• La météorite a traversé le toit de tôle de la maison de Josua Hutagalung avant de terminer sa course dans la terre de son jardin. [Capture d'écran Twitter]

     

    C'est un cadeau littéralement tombé du ciel. Un Indonésien de 33 ans, Josua Hutagalung, est devenu millionnaire grâce à la météorite qui s'est écrasé sur le toit de sa maison à Kolang, dans le nord de Sumatra. Rare et de bonne taille, le morceau de roche spatiale a été vendu à un collectionneur américain.

     

    Fabriquant de cercueils, Josua Hutagalung raconte au Sun qu'il était justement en train de travailler, devant sa maison, lorsque la météorite, de plus de 2kg, a traversé le toit de tôle de sa maison avant de terminer son parcours dans la terre, à quelques centimètres de profondeur.

    Le jeune homme se souvient d'un bruit «si fort qu'il a fait trembler certaines parties de la maison». Après inspection, il a remarqué le trou dans son toit et, avec l'aide de sa femme, a déterré le projectile. «Quand je l'ai soulevée, la pierre était encore chaude», précise Josua Hutagalung.


    Selon les informations du Sun, le fabriquant de cercueils a vendu la météorite à un expert américain du nom de Jared Collins. Ce dernier indique avoir été alerté de l'histoire de Josua par de nombreuses connaissances. «J'ai emporté autant d'argent que je pouvais en rassembler et je suis allé le trouver», ajoute-t-il. Depuis, la roche a été cédée à un collectionneur américain qui l'a confiée au Centre d'étude des météorites de l'Arizona state University. 

    Le jeune Indonésien n'a pas donné la somme précise obtenue grâce à la vente de la météorite. Toutefois, la roche a été identifiée comme une chrondite carbonée, soit une variété extrêmement rare, potentiellement vieille de 4,5 milliards d'années. Si bien que les experts s'accordent pour dire que le prix de vente dépasse le million de livres. Certaines estimations montent même jusqu'à 2 millions de dollars. 

    En tout cas, le gain est suffisant pour que Josua Hutagalung décide de prendre sa retraite. Selon lui, une partie de l'argent servira à construire une église à Kolang mais, d'un point de vue plus personnel, le père de famille voit cette étonnante aventure comme un présage  : «J'ai trois garçons mais j'ai toujours voulu avoir une fille. J'espère que cette météorite est un signe du ciel que j'aurai la chance d'en avoir une maintenant».

    Millionnaire en vendant une météorite !

    source de l'info

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vintage fond de chambre

    Comment un vieux téléviseur a causé une panne d'Internet de 18 mois pour tout un village

     

    Tous les jours à sept heures du matin, tous les habitants d’un village gallois n’avaient plus accès à Internet. Une équipe technique a finalement percé le mystère qui aura duré 18 mois.

    Systématiquement vers 7 heures du matin, Internet ne fonctionnait plus à Aberhosan, dans le comté de Powys, et personne n’arrivait à comprendre pourquoi. Openreach, qui appartient à la compagnie de télécommunications BT, a effectué de nombreux tests au sein du village, sans trouver la source du problème qui touchait même certaines habitations autour du village.

    Confronté à ce problème permanent depuis des mois, un ingénieur d’Openreach, Michael Jones, a voulu aller au fond des choses, il a donc fait appel à une équipe d’ingénieurs en chef. “L’impossibilité de résoudre ce problème était très frustrante. Nous étions parfois abattus, mais toujours déterminés à trouver une solution”, a-t-il expliqué.

    Il a ajouté que l’équipe avait “essayé toutes les autres possibilités” avant de se lancer dans un test d’interférence électrique pour détecter un phénomène appelé “bruit impulsionnel”. Un matin, l’équipe a parcouru le village à pied avec un analyseur de spectre sous une “pluie torrentielle”.

     

    Le téléviseur coupait l’accès au haut débit

    À 7 heures du matin, l’appareil a détecté une salve d’interférences. Ils ont tracé ce mouvement jusqu’à une propriété du village et ont finalement eu leur réponse. “À 7 heures du matin, un homme allumait systématiquement son vieux téléviseur, ce qui avait pour effet de couper l’accès au haut débit pour tout le village”, a déclaré Michael Jones.

    “Comme vous pouvez l’imaginer, lorsque nous lui avons fait remarquer cela, il était choqué de voir que son vieux téléviseur d’occasion était la cause de larges problèmes pour tout le village, et il a immédiatement accepté de l’éteindre et de ne plus l’utiliser”, témoigne Jones.

    Openreach a déclaré qu’il n’y avait plus eu d’autres problèmes avec le réseau du village depuis lors. Non seulement Aberhosan a vu son mystère Internet résolu, mais le village rural devrait également être connecté à la fibre optique dans le courant de l’année.

    *

    source de l'info

    18 mois sans Internet à cause d'un téléviseur

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Ils découvrent des lingots d'or...

    Déconfinée et riche de deux lingots d'or ! Voilà l'heureux sort de cette famille parisienne dont les enfants ont découvert ce trésor caché dans les draps d'une vieille armoire dans la maison des grands-parents.

     

    Le confinement aura eu des effets bénéfiques pour de nombreux Français et particulièrement pour cette famille parisienne venue se confiner dans le Loir-et-Cher, à Vendôme.

    Pour s'occuper, les enfants ont eu comme des milliers d'autres l'idée de construire une cabane dans le jardin avec des branches, des feuilles, des draps, et toutes sortes d'objets qu'ils ont pu trouver dans la maison familiale.

    En allant chercher des vieux draps qui ne servent à rien dans l'armoire de la chambre de la grand-mère, ils font tomber deux blocs dorés très lourds que les parents ont d’abord pris pour des porte-couteaux ayant appartenu à une arrière-grand-mère.

     

    Une fois déconfiné, le père de famille se rend chez un commissaire-priseur basé dans le département. Ce denier, Philippe Rouillac, annonce au visiteur qu'il ne s'agit pas de "simple" porte-couteaux mais de... lingots d'or de 500 g chacun, d'une valeur totale d'environ 54 000 euros.

    *

    source de l'article

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Malaisie- le confinement est assuré par un fantôme !

    Depuis quelques jours dans le nord-est de la Malaisie, un effrayant spectre aux longs cheveux blancs hante les rues d'un village. Les habitants en ont si peur qu'ils n'osent plus quitter leur domicile, respectant à la lettre le confinement mis en place par les autorités le 18 mars dernier.

     

    Le «fantôme» est un certain Muhammad Urabil Alias, un habitant du village de Kemaman bien vivant qui a eu l'idée de revêtir une longue tunique blanche et d'enfiler un masque et une perruque pour effrayer ses voisins au cours de ses tournées nocturnes. «Je regardais les infos et comme je voyais que de plus en plus de gens mouraient [...], j'ai décidé de faire peur aux habitants» pour qu'ils respectent le confinement, a expliqué l'homme âgé de 38 ans à l'AFP. 

     

    Comme de nombreux pays, la Malaisie a en effet imposé le confinement dès le 18 mars dernier pour endiguer la propagation du virus. Les écoles et la plupart des entreprises sont fermées et les Malaisiens ont été sommés de rester au sein de leur domicile jusqu'au 28 avril. 

    Malaisie- le confinement est assuré par un fantôme !

    Et dans ce pays où les croyances dans les êtres surnaturels restent fortes, la drôle d'idée de Muhammad Urabil Alias s'est avérée très efficace. A tel point que les jeunes qui continuaient de traîner dans les rues le soir malgré le confinement «courent comme des fous pour rentrer dans leur maison» lorsqu'ils croisent la route du spectre, a affirmé Muhammad Abdillah, un habitant du village, à l'AFP.

    Sur les réseaux sociaux, un cliché du «fantôme» de Kemaman avait fait l'objet d'un véritable buzz. Mais l'histoire est arrivée aux oreilles des policiers du pays, qui n'ont pas tardé à faire une descente chez le villageois... pour prendre une photo avec lui.

    Malaisie- le confinement est assuré par un fantôme !

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Chartres : un char d'assaut du Débarquement déterré

    Un char militaire américain M5 Stuart, datant de la Seconde Guerre mondiale a été découvert hier matin, enterré en plein cœur Chartres, à quelques kilomètres à peine de la célèbre cathédrale. (6/2008)

     

    Quelle surprise pour les habitants du quartier Saint-Brice de voir des hommes du service de déminage de Versailles, en pleine rue, s'affairer autour d'un colosse d'acier, sorti de nulle part ! Le monstre, découvert par des ouvriers qui effectuaient des travaux de voirie, est un char léger américain appartenant au major Leslie Lhose du « 31e tank batallion ». Le blindé est même le premier tank allié à avoir pénétré dans la ville de Chartres, le 15 août 1944. Le vestige du débarquement de 1944 a été déterré avec la plus grande précaution.

     

    Témoin de l'exhumation, Jean Dis avait 17 ans en 1944 : « C'est très émouvant pour moi de le revoir resurgir plus de 50 ans après.

    D'autant que j'ai perdu trois amis de mon âge à cette période durant les combats entre Allemands et Alliés à cet endroit ». Selon le témoignage de plusieurs riverains, le char, après avoir connu une panne d'essence ou un problème de chenille, aurait été poussé dans un trou et enterré au moment de la Libération. Le char mythique, une fois nettoyé et restauré, devrait terminer sa vie au futur musée des anciens combattants de Chartres.

    Chartres : un char d'assaut du Débarquement déterré

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique