• LA REALITE HISTORIQUE DE NOTRE PLANETE

     

     LA REALITE HISTORIQUE DE NOTRE PLANETE

     

    La réalité historique peut être considérée sous deux aspects. L’un – et il devient plus tard, histoire, grâce à des personnes qui mettent par écrit les informations qui concerne l’opinion générale qu’on appelle l’opinion publique, répandue auprès de chaque citoyen par les mass- médias. L’autre, par contre, a trait aux événements qui ne sont pas rendus publics. C’est le monde des agissements des loges secrètes qui entremêlent capital, politique, économie et religion. C’est à ce niveau que naissent les nations, que les guerres sont ourdies, que les présidents sont nommés ou éliminés s’ils ne fonctionnent pas.

     

    Pour le citoyen qui forme principalement son opinion et sa conception du monde à partir de ce que véhiculent les médias, tels que les journaux, la télévision, la radio, ou à partir des connaissances apprises à l’école ou de la littérature de Monsieur tout le monde, peu des choses dont je parle dans les pages suivantes lui seront familières. Il est facile de comprendre des pensées du style : Je n’ai encore jamais entendu parler de ça : Evidemment, les agissements d’une loge secrète n’atteignent leur but que s’ils restent secrets. L’existence à elle seule d’une loge secrète montre qu’il y a des choses qui ont une si grande importance aux yeux des frères de la loge que ceux-ci désirent les cacher aux yeux des autres hommes.

     

    QU’EST-CE QUE CELA PEUT DONC BIEN ÊTRE ?

     

    Ainsi que je vais le montrer, de nombreux frères de loges de sociétés secrètes différentes occupent des positions dont nous ne pouvons que rêver. Cela montre que quoi qu’ils vous cachent, c’est cela même qui les a amenés précisément à la position qu’ils occupent. Laisser-moi vous présenter un petit exemple pour que vous saisissiez ce que signifient ces positions de rêve :

    L’une des organisations principales qui tire toutes les ficelles aux USA est le CFR (COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS). Cette organisation à moitié secrète est sous la domination du syndicat Rockefeller et d’une société secrète européenne qui porte le nom de,  COMITE DES 300, (l’explication vous sera donnée plus tard).

    Entre autres noms de la liste des membres du « COMITE DES 300 »que j ai trouvé dans le livre du Dr. John Coleman intitulé, Conspiration Hierarchy, The Commitee of 300, j’ai lu le nom suivant : Sir Louden

    Il est représentant de la N.M. Rothschild Bank, à Londres.

    Ses autres titres sont les suivant : Président de conseil international de la Chase Manhattan Bank (Rockefeller). Président de la « Royal Dutch Petroleum », directeur de la « Shell Petroleum Compagny Lid » et administrateur de la « Ford Foundation ».

    Ceci montre que cet homme en 1994 réunissait à lui seul un pouvoir et une influence extraordinaires. Comment en est-il arrivé là ? Cela provient justement du fait qu’il est membre de sociétés et ordres secrets. Et, pour cause, du « Comités des 300 ». Et dans le « Comités des 300 » se trouvent 300 personnes de ce calibre (et Sir Louden n’est certainement pas le plus puissant). Pouvez-vous imaginer que les décisions prises par ces personnes en réunion puissent avoir une influence considérable sur notre histoire mondiale ?

    Ces personnes ont des secrets qu’elles cachent au public. Elles savent ce que nous ne savons pas et c’est la raison pour laquelle ceux qui s’appellent les ILLUMINATI (Les éclairés, ceux qui savent) détiennent une telle puissance. Ne voulez-vous pas savoir quels sont les secrets de ces ILLUMINATI… ?

    Leurs secrets sont presque tous en relation avec le passé de notre planète, avec la genèse et l’origine de l’homme (quand et comment), avec la raison de sa présence sur Terre, avec les OVNI et les conséquences qui s’ensuivent (OVNI, observation visuelle de nature inconnue). Telle est la désignation scientifique des Illuminatis. Ces engins en forme diverses, ils possèdent deux champs magnétiques inversement rotatifs et sont d’origine extra-terrestre ou terrestre. Je suppose que beaucoup parmi vous ne lisent pas avec plaisir le mot OVNI. C’est pour cela qu’il est important que nous ouvrions au nouveau, bien que le sujet des OVNIs ne soit pas si nouveau, bien au contraire. Aux Européens on donne, en effet, volontairement de fausses informations, comme à la plupart des gens sur Terre, quand il s’agit d’OVNIs. Et voilà que nous avons affaire aux illuminati qui contrôlent justement les médias.

    Et spécialement ici en Allemagne. Je vais vous faire comprendre au moyen d’un petit exemple que le thème des OVNIs a bien un fondement très réel et très terrestre :

    Il y avait, outre la « SOCIETE THULE », qui sera décrite en détail plus loin, un autre ordre secret dans le troisième Reich : la « SOCIETE VRIL ».Cette dernière s’occupait presque exclusivement de ce qu’on appelle communément les OVNIs et de leur construction. C’est pour elle qu’on travaillé Victor Schauberger et le Dr W.O. Schumann, Schriever, Habermohl, Miethe, Epp et Belluzo. La plupart des pilotes anglais et américains encore vivants se souviennent probablement de leurs réalisations comme des « Foo-Fighters ». Les travaux furent énormément accélérés lorsque, d’après leurs dires, une soucoupe, non terrestre fit, en 1936, une chute en Forêt-Noire sans pour autant être endommagée. (The Secret Information Network : Th Secret-Programme, p. 21 323 E.Matilija St. 110-128,Ojai CA 93023)

    Après avoir étudié attentivement la propulsion et relié ce savoir à celui déjà énorme de la Société VRIL sur l’implosion et l’antigravitation, on entama la construction de prototypes.

    Des réalisations telles que le « VRIL 7 », un hélicoptère supersonique en forme de disque (à ne pas confondre avec les V1 et V2, bombes autopropulsées à grand rayon d’action), étaient déjà si stupéfiantes que le « Stealth-Bomber » actuel de l’US AIR FORCE, ressemble presque à un jouet. Citons l’exemple du VRIL 7, réalisé par Richard Miethe, lequel, équipé de douze turbopropulseurs BMW 028, a atteint lors d’un essai en vol le 14 février 1944 à Peenemüde, après un décollage vertical, la hauteur de 24200m et en vol horizontal la vitesse de 2200 km/h. Dés la fin de 1942, on avait fabriqué plusieurs exemplaires de l’avion circulaire RFZ.6, nommé « Haunebu II.

    Son diamètre était d’environ 32 m, sa hauteur au centre de 11 m et sa vitesse de 6000 km/h à proximité de la Terre. Il avait une autonomie en vol de 55 heures, décollait à la vertical, il pouvait voler aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale et surtout en angle droit (ce qui caractérise la façon de voler des OVNIs aperçus partout dans le monde). Plus tard, d’autres VRILS furent, cependant, encore plus performants puisqu’ils permirent, au début de 1945, de faire le tour de la Terre en quelques heures. Un Haunebu II construit, plus tard, en version grand modèle, avait un diamètre de 120 m, dortoir intégrés. Mais pourquoi avoir fait ces dortoirs puisqu’il ne fallait que quelques heures pour faire le tour de la Terre ?

    Beaucoup d’entre vous vont maintenant se poser la question « Pourquoi Hitler n’a-t-il pas gagné la guerre s’il avait à sa disposition une telle technologie ? » Une des raisons est qu’un assez grand nombre de disques volants atteignaient des performances fantastiques en vol mais leur utilisation à des fins militaires était presque impossible. La cause en était la suivante : le champ magnétique crée par le mécanisme de lévitation procurait aux disques volants une sorte de bouclier de protection qui les rendait quasiment invincibles. Ce champ magnétique avait, cependant, l’inconvénient de ne pas permettre l’utilisation d’armes traditionnelles, car les projectiles ne pouvaient pas traverser sans frottement ce rideau magnétique. Les projets dépendaient de la Société VRIL et de la SS E IV (bureau d’études secrètes pour l’énergie alternative des SS). Cela signifie qu’ils n’étaient pas directement sous les ordres d’Hitler et du parti nazi ; en fait, ils n’avaient pas été élaborés à des fins proprement guerrières. Ce n’est que plus tard, quand la situation de l’Allemagne en guerre empira, qu’il fut question de faire entrer en action les disques volants.

    La plupart des hommes n’ont pas eu le moindre pressentiment des vrais buts de Hitler, de sa formation, des loges dont il était membre, de l’idéologie qu’il fit sienne. Ils ignoraient qui l’avait promu à cette position, qui le finançait et ne savaient rien des motifs cachés qui sous-tendaient cette Deuxième Guerre Mondiale. L’idéologie d’Hitler n’a rien à voir avec ce que nous désignons du nom de « réalité générale » ni avec ce qui est raconté dans les livres scolaires sur le troisième Reich. Hitler était un mystique, un occultisme jusqu’à la pointe des pieds, et il faut se situer dans cette optique pour comprendre ce qui se passa pendant le troisième Reich. Pour la plupart des historiens, matérialistes, les procès des criminels de guerre à Nuremberg étaient un mélange de contes de Grimm et de contes à dormir debout. Ils ne pouvaient pas mettre dans la peau des accusés et ils manquaient de connaissances préalables pour saisir ce que ces hommes racontaient. Dieter Rüggeberg l’expose avec justesse, en disant « Seul un occultiste peut en reconnaitre un autre ».

    Hitler et ces sociétés secrètes en savaient bien plus sur l’origine de l’homme, la constitution de la Terre, sur l’antigravitation, sur « l’énergie libre » que ce que l’on a enseigné jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi, de crainte que nous puissions découvrir ces secrets, les Alliés nous ont soustrait livres et écrits sur ces sujets ou nous ont même défendu de les lire. Ils s’assuraient ainsi de la possibilité de continuer à manipuler l’humanité. Les Alliés portaient un intérêt capital pour la technologie de la « Société Vril ». Ses découvertes avaient été gardées secrètes par le troisième Reich. Ce sont les Russes qui ont eu d’abord en mains les plans de construction. Les scientifiques, tel que Victor Schauberger et Werner von Braun, tombèrent entre les mains des Américain lors de l’opération « PAPERCLIP ».

    Le plus grand secret rattaché à la sûreté aux USA concerne aujourd’hui, les constructions d’engins volants développés selon ces plans (base 51). Ils furent, entre autres, un des motifs qui provoqua la mort de J.F. Kennedy.

    Il y eut encore différentes expériences menées pendant le troisième Reich. Les révéler maintenant déstabiliserait complètement la plupart des lecteurs attachés à leur conception du monde.

    Pourquoi la plupart d’entre nous n’en avons-nous pas entendu parler ? Citons, par exemple, l’édification de l’Etat allemand « NEUSCHWA-BENLAND » (la nouvelle Souabe) dans l’Antarctique pendant la deuxième Guerre Mondiale. Pourquoi l’amiral Richard E. Byrd a-t-il eu besoin de 4000 soldats américains armés, d’un porte-avions et d’un grand soutien militaire quand il alla explorer, en 1947, l’Antarctique ? Comment se fait-il qu’il n’en revint que quelques centaines d’hommes vivants ? Voilà des questions sans réponse.

    Pourquoi si peu de personnes n’ont jamais entendu parler ni de ces événements ni des développements de NIKOLA TESLA, dont font partie les machines à libre énergie, la transmission d’énergie sans fil, l’antigravitation, ainsi que la modification du temps au moyen d’ondes stationnaires ? Quelles en seraient les conséquences si nous avions accès à la connaissance des formes d’énergie libre, à celle de l’utilisation des OVNIs  qui n’ont pas besoin que d’un champ électromagnétique comme source d’énergie et si nous pouvions les utiliser pour notre propre usage, comme carburant par exemple. Cela signifierait que nous n’aurions plus besoin de nous servir d’essence. Il n’y aurait plus de déchets, donc plus de pollution.

    Nous n’aurions plus besoin de centrales nucléaires, les hommes ne pourraient plus être enfermés dans un pays derrière des frontières, et surtout nous aurions beaucoup de temps à notre disposition puisqu’il ne serait plus nécessaire de travailler autant pour payer les frais de chauffage, de courant, d’essence (nous pourrions, pendant ce temps, en profiter pour méditer, par ex. sur le sens de la vie).

    Et ces formes d’énergie-existent. Elles existent au moins depuis quatre-vingt ans et nous sont restées cachées.

    Pourquoi sont-elles tenues secrètes ? Parce que le biais de la mainmise sur l’énergie, la nourriture et en occultant des connaissances, il est possible d’exercer un contrôle sur les hommes de notre Terre. Si quiconque venait à découvrir et utiliser ces connaissances, les Illuminati ou d’autres égoïstes ne pourraient plus jouer aux tout-puissants. Les Eglises, les sectes, les drogues perdraient également de leur importance. Il est donc important pour les Illuminati que ces choses restent cachées du reste du monde, ainsi leur pouvoir leur permet de continuer à nourrir leur ego avide de puissance.

    Ceci n’était qu’un petit aparté pour montrer que le thème d’OVNIs est plus explosif et réel que beaucoup ne veulent l’admettre. La « stratégie moqueuse » de l’establishment anglo-américain a couté plusieurs milliards de dollars jusqu’ici pour que le sujet des OVNIs soit ridiculisé avec autant de succès par les mass media.

    Ajoutons ici que le premier commandement d’une loge secrète est de ne jamais citer le nom de la loge en public : prononcer même le nom d’un frère de loge est parfois passible de peine de mort (par ex. la 99ème loge).

    Quiconque prononçait, par ex. le dernier théorème de Pythagore, l’octagon, était passible de mort dans l’école secrète de Pythagore. L’octagon est une clef importante pour comprendre le Merkabah, (désignation du champ magnétique de l’homme), et apporte donc

    L’illumination, c’est-à-dire une solution aux problèmes que nous avons. (Mer- ka-bah= deux champs lumineux inversement rotatifs qui véhiculent corps et esprit = dématérialisation et éléportation du corps physique. Savoir tenir un secret est une force en soi. Cela permet de mener à bien des opérations sans se trouver face à des complications légales ou à un adversaire potentiel. Cela fait naître aussi un lien, d’un grand savoir, parmi ceux qui savent.

    A cet endroit, prenons connaissance de la scène capitale du « Nom de la Rose » d’Umberto Eco lorsque l’abbé aveugle demande à l’enquêteur William de Baskerville, Que voulez-vous vraiment ?

    Baskerville répond : Je veux le livre grec, celui qui, d’après vous n’a jamais été écrit. Un livre qui ne traite que de la comédie, que vous haïssez autant que le rire. Il s’agit probablement de l’unique exemplaire conservé du deuxième livre de la poésie d’Aristote. Il y a beaucoup de livres qui traitent de la comédie, pourquoi ce livre est-il précisément si dangereux ? L’Abbé de répondre : Parce qu’il est d’Aristote et qu’il va porter à rire,  Baskerville réplique : Qu’il a-t-il si inquiétant dans le fait que les hommes puissent rire ?

    L’abbé : Le rire tue la peur et sans peur il ne peut avoir de foi. Celui qui n’a pas peur du diable n’a pas besoin de Dieu.

    Cette phrase nous rapproche, plus que nous ne le pensons, de la solution à de nombreux problèmes qui sont nôtre sur cette planète. Beaucoup parmi vous le savent ou, j’espère, le découvrirons bientôt. Relisez donc une deuxième fois cette citation.

    Si une loge secrète trompe le public en lui mentant et en le manipulant pour accéder à un pouvoir politique et économique – aux dépens des autres, garder un secret peut devenir (cf. l’exemple précédent) un instrument de mort.

    Cela ne signifie pas que toutes les sociétés secrètes sont destructrices ou méchantes. Par exemple, une des nombreuses branches des FRANCS-MACON qui vit le jour après 1307 est issu des TEMPLIERS qui furent pourchassés par le Vatican sur l’ordre du roi français Philippe IV. Ceux qui purent échapper à l’arrestation et à la torture imposées par les inquisiteurs se réfugièrent surtout au Portugal, en Angleterre et en Ecosse. Là-bas, ils travaillèrent pendant des siècles en secret  pour apporter la justice au monde et pour faire avancer les droits de l’homme. Mais l’histoire montre que, d’un autre côté, des sociétés secrètes, telles que, le 33ème degré du Rite écossais des francs-maçons, peuvent être une force dangereuse capable de mettre en place des gouvernements de les renverser et de se servir d’alliances secrètes pour provoquer des bouleversements globaux.

    Enormément de livres ont eu pour sujet les ILLUMINATI mais hélas, ce qui me gêne, c’est qu’ils furent écrits très souvent par des fanatiques, qu’ils soient chrétiens, mormons, témoins de Jéhovah ou qu’ils soient fanatiques de droite ou de gauche.

    La bibliographie permet une étude autodidacte et vous invite à approfondir votre voyage de découverte à travers la jungle des informations. Ma rétrospective historique ne prend en considération que la pointe de l’iceberg ou, pour rester dans mon sujet, la pointe de la « Pyramide ».

    *

     

    Source :

    les sociétés secrètes et leur pouvoir au XXème et XXI ème siècle 

    de Jan van HELSING (interdit en France et dans beaucoup de pays)

     

     


    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :