• La Mythologie (19)

    Cette rubrique "Mythologie" regroupe les thèmes suivants :

    --> Le règne des Géants, des "news" concernant les dernières découvertes, l'Atlantide, la Bible, Les grandes Enigmes (E.V. Danïken), l'Arche d'Alliance, le mythe du Grand Déluge.

    La Mythologie (18)

  • Des scènes de la Bible découvertes dans les ruines d’une ancienne synagogue

     

     

    Des scènes très rares dans de tels sites

    Ces scènes sont extrêmement rares dans des synagogues aussi anciennes, comme l’explique Jodi Magness «je ne connais que deux autres représentations de la scène de la mer Rouge dans des synagogues aussi anciennes». Les représentations de l’arche de Noé sont elles aussi très rares, encore une fois Magness n’en connaît que deux autres : une sur le site de Jerash, en Jordanie, l’autre sur le site de Misis, en Turquie

    Une heureuse découverte

    Cette découverte était presque inespérée, en tout cas dans cette zone de la synagogue. C’est pourtant là que Jodi Magness avait choisi de commencer les fouilles, misant sur l’accumulation des pierres et de saletés au fil des ans pour préserver des pièces d’exceptions. Un témoin raconte ainsi qu’un matin un grand cri a retentit, «allez cherchez Jodi». Pour la directrice de l’équipe, «ce panneau est disposé exactement comme il devrait l’être : il est orienté vers le nord afin que les gens puissent le voir depuis l’entrée, au Sud.

    Les fouilles sur ce site sont maintenant terminées, les mosaïques ont été enlevées pour qu’elles soient rénovées, et l’équipe d’archéologues a levé le camp. Pour un temps très court a priori puisque de nouvelles fouilles sont prévues dans moins d’un mois.  

    *

    source de l'article

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Les Paiutes, un groupe d'indigènes Natives Américains qui habitaient les régions du Nevada, de l'Utah et de l'Arizona, racontèrent aux premiers immigrants blancs que leurs ancêtres avaient du se battre dans le passé contre de féroces géants de race blanche et à la chevelure rouge qui vivaient sur les mêmes territoires.
     
    sitecah1
     
    Les Paiutes nommaient ces géants Si-Te-Cah ce qui signifie les « mangeurs de tule ». La tule est une plante aquatique fibreuse que les géants récoltaient à partir des radeaux qu'ils utilisaient pour se déplacer sur les rivières et principalement sur le lac Lahontan. Selon les Paiutes, les géants aux cheveux rouges mesuraient plus de trois mètres de haut et ne pouvaient être approchés. Ils chassaient les Paiutes et mangeaient ceux qu'ils capturaient.
     
    sitecah2
     
    Aussi, les différentes tribus Paiutes s'unirent-elles pour les combattre et les chasser à leur tour. La légende raconte que les géants durent se réfugier dans une grotte pour échapper aux Indiens. Le chef des Paiutes ordonna d'obstruer l'entrée de cette caverne avec des branchages et d'y mettre le feu afin d'obliger les géants à sortir de leur refuge. Ceux qui sortirent furent tuer par les flèches des Indiens, les autres moururent asphyxiés à l'intérieur de la grotte. Bien plus tard un tremblement de terre ferma par des éboulis l'entrée de cette caverne.
    Plusieurs centaines d'années après, les archéologues viennent d'explorer cette caverne, située près de Lovelock dans le Nevada, là où la légende la situait.
     
    sitecah3
     
    A l'intérieur de la grotte les fouilleurs ont mis au jour des milliers d'objets etles restes momifiés de deux géants aux cheveux roux, une femme mesurant plus de 2.30m et un homme dépassant 2.80m.
     
    sitecah4
     
    La légende se trouva également confirmée par la présence de nombreuses pointes de flèches brisées ayant heurté les parois de la caverne et d'une couche noire de végétaux brûlés recouvert d'une épaisse couche de guano.
     
    Parmi les objets découverts à l'intérieur de la grotte, les scientifiques ont identifié ce qui parait être un calendrier, une pierre avec exactement 365 entailles gravées en bordure externe d'un cercle et 53 entailles en bordure interne.
     
    sitecah5
    Crâne géant exposé au musée Humboldt au Nevada
     
    Cette découverte est à rapprocher de celles de 1931, deux squelettes de très grande taille avaient été mis au jour dans le lit asséché du lac Humboldt proche de Lovelock.
     
    sitecah6
    Pin It

    votre commentaire
  • ob_faa414_ville-gath-goliath-660x330
     
    Des archéologues israéliens estiment avoir découvert les fortifications et la porte d’entrée de la cité biblique de Gath, la ville du géant Goliath, indique l’université Bar Ilan de Tel Aviv mardi.
     
    La porte de la cité est la plus grande à avoir été mise au jour en Israël jusqu’à présent. Les archéologues ont également découvert les restes d’un temple et d’une fonderie de fer.
     
    La ville de Gath était l’agglomération la plus importante du pays au 10e et 9e siècle avant Jésus-Christ. Selon le récit biblique, le géant Goliath, battu par David, était originaire de Gath.
     
    L’université Bar Ilan mène des fouilles depuis une vingtaine d’années sur ce site, qui se trouve dans le parc national de Tel Zafit, dans le centre d’Israël.
     
    (Source : Belga)
    Pin It

    votre commentaire
  • Alice Springs – Le plus imposant des squelettes humains jamais exhumés a été découvert par une équipe d’archéologues de l’Université d’Adelaide sur le site archéologique d’Uluru près d’Ayers rock dans le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, a rapporté l’Adelaide Herald il y a quelques jours.
     
    australie1
     
    Le gigantesque spécimen d’hominidé qui mesure près de 5,3 mètres de haut a été découvert près des anciennes ruines de l’unique civilisation mégalithique jamais trouvée en Australie, ce qui fait que la découverte représente un double mystère, a admis le professeur Hans Zimmer apparemment désemparé par les fouilles, de l’Université d’Adelaïde.
     
    « L’année dernière, la découverte sur le site archéologique d’Uluru nous a pris par surprise, mais celle-ci est encore plus incroyable, » a-t-il admis, visiblement abasourdi. « En théorie, un hominidé de cinq mètres de haut ne peut pas exister. Comment cela a-t-il pu se produire? Comment c’est possible ? Bien que cette découverte est fascinante, nous avons plus de questions que de réponses, » reconnaît-il.
     
    La découverte d’un squelette humain de 5 mètres de haut près d’Ayers rock est le plus gros squelette humain jamais découvert et laisse les scientifiques avec « plus de questions que de réponses » a reconnu Hans Zimmer, professeur d’archéologie à l’Université d’Adelaide.
     
    Certains experts ont émis l’hypothèse que le spécimen aurait souffert d’un cas extrême de gigantisme, une condition provoquée par la surproduction d’hormones de croissance, une théorie que le professeur Hans Zimmer rejette comme une « pure spéculation ».
     
    australie2
     
    « Seules de plus amples recherches peuvent nous aider à percer le mystère concernant cette anomalie de la nature. Jusqu’à ce que nous ne trouvions plus de restes de squelettes, nous ne devrions pas nous précipiter dans des explications dangereuses », a-t-il déclaré aux journalistes locaux. « Nous avons trouvé plusieurs squelettes incomplets, dont les os étaient aussi d’une taille gigantesque. Il semblerait qu’une catastrophe majeure a complètement emporté toutes les traces de cette civilisation perdue et inconnu, » note-t-il.« Ce spécimen n’est apparemment pas unique, ce n’est qu’une question de temps avant de découvrir d’autres spécimens similaires, » croit-il fermement.
     
    Le site archéologique d’Uluru, exhumé en 2014 par une équipe de chercheurs de l’Université nationale australienne, a mené à la découverte d’une civilisation mégalithique jusqu’alors inconnue qui pourrait aider à résoudre le mystère de cette découverte.
     
    « Nous avons découvert en février dernier un bloc mégalithique dont il est estimé que son poids approximatif est de 80 tonnes. Les qualités du basalte contenues dans le monolithe se trouvent à 200 km du site. Comment ont-ils déplacer des centaines de blocs sur plusieurs kilomètres dans le désert? Quelles technologies cette civilisation a-t-elle bien pu utiliser? Nous ne pouvons pas répondre à ces questions avec satisfaction à l’heure actuelle, », admet John Thomas Buckler, le chef archéologue qui a effectué les fouilles en 2014.
     
    australie3
     
    Certains spécialistes croient qu’une catastrophe majeure a provoqué la destruction de la civilisation d’Uluru, transformant toute cette région fertile en désert stérile.
     
    « Les dépôts ferreux sont trouvés partout dans le désert australien, ce qui prouve peut-être l’impact d’une météorite dans la région », explique le chercheur basé à Sydney, Allan DeGroot. « L’analyse des dépôts géologiques a confirmé qu’un gigantesque impact s’est produit dans la région il y a 3500 ans », admet l’expert principal. « La destruction catastrophique révélée par des traces de vitrification et des niveaux élevés de radioactivité dans les ruines du site archéologique d’Uluru nous incitent clairement à songer que les deux événements sont intimement liés », conclut-il.
     
    Les qualités radioactives des restes du squelette ont extrêmement compliqué les travaux des scientifiques, mais l’équipe de Hans Zimmer espère qu’une coopération internationale avec d’autres grandes universités pourrait aider à résoudre l’énigme du géant.
     
    Source : World News Daily Report
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique