•  

    D'étranges disques ont été découverts lors d'une fouille archéologique au nord-ouest de l'Alaska. Les experts sont perplexes.
     
    Il s'agit de quatre artefacts, à base  d'argile, ronds et gravés de marques indéchiffrables.
     
    A l'origine de cette découverte, des chercheurs de l'Université de l'Alaska qui semblent dubitatifs et ignorent ce qu'ils ont vraiment exhumer.. Ayant découvert quatre disques similaires dans une zone relativement petite, l'équipe pense avoir trouvé quelque chose qui provient de la fin de l'ère préhistorique.
     
    Selon les chercheurs, ces objets ont clairement une signification particulière .Ces disques pourraient être des pièces d'un jeu  inconnu, des décorations utilisées pour l'ornementation de temples ou lors de cérémonies, comme les perles ou les amulettes.
     
    Sur certains sites documentés en Alaska, des pétroglyphes semblent imiter les gravures trouvées sur ces disques d'argile.
     
    Cet hiver, l'équipe effectuera des recherches plus approfondies sur les disques afin  d'obtenir une meilleure estimation de leur âge et de percer leur signification.
     
     

    votre commentaire
  •  

    Des archéologues mexicains ont découvert un tunnel long d'une centaine de mètres sous la pyramide de Quetzalcoatl, une des plus importantes du célèbre site préhispanique de Teotihuacan, près de Mexico, a annoncé mardi l'Institut national d'anthropologie et d'Histoire (Inah).

     

    L'équipe d'une trentaine d'experts a localisé «l'entrée du tunnel conduisant à une série de galeries sous le temple du Serpent à plumes» (Quezalcoatl), où «pourraient avoir été déposés les restes de gouvernants» de l'époque, explique le directeur du projet de recherches, Sergio Gomez, dans un communiqué.

    Teotihuacan fut la capitale du plus grand empire précolombien édifiée par les Aztèques, à une cinquantaine de kilomètres de Mexico. L'entrée du tunnel se trouve à 14 mètres de profondeur, et ses quelque cent mètres de longueur sont parsemés d'une série de chambres taillées dans le roc, ajoute-t-il.

    Le tunnel a été sondé grâce à une technologie ultra-moderne employant radars et scanners pour une image en trois dimensions.

    Il a été construit avant le temple de Quetzalcoatl, selon les chercheurs, et muré voici environ 1 800 ans, dans cette énorme cité précolombienne qui a été une des cinq plus grandes villes du monde à son apogée, en 650, avec jusqu'à 250 000 habitants.

    Les prêtres qui avaient présidé à la fermeture du tunnel avaient entassé à son entrée des milliers d'ornements de coquillages et pierres semi-précieuses, vraisemblablement des offrandes, que les fouilles ont permis de récupérer, précise l'Inah.

     

    *

    http://www.cyberpresse.ca/sciences/201008/03/01-4303608-un-tunnel-prehispanique-decouvert-au-mexique.php

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les figurines d’Acambaro ont été découvertes dès 1944 au Mexique par l'allemand Waldemar Julsrud, puis par des paysans du cru rémunérés pour leurs trouvailles. Elles représentent, entre autres, des sortes de dinosaures, des chameaux et des animaux inconnus (voir cryptozoologie). Elles servent parfois d’argument aux créationnistes mais sont considérées comme une fraude par l’immense majorité des archéologues. Certaines sont visibles au musée d'Acambaro.

     

    Charles Hapgood, professeur d'histoire et d'anthropologie à l'université du New Hampshire, est le premier scientifique à s'y être intéressé et les a fait analyser par le laboratoire d'Isotopes Inc. du New Jersey en 1968 et l'université de Pennsylvanie en 1972. Le matériau remonterait à plus ou moins 3000 ans avant JC. Néanmoins, dans le cas de poteries, la datation au radiocarbone indique seulement l’ancienneté des matériaux organiques (ossements ou végétaux) que la terre peut contenir et non la date de fabrication des objets. Comme d’habitude, les préhistoriens ont affirmé que cette affaire n’était qu’une fraude. Manque de chance pour eux, en 1972, trois figurines ont été analysées par la méthode de la thermoluminescence dans les laboratoires du Pensylvania Muséum (USA). Les résultats sont les suivants : les figurines datent de au moins 2 500 ans avant notre ère. Acambaro a ainsi été authentifié.
    Odilon Tinajero et ses deux fils qui ont récolté les 32 000 figurines pour le compte de Julrud savaient tout juste lire et écrire. En 1945, on ne savait quasiment rien des dinosaures et de la faune préhistorique. Il est donc absurde de penser que ces gens là aient pu sculpter ces figurines.

    Voici un document exceptionnel avec des photos prises à l'intérieur du musée, dans l'arrière boutique; ces figurines n'ont jamais été vues par le grand public. Il faut savoir qu'il est interdit dans le musée de prendre des photos et encore moins de filmer. Merci à Mr Lerat pour sa gentillesse et ses magnifiques photos qui l'offre en exclusivité pour la taverne de l'étrange !

    Remerciements :

    Mr Julio Celis Polanco, directeur du musée, pour m'avoir permis de photographier et filmer la collection, ainsi que pour m'avoir ouvert les portes de la réserve, Mr Jorge Gutierrez Martinez, pour sa disponibilité, sa patience et sa gentillesse, Mme Juana Ruiz Ramirez.



     

    Note- si la vidéo ne marche pas cliquez sur le lien ci-dessous :


    http://www.youtube.com/watch?v=UVoDmUxnKGA



    La taverne de l'étrange- 17 février 2009

    Pin It

    5 commentaires
  • Les Ooparts by Tyron on Scribd


    2 commentaires
  •  

    LE DISQUE DE NEBRA

     

    En 1999, des pilleurs de trésors peu scrupuleux découvrent sur le mont Mittelberg près de Nebra en Allemagne un disque en métal. Cette région est riche en découvertes archéologiques et l’on n’y trouve également des tombes princières. Après bien des péripéties, le disque fut récupérer par la police et est visible aujourd’hui au musée de Halle, en land Saxe-Anhalt en Allemagne. « C’est sans doute la plus importante découverte archéologique réalisée en Europe depuis Ötzi, la momie du glacier du Similaun », n’hésite pas à déclarer Harald Meller, le directeur du musée ou est exposé l‘énigmatique objet. Ce disque de métal est en bronze et mesure 32 cm de diamètre et est de couleur verte. L’une de ses faces est incrustées d’or ; il est daté de 1600 av. J.-C. Ce disque déconcerte plus d’une personne car c’est un véritable casse-tête concernant les connaissances actuelles de l’âge du bronze et de leur population et de leur savoir sur les mouvements du ciel à cette époque. Sur sa face ornée figure 32 étoiles- dont un petit amas stellaire, la constellation des Pléiades-, un croissant de lune, un soleil ou une pleine lune, et d’autres symboles en bordure figurant l’horizon et semble-t-il une embarcation. Depuis 2004, l’objet énigmatique est devenu l’attraction du patrimoine allemand et est soumis à une batterie d’examens, autant que Ötzi, un représentant de l’espèce Homo Sapiens découvert dans les Dolomites italiennes en 1991.

    Source : revue Sciences & avenir- mars 2006

    *

    info du 13/11/2007

    envoyé par P.Dupuis

    A propos du disque de Nebra :

    1°) - Son diamètre extérieur est de 31,8 cm. Donc sa circonférence extérieure vaut UN mètre.
    2°) - Le diamètre du cercle de trous bordant le pourtour (à 5 mm. du bord) est de 30,9 cm. Ce qui équivaut au centième de la seconde d'arc du méridien terrestre. Donc, le concepteur du disque connaissait parfaitement la forme et les dimensions de la terre et les nombres qui la régissent (30,9 est aussi la moitié de l'inverse du Nombre d'Or phi = 1,618). Il connaissait aussi le mètre, longueur d'onde lumineuse. Nebra est de plus situé à la même latitude que Stonehenge (un septième de circonférence), bâtit avec les mêmes Nombres et la même unité de mesure : le mètre.

    *

    http://racines.traditions.free.fr/dis1ciel/dis1ciel.pdf

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Disque_de_Nebra

     

    http://www.dinosoria.com/disque_nebra.htm

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique