• Aux frontières de la mort (88)

    Ici divers thèmes en rapport avec l'Au-delà à savoir--> manifestations de fantômes, de contacts TCI (méthodes, exemples), d'appels de défunts via le téléphone, mails, d'arts médiumniques (A. Lesage, Gasparetto), de poltergeists, des stars et de leurs expériences avec l'au-delà, les "rescapés" de l'au-delà et pour conclure les médiums connus entre autres...

    Aux frontières de la mort (26)

  • La cabine téléphonique où l’on vient parler à ses morts

    Le « téléphone du vent » : un lieu apaisant où les Japonais endeuillés viennent communiquer avec leurs proches disparus.

     

    Lorsqu'il a perdu son cousin durant l'année 2010, Itaru Sasaki a eu l'idée de construire, au sommet d'une petite colline située dans son jardin, une cabine téléphonique en verre depuis laquelle il pourrait, en quelques sortes, continuer de communiquer avec lui.

     

    Un an plus tard, le Japon connût la fameuse triple catastrophe de mars 2011 et la petite ville côtière d'Otsuchi, dont Sasaki est originaire, a été particulièrement touchée pas le tsunami. On estime que 10 % de la population totale de la commune est décédée dans les inondations qui ont suivi. Une tragédie pour les habitants. Alors que la ville était plongée dans le désarroi, Sasaki eut l'idée d'apporter un peu d'apaisement à ses voisins, en se proposant de leur partager sa méthode pour faire face au chagrin.

    Il installa sa cabine téléphone, alors appelée « Kaze no Denwa » (風の電話, littéralement, « le téléphone du vent ») dans un petit coin de la ville où les personnes en deuil pouvaient venir pleurer en toute intimité et parler à ces personnes chères à leur cœur qui désormais disparues.

    La cabine téléphonique où l’on vient contacter les défunts

    À l'image d'un autel, la cabine, entièrement vitrée, est située au milieu d'un terrain fleuri et comprend quelques éléments très basiques : un ancien téléphone (aucunement relié au réseau, il s'agit d'un symbole), un carnet et un crayon. Les personnes qui viennent se recueillir ici composent le numéro du proche décédé qu'ils souhaitent joindre et lui parlent ; lui donnent des nouvelles de « ceux qui restent », etc. Évidemment, il s'agit d'une communication à sens unique : la cabine ne permet pas à proprement parler de discuter avec l'au-delà.

    Aujourd'hui, cette cabine téléphonique est devenue comme une sorte de rituel et nombreux sont les Japonais en peine qui viennent faire un pèlerinage dans la région afin de téléphoner à leurs proches disparus. On estime à environ 25 000 le nombre de personnes venues se recueillir ici et le carnet, comme un livre d'or, est rempli d'histoires et de mots touchants, preuve du passage de nombreux Japonais endeuillés en quête d'un peu de réconfort.

    Pour la petite anecdote, l'histoire de cette cabine aux vertus apaisantes a inspiré un film. Appelé Wind's Telephone, celui-ci est attendu dans les salles japonaises pour le printemps 2020. Il sera réalisé par Nobuhiro Suwa.

    *

    source de l'article

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le défunt s'invite au baptême !

    Une quinquagénaire britannique affirme que son défunt mari a assisté au baptême de sa petite fille. Celle-ci dévoile une photo sur laquelle le fantôme aurait été aperçu.

     

    Heather Sewell, une grand-mère de 50 ans, a fait ces étranges confidences à la presse britannique. Selon elle, Terry, son époux qui s'était suicidé 17 ans plus tôt, était présent au baptême de sa petite-fille Mia Bella-Kennett.

    Après avoir visionné les photos de la cérémonie prises par son fils Jamie, un DJ de 29 ans, et aperçu une étrange forme sur le devant de l'autel, Heather est certaine qu'il s'agit du fantôme de son défunt mari.

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Angleterre- une mère de famille filme un fantôme

    Une mère de famille est terrifiée après qu'elle ait repéré une silhouette fantomatique. Ce mystérieux personnage semblait regarder son fils en train de faire du vélo depuis une fenêtre.

     

    Le jour des faits, Louise Lenton filmait son enfant, âgé de 5 ans, qui faisait des tours autour du parking devant Oldway Mansion, à Paignton, dans le comté du Devon, au sud de l'Angleterre.

     

    A la 17ème seconde de la vidéo, le garçon s'approche vers la porte d'entrée du bâtiment. C'est à ce moment-là que l'on peut voir un véritable fantôme qui observe chaque mouvement du cycliste depuis une fenêtre du premier étage.

    Il semble porter une tenue d'époque avec une chemise blanche.

    La vidéo, prise le dimanche 10 juin 2018 dans la soirée, a laissé Louise abasourdie.

    « Ce n'est que lorsque j'étais chez moi et au lit que j'ai regardé la vidéo. C'est dans ces conditions que je l'ai remarqué », a-t-elle confié au média Devon Live.

    « Je me suis dit 'oh mon Dieu !' Et mon compagnon ne pouvait pas expliquer ces images. Aucun de nous ne sait ce que c'est. »

    « Quand je prenais ces images, je n'avais rien vu du tout, j'étais trop occupée à filmer. Quand, je l'ai remarqué, j'ai tout de suite zoomé. »

    « On dirait une femme avec des cheveux en chignon. Elle semble porter des bracelets blancs autour de ses mains. »

    Louise s'est même approchée du Conseil de Torbay au sujet de ce personnage mystérieux. La municipalité lui a indiqué que seuls les gardes de sécurité pouvaient se trouver à l'intérieur du bâtiment quand cette vidéo a été prise.


    Mais la mère ne pense pas qu'il s'agissait d'un agent de sécurité, pointant du doigt le fait que c'était une femme qui portait une tenue datant de l'époque « victorienne ». Depuis la vidéo est devenue virale. Sur Twitter, des internautes ont spéculé que le personnage pourrait être Isadora Duncan. 

    Isadora est décédée en 1927 après qu'une écharpe en soie qu'elle portait au volant d'une voiture décapotable lui ait brisé le cou. 

    Elle aurait eu une liaison avec le millionnaire Paris Singer, le fils de l'homme qui a construit Oldway Mansion.

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les six fantômes de célébrités les plus effrayants

    Le présentateur de télévision Paul O'Grady a récemment révélé qu'il était effrayé et tourmenté par le fantôme de Cilla Black, une chanteuse et actrice britannique décédée le 1er août 2015.

     

    La star, qui a animé les NHS Heroes Awards la nuit du 21 mai 2018, s'est même inscrite à un cours d'exorcisme pour l'aider à se débarrasser de cet esprit. Mais Cilla n'est pas la seule célébrité à être revenue d'outre-tombe. Nadine Linge, journaliste au Daily Star, a découvert que six célébrités étaient revenues de l'au-delà pour hanter les vivants…

     

    John Lennon

    Le chanteur d'Oasis, Liam Gallagher, affirme avoir été visité par le fantôme de son idole.

    La star insiste sur le fait que le défunt membre des Beatles, s'est montré à lui sous la forme d'une apparition alors qu'il séjournait chez des amis il y a des années dans sa ville natale de Manchester.

    Il a raconté : « Je me souviens m'être levé et de me sentir vraiment bizarre. »

    « Je me suis retourné et j'étais allongé sur le lit, et j'avais l'impression de revenir dans mon corps. Il y avait une présence là-bas et c'était lui, Lennon. »

    Sir Paul McCartney et le fils de Lennon, Julian, ont également affirmé avoir vu le fantôme de John.

     

    Amy Winehouse

    La chanteuse est devenue membre du club des 27 lorsqu'elle est décédée d'un empoisonnement à l'alcool en 2011.

    Son ami proche, la star de Libertines, Pete Doherty, était persuadé qu'Amy hantait son appartement, si bien qu'il est parti à Paris pour s'échapper.

    Le père d'Amy, Mitch, prétend aussi que son fantôme lui rend visite régulièrement.

    Il a raconté : « Je ne peux pas commencer à vous dire à quel point elle est présente, il y a beaucoup d'événements étranges qui se produisent. »

    « Son esprit vient et s'assoit au bout de mon lit. »

    « Elle est juste assise là et son esprit lui ressemble. Avec son beau visage, elle me regarde. »

     

    Elvis Presley

    Les observations fantomatiques les plus fréquentes du King, qui est décédé d'une crise cardiaque en 1977, ont été à son domicile de Graceland situé à Memphis, dans le Tennessee.

    L'actrice Paz de la Huerta raconte même que le fantôme d'Elvis lui a provoqué un orgasme par contact ectoplasmique quand elle a visité le studio d'enregistrement qui s'y trouve.

    Mais son fantôme a également surgi au Las Vegas Hilton, où il a joué pour la dernière fois, au studio de Nashville où il a enregistré Heartbreak Hotel et un hôtel à Hollywood.

     

    Marilyn Monroe

    L'esprit de l'actrice hollywoodienne a été repéré dans son ancien domicile à Los Angeles, dans une maison appartenant à son ancien mari Joe DiMaggio et parmi les tombes du cimetière où elle est enterrée.

    Marilyn, qui est morte d'une overdose de drogue en 1962, est également apparue à l'hôtel Hollywood Roosevelt où elle était fréquemment invitée.

    On dit également qu'elle hante le grand miroir situé dans le hall de l'hôtel et a même été vue en train de danser dans la salle de bal de l'hôtel.

     

    Harry Houdini

    Le célèbre illusionniste a publiquement dénoncé les spirites au cours de sa vie. Il a même attaqué un médium en justice.

    Mais peu de temps avant sa mort le jour d'Halloween de 1926, à l'âge de 52 ans, il a dit à sa femme Bess qu'il essaierait de la contacter d'outre-tombe.

    Le premier anniversaire de sa mort, elle a tenu une séance de spiritisme pour tenter de discuter avec lui - et de violents éclairs et un puissant orage ont soudainement explosé au-dessus de la pièce. Coïncidence ?

     

    Rudolph Valentino

    La star du cinéma muet serait toujours un visiteur régulier du département des costumes des Studios Paramount d'Hollywood.

    La star, décédée en 1926 à l'âge de 31 ans, a été aperçue en train de flotter à travers les costumes qu'il portait de son vivant à l'écran.

    Son chien, Kabar, a également été vu dans un cimetière d'animaux de compagnie de Los Angeles où il ferait peur aux gens avec ses coups de langue fantomatiques…

    Les six fantômes de célébrités les plus effrayants

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Thionville : elle porte plainte contre la médium qui prédit sa mort

    Une Thionvilloise de 35 ans a porté plainte hier contre la médium qui, en juillet, lui a annoncé qu’elle allait mourir d’ici six mois. La victime, terrifiée, a dû être hospitalisée cet été.

     

    «Vous allez mourir d’une crise cardiaque en février-mars 2018. » Cette phrase a fait l’effet d’une bombe pour Magalie, jeune mère de famille de 35 ans qui a décidé « un peu par hasard », en juillet, de demander à un médium de lire son avenir.

    La Thionvilloise paie 30 € de « consultation » téléphonique, le 6 juillet, à une voyante dénichée sur Facebook et installée à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne). L’entretien tourne au cauchemar. « Elle me demande qui fait des petits malaises dans mon entourage. Je lui réponds que c’est moi. Elle finit par me dire que ce sont de mini-infarctus, que mon cardiologue minimise les choses et que je dois en trouver un autre sinon… je vais mourir d’une crise cardiaque d’ici six mois. »

     

    Les cardiologues « pas compétents »

    Magalie est paniquée. Elle ne dit rien à ses proches, ni à sa fille ni à son mari, Sébastien. « Je ne comprenais pas son changement de comportement », explique ce dernier, agent de production dans une entreprise automobile du secteur, « mais elle avait des crises de larmes et s’est mise à consulter quantité de médecins et de spécialistes. Aujourd’hui, je sais qu’elle a été manipulée ».

    Au milieu de l’été, au comble de l’angoisse, Magalie recontacte la médium et lui explique que les cardiologues n’ont rien décelé d’anormal. Dans un de ces échanges, que nous avons consultés, la voyante est sûre d’elle : « Votre malaise cardiaque, vous l’avez bien fait et bien eu… Après [il faut] savoir que tous les cardiologues ne sont pas réellement compétents. » Magalie est de plus en plus effrayée et cette angoisse a des conséquences physiques graves : elle est hospitalisée pour des troubles digestifs à l’hôpital Bel-Air.

     « Je ne voulais plus quitter l’hôpital. Là, au moins, j’étais en sécurité si la prédiction se réalisait », témoigne-t-elle. Depuis, une psychologue la suit régulièrement mais cet accompagnement ne suffit pas et Magalie entrera en maison de repos demain pour trois semaines. « Ma psy m’a poussée à porter plainte contre la voyante. Elle a profité d’une faille chez moi et s’y est engouffrée. Elle s’est appuyée sur les informations que je lui donnais et m’a piégée », affirme la jeune femme. 

     

    Depuis quelques jours, la voyante a modifié son profil sur Facebook et reste injoignable. Selon l’Institut des arts divinatoires (Inad), qui recense les escroqueries et les faux-médiums, la voyante de Castelsarrazin, est « un charlatan », comme l’assure son président, Youcef Sissaoui. Il a tenté, en vain, de la contacter et vient d’afficher le témoignage accablant de Magalie sur son site. « Aucun médium n’annonce ainsi la mort des gens. 

    C’est contraire à la déontologie. C’est surtout un moyen de rendre accros les personnes qui consultent et les contraindre à des séances supplémentaires. Nous recevons des dizaines de témoignages comparables chaque mois ». La Thionvilloise a déposé plainte hier à l’hôtel de police de Thionville.

     

    Alain MORVAN

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique