• Des diamants découverts dans une vieille chaise...

     

    Un couple, qui a acheté une vieille chaise poussiéreuse aux enchères pour seulement six euros, a découvert des bijoux en diamants valant presque 6.000 euros cachés à l'intérieur de l’objet.

     

    Angela Milner-Brown, 50 ans, et son mari Angus, 47 ans, ont acheté une vieille chaise à une vente aux enchères il y a quelques années. La chaise était en mauvais état, il semblait que le chien des précédents propriétaires aimait y dormir. Cependant, le meuble n’a pas trouvé de place dans sa nouvelle maison. La chaise a été oubliée dans un grenier pendant des années.

    Une fois que la chaise a été rembourrée, Angela Milner-Brown a commencé à recevoir des surprises de son mari. D’abord, il a étonné son épouse à l'anniversaire de mariage avec un anneau monté de diamants puis, pour la Saint-Valentin, il lui a offert des boucles d'oreilles en diamant et enfin, à Pâques, il lui a donné une broche incrustée de diamants.

     

    Il s’est avéré qu’Angus avait trouvé des bijoux sous la tapisserie, lorsqu’il a voulu rembourrer la chaise. Cependant, il a caché la trouvaille de sa femme, car cela était vraiment une belle chance de résoudre le problème "Quoi offrir?" pour au moins les six prochains mois… Enfin, bien sûr, il a gardé le secret au nom de l’amour. En tous cas, sa femme le pense.

    *

    source de l'article

    Pin It

    1 commentaire
  • En Roumanie, le difficile choix entre trois candidats portant le même nom

     

    Le maire Vasile Cepoi (g) est opposé à Vasile Cepoi (c) et Vasile Cepoi (d). © DR.

    Les électeurs d'un petit village du nord de la Roumanie ont été confrontés à un choix difficile lors des élections locales dimanche, puisque trois des cinq candidats portaient le même nom, a-t-on appris auprès de la mairie.

    Sur les bulletins de vote de Draguseni, village de 2.700 habitants, le nom de Vasile Cepoi s'affichait trois fois. Selon le décompte des voix, c'est le maire en fonction, Vasile Cepoi, qui l'a emporté avec 82% des suffrages. "Je suis sûr que les habitants ont voté en connaissance de cause, ma réélection n'a pas été le fruit du hasard", a déclaré le vainqueur à l'AFP.

    M. Cepoi s'est dit "certain" que les deux autres candidats se sont inscrits dans la course en espérant profiter de cette identité de noms. Toutefois, esprit prévoyant, "quelques mois avant les élections j'ai fait rajouter sur ma carte d'identité le nom de +Lica+, pour aider les gens à faire la différence", a-t-il expliqué. 

    Maire depuis 2004, il assure que les habitants de Draguseni sont "contents" de lui, alors que ces dernières années il a mené à bien plusieurs projets - modernisation des routes locales, accès à l'eau courante pour tous les foyers et branchement au réseau de canalisation -, y compris en utilisant des fonds européens.

    En Roumanie, le difficile choix entre trois candidats portant le même nom

    source de l'article

    Pin It

    votre commentaire
  • après sa mort il envoie des fleurs
     
    INSOLITE - Une preuve d'amour émouvante. Cette année, pour la première fois depuis vingt-huit ans, Shelly Golay a passé la Saint-Valentin sans son mari, Jim, décédé d'un cancer en juin 2014.
     
    Mais attentionné et prévoyant, il avait tout prévu pour que sa femme ne se sente pas trop seule ce jour-là, rapportent nos confrères du HuffPost américain.
    Le 12 février, la veuve a reçu un bouquet de fleurs avec une carte sur laquelle était inscrit "Joyeuse Saint-Valentin mon amour. Reste forte ! A toi pour toujours, je t'aime, Jim".
     
    Shelly a d'abord pensé que ses enfants étaient à l'origine de cette émouvante attention et après avoir insisté à plusieurs reprises, ils l'ont convaincue que ce n'était pas eux.
    Pour découvrir qui était à l'origine de la livraison, l'un des enfants a appelé le magasin de fleurs. L'une des employées lui a répondu que leur père avait pris des dispositions avant sa mort afin que sa femme reçoive un bouquet de rose chaque année et ce jusqu'à la fin de sa vie. "C'était touchant d'entendre son histoire et d'apprendre ce qu'il avait fait pour elle. On pensait que c'était quelque chose qui n'arrivait que dans les films", confie la fleuriste.
     
    Egalement interviewée par la chaîne, Shelly explique avec tendresse que son défunt mari reste "un homme étonnant". "Même dans la mort, il est tout simplement incroyable. C'est ça le véritable amour", avoue-t-elle.
    Pin It

    1 commentaire
  • pape-ovni.jpg

     

    Le pape François ne cesse de surprendre. Et en particulier lors de ses courtes homélies du matin, adressées à un public restreint, dans la chapelle de la maison Sainte Marthe où il habite. Lundi matin il a affirmé qu'il ne refuserait pas le baptême à des martiens!

    Même «les hommes verts au long nez et aux grandes oreilles, les Martiens» ont le droit d'être baptisés, a-t-il lancé pour frapper les esprits. François veut ici faire passer l'idée qu'aucun prêtre dans l'Église catholique ne doit «fermer la porte» à qui demanderait le baptême même s'il s'agit de Martiens «comme les dessinent les enfants».
     
    Filant la métaphore pour dénoncer les réticences de rares prêtres à accorder facilement le baptême quand les parents ne sont pas dans une situation régulière avec l'Église, il a posé cette question: «Si demain, par exemple, une expédition de Martiens arrivait et certains se présentaient chez nous (…), et si l'un d'entre eux disaient: Mais moi, je veux le baptême!, que se passerait-il ?»
    Accéder facilement à l'Église catholique
     
    Au delà d'un langage très imagé qui le caractérise le pape François recourt à l'humour pour faire passer son message qui n'a rien de superficiel. Son idée force -il l'a développée en novembre dernier, dans l'exhortation apostolique La joie de l'Évangile (édition Parole et Silence)- consiste en effet à relancer la politique d'évangélisation dans l'Église catholique.
     
    Il a donc toujours combattu avant de devenir pape ce qui pourrait empêcher l'accès facile à l'Église catholique à tous ceux qui souhaiteraient y entrer même si ces personnes ne se sentent pas dans les clous. C'est le sens même de son appel aux catholiques à «sortir des églises» pour aller «en mission d'évangélisation» vers les «périphéries». Fussent-elles sur la planète Mars...
     
    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique