• Sa défunte mère apparaît sur Google Earth

    La maman de Denise avait été immortalisée sur la mappemonde virtuelle en train de se livrer à son activité préférée. (Photo: Google Earth)

     

    Une Britannique qui s'ennuyait de sa regrettée maman s'est servie de la mappemonde virtuelle pour revoir la maison de son enfance. Une surprise réconfortante l'y attendait.

    Denise Underhill, une Britannique expatriée en Floride, était en train de faire le ménage chez elle lorsqu'elle a ressenti le terrible besoin de parler à sa maman. Mais Beryl Turton est décédée il y a près de deux ans. Prise d'une bouffée de nostalgie, Denise s'est mise en tête de chercher la maison où elle avait vécu en Angleterre, sur Google Earth. «Je voulais voir à quoi elle ressemblait, puisque (ma mère) est décédée en 2015 et que depuis, la propriété a été vendue», explique Denise au «Tamworth Herald».

    Quand elle a retrouvé la demeure de son enfance, la Britannique a cru défaillir: devant la maison se tenait sa regrettée maman, un arrosoir à la main, en train de se livrer à son activité préférée. «Près de l'allée, ma mère était là. Elle arrosait son jardin, comme elle le faisait toujours», raconte la Britannique. Cette magnifique surprise a mis du baume au coeur de Denise, qui n'est pas loin de penser à une intervention de l'au-delà: «C'était absolument stupéfiant. Les photos durent vraiment toute une vie. Je crois que quelqu'un voulait que je voie cela», conclut-elle.

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Elle a photographié le fantôme de sa fille !

    Une mère de famille de quatre enfants et qui a perdu la sœur jumelle de sa fille à la suite d'une fausse couche a photographié ce qu'elle croit être le fantôme de son enfant qui aurait dû naître en train de jouer dans leur jardin.

     

    Karen Ewart était enceinte de jumeaux en 2010 quand elle en a malheureusement perdu un au tout début de grossesse. La sœur de ce dernier a survécu et se prénomme Sadie.

    Le jour du septième anniversaire de la jeune fille, sa mère, une coiffeuse de profession, photographiait son jardin nouvellement rénové ainsi que sa maison d'été qui venait d'être achevée.

    Elle a été stupéfait de découvrir, sur l'image, les jambes d'une petite fille vêtue d'un pantalon rose avec ses mains posées sur ses genoux. Cet esprit est clairement visible et semble être assis au bord du patio.

    Alors que Karen admet que ce cliché est « effrayant », elle a trouvé du réconfort dans la pensée que ce fantôme pourrait être sa fille décédée qui reviendrait auprès de sa famille.

    Karen, âgée 38 ans et résidant à Macclesfield (dans le Cheshire), raconte :

     

    « Je ne sais pas ce que pourrait être cette silhouette sur la photo, mais ma mère est assez proche des médiums et des gens qui disent qu'il y a d'autres choses [comme des esprits, NDLR] qui vivent dans les jardins. »

    « Ma fille avait un jumeau, mais malheureusement, j'ai fait une fausse couche au début de ma grossesse. »

    « Je pensais que c'était plutôt mignon en raison de la clarté exceptionnelle des jambes de cette petite fille. »

    « C'est génial mais charmant en même temps. »

    « Les médiums ont dit que cet esprit portait le nom de Sarah, or le nom de Sadie est en réalité un surnom de Sarah. »

    Karen a pris la photo juste avant le septième anniversaire de sa fille le mardi 1er août 2017. Elle en a parlé à ses amis et à sa famille afin de leur demander ce que pourrait être cet inhabituel spectre.

     

    Karen raconte :

    « Je ne sais pas ce que c'est, mais il est agréable de penser que ce pourrait être le jumeau de Sadie. »

    « Je prenais des photos de mon jardin. L'un de mes amis a remarqué ces jambes après avoir fabriqué la maison de jeu pour l'anniversaire de Sadie mercredi. »

    « Il semble que ses mains reposent sur ses genoux. J'ai toujours été très spirituelle. »

    « Mon fils, Kian, a toujours été un peu effrayé dans les maisons dans lesquelles nous avons vécu. »

    « Il a dit qu'il y avait une 'dame méchante' et nous croyons à des choses comme cela. »

    « Quand nous avons déménagé, cette'méchante dame' l'a suivi jusqu'ici. »

    « Je pense qu'il est possible qu'il y ait des esprits autour de nous et j'y crois. »

    *

    source de l'article

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • «Died In House», le site qui permet de savoir si sa maison est hantée

    L'algorithme du site répertorie les certificats de décès, les rapports de police et les faits divers pour un lieu donné. [CC / finetranslate / Pixabay]

     

    Un entrepreneur américain a créé un site permettant à tout un chacun de connaître l’histoire de sa maison et en particulier si un décès est survenu entre ses murs.

    Moyennant la somme de 11,99 dollars (10,80 euros), le site vérifie les antécédents d’un logement (décès, meurtre, incendie, suicide) grâce à un algorithme qui répertorie les certificats de décès, les rapports de police et les faits divers.

    C’est après avoir reçu un SMS d’un de ses locataires lui demandant s’il savait que sa maison était hantée que Roy Condrey a eu l’idée de créer «Died In House». «Je ne connaissais pas l’histoire de la maison donc j’ai commencé une recherche sur Google. J’ai trouvé des pages et des pages de personnes qui posaient la même question», explique-t-il par mail au site Mashable.

    L’affaire de Roy Condrey s’avère d’autant plus rentable que 45% des Américains croient aux fantômes et à la présence d’esprits dans les maisons, selon un sondage du Huffington Post.

    Mais au-delà de la question des phénomènes paranormaux, l’intérêt de «Died in House» est aussi économique, notamment sur le plan immobilier. La survenue d’un «décès dans une maison, en particulier une mort violente, peut diminuer sa valeur de 25%» par rapport à des biens comparables, souligne le créateur du site. Une information qui peut être un avantage lors d’une négociation en vue d’un achat. Surtout que la législation américaine n’oblige pas les agents immobiliers à informer leurs clients sur ces points.  

    *

    http://www.diedinhouse.com/ 

    «Died In House», le site qui permet de savoir si sa maison est hantée

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Cette fille assiste à un accident mortel...

    Hannah Simmons est une jeune maman américaine de 23 ans. Accompagnée de Lauren Buteau, sa meilleure amie depuis bien des années, elle se rend chez le médecin avec sa petite A’lannah. À 9 mois, le bébé est en parfaite santé, mais doit réaliser un simple contrôle de routine pour s’assurer que tout se passe pour le mieux.

     

    Malheureusement, aucune des trois n’arrivera à destination. Sur le chemin, Hannah perd le contrôle du véhicule, qui finit sa course embouti dans un camion. 

    La scène est violente. Rapidement, des ambulanciers et policiers sont dépêchés sur place. La route est bloquée et de nombreux passants se voient ainsi immobilisés face à ce terrible spectacle. Parmi eux se trouve Anisa Gannon, une étudiante de 19 ans. 

    Cette fille assiste à un accident mortel...

    En route pour son travail, elle décide de prendre une photo afin de prouver à son patron la raison de son retard. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que ce cliché va révéler tout autre chose.

    Cette fille assiste à un accident mortel...

    Lorsqu’Anisa apprend, quelques temps plus tard, la mort de Hannah, Lauren et A’lannah, elle regarde à nouveau sa photo. C’est à cet instant qu’elle remarque un détail qui la frappe : un halo de lumière aux allures divines éclaire le lieu de l'accident ! Pour la jeune femme, cela ne peut pas être une simple coïncidence.

    Anisa décide même de contacter les mères de Lauren et Hannah afin de leur présenter ce cliché unique. Elles en sont convaincues : il s’agit là d’un escalier vers le paradis. Les cieux se sont ouverts pour accueillir trois nouveaux anges.

    "Je ne peux pas expliquer ce sentiment," confie Dana, la mère de Lauren. "C’était comme si je les regardais aller au paradis."

    Cette fille assiste à un accident mortel...

    Grâce à son cliché à l’apparence si anodine, Anisa a pu apaiser, ne serait-ce qu’un peu, la douleur des proches des victimes. La perte de ces deux jeunes femmes et de ce bébé est bien évidemment tragique, et rien ne pourra les remplacer. Mais penser qu'elles se trouvent dans un "monde meilleur" leur est infiniment réconfortant.

    Cette fille assiste à un accident mortel...

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Un homme cliniquement mort pendant une heure...

    Un homme qui a été cliniquement mort pendant plus d’une heure a décrit comment il est allé au paradis et a été réuni avec ses amis morts avant de retourner sur Terre.

     

    Le Dr Gary Wood avait 18 ans quand lui et sa sœur ont été impliqués dans un grave accident de voiture. 

    Dr Wood et sa sœur Sue, alors âgée de 16 ans, rentraient à la maison quand il a percuté sa voiture contre un véhicule stationné illégalement. 

    Alors que la plus jeune Wood a quitté l’accident relativement indemne, Gary a subi des blessures potentiellement mortelles, y compris le larynx écrasé et des dégâts aux cordes vocales, son nez a également été arraché et il a eu plusieurs os cassés. 

    Lorsque les ambulanciers sont arrivés, le Dr Wood a été déclaré mort sur le lieu de l’accident. Cependant, l’«adolescent rebelle» comme il se décrit sur son site Web, se souvient encore très bien de tout quelques 50 années plus tard. 

    En parlant avec le présentateur Sid Roth sur son spectacle “It’s Supernatural!”, Dr Wood a déclaré qu’après l’accident, il a éprouvé beaucoup de douleur, et “il a été soulagé de toute douleur” lorsqu’il est mort.

    Un homme cliniquement mort pendant une heure...

    Le Dr Wood prétend alors qu’il est monté au paradis.

    Il a dit : “Mourir est comme prendre vos vêtements et les mettre de côté. Je suis sorti de ce corps, de ce costume de la Terre, puis j’ai été soulevé par le haut de ma voiture et toute ma vie a défilé devant mes yeux en un instant. Puis j’ai été pris dans un nuage tourbillonnant en forme d’entonnoir qui est devenu plus lumineux.”

    Il a décrit la mort et l’ascension au paradis avec les mots “extase, paisible, calme, tranquillité”.

    “Alors ce nuage s’est ouvert et j’ai vu ce satellite géant d’or, suspendu dans l’espace que la Bible appelle le paradis.”

    Dr Wood, qui a écrit plusieurs livres sur son expérience supposée, a dit qu’il a rencontré un ange qui faisait au moins «20 mètres de haut» et se tenait devant des portes de «800 kilomètres de large».

    Il a dit au sujet de l’ange : “Il avait une épée, il avait de l’or magnifique, des cheveux filés. Et il y avait un ange à l’intérieur de la ville qui tenait des livres. Il y a eu un échange entre les deux anges et ensuite j’ai été autorisé à entrer dans la ville.”

    Il prétend alors avoir reçu une visite du paradis par son ami.

    Dr Wood a dit qu’il a reçu la visite de “son meilleur ami au lycée qui avait été tué dans un accident de tondeuse à gazon. Alors mon ami a commencé à m’emmener pour une visite d’un endroit appelé ‘Paradis’. À environ 500 mètres de la salle du trône de Dieu, mon ami m’a pris et j’ai été captivé par un panneau à l’extérieur qui dit ‘bénédictions non réclamées’.”

     

    “Quand j’ai ouvert la porte, à mon étonnement j’ai vu des jambes suspendues là sur le mur, de vraies jambes. Chaque partie de l’anatomie humaine était là dans cette pièce et les gens ont demandé ‘pourquoi avez-vous besoin d’un endroit comme ça ?’ Parce que Dieu a une pièce de rechange quand Dieu a un miracle.”

    Le Dr Wood, qui est maintenant devenu ministre, a également dit à M. Roth comment il avait rencontré Jésus : “J’ai été renvoyé pour dire aux gens que le paradis est réel, qu’il y a une chanson à chanter, qu’il y a une mission ou un voyage à prendre, il y a un livre à écrire. Vous êtes unique dans le but sur cette Terre.”

    “Jésus m’a dit de donner un message spécifique ; il y aura un esprit de restauration qui prévaudrait dans tout le pays, il y aurait un enseignement et la prière sera accentuée.”

    De retour sur Terre, sa petite sœur criait son nom, espérant que Gary revienne d’entre les morts ; il dit que le cri de sa soeur a été entendu par son ami et lui-même au paradis.

    Il a dit : “Quand mon ami m’a amené sur cette visite, lorsque Sue a commencé à crier, mon ami m’a dit ‘tu dois y retourner, elle utilise ce nom’. Et donc je me suis retrouvé en un instant dans mon corps. Ils ont remarqué des signes de vie, ils se sont pressés à l’hôpital pour me stabiliser.”

    *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique