• Argentine- étrange cas de mutilation

    Au cours du week-end du 23 au 24 septembre 2017, un animal a été retrouvé mort. Il avait subi une étrange mutilation. Son propriétaire pense que ceux qui ont tué sa bête ne sont pas d'origine terrestre 

     

    Julio Zurbrigk vit dans un domaine situé dans l'arrondissement de General San Martín, dans la province de Buenos Aires, en Argentine. L'animal est une vache noire de race Aberdeen Angus. Son cadavre a été retrouvé à 15 kilomètres au sud du village par le propriétaire du terrain.

    Selon Zurbrigk, l'animal n'avait plus les organes au niveau de son arrière-train, de langue, de yeux et de mâchoires. Ces organes avaient été retirés minutieusement et présentaient des coupes parfaites et cautérisées.

    C'est une vache qui était sur le point de mettre bas, et qui était en parfaite santé. Le fœtus se trouvait dans l'utérus.

    Selon l'agriculteur, « il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'êtres extraterrestres. La même chose se produit depuis plus de 20 ans et personne ne peut apporter de réponses. »

    Il poursuit :

    « Les organes ont dû avoir été retirés à l'intérieur d'un vaisseau, car il n'y avait rien d'étrange autour de l'animal. Il faut également noter que certains animaux mutilés sont probablement jetés hors de ces vaisseaux, puisque les jambes de ces bêtes se retrouvent vers l'arrière. »

    Il a ajouté qu'il n'y avait aucun animal à moins de 50 mètres.

    « Ce sont des cas typiques. Je ne sais pas pourquoi les chiens ne se rendent pas compte de ce qui se passe et n'interviennent donc pas. »

    Il a dit qu'il était surpris qu'aucune recherche sérieuse n'a été faite jusqu'ici.

    « Il vaut mieux qu'ils ne viennent pas enquêter sur ces choses. En effet, une enquête menée il y a quelques années a conclu que le coupable était un rat à long nez. Pour commencer, un rat ne mange pas de viande et ce type d'animal n'existe pas. Ici, il ne fait aucun doute que ce sont des êtres extraterrestres. »

    source de l'article

    Pin It

  • Commentaires

    1
    JORGE
    Dimanche 21 Octobre à 23:23

    Encore un cas de mutilation d'animal ! en Amérique centrale et latine la proportion est particulièrement élevée...Par ailleurs, toutes les descriptions rapportent des découpages chirurgicaux très propres, comme pratiqués au laser. C'est très étrange...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :