• Un GI retrouve sa gourmette 73 ans après...

    Le monument de la plage d'Omaha Beach, à Saint Laurent sur Mer - la célèbre plage du Débarquement du 6 juin 1944 - le 31 mai 2014. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

     

    A Hiesville, une gourmette au nom de son propriétaire, John E. Hill, a été retrouvée en février. Trois mois après, l'ancien GI, toujours en vie, a pu la récupérer !

     

    C’est une petite histoire extraordinaire au cœur de la grande Histoire. Incroyable, mais vrai : un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale vient de récupérer sa gourmette, 73 ans après l’avoir perdue à la suite du Débarquement en Normandie !

    Le 7 juin 1944, John Edward Hill a 20 ans quand il débarque à Omaha Beach, puis son régiment passe par Isigny-sur-Mer et Saint-Lô. On lui vole sa veste.

    A l’intérieur d’une poche se trouvait sa précieuse gourmette, un bijou en argent offert par sa mère juste avant de partir à la guerre. Le genre d’objet auquel on tient…

    Rentré aux Etats-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale, du côté de Syracuse dans l’Etat de New York, le vétéran n’a jamais osé confier à sa mère qu’il avait perdu son cadeau.

    Un GI retrouve sa gourmette 73 ans après...

    73 ans après… cette histoire lui est revenue comme par enchantement, grâce à un historien valognais de 36 ans, Mathieu Delamotte :

    La gourmette a été retrouvée dans un talus fraîchement élagué, à Hiesville. Deux inscriptions sont gravées dessus : John E. Hill, un nom très répandu, et le matricule 12141290. Après des recherches sur internet pour retrouver de la famille de ce vétéran afin de rendre le bijou, j’ai obtenu l’aide précieuse d’une bibliothécaire qui a retrouvé se trace. Et il était encore en vie, incroyable !

    En avril, une rencontre par webcam a été organisée, devant les caméras de la télévision américaine. Pendant 15 minutes, les deux hommes ont pu échanger leurs impressions et leurs histoires, non sans émotion.

    Un GI retrouve sa gourmette 73 ans après...     Un GI retrouve sa gourmette 73 ans après...

    Mathieu Delamotte a récemment envoyé le précieux colis à Syracuse, avec en bonus, des « petits paras », ces gâteaux de la biscuiterie de Sainte-Mère-Église :

    Ils l’ont bien reçu. Dans ma lettre, j’ai posé quelques questions sur son parcours et son régiment, car c’était difficile de tout comprendre par caméras interposées. J’espère obtenir bientôt des réponses…

    *

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • un collectionneur trouve 25 kilos d'or dans un char d'assaut

    Jackpot pour ce collectionneur de véhicules militaires ! Ce britannique a découvert 25 kilos d'or dans le réservoir d'un char d'assaut irakien. Un trésor de guerre estimé à 2,3 millions d'euros.

     

    Nick Mead, 55 ans, est un collectionneur britannique passionné par les véhicules militaires. Après avoir fait l'acquisition d'un char irakien T69 (de fabrication russe) d'une valeur de 35.000 euros sur eBay, Nick Mead décide de le restaurer pour l'ajouter à sa belle collection de plus de 150 véhicules militaires. Sauf que durant la restauration de ce tank, à sa grande surprise, il découvre cinq lingots d'or d'un poids total de 25 kilos, dans l'un des réservoirs du véhicule. Cinq lingots d'or, dont la valeur est estimé à 2,3 millions d'euros, de quoi se racheter toute une collection de chars d'assaut.

    un collectionneur trouve 25 kilos d'or dans un char d'assaut

    Honnête, et ne sachant quoi faire de ce trésor de guerre, Nick Mead décide d'appeller la police, qui lui confisque son trésor, le temps d'enquêter auprès du Koweït pour retrouver les propriétaires des lingots. Car le char avait été utilisé par l'armée irakienne lors de l'invasion du Koweït en 1990. Ces soldats irakiens s'en seraient servi pour dérober de l'or appartenant au Koweït.

     

    Nick Mead a donc fait une belle découverte, mais risque de ne pas en profiter. Si ces 2,3 millions d'euros risquent de lui passer sous le nez, le collectionneur s'en moque, «même si je ne récupère pas l'or, mon merveilleux char sera toujours là, lui», a-t-il déclaré au journal britannique The Sun.

    un collectionneur trouve 25 kilos d'or dans un char d'assaut

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • La plus grande statue de Bouddha au monde refait surface

    L'ouvrage, qui était dissimulé depuis des milliers d'années sous la végétation dans la province du Guizhou en Chine, mesure plus de 50 mètres de haut.

     

    Oubliez le Bouddha monumental de Leshan, une nouvelle sculpture fait son entrée dans la course. Restée invisible jusqu'ici, c'est la déforestation dans ses alentours qui a permis cette fantastique découverte. Il pourrait bien s'agir de la plus grande statue au monde représentant Bouddha.

    Caché dans les montagnes, dans la ville de Guiyang dans la province du Guizhou en Chine, l'ouvrage de plus de 50 mètres de haut date de plusieurs milliers d'années.

    La plus grande statue de Bouddha au monde refait surface   La plus grande statue de Bouddha au monde refait surface

     Il bat ainsi de quatre mètres le record du Bouddha de Leshan, dans le Sichuan, considéré avant cette découverte comme le plus grand Bouddha sculpté dans la roche. Sa tête orientée vers l'ouest mesure à elle seule 16 mètres. Selon les médias chinois, la tête a été sculptée dans un rocher unique tandis que le reste de son buste fait corps avec le reste de la montagne.

    La plus grande statue de Bouddha au monde refait surface

    Selon la légende, le maître Hai Nang et son disciple Hai Tung, sous la dynastie des Tang, décidèrent d'ériger deux grandes statues de Bouddha à même la montagne pour prévenir leurs œuvres des catastrophes naturelles. L'apprenti partit en direction de Leshan tandis que le maître resta sur place, trop faible pour entamer le voyage. Hélas, Hai Nang est mort avant de terminer son travail et le Bouddha resté timide derrière la végétation ces derniers siècles resta inachevé.

    *

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • Un livre rendu a la bibliothèque plus de 120 ans après !

    La bibliothèque de la Hereford Cathedral School en Angleterre, a vu réapparaître un ouvrage qui avait été emprunté en 1896 par un certain Arthur Boycott.

     

    Selon The Guardian, le livre en retard, The Microscope and its Revelations, écrit par le docteur William B. Carpenter, a été rapporté par Alice Gillet, la petite-fille de l’emprunteur.

    Dans le livre, elle a glissé une petite note à l’attention du personnel de la bibliothèque : «Je suis désolée de vous apprendre qu’un de vos anciens élèves, le professeur Arthur Boycott, semble avoir volé le livre suivant. Je ne sais pas comment l’école a pu fonctionner sans ça.»

     

    Un retard estimé à 11.149 euros

     

    Alice Gillett a découvert le fameux livre en triant, après le décès de son mari, sa collection de 6.000 ouvrages, détaille le journal britannique. Un emprunt de très longue durée qui semble avoir été utile à l’étudiant. Arthur Boycott a connu une brillante carrière dans le domaine des sciences naturelles.

    Il a même rédigé son premier article scientifique à l’âge de 15 ans alors qu’il fréquentait toujours la Hereford Catholic School. Par chance, l’établissement n’exige pas de frais de retard pour les étudiants, précise l’United Press Internatonal. Le site estime en revanche que si cela avait été le cas, ils seraient d’environ 9.351 livres, soit 11.149 euros. 

    *

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • Un Américain qui veut ressembler à un E.T !

     

    On connaissait ceux qui se faisaient opérer pour ressembler à Ken et Barbie mais cet Américain de 22 ans a subi plus de 100 chirurgies esthétiques pour pouvoir ressembler à... un extraterrestre.

    «Je me sens dans la peau d’un extraterrestre. Je veux que les gens me voient un hybride. Pas un homme ni une femme», a-t-il expliqué au quotidien britannique Daily Mail.

    Vinny Ohh a dépensé plus de 50 000 dollars pour parfaire son apparence et compte bien investir encore dans ce domaine.

    Le Californien utilise fréquemment des lentilles noires pour parfaire son personnage comme on peut le voir sur les différentes photos.

    Un Américain qui veut ressembler à un E.T !

    «Je ne veux pas que les gens pensent que je tente de me transformer en femme.

    Ce que je veux, c'est que les gens me voient comme un hybride (...)

    Un Américain qui veut ressembler à un E.T !  

    Je veux être une personne sans sexe depuis mes 17 ans. Je peux vivre sans organes sexuels.

    Je me sens dans la peau d'un extraterrestre, avec une grande tête et sans sourcils.»

    Néanmoins, on peut se demander comment des médecins ont accepté d'opérer un garçon pour lui faire une tête d'extra-terrestre !

    Un Américain qui veut ressembler à un E.T !

    source de l'article

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique