• 1979- Alien, le 8ème passager

    ALIEN, LE 8 ème PASSAGER

     

    Alien1
     

    Alien (auparavant traduit par Alien, Le huitième passager), est un film britannique réalisé par Ridley Scott, sorti en 1979. C'est le premier film de la saga d'Alien. L'accroche du film est « Dans l'espace, personne ne vous entend(ra) crier ».

     

    -L'histoire du film-

     

    Alien3
     

     Le Nostromo, vaisseau de commerce emportant un équipage de sept personnes, fait route vers la Terre chargé d'une cargaison de minerais. À la moitié du voyage, il doit interrompre sa course pour répondre à un mystérieux message provenant d'une planète inexplorée. Après un atterrissage périlleux, l'équipage découvre les restes d'un gigantesque vaisseau extraterrestre dont l'unique passager, le pilote, semble avoir été tué dans d'étranges circonstances.

    Alien2

    Explorant plus avant les soutes du vaisseau, l'un des membres de l'équipe, Kane, découvre une sorte de caverne remplie d'œoeufs et, voulant en inspecter un, se fait agresser par la créature arachnéenne qu'il contenait. Cette créature s'agrippe au visage de Kane qui est ramené inanimé au Nostromo de toute urgence… Une fois revenu à bord, il est placé en quarantaine avec le parasite toujours accroché à son visage : heureusement, au bout de quelques heures, ce dernier se détache et Kane revient à lui. Mais lors du repas qui suit son rétablissement, Kane est soudainement pris de convulsions violentes et sa cage thoracique explose, libérant un monstre qui menacera tout l'équipage... Tour à tour, les membres seront tués. Jusqu'au dernier ?

    Alien6

     

    -Anecdote autour du film-

    L'ordinateur du Nostromo est dénommé Maman (Mother en version anglophone). Un certain nombre de matériaux graphiques de H.R. Giger utilisés dans ce film sont des recyclages du projet avorté de Dune par Alexandro Jodorowsky. Nostromo est le nom d'un chef-d'œuvre de Joseph Conrad. La maquette utilisée pour filmer le vaisseau lorsque celui-ci se déplace dans l'espace mesurait plus de 2m40 de long. Quant aux décors intérieurs, ils furent réalisés aux studios Shepperton. Ce film reprend les grandes lignes de Terrore nello spazio (1965) de Mario Bava. L'idée du film repose sur Dark Star, premier film de John Carpenter, qui est son projet de fin d'étude. Le co-scénariste et acteur de ce film, Dan O'Bannon, participera quelques années plus tard à la rédaction du scénario d'Alien. À noter que le principe même du film repose sur une légende antique, celle du Minotaure.

    Alien7

    Le personnage de Ripley était un homme à l'origine. Meryl Streep avait été approchée pour interpréter Ripley. C'est Veronica Cartwright qui devait interpréter le rôle de Ripley à l'origine mais c'est Sigourney Weaver qui fut finalement retenue par les producteurs car son physique était plus androgyne. Un lien inattendu et discret a été créé par Arthur C. Clarke entre Alien et 2010. Le lecteur curieux le trouvera au Chapitre III-18, Le sauvetage. C'est l'artiste d'origine suisse H.R. Giger qui a réalisé seul le design de la créature, considérée aujourd'hui comme une oeuvre d'art. La maquette a été conçue avec de vrais ossements assemblés à de la plasticine sur des tuyaux et des pièces de moteur. C'est ce qu'il appelle la biomécanique. Il n'est pas crédité au générique. En psychanalyse, on peut identifier l'Alien au ça (la pulsion animale) et l'ordinateur — Maman — au surmoi (l'interdit, la loi). Le Nostromo, tiraillé entre les deux, mais les englobant tous à la fois, représenterait peut-être le moi. Une version Director's Cut est sortie au cinéma en 2003 (puis en DVD). Elle ne présente que de légères différences avec l’œuvre originelle : certains plans ont été élagués afin d’améliorer le rythme. Par ailleurs, deux scènes ont été ajoutées : une dispute entre Lambert et Ripley et la découverte du capitaine Dallas enfermé dans un cocon. Dans la version Director's Cut, on apprend que Ridley Scott souhaitait que les acteurs ne soient pas au courant de ce qui allait se passer lorsque l'Alien sort du ventre de Kane (excepté pour l'acteur qui interprête Kane). Il voulait voir sur leurs visages la stupeur et l'angoisse devant cette situation.

    -la créature-

    Alien9

    Le succès du film et de ceux qui suivront tient en grande partie à l'Alien, le monstre de la saga. Il est intéressant de noter qu'on le voit peu dans le premier opus ce qui le rend encore plus inquiétant et menaçant. Son système de reproduction et les différentes phases par lesquelles il passe, avant d'atteindre son « stade » adulte, sont un des points forts de la mythologie de la série : tout commence par des oeufs pondus par une reine desquels jaillissent des parasites arachnéens qui s'agrippent à la face d'un être passant à proximité. Ils pondent alors à l'intérieur du corps de la victime puis se détachent et après un court laps de temps, l'embryon implanté perfore violemment la cage thoracique de son hôte pour s'échapper. L'alien peut alors grandir à sa guise. Il est intéressant de noter que selon l'hôte qui l'a porté, l'alien aura une morphologie différente : humanoïde le plus souvent mais aussi animal comme dans Alien³ où le monstre, sorti d'un chien, marche à quatre pattes (il existe cependant deux versions de cette "naissance", voir l'article Alien³ pour plus de détail), dans Alien vs Predator à la fin du film, on voit un prédator mort soudain on voit son sang vert fluo gicler et un Mi-Alien Mi-Predator en sort.

    Alien8

     L'alien a un physique très particulier qui, sur de nombreux points, possède un aspect phallique : son crâne allongé tout d'abord puis sa « langue », organe massif et puissant, avec lequel il perfore le corps de ses victimes et au bout duquel se situe une seconde bouche et enfin une longue queue dont il se sert de l’extrémité acérée comme d'une lance. Son système de défense comprend une sorte de carapace épaisse ainsi qu'une particularité génétique efficace : son sang, extrêmement acide, ronge le métal et brûle l'épiderme de ceux qui l'attaquent, rendant ainsi toute blessure infligée dangereuse pour son auteur. Au fil des différents films, le monstre gardera à peu de choses près le même aspect. On notera cependant dans chaque épisode un alien particulier : une reine puissante et massive dans le second, un alien animal dans le troisième et un alien mi-homme mi-monstre dans le dernier épisode.

    -HR GIGER-

    Alien5

    Hans Ruedi (à l'origine Rudolf) Giger (né à Coire, Suisse le 5 février 1940) est un plasticien, graphiste, illustrateur, sculpteur et designer suisse. Il se passionne très jeune pour la création fantastique et surréaliste et entame des études d'architecture et de dessin industriel à Zurich. Après un emploi de décorateur d'intérieur, il devient artiste à temps plein et se lance dans le cinéma en réalisant divers courts métrages documentaires. Il continue parallèlement de dessiner ses étranges visions fantasmagoriques et cauchemardesques mêlant l'organique et la mécanique et signe des œuvres mutantes à la frontière des deux mondes. Cette nouvelle forme d'art sera nommée par lui-même la biomécanique. Giger était un ami personnel de Timothy Leary.

    Alien10

    Il existe un musée H.R. Giger dans le bourg médiéval de Gruyères en Suisse en face duquel un café est entièrement décoré de sculptures biomécaniques (sièges, bar, voûte).

    Alien11

    Le bar, visible à Gruyères, se trouve à côté du Muséum HR GIGER. L’'inauguration eu lieu en 2003 après 3 années d’'efforts de part la complexité des structures internes et diverses. Le plafond, d’'une hauteur de 5 m, donne l'’impression d'’espace et d’'être à l'’intérieur du vaisseau alien dans le 1er film (Alien, le 8 ème passager).

    Alien12

    J'’y suis passé à deux reprises déjà et je ne m'’en lasse pas. Nous sommes toujours bien reçus à chaque fois par le responsable des lieux, personnage atypique et sympa, d'’ailleurs je lui ai demandé si il n’'était pas apparenter au maître tant je lui trouvais une ressemblance mais il m’'avoua que non. Toujours est-il qu'’à l’intérieur l’'atmosphère qui y règne est surréaliste ; la musique, l’'ambiance, les décors, bref il faut y aller pour s’'en rendre compte !

    Alien13

    Vince, membre de l'équipe taverne.

    Ici l’'on peut voir la spécialité maison avec ou sans alcool, l’'alien coffee, servit sur un plateau en bois ou chaque instrument à sa place gravée ; il y a le café, les deux pots de double crème fraîche de Gruyères, l’'assiette de meringues et sa liqueur chartreuse verte (offerte ce jour-là) à base de plantes. L'’équipe s'’est régalée avant de reprendre la route vers la France.

    Alien14

    L'équipe (une partie) devant le Muséum HR Giger.

    Alien15

     

    Giger a participé également à la création de jeux vidéo avec Darkseed 1 et 2.

    Il est approché, en 1975, pour travailler sur le projet d'adaptation de Dune par Alejandro Jodorowsky pour lequel il conçoit l'’environnement des Harkonnen. Il y travaille jusqu’'en 1977, année où le projet est abandonné, les financiers s’'étant retirés — ses travaux conceptuels sont cependant visibles dans ses livres. Son travail ayant été remarqué, il est engagé pour créer la créature et le vaisseau étranger d’'Alien - Le huitième passager. Il partage l’'Oscar 1980 des effets spéciaux pour ce film. Les 2 premiers épisodes de la série Alien ont connu un grand succès au cinéma. Giger n’'a cependant pas été contacté pour aucun autre film après le premier. Dans Alien 3 ou Alien, la résurrection, sa conception originelle ne se retrouve d’'ailleurs pratiquement plus à l’'écran : les créatures n'y ont jamais été aussi “organiques”, oubliant quelque peu la “biomécanique” du premier film, pourtant concept novateur et fondamental. La participation de Giger à d’'autres films se limite à Poltergeist 2 (1984), sur lequel il ne parvint pas à imposer la démesure macabre conçue pour une scène d’'invocation spectrale. Il travailla aussi sur une créature dont le résultat à l'’écran laisse présager de ce que l’'artiste avait prévu, quoique fugitivement.

    Alien4

    Même chose pour La Mutante (Species - 1995) où la fin du film lui a échappé, des images de synthèse, trop graphiques et “propres” prenant le dessus. Une entité matricielle et meurtrière, où le gore s’allie à ses obsessions ésotériques, a contribué au succès relatif du film. Giger s’est investi encore dans Death Star et Hellraiser in Space, produisant de nombreux dessins et peintures, finalement non portés à l’'écran. Le groupe Emerson, Lake & Palmer (ELP) lui commande la pochette de l'album Brain Salad Surgery en 1973. Il travaille aussi sur les pochettes de plusieurs autres disques comme l'album solo KooKoo de Deborah Harry (Blondie), Attahk de Magma, Pictures du groupe suisse Island et le poster accompagnant le Frankenchrist des Dead Kennedys. Il a aussi conçu le pied de micro pour Jonathan Davis chanteur du groupe KoRn. Ainsi qu'une pochette de disque pour le groupe de métal suisse Celtic Frost et une autre pour le groupe de Death Metal brittanique Carcass. En 1985, il conçoit la machine à faire la pluie dans le clip "Cloudbusting" de Kate Bush, où Donald Sutherland tient le rôle principal. C'est lui qui a crée les décors de scène du Mylenium Tour (1999-2000), la troisième tournée de la chanteuse française Mylène Farmer. Le décor était la statue de la déesse Isis.

    Aura2

    la taverne de l'étrange- 21 décembre 2007 (mise à jour le 8 avril 2013)

    Tyron

    http://pserve.club.fr/alien.html

    http://michalovski.free.fr/index.html

     


     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :