• Des esprits errants "hantaient" une salle de classe en Suisse

     

    A Châtel-Saint-Denis (FR), une salle de classe montrée du doigt pour ses troubles électromagnétiques aurait également abrité des «entités».

     

     
     
    Tout n’a pas été dit sur le bâtiment scolaire La Châteloise à Châtel-Saint-Denis (FR). Une enseignante avait alerté les autorités communales en novembre 2010 en signalant que le wi-fi contribuait à faire de sa salle de classe un véritable calvaire électromagnétique («Le Matin Dimanche» du 11 décembre 2011). Les autorités communales puis cantonales ont alors lancé cinq expertises qui ont toutes démontré que les normes en vigueur étaient respectées. Toutes? Presque… L’expertise de Nicolas Bertherin, architecte, géobiologue et administrateur de la Fondation Emergence à Bulle (FR), a détecté une autre forme de perturbations. La présence d’«entités». En clair, des phénomènes paranormaux qui pourraient s’apparenter à des «esprits errants». Si le constat a été fait oralement et relayé dans le rapport de synthèse établi par la commune, les détails ont été enlevés de l’étude par Nicolas Bertherin lui-même. «Le Matin Dimanche» l’a rencontré pour en connaître les raisons. Pourquoi ne pas avoir fait mention du problème des «entités» dans votre rapport? Je ne souhaite pas partir en croisade et imposer un point de vue que tout le monde n’est pas prêt à accepter. J’ai des perceptions et des convictions, mais je ne cherche pas à convertir les gens.
     
    Qu’entendez-vous par «entités» ? 
     
    Il y a trois sortes de corps: physique (enveloppe du corps), éthérique (enveloppe énergétique) et spirituel (de source divine). L’entité est la forme éthérée. La pensée est une forme d’entité. C’est une empreinte énergétique qui agit sur la mémoire des murs.
     
    Des fantômes, en quelque sorte ? 
     
    Tout le monde n’est pas d’accord. Je dirais que ce sont des phénomènes paranormaux.
     
    Est-ce que vous en avez constatés dans ce bâtiment scolaire ? 
     
    Oui, il y avait des entités qui formulaient des demandes d’aide.
     
    Que voulaient-elles ?
     
     Qu’on les aide à partir. Le bâtiment était empreint d’énergies de personnes ayant vécu des choses difficiles. Il faut se souvenir qu’il y avait un cimetière à proximité et un monastère à cet endroit autrefois.
     
    Les entités sont-elles dangereuses ? 
     
    Si on ne les respecte pas, cela peut le devenir.
     
    C’est-à-dire ? 
     
    Je pense que les gens ne respectent pas le culte des morts au sens large.
     
    Qu’est-ce que c’est ? 
     
    Entre autres, le rituel de veiller le mort durant trois jours, trois nuits avec trois cierges de chaque côté.
     
    Comment procéder au culte des morts ici, lorsqu’il n’y a plus de corps ? 
     
    Une simple prière peut suffire. Mais il faut trois éléments fondamentaux: la conscience, je sais ce que je fais, la confiance, je sais pourquoi je le fais et la sincérité, je sais comment je le fais, sans imposer quoique ce soit.
     
    Concrètement, comment avez-vous procédé dans ce bâtiment ? 
     
    Je me suis mis de côté, j’ai allumé une bougie, avec de l’encens, et j’ai fait une prière et une incantation.
     
    Et ça a fonctionné ? 
     
    Oui. Mais encore une fois, ça dépend de la perception des gens. Ce n’est pas parce qu’ils ne disent rien que c’est fini. Ils peuvent ressentir d’autres choses.
     
    Comment les entités se présentent-elles à vous ? 
     
    En général, je ressens des picotements sous-cutanés ou frissons, c’est ce qui s’est passé à Châtel-Saint-Denis. Mais il m’arrive de les voir. Elles prennent la forme de flammèches blanches en leur centre.
     
    Peuvent-elles revenir dans ce bâtiment scolaire ? 
     
    Tout est possible, mais en principe celles qui sont parties ne reviennent plus. Mais d’autres peut-être. Cela dépend de la perception des gens. Il faut laisser faire.
     
    *

  • Commentaires

    1
    Alain
    Vendredi 27 Janvier 2012 à 16:51
    Salut. J'ai lu dans top secret ( je ne sais plus lequel) une histoire similaire mais plus violente dans une école au Nigeria. Le Wi -fi outre que ses ondes sonttres nefastes voir meme cancerigenes dans les pires expositions , permet d'entrer en contact avec des esprits, fantomes, entites etc... C'est la son seul point posotif, dirais je.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :