 14 Octobre {141090}

    – La première invasion Normande démarra la première immigration majeure de Juifs en Grande Bretagne.

    – La deuxième invasion Normande initia une réaction en chaine d’évènements où les Juifs retournèrent en Israël.

    Top 15 Coïncidences Étranges

    Kennedy. La réincarnation de Lincoln ?

    Top 15 Coïncidences Étranges

    Top 15 Coïncidences Étranges

    source de l'info

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 01
     
    La très sérieuse agence fédérale « Center for disease control and prevention » a souhaité rassurer l’Amérique et le monde en général en publiant au sujet des diverses attaques de « zombies » qui ont secoué l’Amérique au début de l’été 2012, un démenti à propos de leur existence : « aucun virus ni maladie qui ramènerait les morts à la vie, ou qui présenterait des symptômes similaires aux zombies » n’existerait. Pourtant le public reste perplexe, et pour cause, rien ne justifie ces meurtres d’un nouveau genre.

     

    « Zombie apocalypse » c’est à ce jour la troisième recherche la plus utilisée sur le moteur Google aux Etats-Unis. On pourrait penser à une excentricité de la part de nos voisins d’outre-Atlantique, pourtant on ne peut leur reprocher de se montrer prudent ou même prévoyant quant à la possibilité d’une attaque massive de zombies. Les faits ne jouent pas en la faveur de l’agence fédérale (CDC) qui a rappelé qu’aucun virus zombie n’avait été détecté. Alors comment expliquer la succession de faits-divers monstrueux survenus au début de l’été 2012 ?

    IL MANGE LE VISAGE D’UN SDF

    0203

    La scène puis la victime en haut et Eugene Rudy en bas. La victime après…

    La paranoïa débute le 26 mai 2012 lorsqu’un Américain est abattu alors qu’il dévorait le visage d’un SDF… vivant ! « L’homme était en train de le déchirer en morceaux avec sa bouche » raconte un témoin. « Je lui ai dit de descendre, mais il continuait de manger l’autre, de lacérer sa peau. Un officier de police est arrivé et lui a dit de descendre plusieurs fois, puis a fini par grimper sur la cloison et, une fois en face de lui, a répété : « Descendez ! » ; mais l’homme s’est juste retourné, avec un morceau de chair dans la bouche, et a grogné. »

    Les témoignages sont hallucinants, dignes d’un mauvais film d’horreur à petit budget, mais ils sont bien réels. Le cannibale de Miami, rapidement appelé le Zombie de Miami, sera finalement abattu par les forces de polices alors qu’il continuait à manger le visage du SDF. Le plus étrange, et alarmant, c’est qu’il n’a pas fallu une seule balle pour arrêter le macabre festin. Plusieurs coups de feu ont été nécessaires pour stopper Rudy Eugene.

    Après une autopsie, les autorités américaines ont expliqué la force physique du zombie par la prise d’une nouvelle drogue dérivée du LSD, le « bath salts », comprenez littéralement « sels de bain ». Une drogue vendue en toute légalité sur plusieurs territoires américains et qui aurait pour symptômes d’augmenter la chaleur corporelle (E. Rudy était nu au moment des faits), la force physique, l’agitation, l’agressivité et de créer de nombreuses hallucinations. Un homme devenant fou suite à la prise de drogue au point de tuer un autre peut ressembler à un fait divers sordide, mais banal. Pourtant, le cannibale de Miami s’inscrit dans du jamais vu. L’attaque s’est produite en milieu urbain, en pleine journée, sans même se cacher des regards. Comme une pulsion cannibale que l’on attribue aux zombies. Habituellement les cas d’anthropophages montrent que les agresseurs n’opèrent que la nuit et à l’abri des regards indiscrets. Un fait que personne n’oubliera.

    CES AUTRES FAITS QUI INQUIETENT

    06
     
    Un cas ne suffit pas pour justifier l’inquiétude de la population américaine. Le Zombie de Miami a été le premier, mais rapidement d’autres faits similaires se sont succédés. A peine remis de l’histoire de Miami, voilà qu’un scénario encore plus barbare ébranle l’Amérique. Un étudiant à la Morgan University de Baltimore, dans le Maryland, a le 31 mai 2012 assassiné son colocataire avant de le découper en morceaux, et manger son cœur, ainsi que plusieurs bouts de son cerveau. Alexander Kinyua, responsable des faits, a été arrêté pour assassinat. La victime était portée disparue depuis quelques jours. Différents bouts de son corps ont été retrouvés dans un container proche de la maison du meurtrier.

    04

    Rappelez-vous aussi de l’horrible histoire de Lukka Rocco Magnotta, qui a tué, violé et mangé un jeune homme avant de disparaître dans la nature. Cet homme toujours recherché (à l’époque) a commis ces atrocités à Montréal. Aimant se mettre en avant, il a filmé l’horreur de son geste et l’a posté ensuite sur Internet. On y voit ainsi le jeune homme blanc sur un fond de « True Faith » du groupe New Order, mimer une scène du film Basic Instinct avec un pic à glace, avant de découper sa victime…

     

    PEUT-ON PARLER DE ZOMBIE ?

    Etymologiquement parlant, on pourrait. Le mythe du zombie a été déformé par la filmographie et les nouvelles séries télévisées, mais à son origine, le zombie est une pratique vaudou réelle, qui consiste à administrer une puissante drogue et plonger la victime dans un état cataleptique. Cette drogue permet de suspendre les sensations et les mouvements volontaires, sans pour autant perdre conscience. La victime entend tout ce qu’il se passe, mais ne réagit pas comme il le faudrait. Cette définition s’approche donc bien du fait-divers de Miami. Si l’on considère en revanche le zombie comme un homme revenu d’entre les morts, l’apocalypse n’est pas pour demain. En considérant le zombie comme un monstre, mangeur de chair, psychologiquement instable et drogué, une invasion de zombie est scientifiquement plausible ! C’est ce qu’affirme une virologue de l’Université de Floride (à Miami évidemment), dans un documentaire de National Geographic. Cet entretien dévoile qu’une pandémie de zombies pourrait naître avec la combinaison du virus de la rage avec celui de la grippe mutée. Samita Andransky tente néanmoins de rassurer le public « Il est théoriquement possible mais extrêmement difficile de créer un virus hybride rage et grippe en utilisant des techniques modernes de génie génétique ».

    *

    zombie_apocalypse_poster_by_roosterstencil1

    -SOURCE-

    Le Monde Inconnu n°358 d’octobre/novembre 2012

     

    -LIENS-

     

    http://www.20minutes.fr/monde/945015-20120601-etats-unis-etudiant-arrete-apres-avoir-tue-mange-cur-partie-cerveau-colocataire

    Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Tete apparait dans un lac
     
    Une photo publiée la semaine dernière sur Facebook fait frissonner de nombreux internautes. L'image, réalisée l'année dernière, montre les Australiennes Kim Davison et Jessie Lu en train de barboter avec quatre enfants dans la Lockyer Creek (Queensland). Problème: Kim affirme qu'au moment où le cliché a été pris, elle et son amie n'étaient en compagnie que de trois enfants.
     
    En regardant la photo, la mère de famille a été horrifiée d'apercevoir le visage d'un quatrième enfant en arrière-plan, raconte le «Daily Mail». «Au moment où l'on a pris ce cliché, il n'y avait personne entre nous. Je porte ma petite fille et cette tête blanche avec des cornes qui se tient à côté de moi n'est pas humaine, je peux vous l'assurer», insiste Kim. L'Australienne ajoute que les doigts de la créature sont posés sur son épaule et sur le bras de sa fille. «Ce sont de longs doigts squelettiques», décrit-elle.
     
    L'affaire a pris une tournure résolument flippante quand l'histoire de Doreen O'Sullivan, 13 ans, a refait surface: la jeune fille s'était noyée exactement au même endroit, en 1913. Sur la page Facebook «Toowoomba Ghost Chasers», prisée des chasseurs de fantômes, les commentaires vont bon train: «Oh mon Dieu, c'est effrayant. Je suis contente d'avoir une piscine et de ne pas avoir à nager là-bas», a écrit une internaute. «Peut-être qu'elle voulait juste jouer», a ajouté une utilisatrice en plaisantant. La forme de la mystérieuse tête est sujette à controverse: certains voient des cornes, d'autres distinguent deux chignons ou encore des queues de cheval.
     
    Des événements étranges
     
    Kim Davison, de son côté, n'en démord pas. Elle assure que des événements étranges sont survenus pendant cette baignade dans le lieu-dit «Trou de Murphy». «Ce jour-là, quelque chose a agrippé le pied de ma fille à deux reprises. Et quand je suis retournée me baigner une dernière fois, j'ai senti quelque chose derrière moi pendant que j'étais en train de sortir de l'eau mais j'ai essayé de l'ignorer», raconte-t-elle. L'Australienne est persuadée que l'esprit de l'adolescente était avec eux.
     
    La mère de famille ajoute que deux experts du paranormal se sont penchés sur la fameuse photo et qu'ils sont parvenus à la même conclusion: la forme sur l'image est bien le fantôme de la jeune fille. Sur la page Facebook, des internautes font cependant part de leur scepticisme: «En zoomant, ça ressemble plus à chien ou à un crocodile. Qui sait ce qui peut flotter dans l'eau après toutes ces inondations», a notamment écrit une internaute.
    Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • 02
     
    Des chercheurs américains savent désormais pourquoi et comment les pierres se déplacent toutes seules dans la vallée de la mort en Californie.
     
    Ce phénomène existe depuis des décennies. Dans la Racetrack Playa, un large espace recouvert de sel dans la vallée de la mort (au nord-ouest), des pierres se déplacent toutes seules, laissant parfois des traces de plusieurs dizaines de mètres à travers la plaine. 
     
    Pourquoi? Comment? Depuis plus d'une décennie, des théories, parfois hallucinantes, ont vu le jour pour expliquer ce phénomène très étrange. Mais cette fois, des chercheurs de l'université de San Diego (Californie) tiennent le bon bout, comme on peut le lire sur le magazine scientifique "PLOS ONE". Il existe bel et bien une réponse scientifique.
     
    "On a parfois besoin d'un peu de chance"
    Pour commencer, les chercheurs ont placé des GPS sur 15 de ces pierres. Ils craignaient le fait de devoir attendre 5 à 10 ans pour connaître les premiers résultats de ce phénomène. Ils avaient même prévu "l'étude la plus soporifique au monde." Finalement, il n'aura fallu que deux ans pour voir les premières pierres bouger seules dans la vallée de la mort, comme ce fut le cas en décembre 2013.
     
    "La recherche a parfois besoin d'un peu de chance", admet le chercheur Richard Norris.
     
    Pluie, glace, vent, boue...
    Et que s'est-il réellement passé? Pour un tel "miracle", il faut plusieurs circonstances exceptionnelles. Primo: la plaine doit être recouverte par une fine couche de pluie. Ce n'est pas gagné puisque la Racetrack Playa est logiquement considérée comme l'une des zones les plus arides au monde. Secundo: la couche doit être assez profonde pour permettre la formation de glace flottante, sans pour autant immerger complètement la pierre. De ce fait, la froidure nocturne congèlera l'eau autour des pierres et des couches de glace seront formées. Elles doivent être assez fines pour se déplacer tout en étant assez solides pour pouvoir supporter le poids de la pierre.
     
    Une fois la glace fondue, elle sera brisée en plusieurs morceaux. Ces derniers seront emportés par le vent, entraînant également les pierres dans leur élan. Les traces laissées par les pierres sur le sol sont les marques laissées dans la boue lors de ces glissements.
     
    Yahoo! Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique