• 1948- L'affaire Thomas Mantell

      

    1948- L'affaire Thomas Mantell

     Le 7 janvier 1948, un étrange accident coûta la vie au capitaine Thomas Mantell, un pilote expérimenté de 25 ans appartenant à la garde nationale aérienne du Kentucky. Il fut retrouvé mort, gisant dans l’épave de son F-1 Mustang écrasé après l’explosion en vol. Selon les ufologues, il a été abattu en poursuivant un ovni. Pour les sceptiques, il a eu l’imprudence de se lancer sans masque à oxygène, au-dessus de 6500 mètres, à la poursuite de la planète Vénus ou d’un ballon-sonde… Le point sur la délicate affaire Mantell survenue il y a plus de 60 ans !


    A LA POURSUITE DE L’OVNI…

     

    1948- L'affaire Thomas Mantell

    Janvier 1948 : Après midi, des habitants de Madisonville, dans le Kentucky repèrent un grand objet circulaire et brillant. Le commissariat et la caserne de pompiers sont vite débordés d’appels signalant le phénomène. Madisonville étant située non loin de la réserve fédérale d’or de Fort Knox, les autorités décident vers 13h30 de contacter les militaires. Vers 14h, l’ovni est alors repéré au-dessus de la base de Godman par le personnel au sol. Les témoins fournissent une description de l’ovni : il semble de couleur blanche avec des reflets rouges, il paraît sphérique et des observateurs le comparent à un cône de crème glacée… L’officier qui dirige la base, le colonel Guy Hix, monte dans la tour de contrôle à 14h20, et suit la trajectoire de l’objet à l’aide de puissantes jumelles. Le colonel Hix décide alors de faire appel à une patrouille de 4 chasseurs F-1 en vol d’entraînement dans la zone. La patrouille est commandée par un vétéran expérimenté de la seconde guerre mondiale, le capitaine Thomas Mantell. Aussitôt, il leur ait demandé de s’approcher de l’ovni. L’un des 4 avions se pose car il ne dispose pas de suffisamment de carburant pour continuer, tandis que Mantell se lance à la poursuite de l’engin non identifié avec les 2 autres. Un contact visuel avec l’ovni est établit à 14h45 ; les 3 pilotes se trouvent alors à environ 4200 mètres d’altitude et décrivent l’objet comme une énorme sphère métallique de plus de 100 mètres de diamètre !

    …JUSQU'A LA MORT

     

     La chasse à l’ovni continue ainsi pendant plus d’une demi-heure, les avions poursuivant leur montée ascensionnelle jusqu’à 6600 mètres d’altitude, une zone ou l’oxygène se raréfie sensiblement. Les performances de l’avion sont affectées, et les 2 équipiers de Mantell décrochent, laissant le Capitaine continuer seule la poursuite. Les messages radios qu’il envoie à la tour de contrôle sont désormais inaudibles ; Mantell a perdu le contact avec le sol… A 15h50, la tour apprend que son avion s’est écrasé au sud-ouest de Franklin, à 150 kilomètres de la base ; le pilote n’a pas survécu : il est encore attaché à son siège, ceinture de sécurité fermée, tout les os du corps en miettes. Immédiatement, la presse locale se fait l’écho de cet étrange accident. Le Louisville Courrier titre ce même jour dans son édition du soir : « Un F-51 et son capitaine détruits en chassant une soucoupe volante » !

    L’information ne passe pas inaperçue, d’autant que dans la soirée, plusieurs aérodromes de la région signalent l’observation d’un engin métallique aux reflets flamboyants, identique dans sa descriptions à l’ovni qu’a poursuivi Mantell dans l’après-midi… Très vite, l’opinion publique se forge cette certitude : Mantell a été abattu par un ovni, soit parce qu’il se serait approché trop près de l’engin, soit parce qu’il se serait montré menaçant au cours de la poursuite…

    *

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    SIRENE26
    Samedi 26 Mars 2011 à 20:42
    Dis donc, c'est pas aussi simple: mais trés interessant à savoir ! je ne connaissais pas cette histoire.....vraiment impressionnant...mais quand méme ça lui a couté la vie : le destin? la peur de faire savoir???on ne sait pas - mais il y a les photos quand méme!!!! Merci tyron de nous faire partager cela - bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :