• Coïncidence or not coïncidence ?

     

    Coïncidence or not coïncidence ?

    Le jugement dernier


    Leader travailliste à Eastbourne, en Angleterre, John Blackman n'a pas l'intention de régler la pension réclamée par sa femme. Son obstination le mène tout d'abord au tribunal, en avril 1922. On l'envoie en prison. Peu après, l'un des magistrats, John Duke, disparaît. Blackman, qui refuse toujours de payer, est à nouveau traduit en justice. Peu après l'audience, le major Molineux, un des magistrats, tombe sérieusement malade avant de s'éteindre. Quelques minutes après la sentence du troisième procès de Blackman, le magistrat H.D. Farnell a une attaque et meurt sans reprendre connaissance. Toujours aussi obstiné, Blackman est cité à comparaître de nouveau, en octobre 1923, cette fois devant le juge McKarness, qui l'envoie une fois de plus en prison. Blackman finit de purger sa peine suffisamment tôt pour assister aux funérailles du juge. En juillet 1924, on rend le verdict du cinquième procès de l'accusé. En septembre, J.T. Helby, un des magistrats présents à l'audience, quitte ce monde. Par la suite, John Blackman commente ainsi ces cinq morts :

    " il doit s'agir d'une coïncidence. Je ne leur ai jamais gardé aucune rancune. " ...

    *

      

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :