• La police de Munich résout un meurtre vieux de 5.300 ans

    La police de Munich résout un meurtre vieux de 5.300 ans

    La police de Munich prétend avoir résolu un meurtre vieux de 5.300 ans en reconstituant les dernières heures de la vie «l'homme des glaces», plus connu sous le nom d'Ötzi. 

     

    Souvenez-vous. Son corps, prisonnier des glaces, avait été retrouvé intact par des randonneurs dans les Alpes en 1991. Et depuis, les hypothèses les plus farfelues sur sa mort à la préhistoire ont été formulées. Des recherches scientifiques et policières auraient finalement permis d'élucider les circonstances de sa tragique disparition.

     

    Depuis l'examen aux rayons X effectué dans les années 1990 on savait que le malheureux avait probablement été tué par une flèche en silex. On avait également obtenu de précieuses informations sur son alimentation, puisque son estomac était presque intact. Mais on n'en savait guère plus. Grâce aux avancées technologiques et au bon état de conservation de la momie, la police de Munich a pu mener une enquête comme s'il s'agissait d'un meurtre du XXIe siècle.

    La police de Munich résout un meurtre vieux de 5.300 ans    La police de Munich résout un meurtre vieux de 5.300 ans

     

     

    Tué dans le dos

    Elle a déduit que Ötzi vivait vers 3.300 avant notre ère, qu'il mesurait environ 1,65 mètre pour cinquante kilos, avait environ 45 ans, les yeux marron et les cheveux bruns. Mieux, les détectives sont parvenus à reconstituer les dernières heures de sa vie, vraisemblablement à la fin du printemps ou au début de l'été, puisque les scientifiques ont trouvé du pollen dans sons système digestif.

     

    Ötzi serait «sorti vainqueur d'une violente altercation dans son village, un ou deux jours avant sa mort», indique le New York Times. Une circonstance déduite de la constatation d'une blessure profonde dans sa main droite.  Ötzi aurait ensuite quitté la vallée et installé un campement en altitude. Là, un tueur lui aurait décoché une flèche dans le dos à une distance d'environ trente mètres. L'arme du crime est venu se loger juste sous son épaule.

     

    La police pense que le tueur est le rival battu quelques jours plus tôt. Ötzi a en effet été retrouvé avec sa hâche en cuivre, un outil très précieux et son équipement de montagne. «Ce n'est pas un vol qui a mal tourné», a indiqué l'inspecteur Alexander Horn au New York Times. «Son but était clairement de le tuer.» «Environ une demi-heure avant sa mort, il prenait un vrai repas cuit. Si vous êtes dans l'urgence et que vous essayer de fuir quelqu'un qui essaie de vous tuer, ce n'est pas la première chose que vous faites», a poursuivi l'inspecteur. Ötzi ne se doutait donc vraiment de rien.

    *

    Voir un autre sujet sur la "malédiction d'Otzï" dessous ICI (mars 2006)

    *

    source de l'article

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :