• HO-TEI le dieu japonais de la bonne fortune !

    HO-TEI le dieu japonais de la bonne fortune !

     

    Cela se passait en 1928 à Kobe, au, japon. Un couple anglais d'’âge mûr, les Lambert, contemplait la devanture d’'un brocanteur. « Voilà ce que je voudrais », dit Marie Lambert en montrant une statuette : c'’était un homme à demi nu assis sur un coussin. Elle avait reconnu l’'image souriante de Ho-tei, le dieu japonais de la bonne fortune. « demandons lui combien elle coûte », répondit son mari…Ainsi début l’histoire étrange de cette statuette du VIe siècle qui incommoda la famille Lambert ainsi que toutes les personnes l’ayant possédé.

     

    Donc, les Lambert de retour à leur paquebot, examinèrent la statuette qu'’ils venaient d’'acquérir moyennant un bon prix pour cette antiquité du VIe siècle. Celle-ci avait un petit trou situé sous sa base, bouché avec une cheville d’'ivoire, comme le font encore aujourd’'hui les Tibétains pour leur divinité (j’e'n ai une, personnellement,  à la maison ). Ce dieu japonais est sensé apporter la chance pour les voyageurs, comme Saint-Christophe dont la légende semble être une version christianisée de l’histoire de Ho-tei.

     

    Marie Lambert rangea la statuette dans une de ses valises. Le lendemain, en route pour Manille qui était l’'escale suivante, elle commença à souffrir d’'un mal de dent. Le médecin du bord lui donna un analgésique, qui ne la soulagea pas. Arrivés à Manille, les époux Lambert furent atteints d'’une fièvre qui les faisait souffrir dans toutes les articulations, ce qui retarda la visite de Mrs Lambert à un dentiste. Pendant le traitement, la fraise glissa et attaqua le nerf de la dent, ce qui augmenta la douleur au lieu de la calmer. Lors de leur voyage vers l’'Australie, Mr Lambert fut atteint à son tour d’'un affreux mal de dent. Se rendant chez un dentiste, sa douleur avait cessé mais elle reprit dès qu'’il fut revenu dans sa cabine. Ne pouvant plus tolérer cette douleur, il décida de se faire enlever toutes les dents par un dentiste de Brisbane. Elle disparut dès l’'enlèvement d’'une première dent, mais repris quand il revint à bord. Il n’'avait pas remarqué que la statuette de Ho-tei était toujours à proximité quand il commençait à souffrir des dents. Lorsqu’ à chaque débarquement, n’étant plus en présence de la statuette, les Lambert n’avaient plus mal. Au Etats-Unis, la mère de Mr. Lambert trouva Ho-tei si charmant que le couple lui fit cadeau de la petite divinité. Mais quand ses excellentes dents commencèrent à la faire souffrir, cette dame leur rendit le cadeau, en disant que s'’était un « mauvais remède ».

    Malgré cette allusion aux tristes effets de la statuette sur ses propriétaires, les Lambert ne firent pas le rapprochement entre Ho-tei et leurs maux de dent. De retour en Angleterre, une de leur compagne de voyage qui s’intéressait aux ivoires leur emprunta la dite statuette. Bien sûr le lendemain en leur rendant la statuette, elle leur dit qu’ils avaient eu mal aux dents ; C’est alors que les Lambert se rendirent compte que la présence de cette divinité leur apportait la cause de leurs maux de dents. Mr. Lambert voulant la jeter par-dessus bord craignit que le dieu ne se venge en pourrissant toutes les dents de leur mâchoire. Il choisit donc de l’emmener à un directeur d’un magasin d’art oriental, qui offrit aussitôt de lui acheter. Mr. Lambert n’étant pas venu pour cela, mais souhaitant en savoir un peu plus sur cette statuette. Le directeur fit appeler un vieil employé japonais, qui examinait attentivement l'’objet. Voici ce qui lui a été dit :

    « Ho-tei avait été dans un temple ; et parfois on donne en Orient une « âme »  aux statues de telles divinités de temple, en y introduisant de petites médailles ; ce qui pouvait expliquer la cheville d’ivoire enfoncée à la base de la statuette. » La statuette fut placée au fond de la boutique sur un autel et le vieil homme brûla des bâtonnets d’encens. Puis, avec une expression de crainte, il fit de profondes courbettes à Mr. Lambert quand celui-ci sortit de sa boutique. Colin Wilson, qui raconte cette histoire dans Enigmes et Mystères, ajoute que Mr Lambert a tiré profit de sa pénible aventure en écrivant un livre qui s’est fort bien vendu, et qu’il n’a jamais pu se résoudre à retourner voir la boutique où il avait abandonné Ho-tei.

     

    Mr Lambert supposait que cette divinité s’était vengée des incroyants qui l’'avaient enlevée de son temple.

     

    Dan

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    visiteur_Ovnis95
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 14:17
    sa fait froid dans le Dos ... Mais pour les gens qui sont aller en Afrique dans les petits villages africains vous avez surment vu a l'entr?du village une grande ou une petite statue qui prot? le village des Mauvaises intentions .....

    Ba je crois que les 1 er propri?ire avais de mauvaise intention en prenant la statue je ne vois que sa
    2
    visiteur_fifi931
    Mardi 21 Octobre 2008 à 16:25
    Ben si St Christophe est la version christianis?pour ma part j'en ai un en porte-clef pour ma voiture et je n'ai jamais eu mal aux dents.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :