• LES CAVERNES SONT-ELLES DES BASES D'OVNI ?

     

    LES CAVERNES SONT-ELLES DES BASES D’OVNI ? 

     



    Et si les innombrables grottes et cavernes encore inexplorées constituaient des bases d’OVNI idéales ? L’hypothèse n’est pas nouvelle. Mais elle a récemment refait surface dans mes propres recherches. Pour moi, les cavités souterraines de notre planète seraient des sortes de sas spatio-temporels qu’utiliseraient commodément les extraterrestres qui viennent nous rendre visite. L’homme a mis le pied sur la Lune. Ses sondes spatiales sont en train de dépasser les limites du système solaire et de pénétrer le monde intergalactique. Et pourtant, il ignore ce qui se passe au-delà d’une vingtaine de kilomètres sous ses pieds. Qu’existe-t-il au-delà ? Quelles étranges architectures naturelles dorment sous des millions de tonnes de terre et de roches ? Quelle faune mystérieuse se meut dans les grottes et cavernes de notre sous-sol.

     

     Les spéléologues les plus optimistes nous assurent que nous ne connaissons pas plus d’un pour cent de ce monde obscur. Et ce que nous en avons exploré n’est déjà pas exempt de mystère. Il n’est que de parcourir certain ouvrage comme l’ouvrage de Michel Bouillon, un spécialiste qui a exploré gouffres et cavernes pendant plus de vingt ans pour le compte du Muséum d’histoire naturelle puis du CNRS. (Découverte du monde souterrain, aux éditions Robert Laffont). Des ufologues américains viennent de recenser dans une série d’articles tous les rapports pouvant exister entre les manifestations d’OVNI et univers cavernicole. Et les coïncidences troublantes ne manquent pas.


    Dès l’Antiquité, les hommes ont vu d’étranges choses sortir des grottes qu’ils connaissaient. Et pas seulement les croyants superstitieux pensant que leurs issues communiquaient avec les enfers et donc qu’il pouvait en sortir démons ou revenants, mais des observateurs sceptiques, comme Sénèque par exemple. Le philosophe écrit dans son ouvrage. Questions sur la nature que nombreux sont les témoins fiables à avoir rencontré dans les cavernes des créatures mystérieuses. Ils ont vu aussi des « chariots curieux conduits par des automates, des mécaniques de fer et d’airain ». Ils ont entendu des langages incompréhensibles pour une oreille de l’époque et parfois subi des sévices qui rappellent ceux que racontent certains contactés. Passons sur le voyage  d’Orphée à la recherche d’Eurydice ou sur les activités métallurgiques de Vulcain et des Titans.

    Ceux qui aiment lire les mythes en y décryptant la présence de héros civilisateurs venus du ciel ont déjà longuement écrit à ce sujet. Un rapprochement s’impose. On a vu beaucoup d’OVNI dans la région du globe où se trouvent d’immenses cavernes. Celles-ci sont le lieu idéal pour des étrangers à la planète qui désireraient y séjourner et l’explorer sans être déranger par les autochtones. Nous en connaissons seulement une infime partie. Il est facile de condamner les issues qui risqueraient d’être découvertes. Et il y a certainement assez de place dans les plus grandes pour faire relâcher des flottilles entières de vaisseaux de l’espace. La plupart se situent dans les coins du monde les plus vides et les plus déshérités. Pas de témoins gênant, donc. On peut s’y livrer à toutes les allées et venues indispensables sans attirer l’attention de qui que ce soit. 

    Et notre ufologue de citer le Tibet, la Vallée de la Mort aux Etats-Unis, d’immenses territoires absolument inhabités en Amérique latine, la région du mont Shasta en Californie du Nord et bien d’autres points de la planète dont le sous-sol est un immense gruyère et la surface libre de toute installation humaine. Le mont Shasta est un lieu privilégié d’observation d’OVNI et, pourtant, il y a rarement quelqu’un pour les observer. Quelques chasseurs, une infime proportion de touristes à la belle saison et des missions scientifiques de loin en loin.

    D’ETRANGES OBSERVATIONS AU MONT SHASTA ET DANS LA VALLEE DE LA MORT 

      

    Or, rien que durant ces cinq dernières années, on a photographié plus de trente objets mystérieux survolant cette montagne dont les indiens disaient depuis toujours qu’elle était sacré et maudite. La plupart du temps, les étranges engins ont bel et bien l’air de sortir des rochers ou de s’y réfugier.

    C’est par exemple incontestable dans le rapport  d’une observation qui date de février 1981 et qui a eu pour témoins trois géologues en mission officielle sur les flancs de la montagne. « Nous avons clairement aperçu, écrit l’un deux, l’objet ovoïde qui plongeait dans les amas de roc à deux ou trois kilomètres au-dessus de notre campement. Nous avons pensé qu’il s’agissait d’un avion de tourisme en difficulté qui percutait le sol. La visibilité était excellente (9h30 du matin, ciel bleu, aucune perturbation atmosphérique) et l’objet ne ressemblait pas du tout à un avion. Mais c’est la première idée qui vient à vient à l’esprit. Les géologues, soucieux de porter secours à d’éventuels rescapés, se sont immédiatement rendus sur les lieux. Ils ne purent y parvenir que quatre heures plus tard en raison des difficultés d’accès. Rien. Pas la moindre trace.

    Or, cet endroit précis de la montagne est truffé de cavernes qui n’ont jamais été visitées au-delà de quelques centaines de mètres de l’accès. Certains orifices sont largement assez vastes pour laisser passer le corps d’un avion de ligne. Si l’objet a la taille d’un appareil de tourisme, il est évident qu’il n’a aucune difficulté à y pénétrer. La Vallée de la Mort, à la frontière des Etats de Californie et du Nevada, est considérée comme le plus terrible désert de la planète. Elle est essentiellement peuplée (quand elle l’est !) de serpents à sonnettes et de scorpions. Des analyses par satellites ainsi que de vieux rapports datant de l’époque où elle a été partiellement explorée lors de la deuxième ruée vers l’or montrent qu’il existe de gigantesques grottes en sous-sol. On ne peut évidemment pas se fier entièrement à certains de ces témoignages laissés par les pionniers.

    Il y est par exemple raconté que des villes en ruines subsisteraient dans ces cavernes, témoins de civilisations inconnues, et hors du temps. Peut-être n’est-ce là que fantasmes et mirages rapportés par les mineurs trop audacieux que le soleil de la vallée avait rendu fou ! (Depuis 2003, le secteur a été bouclé par l’armée américaine ?) Mais fantasme et mirages ne se laissent pas photographier. Les grottes existent et au-dessus d’elles on a souvent fixé sur la pellicule des engins volants inconnus qui plongeaient en direction du sol.

     

    Le 11 mars 1980, une patrouille de rangers suit une escadrille d’objets volants mystérieux sur plus de soixante kilomètres dans le secteur de Shoshone, au sud de la vallée. Les témoins, des policiers rompus à toutes les surprises du désert, dénombrent nettement sept OVNI. La flottille disparaît exactement au-dessus de la Jubilee Pass. C’est qu’un spécialiste américain du monde des cavernes, Horace Carter Hovey, situe d’immences grottes dans son livre  Cavités mystérieuses ou mythiques d’Amérique du Nord.  Il rappelle, sans jamais s’être, pour sa part, s’occupé d’OVNI ou d’extraterrestres, que l’on a souvent observé des phénomènes curieux dans la proximité de Jubilee Pass. Wagner cite d’autres exemples d’endroits mystérieux de la même espèce sur le territoire des Etats-Unis et du Canada : Etat de Washington, Nouvelle-Angleterre, Massachusetts, Pennsylvanie. Partout, de grandes, des cavités souterraines, des évolutions d’OVNI dans la périphérie et surtout apparition et disparition de ces engins inconnus dans la région.

    CONTRÔLE MILITAIRE

    Pour le reste du monde, il évoque des énigmes qui ont souvent fait dans le passé l’objet d’enquêtes ou de commentaires. Ainsi, l’étrange grotte « en croissant de lune », revêtue d’un métal inconnu et découverte en octobre 1944 par un ingénieur tchèque, le docteur Antonin T. Horak. On sait que la caverne en question est située près des villages de Plavince et de Lubocna par environ 49°2N et 20°E, dans la région des Tatras (MSS News, bulletin de la société de spéléologique, numéro de mars 1965) là encore, une foule d’observations d’OVNI dans le périmètre de l’étrange caverne tchécoslovaque. Mais le secteur est sous contrôle militaire (encore en 2007) et, à part quelques informations, il n’est guère possible de savoir très exactement ce qui s’y passe ou ce qui s’y est passé. Même problème au Tibet. C’est là que l’on situe la mystérieuse AGARTHA, ce royaume souterrain où vivraient des êtres supérieurs très attentifs aux destinées de la Terre et régis par l’énigmatique « Roi du Monde ». De fait, les satellites spécialisés ont détecté, ces dix dernières années, d’immenses espaces dans le sous-sol de cette région. Des relevés gravimétriques ont confirmé cette détection.


    On  avait donc de dire, en histoire officielle, que le nazi Haushofer n’allait y rechercher que des légendes. Depuis vingt ans les Russes patrouille dans le secteur, organisant un black-out systématique sur toutes les observations. On sait qu’à plusieurs reprises l’aviation a bombardé le coin. On a aussi appris, et une fois ou l’autre par des sources tout a fait officielles, que des avions de chasses avaient été abattus par des engins luminescents qui se comportaient exactement comme les OVNI que l’on rencontre en Occident. L’hypothèse a été émise, et il ne manque pas d’arguments en sa faveur, que les militaires de l’Est connaissent le secret des cavernes agarthéennes. Il y aurait une sorte de statu quo entre sujets extraterrestres ou supraterrestres du « Roi du Monde » et autorités moscovites. Tout comme il y aurait eu de mystérieux rapports entre les anciennes civilisations du monde précolombien et des surhommes vivant dans les cavernes insondables des pays andins.

    Marie Thérèse Guinchard et Pierre Paolantoni à leur époque, a rapporté d’étonnants témoignages sur ces « intra terrestres » qui surveilleraient de près les activités de notre petite planète et seraient, entre autres, à l’origine du phénomène OVNI depuis leur mystérieux domaine souterrain. Pour moi, les grottes sont liées à la manifestation d’OVNI pour une raison bien précise. J’ai noté que les endroits où les observe sont constitués de strates calcaires dans lesquelles se trouvent certains cristaux que commence seulement à être étudié par  notre science. Ces cristaux permettent à des civilisations supérieures de se matérialiser, depuis les profondeurs de l’espace et du temps, des appareils spéciaux que nous voyons ensuite sous  forme d’ovni. C’est pour cela que notre monde souterrain, en certains points précis, serait un lieu privilégié d’observation d’engins inconnus.


    Une théorie de plus ! Mais elle a le mérite de cadrer avec tant de phénomènes qu’elle ne doit pas être écartée sous prétexte qu’elle se démarque singulièrement des autres.

     

    Juillet 2007- Claude Burkel pour la Taverne de l'étrange

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    turbo210
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 10:31
    Bonjour ,se matin je passe vous voir mes vraiment pas la forme aujourd'hui,mes je te tenais à venir vous souhaitez une bonne journée.Bisous ++5
    http://bettyboop206.boosterblog.com
    2
    turbo210
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 09:08
    Bonjour,houff se matin je vais mieux,hier j'avais une bonne migraine,j'espére que vous allez bien.Je vous souhaite une bonne journée.bisous et lol +5
    http://bettyboop206.boosterblog.com
    3
    AcolyteProd
    Dimanche 3 Avril 2011 à 00:04
    Vraiment intéressant tout ca.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :