• LE SCANDALE DE L'HISTOIRE

     

     LE SCANDALE DE L’HISTOIRE MODERNE


    Les mensonges continuels à l’égard des élus et du public, tout cela a engendré une psychose de dissimulation permanente, parce que la divulgation provoquerait le plus vaste scandale de l’histoire.


    Par exemple, comment le public réagirait-il s’il savait que la dégradation des écosystèmes et la perte irréversible de milliers d’espèces de plantes et d’animaux en cause, auraient pu être évitées par la diffusion d’une information honnête dans les années 50 ? Quelle serait la réaction de la société si l’on savait que des milliards de milliards de dollars ont été dépensés au fil des ans pour des projets non autorisés, et anticonstitutionnels ?


    Et si l’on savait que l’argent du contribuable ( en France aussi ) a été affecté par des consortiums à la mise au point, dans le secret, de technologie dérivées de l’étude des objets extraterrestres tombés sur terre, puis brevetées et exploitées à grands profit ? Non seulement le contribuable a été dépossédé par la ruse, mais en plus il doit payer pour utiliser des progrès technique dont il a déjà financé les recherches à son insu. Notons également en passant qu’il y eu vol de propriété intellectuelle à l’égard de nos visiteurs de l’espace. Les industries n’ont pas seulement profité de la rétention de technologies dans les domaines de l’énergie et des transports, mais elles récoltent un don providentiel grâce aux progrès de l’électronique, de la miniaturisation et de leurs retombées.

    Tout cela constitue un vol d’argent et de technologie qui devrait appartenir au domaine public, le contribuable ayant payé déjà pour cela. Ce n’est pas tout. Que diraient les gens s’ils savaient que les programmes d’exploration spatiale monstrueusement coûteux utilisant des fusées, sont des expériences primitives et inutiles, puisque des technologies et des moyens de propulsion infiniment plus avancés étaient déjà disponible avant même que nous n’allions sur la Lune ?


    La NASA et la plupart des compagnies associées sont autant victimes du secret que le gouvernement et le public. Une toute petite fraction cloisonnée au sein de la NASA est seule au courant des technologies extraterrestres qui se cachent derrière certains projets. M. Chantelain qui a travaillé à la NASA, a été, lui aussi, victime du secret, car tout accès à des informations sur les technologies de pointe lui a été refusé, il a dû, comme tout le monde, se contenter de l’ancienne physique et des propulseurs à combustion périmés. Quelle honte ! Notre destinée a été prise en otage pendant cinquante années. Si le coup d’Etat discret perpétré au début des années 50 était révélé maintenant, cela provoquerait un séisme social sans précèdent.


    LE PIRE N’A PAS ETE DIT


    Tout ce qui vient d’être décrit est secondaire face à un autre problème ; le groupe occulte qui dirige tout ces programmes secrets issus des O.V.N.I. a aussi la main mise exclusive sur la relation naissante entre les Extraterrestres et les humains. Et cette relation a été tragiquement mal conduite, au point de nous mener au bord d’une catastrophe majeure mondiale. Que se passe-t-il lorsqu’un groupe non élu, non mandaté, auto désigné et à dominante militaire s’occupe seul du rapport entre humains et e E.T. Pareil groupe n’a du monde qu’une conception bornée et univoque. Dans cet environnement, des décisions extrêmement dangereuses peuvent être prises sans réplique, sans débat, sans perspective ni vision ouverte. Nous savons que, dans le secret total des militaires, des actes excessivement dangereux ont été commis à l’égard de certaines races d’Extraterrestres. Nous tenons de nombreuses sources internes que des technologies avancées ont été utilisées pour cibler et détruire des OVNI. Si seulement 10 pour cent de cela est vrai, nous sommes  de, en présence d’une crise diplomatique et sociale globale qui échappe totalement à notre contrôle et constitue une menace pour la planète entière. Quel que soient les intentions  de ce puissant groupe, il est urgent qu’il apparaisse au grand jour et que les hommes d’Etat du monde puissent intervenir sur cette situation. (Seul, JOHN KENNEDY a voulu rendre public le contact avec les extraterrestres, nous avons vu le résultat.)


    Bien que nous n’avons aucune raison de croire que les êtres de l’espace sont hostiles à notre égard, il est pourtant clair qu’ils ne tolèrent pas qu’on les agresse ; l’autodéfense est probablement un réflexe universel, ils ont jusqu’ici témoigné d’une grande patience, mais si les technologies développées en secret par les hommes arrivent à égalité avec les leurs et qu’ils se sentent menacés, un point critique pourrait être atteint ; cette perspective devrait nous faire réfléchir.


    LA DIVULGATION, UNE QUESTION DE SURVIE


    Pour faire face à pareil problème, il faudrait des hommes valables à la tête des Etats.

    Mais si on les maintient à l’écart et que l’affaire demeure dans l’ombre, notre sort est entre les mains de la poignée d’irresponsables qui décident à notre place.

    Cela doit changer, et vite. Les motivations du secret sont claires ; pouvoir MONDIAL, contrôle économique et technologique, gel de la situation géopolitique, peur du scandale et la mise à nu du comportement de certains, etc. Mais même si divulguer l’affaire OVNI /ET est de nature à provoquer un chambardement radical de toutes les facettes de la vie sur Terre, et je ne préfère pas parler des religions, et du Vatican évidemment. Une relation qui pourrait être prometteuse entre l’humanité et des aliénes se trouve confisquée par des militaires aux vues biaisées et aux programmes secrets dangereux. Après cinquante années de cet abus, il ne nous reste plus beaucoup de temps  avant que ne s’effondrent  les écosystèmes de la planète.

    Il n’y a pas de choix facile, mais, il faut nous aider à faire le bon choix.


    DISQUE ABATTU A HUNTER LIGGETT


    Nous avons demandé à un grand spécialiste Henry Deacon, un complément d’information sur l’ovni abattu à Hunter Liggett, en Californie fin 72 ou début 73. Son équipe essayait des armes à laser expérimentales sur diverses cibles dans la campagne. Soudain, un vaisseau de forme discoïdale, d’environ 30 m de diamètre et 8m d’épaisseur fit son apparition à quelques 135 à 180 m de distance. Quelqu’un tira dessus avec le laser expérimental de l’US Air Force qui était monté à l’arrière d’un camion M-35 de 2,5 tonnes. Henry ne se souvient pas avoir constaté des dégâts visibles sur le vaisseau, mais celui-ci s’avéra tout de même hors d’usage.

    Trois personnages de petite taille (qui n’étaient pas des Gris) en sortis sains et saufs, ont été capturés puis transférés à une base Niken (NdT : missiles) dans les collines près de Tilden Park, à l’est de Kensington, en Californie. Tout cela s’est passé très vite et à la grande stupéfaction générale.

     

    ECOUTES TELEPHONIQUES


    Henry nous a avertis de l’existence de technologies avancées d’écoute de conversations, même à l’extérieur. Selon lui, des lasers satellisés  sont même capables de détecter les vibrations des vêtements d’une personne. On sait qu’un processus élémentaires déjà ancien permet de capter les vibrations imprimées à une vitre par une conversation ayant lieu derrière celle-ci. Il faut prendre conscience qu’il n’est plus nécessaire de placer des puces d’écoute à l’intérieur des habitations. Les téléphones cellulaires  peuvent être activés pour relayer la parole, même lorsqu’ils sont éteints ; la seule parade consiste à ôter la batterie. Nos conversations peuvent être entendues pratiquement partout, n’importe quand, selon le bon vouloir des agences de renseignements.


    CONCERNANT LE 11 SEPTEMBRE


    Henry nous a également révélé qu’il avait su longtemps à l’avance que quelque chose se préparait, et que sur son lieu de travail lui et ses collègues avaient reçu quelques heures avant l’événement des instructions détaillées. Ce qui l’avait choqué à ce moment-là, c’est le ton très discret du message en question, mais aussi l’apparente absence de réaction chez la plupart de ses confrères. Le but était de leur éviter de s’inquiéter lorsqu’ils apprendraient la nouvelle par les médias : «  Lorsque vous entendrez cela à la radio plus tard dans la journée, ne paniquez pas, c’était prévu » .Cinq ans après l’événement, Henry est probablement le premier initié qui apporte la confirmation que le 11/9 était planifié de l’intérieur.


    Voici quelques-unes de ses affirmations : les avions qui ont percuté les tours étaient téléguidés (se substituant aux pilotes grâces à des modifications apportées au logiciel de pilotage automatique, autorisant des virages serrés normalement impossible car dépassant les limites programmées). La commande à distance se trouvait à des milliers de kilomètres des avions ; l’avion qui a percuté le Pentagone était un petit jet de la marine, également téléguidé.

    La manœuvre eut été impossible pour un Boeing 757 parce que l’effet aérodynamique du sol l’aurait empêché d’approcher aussi bas à pleine vitesse, il aurait dû ralentir comme pour une prise de terrain ; les appels par téléphones portables étaient des faux. Osama Ben Laden n’avait rien à voir dans l’affaire, sauf qu’il constituait un atout pour le gouvernement.

    Henry pense aussi qu’il y a eu perte de contrôle du vol 93, écrasé ou abattu au-dessus de la Pennsylvanie, et que cette phase du programme a échoué. Un autre bâtiment en était la cible, mais il ignore lequel, il ignore également ce qu’il est advenu des passagers du vol 77 censé percuté le Pentagone. C’est là tout ce qu’il nous a dit savoir sur cette affaire.

    Je n’ose penser à la véritable raison de cette attaque, mais il y a une relation directe, avec la guerre en Irak.


    La population de la Terre est véritablement prise en otage par un groupe de personnes, (LE NOUVEL ORDRE MONDIAL), et qui échappe au Chefs d’Etats du monde.


    *

    Source Extrait des confidences de Steven M. Greer, MD docteur en médecine, fondateur et directeur du Disclosure Projet (Projet Divulgation). En mai 2001, il présida la conférence de

    Presse du projet Divulgation pour le National Press Club de Washington, DC. Plus de vingt personnalités bien informées.

    Extrait :Projet CAMELOT de Henry Deacon

     

     


    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :