KaZeo
+
Tyron29
Follow me
Join now
Géolocalisation depuis le 1/01/2013
Phase lunaire/Terre
Archives
Statistiques
  • 9 connecté(s)
    6332 commentaire(s)
    Total de 2 662 042 visiteur(s)
    Site créé le 01/04/2005
    Mise à jour le 23/11/2014
Editorial
Traducteur de pages
Rechercher sur le blog
Newsletter- 447 inscrits

Fond musical
Accueil » L'actualité du Cosmos » Les énigmes martiennes
  Articles de cette rubrique :
 
vaisseau-mars-1
 
« Le vaisseau alien se différencie fortement de l’environnement autour de lui. Si vous regardez bien vous constaterez qu’il a un design futuriste, et que ce n’est pas une formation naturelle. La partie supérieure à droite du vaisseau a un toit qui est élevé, pour faire place aux fenêtres du poste de pilotage », a dit Scott Waring, l’auteur du site UFO Sightings Daily. Date de la découverte : Décembre 2013
 
Lieu de la découverte : Mars Sol 467
 
vaisseau-mars-2
 
« Ses côtés semblent être identiques et possèdent des ailes qui s’étendent jusqu’au sol. Il semble qu’il y a beaucoup de sable sur l’engin et qu’il peut avoir été abandonné depuis… très très longtemps. Pourquoi les rovers n’ont pas fait plus d’investigation que cela? Il semble que la NASA a raté cette occasion. Il y a beaucoup de technologie alien à étudier, » ajouta Waring.
 
Note : « La source n’a pas fonctionnée pour moi donc j’ai du utiliser un navigateur internet privé qui cache mon adresse IP. Il semblerait que la NASA ait commencé à nous dissimuler des informations sur Mars, » a dit Waring.
 
Lien vers la photo originale :
 
 
Dimanche 23 Novembre 2014 à 18h00 dans Les énigmes martiennesPoster un commentaire

La comète géante qui menace de percuter la planète Mars en Octobre 2014 pourrait engendrer un cataclysme

 

comète mars

La comète C/2013 A1 a été découverte en janvier dernier et les astronomes se sont aperçus qu’elle passera tout près de la planète rouge en octobre 2014. Une possible collision serait même à envisager. Alors que l'année 2012 s'était achevée par le passage tout près de la Terre de l'astéroïde Toutatis, l'année 2013 a démarré avec celui de l'astéroïde 2012 DA14. Dans le même temps, un astéroïde est venu se désintégrer dans le ciel de Russie, environ 10 jours après que la Française Claudine Rinner, une astronome amateur, a découvert sa troisième comète. Depuis plusieurs mois, le monde de l'astronomie est en ébullition et pourrait bien ne pas se tourner les pouces avant la fin de l'année.

En effet, l'année 2013 a été baptisée "année des comètes" du fait du passage d'un grand nombre de ces corps dans notre ciel. Mais c'est une découverte plutôt inattendue qu'ont annoncée des chercheurs. Le 3 janvier dernier, le chasseur de comète Robert H. McNaught, à l’observatoire de Siding Spring en a déniché une nouvelle qui a été nommée C/2013 A1 (Siding Spring). L'observation réalisée au cours des deux derniers mois a permis de préciser la trajectoire de la comète, et de se rendre compte que l'objet passera près de notre Soleil le 25 octobre 2014, à environ 210 millions de kilomètres. 

Un passage à moins de 40.000 km de la surface de Mars Cependant, là n'est pas le plus important : au vu de son orbite, la comète effectuera aussi quelques jours avant (le 19 octobre) un très proche passage près de Mars. Les premiers calculs prévisionnels avaient ainsi établi que C/2013 A1 passerait dans l'orbite de la planète à une distance supérieure à 100.000 km de sa surface. Mais depuis, ces chiffres ont été revus à la baisse... D'après les dernières estimations, la comète pourrait se rapprocher à seulement 41.000 km de distance du noyau de Mars, ou plus concrètement à seulement 37.000 km de sa surface, précise le Ciel des Hommes. 

Dans la mesure où ces chiffres sont de nouveau susceptibles de changer au fur et à mesure qu'on en apprend sur C/2013 A1, il n'est donc pas exclu que la comète percute la planète Mars à cette date du 19 octobre 2014. Un évènement d'autant plus important que la comète est loin d'être petite : d'après les estimations, elle mesurerait entre 15 et 50 km de diamètre et pourrait passer près de Mars à une vitesse de plus de 190.000 km/h, précise le Daily Mail. De quoi creuser un cratère d'au moins 500 km à la surface de la planète rouge et causer un véritable cataclysme. Curiosity et Opportunity aux premières loges Néanmoins, les calculs laissent encore une grande marge d'incertitude et ne se feront pas véritablement plus précis avant mars 2014 quand la comète se rapprochera davantage de nous. 

Pour l'heure, il y a donc davantage de chances que la planète rouge tout comme les sondes qui se trouvent à sa surface et dans son orbite soient épargnées. Si tel est le cas, ces engins martiens, l'orbiteur MRO et les rovers Opportunity et Curiosity, pourraient alors bénéficier d'une place de choix pour assister au spectacle et livrer de belles images de cette nouvelle comète.

*

mars2005a

Source- Wikistrike

 
Samedi 31 Août 2013 à 18h25 dans Les énigmes martiennes1 commentaire(s)
Il s'agit d'une structure rectangulaire découverte sur Mars grâce au très prolifique Mars Reconnaissance Orbiter.

Parfaitement rectangulaire et vertical, trônant dans l'immensité désertique de la surface martienne, l'objet intrigue et débride les imaginations les plus fertiles.

 
 Est-ce un signe des extraterrestres ?
 
L'une des hypothèses émises par les analystes fait valoir que c'est tout simplement l'oeuvre d'une civilisation intelligente. Sa forme géométrique est, certes, déroutante : il ne nous semble pas naturel qu'un rocher soit aussi parfaitement dessiné, à angles droits, si monolithique.
Cela nous rappelle nécessairement non pas une structure naturelle, oeuvre de l'érosion, mais un artefact élaboré par une forme de vie qui peut concevoir des formes géométriques travaillées nécessitant une intelligence et une capacité d'abstraction.
 
L'emplacement du "rocher" suggère toutefois des hypothèses plus sceptiques comme celle-ci : le monolithe se situe au pied  d'une falaise, non loin de là se trouvent de nombreux rochers, l'objet géométriquement parfait ne serait donc autre que l'un de ces rochers ayant chuté de la falaise et s'étant brisé de façon peu naturelle.
 
Bien sûr, les "believers" sont certains qu'une telle explication fait partie d'un cover-up ( littéralement  "couverture" ) et l'image est exactement ce qu'elle semble être, c''est-à-dire un artefact alien...
 
Photographié quand le soleil était près de l'horizon, le rocher jette une ombre particulièrement longue; cela semble ajouter au caractère fantastique de l'objet, naturel ou artificiel.
 
Pour les cinéphiles, il faut évidemment évoquer la ressemblance frappante avec le monolithe noir du film culte de Stanley  Kubrick  :  2001: L'odyssée de l'espace (adapté de l'oeuvre de Arthur Clarke).
 
 
*
 
 

Dimanche 29 Avril 2012 à 12h17 dans Les énigmes martiennesPoster un commentaire

 

Après celles découvertes près du cratère Hale il y a peu en voici d'autres intéressantes.

 

 

Cette photo provient de Google Mars et découverte par un internaute. Les coordonnées sont indiquées sur l'image pour faciliter la vérification dans Google Mars. L'image montre une possible preuve d'une civilisation ayant construit un système de transport sur la surface de la planète. Ces traces se trouvent sur la droite du cratère Bond, cratère situé au-dessus du fameux cratère Hale ou d'autres "anomalies" avaient été découvertes il y a quelques temps et avaient fait le buzz sur Internet. La 1ère image ci-dessus montre sous un grand angle une sorte de voie ferrée, pour au moins ce qui nous est permis de voir. Nous pouvons apercevoir un "objet" sur cette voie, d'ailleurs l'ombre est visible à droite de celui-ci.

 

  

Agrandissement de l'objet

 

La deuxième image ci-dessus nous montre une vue rapprochée de la zone "ferroviaire" et l'objet qui semble voyager sur elle. Cependant, l'obscurité sur le côté droit de l'objet peut être une illusion créée par l'obscurcissement des traitements d'images. A mon avis, il y a une sorte de piste ou de système de transport présent ici, mais il est beaucoup plus large que ce que nous pouvons réellement voir. Je pense que tout ce que nous voyons ici sont essentiellement les zones centrales du système "ferroviaire" et que la largeur de l'ensemble est suffisamment large pour permettre à des objets de passer en se croisant les uns les autres comme sur une voie double. Il pourrait s'agir d'un système de voies surélevées

 

  

 

Sur cette photo il semble que la voie se termine et que nous ayons à faire a un terminal, une "gare".

 

Voici la vue globale, avec ses cratères et la zone qui nous concerne en haut à droite.

A l'aide de Google traduction j'ai retranscrit l'essentiel du texte pour illustrer les photos.

Plus d'infos sur le lien ci-dessous:

 

http://www.marsanomalyresearch.com/evidence-reports/2011/208/tracks-n-water.htm

Jeudi 23 Février 2012 à 09h11 dans Les énigmes martiennes4 commentaire(s)

*** Les anomalies diverses ***

 

1-     La connexion Terre-Mars

 

 anomalie03

 

Ce grand triangle parfait mesure à peu près 1,3 km de côté. Outre le côté spectaculaire de cette image, sa découverte tend à prouver que les Américains ( quelques « initiés » seulement ) connaissent parfaitement ce triangle pyramide depuis plus de deux siècles. Cette troublante affirmation qui peut paraître loufoque au premier abord, est pourtant vérifiable.

 

Je m’explique :

 

Il y a deux ans, je me suis amusé à recenser les localités françaises appelées « MARS ». Dans certaines, j’ai pu constater quelques étrangetés orthoténiques. Je me suis alors intéressé aux localités américaines du même nom. Aux U.S.A, il n’en existe que 4, et ce sont de minuscules communes. J’ai tout de suite été étonné par le regroupement en triangle de 3 d’entre elles, toutes situées dans l’est du pays.

 

 

anomalie02

 

 Jusqu’à décembre 2003 ce regroupement, quoique suspect, ne m’évoquait rien de spécial. Lorsque je découvris le triangle martien dans la revue Top Secret n° 10, j’eus l’idée de le superposer à l’aide d’un film transparent, sur le triangle formé par les 3 villes américaines « MARS ». Cette manipulation me révéla que ces deux figures étaient les mêmes, prouvant ainsi que d’une manière cachée, « ON » avait délibérément choisi l’emplacement exact de ces « MARS », pour reproduire virtuellement le haut plateau triangulaire de Cydonia.

 

 

anomalie04

 

Le fait que le triangle américain soit formé par 3 « MARS », tend à indiquer, d’après moi, qu’il a une relation directe avec le triangle pyramidal de la planète MARS. Or cette manipulation géographique n’a pu se faire sans la connaissance de l’existence de cette structure martienne. Reste à savoir comment ce « prodige » fut possible plusieurs siècles avant le début de l’exploration martienne par les sondes américaines. Une énigme de plus à ajouter au déjà lourd dossier des étrangetés de cette planète rouge décidément de plus en plus en rapport avec la Terre.

 

 

anomalie05

 

Un œil semble se trouver à l’intérieur du triangle pyramidal… comme on le retrouve également sur le dollar américain. Coïncidences ou « simple confirmation » de nos origines ? J’aimerais revenir sur les dimensions de cette structure triangulaire martienne. Il est bien sur impossible de connaître pour l’instant, au mètre près, la longueur exacte de ses côtés. Il est pourtant possible de constater qu’elle avoisine les 1296 m. Il faut savoir qu’en Gématrie, code inventé en 500 avant J.C par Pythagore, attribuant une valeur à chaque lettre grecque, le mot Odyssée ( Odysseos ) qui signifie, en grec : la « route des Dieux »- ( oditheou )- ou la « route des Saints » ( odiaghiou ), possède une valeur de 1296, et ce quelle que soit l’unité de mesure…

 

L'oeil d'Horus

 

 

anomalie01

L'oeil d'Horus est visible, faut juste regarder dans le bon sens

 

Un triangle pyramidal parfait, légèrement surélevé par rapport au niveau du sol, dont les deux angles de base font exactement 56,5 degrés, et au centre duquel on peut reconnaître une forme qui ressemble à s'y méprendre à l'oeil d'Horus. S'agit-il encore une fois d'un caprice de la nature ? Difficile d'expliquer comment une telle structure a pu se former naturellement.

Pour ajouter à notre trouble, que dire des trois protubérances externes au triangle ( cerclées d'orange ) qui forment elles aussi un autre triangle parfait lorsqu'on les relie ensemble ! Deux de ces blocs forment des angles de 70 degrés tandis que le dernier forme un angle de 40 degrés. Regardez bien les détails de cette anomalie découverte dans la zone de Cydonia ( photo réf : SP1- 25803- elle se trouve au-dessus du site de Cydonia ). S'agit-il d'une coïncidences de plus, cette région de Mars est déjà si fournie, où avons-nous affaire ici à une nouvelle pièce d'un grand puzzle touchant au mystère de l'histoire de la planète Mars...

 

 

anomalie05

      L'oeil d'Horus

 

Source : revue Top Secret n° 11- Thierry Van de leur

 

 

site à voir : + de 200.000 photos de la planète rouge

 

http://www.msss.com/moc_gallery/

http://www.earthquest.co.uk/mars/mars.html

 

La taverne de l’étrange- 31 juillet 2006

 


Lundi 31 Juillet 2006 à 03h02 dans Les énigmes martiennes5 commentaire(s)

 

 CRATÈRE HALE

ARGYRE PLANITIA BASSIN

(Argyre Planitia est un bassin d'impact de 800 km de diamètre et 5 200 m de profondeur situé dans l'hémisphère sud de la planète Mars.)

 

ÉVIDENCE D'UNE POSSIBLE CIVILISATION

J’ai traduit cet article original en anglais, au mieux, afin qu’il soit accessible à tous ; j’ai donc occulté certains passage, et garder que l’essentiel pour une meilleure compréhension.  Tyron

Joseph P. Skipper

*


La première image du Cratère Hale localisé dans la grande vallée d’Argyre Planitia Crater. Cette image est belle n'est-ce pas ? Cette photo a été retraitée par ESA Mars Express HRSC (High Resolution Stereo Camera) afin de la présenté au public et aux médias. Cependant, sommes-nous conscients que ces « retouches » afin de donner au public et aux médias le meilleur est en fait un problème pour la communauté scientifique pour étudier cette photo retouchée, faute d’avoir l’original !

Ce fait ne serait pas si grave si la manipulation de l'image était juste faite afin de changer de couleur aux clichés mais la vérité, à mon opinion, est que l'ESA a force de bidouiller les images l’ont peut y déceler rarement diverses anomalies. Pourtant les erreurs sont encore là, même en utilisant leurs logiciels et des découvertes surprenantes fournissent quelques informations intéressantes. Cette image reflète cette réalité. Dans cette photo, à 34 % de sa grandeur et résolution originale, remarquez la flèche noire montrant l'endroit du site qui nous intéresse dans cet article. Bien vous voyez correctement parce que vous voyez seulement ce que l’on veut vous montrer, une géologie normal avec des hauts d'un terrain montagneux rugueux. Cette vue limitée coïncide avec certaines discussions scientifique passée et actuelles sur la question d'érosion d'eau ancienne passée possible sur ses pentes que l’on peut voir.

Les données originales des photos reçues par les diverses sondes sont classées « secrètes » et des photos retouchées sont ainsi données en pâture aux médias. Certaines sont manipulées et faussées rendant ainsi les anomalies invisibles. C’est ce que nous pouvons observés ici sur la première et deuxième photo de cet article.

 

Maintenant cette deuxième image est toujours de l’ESA et nous montre la partie spécifique du site montré avec sa résolution officie désigné par les trois flèches. Les montagnes que vous voyez, incluses dans cette vue et dans la cuvette du Cratère Hale ainsi que leur orientation fournissent la possibilité du choix du terrain et des éventuelles constructions cachées que nous voyons toujours pas ici puisqu’elles sont volontairement « cachées » par l’ESA.

J'avais auparavant regardé les clichés de MOC, THEMIS et ESA nous montrant cette zone, mais je n’ai pu voir que les mêmes clichés « suggestifs » et je n’ai pu avancer dans mes recherches. Cependant, le miracle vient d’un téléspectateur trouvant cette image de l'ESA particulière, que j'ai omis et qui, à elle seule, est la base cet article. Quand elle m’a interpellé ; je dois dire que la chance était avec moi de part son travail graphique sur cette photo du cratère Hale car il avait trouvé une résolution plus importante que moi sur ce cliché. Le résultat consiste sur ce que vous voyez dans les quatre images suivantes.

 



  

La photo agrandie plus ces trois « zones » suspectes nous montre l’évidence d’anomalies révélées par divers traitement de l’image. J’ai donc oublié les traitements photographiques courant pour introduire une couleur alternative pour donner une meilleure définition.

 J'ai attendu patiemment une longue période pour présenter cet article ; nous devons à ce téléspectateur  beaucoup ! Maintenant la photo suivante montre une vue plus proche à gauche extraite de la photo ci-dessus.

 


 
Cette vue avec un zoom de 180 % ; vue plus proche de la scène du terrain général à gauche dans la troisième photo dans cet article. C'est encore une vue lointaine, mais toujours instructive toutefois. L'évidence de constructions est si flagrante ici que j'ai choisi de ne pas obscurcir n'importe quoi avec des flèches.

 

À part un peu d'évidence dans le Rapport #010 intitulé "Domes & Plant Puffing Vapor" et peut-être le Rapport #006 intitulé " Le Site Industriel d'eau et al," en raison de la grande variété de formes et de structures, ce site est unique parmi l'évidence que j'ai présenté sur le site ci-dessous :

http://www.marsanomalyresearch.com/index.htm

Pourquoi ? Puisque l'évidence d’une civilisation a l'air ici d'être étendue sur le terrain comme une grande zone, probablement industrielle, et/ou les utilisations peut-être militaire avec beaucoup de structures inférieures en comparaison de celle d’une zone artisanale ou autres. Cependant, les régions plus sombres et les régions en couleur claires saturées,  je soupçonne des structures géométriques plus grandes avec des hauts niveaux de résolution dans les couches écrasées plus profondes dont mon travail de clarification relativement simple ne pouvait pas déceler. Donc cette évidence reste cachée sous les traitements divers de logiciels informatiques.

Cette image est aussi un zoom de 180 %, la vue la plus proche de la large scène du site, mais à droite dans la troisième photo de l’article. De nouveau j'ai choisi de ne pas obscurcir n'importe quoi avec des flèches et des traits. Beaucoup verront et décriront plus de détail de certains des objets vus dans les trois dernières images dans cet article. Cependant, ce genre d'extrapolation plus risquée de preuve n'est pas le but primaire de mes recherches ici. Juste le regard atteste, il ne peut pas y avoir simplement le fait de confondre ce type d'évidence avec une géologie naturelle. Nous, les gens, commençons juste à savoir que de l'eau est existante sur la surface de Mars. Aussi, je pense que la vie organique et peut-être même la vie intelligente peuvent avoir existé dans un passé ancien nous montrant des vieilles ruines mortes que nous pouvons voir ici à condition d’avoir l’œil ouvert et le bon !

 



Cette photo est une évidence du cratère Hale réalisé par un téléspectateur connu seulement de moi, ayant comme initiale C.K.  Cela est entièrement son travail original et n'y a aucun travail réalisé par mes soins. Son travail est cette tactique d'obscurcissement et d’adjonctions de couche supérieures dans l'image afin d’obtenir les meilleurs résultats visuels. Comme vous pouvez voir, il offre une amélioration sur l’image. C'est une aide précieuse pour moi parce qu'il me sauve finalement d’avoir eu à faire ce travail moi-même assez fastidieux. Les trois images suivantes ci-dessous, une en noir et blanc, la suivante avec un peu de couleur et la troisième plus petite dans une couleur se concentrant sur une région plus définie sont juste l'image de C.K avec quelques améliorations très légères.

 


 



Maintenant beaucoup d'entre vous sont conscients sans doute que l'argument contre cette évidence étant réel est que ce sont simplement des images fabriquées. La vérité est qu'il n'y a nul autre argument qui pourrait avoir le mérite qui pourrait être fait et donc c'est le sentier naturel et attendu pour quelqu'un pour aller chez ce qui ne peut pas l'accepter comme l'évidence de civilisation sur un autre monde pour diverses raisons.

 

 

Jetez un coup d'œil maintenant aux deux images dessus ; images extraites de la même scène avec un zoom de 200 % et de 250 % respectivement. Ceux-ci ont été réalisés par moi séparément et ne sont pas la récolte des images du début d’article.

Notez la plus grande structure dans le centre supérieur de ces deux images avec des zooms  serrés. Notez que la surface du toit de cette structure particulière reflète la lumière du soleil pendant que le côté est dans l'ombre et que tout cela est en harmonie de manière importante avec d'autres objets adjacents élevés dans cette scène. Ce qui est plus important sur le côté d'ombres du plus grand édifice, notez les projections multiples collant horizontalement de dans l'ombre de côté et dans la lumière du soleil avec celle-ci réfléchissant de leurs surfaces supérieures. Notez maintenant les zones sombres uniques correspondantes ou les contreforts correspondant aux projections sur la terre.

C'est l'évidence même. Croyez-vous vraiment que c'est possible pour refléter des objets fabriqués qui sont de faux renseignements et non réels sur le terrain pour bloquer et refléter la lumière du soleil et jeter ainsi des zones d’ombres, en incluant de telles zones sombres uniques, comme des objets réels ? Regardez aussi la vue générale dans ces images. Notez bien la nature au hasard dispersée de cette évidence puisqu'elle étale autour du terrain du cratère.

Si vous pouvez croire à vos propres yeux et choisir selon vos propres convictions alors laissons le temps faire les choses et chacun se forgera sa propre. Comme toujours, c'est une affaire de choix.

*

DOCUMENTATION

 

http://esamultimedia.esa.int/images/marsexpress/137-021104-0533-6-3d2-01-HaleCrater_H.jpg

 

(non traduit du texte original)

Ce lien accède à l'image d'ESA officielle qui est la source pour ce rapport qui est venu chez nous via le travail excellent d'un téléspectateur qui préfère garder son identité privée. Dans l'image officielle, être disposé à voir les dessins d'évidence de civilisation anormaux très faiblement par et au-dessous de l'image de tache légèrement transparente la couverture tripotante en utilisant la deuxième image dans ce rapport et ses montagnes pour l'endroit du site d'évidence.

NOTEZ : Souvenez-vous que vous ne verrez pas de détail d'évidence de civilisation au-delà des dessins organisés légers dans cette image officielle à moins que vous ne soyez disposés à faire le travail de clarification de graphiques avec cela. Si vous choisissez ce sentier, vous aurez besoin d'abord libérer la brume jolie, extrêmement pensive mais obscurcissante et les couleurs d'ESA en passant à grayscale noir et blanc standard formatent a ussi bien qu'inversent l'image. Cela vaincra partiellement la couche supérieure obscurcissante et révélera mieux l'évidence. Poursuivez alors l'assombrissement et le travail contrasté pour clarifier et ensuite ajouter la couleur si vous voulez.

Joseph P. Skipper, Investigateur

*

Source originale :

http://www.marsanomalyresearch.com/evidence-reports/2005/084/hale-civ-evidence.htm

 

 
Vendredi 12 Novembre 2010 à 14h07 dans Les énigmes martiennes9 commentaire(s)

 

anomalielune00

Les photos étranges de la NASA

 

Parmi les milliers de clichés de la NASA, prises sur Mars et la Lune, certaines présentes d’étranges anomalies. Une fois analysées et agrandies, elles nous réservent quelques belles surprises…

 

 Mise à jour --> 11 janvier 2014 (croix lunaire).

 

La Lune, satellite bien étrange... 

 

Les photos de la NASA se répartissent en deux catégories. Les plus anciennes sont des photos réalisées de façon traditionnelle ; les plus récentes, des photos informatiques numérisées. La première génération de négatifs a été prise au moyen d’un appareil considéré comme le meilleur au monde par tous les photographes professionnels de l’époque ( années 60 et 70 ). Il s’agit du modèle suédois Hasselblad. Chaque mission américaine a emporté avec elle plusieurs appareil de cette marque. Certains, aujourd’hui, sont satellisés autour de la Terre, après avoir été lâchés dans l’espace par des astronautes maladroits ! Si l’appareil Hasselblad est irréprochable, les négatifs présentent cependant deux types de problèmes techniques.

 

D’une part, la NASA détient les clichés originaux et uniques. Elle ne transmet donc aux chercheurs qu’un contretype ( duplicata ) du négatif, ou même une simple épreuve sur papier. Cela entraîne un inévitable déficit de qualité. D’autre part, lorsqu’on agrandit des détails, on reste tributaire du grain photographique de la pellicule d’origine ; l’agrandissement est impossible au-delà d’un certain seuil. Au contraire, les photos numérisées tolèrent des grossissements beaucoup plus importants- jusqu’à la limite du pixel, ce petit carré informatique si célèbre. Envoyées par ondes radio et transmises directement par bandes magnétiques, elles sont d’une qualité nettement supérieure à celle des photos traditionnelles.

 

 

anomaliemars00

Mars, rouge et mystérieuse...

 

Au mois de juillet 1976, la sonde spatiale Viking Orbiter-I réalise, en orbite autour de Mars, des photographies d’une région nommée Cydonia, dans le but de repérer des sites potentiels d’atterrissages pour le module Viking Lander-II. Le lundi 25 juillet, en particulier, elle y photographie une zone proche de l’escarpement planétaire, qui sépare les hauts plateaux cratérisés du Sud de la planète des basses plaines du Nord. C’est là qu’un relief attire l’attention des photo-interprètes. Localisé par 41°N et 9,5°W, il ressemble étrangement à un visage humain. La légende est née.

Mais la joie allait être de courte durée. En 1998, la sonde Mars Global Surveyor photographie à nouveau le visage légendaire avec une résolution de 1,5 mètre par pixel. 22 ans plus tard, le verdict est sans appel : le visage de Mars n’est rien d’autre qu’une formation géologique.

 

Maintenant voici quelques photos pour le moins étrange, détectées sur les surface lunaires et martiennes. Peut-être dans les prochaines années, lors de future mission d’exploration, ces anomalies se révèleront n’être que des simples reliefs géologiques où naturels.

 


 

Anomalies lunaires

anomalielune01

 

anomalielune02

anomalielune03

 

anomalielune06

anomalielune07

anomalielune08

anomalielune10

anomalielune11

Structure lunaire appelée " le fort "

anomalielune04

 

Objet céleste passant à grande vitesse devant la Lune...

anomalielune12

Un vaisseau ?

anomalielune12

 
Etrange objet...
 
 
Une croix sur la Lune ? 
 
anomalielune14
 

Avec le N° sur les photos, ont peut retrouver l'original pour comparer...

 

19 novembre 2007

 

 

La Lune, c’est loin :  380000 km. Alors si la balade vous tente, autant emprunter un raccourci. Cette vidéo diffusée par l’agence spatiale japonaise vous transportera directement à 100 km au-dessus du sol de notre satellite. Elle a été tournée par la sonde SELENE, qui orbite d’un pôle à l’autre de la Lune depuis septembre. Ne ratez surtout pas la fin du film où, après avoir vu les derniers rayons du soleil frapper le sommet des cratères, nous disparaissons avec la sonde dans la nuit lunaire.

 


 

Anomalies martiennes

 

mise à jour le : 17 mai 2013

anomaliemars01

anomaliemars02

anomaliemars03

anomaliemars04

anomaliemars05

anomaliemars06

anomaliemars07

 

Le visage de Mars, site de Cydonia  Ici plus d'info sur le visage !

anomaliemars08

anomaliemars09

anomaliemars10

anomaliemars11

anomaliemars12

anomaliemars13

anomaliemars14

anomaliemars15

anomaliemars18

anomaliemars19

Un anneau gigantesque sur Mars ! ( PIA00403 )

 

Alors que voyons-nous ou plutôt que devinons-nous sur cette image ? Je vous invite à un voyage dans les confins de votre imagination... Observer le centre de l'image, il apparaît à l'observateur attentif une sorte de roue parfaite, un anneau légèrement dentelé, et pourvu de rayons, comme des galeries, dont certaines débordent même. La moitié nord de l'anneau est ensevelie sous la terre mais on peut encore la deviner. S'agit-il d'une curiosité géologique martienne ? Etrange tout de même de découvrir ce cercle presque parfait et qui semble se prolonger sous le sol comme une infrastructure à demi enterrée. L'agrandissement, quoique flou, permet également de découvrir aux alentours des lignes droites, comme des vestiges de rues ou de bâtiments ensevelis sous les sables. La configuration de ces traces rectilignes rappelle les vestiges que l'on devine sur les photos satellites du plateau de Guizeh, vestiges, murs ou restes de bâtiments antiques enterrés sous le sable et que seule une vue aérienne permet d'entrevoir... 

Source- Revue TOP SECRET N° 28 Déc/janvier 2007

anomaliemars20

anomaliemars21

un mur gigantesque ?

anomaliemars22

anomaliemars28

 
anomaliemars28b
Photo prise par la caméra de la sonde Curiosity le 30 janvier 2013
 
Plus de photos ci-dessous :
 
 
 

***ETRANGE PHENOMENE DES TROUS MARTIENS***

 

Plan large sur "Jeanne" un des mystérieux trous martiens présentés par les scientifiques américains en Mars et Mai 2007.

anomaliemars23

anomaliemars24

 

Ci-dessus "Jeanne", le mystérieux trou noir au nord-est d'Arsia Mons, un des volcans géants dominant la planète rouge, photographié le 7 mai 2007 par l'instrument HiRISE de la sonde spatiale Mars Reconnaissance orbiter (MRO) est bel et bien un gouffre profond.

anomaliemars25

 

Un autre trou suspect découvert à la surface de la planète Mars dans la région appelée Cerberus de l'Elysium Planitia. Photo prise en 2001.

anomaliemars26

anomaliemars27

 

source- revue TOP SECRET N°33

*

Terre-Mars-anim

La rotation de Mars et de la Terre autour du soleil   

      Aprés 7 mois de voyage plutôt tranquille, les sondes Spirit et Opportunity sont arrivées sur Mars les 3 et 25 janvier 2004. Lancées par deux fusées Delta II américaines depuis Cap Canaveral en Floride, ces ambassadeurs de la Terre sont envoyés dans le but de trouver des preuves de la présence actuelle ou passée d'eau liquide sur la Planète rouge.

roverspiritmars2005a

D'autres photos seront rajoutées au fur et à mesure, la banque de données étant énormes, concernant ces anomalies, je sélectionnerais celle qui me semble intéressante, alors revenez voir ici à de temps en temps...

 



apo00

 

*** Planète Mars ***

http://www.msss.com/
http://mars.jpl.nasa.gov/
http://www.enterprisemission.com/
http://www.xtl-ak.com/marslinks.html ( liens et images )

 

*** La Lune ***

http://history.nasa.gov/
http://www.aulis.com/
http://photovni.free.fr/html/presentation%20.htm
http://lheureux.free.fr/anomalies.html

 


Mise à jour- 28 juin 2013
 

Samedi 26 Août 2006 à 00h00 dans Les énigmes martiennes14 commentaire(s)

 anomaliemars00

 Un astronome américain amateur soutient avoir trouvé une preuve que la vie existe sur Mars. Vidéo Youtube à l'appui, David Martines entend démontrer qu'une base occupée existe sur la planète rouge. La vidéo fait déjà le tour du net. 

 

 

Au fur et à mesure que la vidéo avance, Martines, qui utilise le logiciel Mars Explorer de Google Earth, zoome sur une forme cylindrique blanche censée être ledit immeuble, "de 200 mètres de long et 46 mètres de large".
 
Il a d'ailleurs baptisé la chose "Bio Station Alpha", convaincu "qu'il y a eu de la vie ou que quelqu'un vit encore sur cette base." Il ajoute ensuite que la présence d'un bâtiment d'une telle superficie est vraiment exceptionnelle.
 
 
 
"Espérons que ce n'est pas une arme"
 
"Il pourrait s'agir d'une centrale d'électricité, un enclos de vie ou un garage amélioré. Espérons que ce n'est pas une arme. En tout cas, celui qui a aterri là avait une bonne raison de le faire. Je ne vois pas les motivations qui peuvent pousser un individu à s'établir sur Mars," commente-t-il.
 
L'astronome amateur réfute en tout cas l'idée que la Nasa soit derrière cette affaire. "Cela me paraît peu probable que la Nasa ait pu acheminer tout ce matériel sans être vue", argue-t-il. "Cela ne m'étonnerait pas que la Nasa ne soit pas au courant de tout ça", s'amuse-t-il ensuite. 
 
L'homme semble décidé à trouver une image d'une résolution de meilleure qualité à l'avenir. Selon lui, les coordonnées de la "Bio Station Alpha" seraient 49'19.73"N 29 33'06.53"W. 
 

source ici !

 
Mardi 14 Juin 2011 à 19h04 dans Les énigmes martiennes1 commentaire(s)