• Doit-on craindre une épidémie de zombies ?

    01
     
    La très sérieuse agence fédérale « Center for disease control and prevention » a souhaité rassurer l’Amérique et le monde en général en publiant au sujet des diverses attaques de « zombies » qui ont secoué l’Amérique au début de l’été 2012, un démenti à propos de leur existence : « aucun virus ni maladie qui ramènerait les morts à la vie, ou qui présenterait des symptômes similaires aux zombies » n’existerait. Pourtant le public reste perplexe, et pour cause, rien ne justifie ces meurtres d’un nouveau genre.

     

    « Zombie apocalypse » c’est à ce jour la troisième recherche la plus utilisée sur le moteur Google aux Etats-Unis. On pourrait penser à une excentricité de la part de nos voisins d’outre-Atlantique, pourtant on ne peut leur reprocher de se montrer prudent ou même prévoyant quant à la possibilité d’une attaque massive de zombies. Les faits ne jouent pas en la faveur de l’agence fédérale (CDC) qui a rappelé qu’aucun virus zombie n’avait été détecté. Alors comment expliquer la succession de faits-divers monstrueux survenus au début de l’été 2012 ?

    IL MANGE LE VISAGE D’UN SDF

    0203

    La scène puis la victime en haut et Eugene Rudy en bas. La victime après…

    La paranoïa débute le 26 mai 2012 lorsqu’un Américain est abattu alors qu’il dévorait le visage d’un SDF… vivant ! « L’homme était en train de le déchirer en morceaux avec sa bouche » raconte un témoin. « Je lui ai dit de descendre, mais il continuait de manger l’autre, de lacérer sa peau. Un officier de police est arrivé et lui a dit de descendre plusieurs fois, puis a fini par grimper sur la cloison et, une fois en face de lui, a répété : « Descendez ! » ; mais l’homme s’est juste retourné, avec un morceau de chair dans la bouche, et a grogné. »

    Les témoignages sont hallucinants, dignes d’un mauvais film d’horreur à petit budget, mais ils sont bien réels. Le cannibale de Miami, rapidement appelé le Zombie de Miami, sera finalement abattu par les forces de polices alors qu’il continuait à manger le visage du SDF. Le plus étrange, et alarmant, c’est qu’il n’a pas fallu une seule balle pour arrêter le macabre festin. Plusieurs coups de feu ont été nécessaires pour stopper Rudy Eugene.

    Après une autopsie, les autorités américaines ont expliqué la force physique du zombie par la prise d’une nouvelle drogue dérivée du LSD, le « bath salts », comprenez littéralement « sels de bain ». Une drogue vendue en toute légalité sur plusieurs territoires américains et qui aurait pour symptômes d’augmenter la chaleur corporelle (E. Rudy était nu au moment des faits), la force physique, l’agitation, l’agressivité et de créer de nombreuses hallucinations. Un homme devenant fou suite à la prise de drogue au point de tuer un autre peut ressembler à un fait divers sordide, mais banal. Pourtant, le cannibale de Miami s’inscrit dans du jamais vu. L’attaque s’est produite en milieu urbain, en pleine journée, sans même se cacher des regards. Comme une pulsion cannibale que l’on attribue aux zombies. Habituellement les cas d’anthropophages montrent que les agresseurs n’opèrent que la nuit et à l’abri des regards indiscrets. Un fait que personne n’oubliera.

    CES AUTRES FAITS QUI INQUIETENT

    06
     
    Un cas ne suffit pas pour justifier l’inquiétude de la population américaine. Le Zombie de Miami a été le premier, mais rapidement d’autres faits similaires se sont succédés. A peine remis de l’histoire de Miami, voilà qu’un scénario encore plus barbare ébranle l’Amérique. Un étudiant à la Morgan University de Baltimore, dans le Maryland, a le 31 mai 2012 assassiné son colocataire avant de le découper en morceaux, et manger son cœur, ainsi que plusieurs bouts de son cerveau. Alexander Kinyua, responsable des faits, a été arrêté pour assassinat. La victime était portée disparue depuis quelques jours. Différents bouts de son corps ont été retrouvés dans un container proche de la maison du meurtrier.

    04

    Rappelez-vous aussi de l’horrible histoire de Lukka Rocco Magnotta, qui a tué, violé et mangé un jeune homme avant de disparaître dans la nature. Cet homme toujours recherché (à l’époque) a commis ces atrocités à Montréal. Aimant se mettre en avant, il a filmé l’horreur de son geste et l’a posté ensuite sur Internet. On y voit ainsi le jeune homme blanc sur un fond de « True Faith » du groupe New Order, mimer une scène du film Basic Instinct avec un pic à glace, avant de découper sa victime…

     

    PEUT-ON PARLER DE ZOMBIE ?

    Etymologiquement parlant, on pourrait. Le mythe du zombie a été déformé par la filmographie et les nouvelles séries télévisées, mais à son origine, le zombie est une pratique vaudou réelle, qui consiste à administrer une puissante drogue et plonger la victime dans un état cataleptique. Cette drogue permet de suspendre les sensations et les mouvements volontaires, sans pour autant perdre conscience. La victime entend tout ce qu’il se passe, mais ne réagit pas comme il le faudrait. Cette définition s’approche donc bien du fait-divers de Miami. Si l’on considère en revanche le zombie comme un homme revenu d’entre les morts, l’apocalypse n’est pas pour demain. En considérant le zombie comme un monstre, mangeur de chair, psychologiquement instable et drogué, une invasion de zombie est scientifiquement plausible ! C’est ce qu’affirme une virologue de l’Université de Floride (à Miami évidemment), dans un documentaire de National Geographic. Cet entretien dévoile qu’une pandémie de zombies pourrait naître avec la combinaison du virus de la rage avec celui de la grippe mutée. Samita Andransky tente néanmoins de rassurer le public « Il est théoriquement possible mais extrêmement difficile de créer un virus hybride rage et grippe en utilisant des techniques modernes de génie génétique ».

    *

    zombie_apocalypse_poster_by_roosterstencil1

    -SOURCE-

    Le Monde Inconnu n°358 d’octobre/novembre 2012

     

    -LIENS-

     

    http://www.20minutes.fr/monde/945015-20120601-etats-unis-etudiant-arrete-apres-avoir-tue-mange-cur-partie-cerveau-colocataire

    Pin It

  • Commentaires

    1
    predator
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 14:56
    bonjour je crois que la zombie apocalypse et de la supercherie ,mais il et possible de deconnecter les interfaces neuronales de certaines parties du cerveau ,ou bien envoyer un produit chimique qui annule certaines parties de la conscience mais la c'est une autre histoire . je pense que la zombie que dises les chercheurs surtout americain ce permettent de faire une fumee pour faire croire aux peuples que il et possible de faire ca ,je dirait pour un exemple une abeille zombie (a ce référer sur le site forum de l ' étrange de notre cher tyron )et je pourrais dire qu'il et possible de faire a petite ,voire trés petite échelle mais pas plus ,je crois et j'en suis sur que c'est juste du cannibalisme cela c'est passer ou japon ,et en france bref des gens qui ont des anomalies génétiques et aussi des relations avec des gens qui formatent quasiment de simple personnes dans une ou des sectes de magie noire ou des fanatiques religieux !!!!!! bon j'espere que c'est ouvert sur des idées qui je pense doit vous mettre dans des questions existentielles !!!! bonne journée a tous et merci pour ce sujet de zombification !!!!!!!!!!!
      • Tyron29 Profil de Tyron29
        Jeudi 12 Novembre 2015 à 21:20
        C'est de plus en plus à la "mode" ces zombies dont je ne suis pas fan; tant qu'un savant ou autres organismes oeuvrant dans l'ombre n'arrive à le faire, soit ressuscité non pas le grand Roi D'Angoulmois, je plaisante (MDN) mais juste un sujet pour votre information ! Merci predator, encore une fois, d'être intervenu... Finalement je n'enverrai plus de newsletter aux 400 et quelques inscrits ne se manifestant pas...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :