• Leon Fouche est un artiste complet. Ce photographe a immortalisé des animaux sauvages dans la savane en Afrique et a ensuite reproduit ses plus beaux clichés sur des toiles. Son talent de peintre ne fait aucun doute : les tableaux ressemblent comme deux gouttes d'eau aux originaux.

     

    Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme

     

    Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme  Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme

     

    Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme  Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme

     

    Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme  Des peintures de bêtes sauvages criantes de réalisme

     

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Musée japonais de pierres qui ressemblent à des visages

     

    Oui, ce musée existe vraiment. Il est situé à Chichibu, Japon, à deux heures de Tokyo. Il est appelé Chinsekikan (qui signifie salle des pierres étranges) et il expose plus de 1700 pierres qui ressemblent à des visages humains.

    Musée japonais de pierres qui ressemblent à des visages  Musée japonais de pierres qui ressemblent à des visages  Musée japonais de pierres qui ressemblent à des visages

    Le musée accueille tout type de jinmenseki, c’est-à-dire des rochers au visage humain, y compris ceux ressemblant à des célébrités, comme Elvis Presley.

    Musée japonais de pierres qui ressemblent à des visages

      

     *

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • LIU XUE - Ces sculptures hybrides

     

    Liu Xue est un jeune sculpteur d’origine chinoise. Né en 1983, il vit et travaille à Pékin. Référence incontestée de la scène artistique asiatique contemporaine, il invente, dans une série intitulée « We are The World », des personnages hybrides à la fois humains et animaux.

    Faisant référence, non sans ironie, à une tradition ancestrale héritée de la mythologie, cet artiste crée des hommes-cochons, des femmes-poulets ou encore des porcs-centaures. D’un réalisme saisissant, ces satyres surréalistes fascinent tout autant qu’ils dérangent.

    LIU XUE - Ces sculptures hybrides  LIU XUE - Ces sculptures hybrides

    LIU XUE - Ces sculptures hybrides  LIU XUE - Ces sculptures hybrides

     

     

    d'autres photos en gros plan ici

    Liu Xue interroge notre rapport au corps et au diktat de la beauté présent au sein de nos sociétés contemporaines.

    LIU XUE - Ces sculptures hybrides

    source de l'article

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Le gouvernement anglais réclame l’anneau de Jeanne d’Arc

     Le parc vendéen du Puy du Fou avait acheté le 26 février cet anneau attribué à la Pucelle d’Orléans et l’a présenté au public ce dimanche. Mais les Anglais veulent le récupérer. Et un nouveau rebondissement, un ! La saga de l’anneau de Jeanne d’Arc se joue décidément en plusieurs épisodes et avec un certain sens du suspense, depuis plus de trois semaines.

    Ce dimanche, à l’occasion de la présentation publique de cet anneau acheté lors d’une vente aux enchères à Londres le 26 février 2016 — pour près de 377 000 € — plusieurs milliers de personnes avaient fait le déplacement dans la cour du château du Puy du Fou.

     

    Et c’est Philippe de Villiers, conscient de son effet, qui a douché l’enthousiasme, pendant son discours. « Un élément nouveau nous arrive du Royaume-Uni. Le gouvernement anglais a adressé à notre avocat une demande inouïe  : le retour de l’anneau à Londres ». Stupeur générale et bronca. « On nous dit que le conseil national des arts (The Arts council of England, grande autorité culturelle, NDLR) considère que cet objet fait probablement partie, je cite, des objets à haute valeur symbolique nationale et qu’à ce titre, il devait être soumis à une législation particulière. »

    Selon cette demande, le Puy du Fou aurait dû passer par l’obtention d’une licence d’exportation, prévue par un règlement européen. « Nous avons vérifié ce fameux règlement, reprend Philippe de Villiers. Il dit que les biens culturels sont soumis à une licence d’exportation s’ils franchissent les frontières de l’Union européenne. Dans l’esprit des Anglais, il y a donc un Puy du Fou exit, qui signifierait que nous serions hors de l’union européenne. Ça n’est pas du tout notre intention. »

    Le gouvernement anglais réclame l’anneau de Jeanne d’Arc

    Le Puy du Fou, qui prépare actuellement un grand spectacle, dans le nord-est de l’Angleterre, dont la première débutera en juillet, assure ne pas vouloir se fâcher avec les sujets de Sa Majesté. « Nous porterons notre réponse au gouvernement anglais demain. » Mais pas question pour autant de rendre l’anneau. « Messieurs les Anglais, si vous voulez voir l’anneau, welcome to the Puy du Fou, conclut Philippe de Villiers, en anglais dans le texte. Pour le reste, it’s too late. »

     

    source de l'article

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Cette sculpture colossale du 16e siècle a des pièces cachées à l’intérieur
     
    sculpture-colossus-italie-01
     
    Cette sculpture colossale épique d’un homme dans une montagne a été créée à Florence vers la fin des années 1500 par le sculpteur de renommée italien Giambologna en tant que symbole des montagnes rocailleuses Appenine d’Italie.
     
    La statue renferme un magnifique secret – l’intérieur est constitué de plusieurs pièces avec différentes fonctions qui donnaient vie au colosse. Il est cru que l’espace dans sa tête fût conçu pour un foyer qui, lorsqu’allumé, expirait de la fumée de ses narines.
     
    sculpture-colossus-italie-02
     
    Le monstre qu’il tient dans sa main gauche crachait de l’eau d’un ruisseau souterrain.
     
    sculpture-colossus-italie-03   sculpture-colossus-italie-04  
    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique